| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Femmes du monde | Polytechnique 6 décembre 1989 | Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  

                   Sisyphe.org    Accueil                                   Plan du site                       






samedi 6 août 2011

Marie Trintignant a été tuée par un homme violent : Bertrand Cantat

par Micheline Carrier






Écrits d'Élaine Audet



Chercher dans ce site


AUTRES ARTICLES
DANS LA MEME RUBRIQUE


Droit dans la nuit… À Marie Trintignant…
Réponse à Wajdi Mouawad - Lettre à Marie Trintignant
Affaire Mouawad-Cantat - L’absence
Bertrand Cantat au TNM : mépris et manque de jugement
Cantat-Mouawad-TNM – La cérémonie du pardon
Cantat bientôt libéré ? Qu’attend-on ? Le prochain meurtre ?
"Méfaits divers", de Xavier Cantat, un livre non grata
À la fenêtre
La violence sexiste tue
Marie Trintignant
Mort de Marie Trintignant - Nul n’a su contourner l’agresseur
Que Marie Trintignant ne soit pas morte pour rien !
Marie Trintignant a succombé à des coups violents (Le Monde)







Les fans de Bertrand Cantat, le chanteur du groupe Noir Désir, sont consternés et incrédules. Certains ont d’abord cru à des ragots de journalistes, d’autres ont parlé d’un complot contre leur idole. Comme s’il n’y avait pas eu mort de femme... Ils inondent les forums des sites internet de leurs exhortations à comprendre et à ne pas juger leur idole. Des choses semblables peuvent arriver à des gens qui vivent de grandes passions, explique-t-on, et qui sait, lui ET elle étaient peut-être sous l’effet de stupéfiants et de l’alcool... Le drame passionnel, l’alcool et la drogue, la présumée collaboration des victimes à leur propre sort, voilà réunies les excuses masculines classiques.

Les médias français, visiblement gênés par les circonstances de ce drame, ont d’abord tenté d’éviter le sujet de la violence masculine contre les femmes, et comme eux, les fans de Cantat se sont accrochés longtemps à la thèse de l’accident, la version que le chanteur lui-même a donnée au juge d’instruction. On a voulu faire diversion en se concentrant quelque temps sur les rôles "passionnés et tumultueux" qu’aurait affectionnés la comédienne Marie Trintignant, ex-compagne de Cantat. Que voulait-on nous dire ? Qu’au fond, elle recherchait les situations dangereuses ? « On ne peut pas utiliser le mot crime », a déclaré pour sa part l’avocat du chanteur, évoquant « un accident des deux côtés, une tragédie, un conflit humain entre deux personnes, deux artistes à fort tempérament. » Il y avait eu échanges de coups, ont souligné d’autres. Il semble néanmoins que Bertrand Cantat n’ait pas été blessé dans la bagarre... Si le ridicule ne les retenait pas, certains iraient jusqu’à dire que la vedette rock s’est défendue légitimement contre une femme au physique frêle qui, à ce qu’on sache, ne s’entraînait pas aux arts martiaux.

Une "violence extrême "

Ceux et celles qui ne demandent pas mieux que de soutenir la thèse d’une " banale querelle d’amoureux qui a mal tourné ", en invoquant le tempérament excessif des conjoints comme circonstance atténuante, devront pourtant se raviser. Les médecins légistes sont formels : Marie Trintignant est morte, non d’un simple " accident après chute ", mais de multiples coups violents que Bertrand Cantat lui a infligés au visage. Et ces coups ne peuvent pas être un accident, ils sont volontaires. « Ces lésions cérébrales sont de même nature que celles qui sont observées, par exemple, chez des conducteurs de moto, de véhicules automobiles non protégés par des casques ou des ceintures lors de collisions. Dans ce contexte, les ecchymoses observées sur le visage de la victime plaident en faveur d’un scénario d’une violence extrême ; une violence aux conséquences d’autant plus dramatiques que la victime était d’une constitution physique fragile. Dans certains cas, des coups portés sur un visage peuvent avoir des conséquences aussi graves que des chocs plus violents portés sur le crâne. » (1) Passion ? Amour ? Vous m’en direz tant. Marie Trintignant a été tuée par un homme violent.

L’homme n’avait probablement pas l’intention de tuer, mais le résultat est le même : une femme libre et engagée, une mère de quatre enfants, une comédienne de grand talent, qui avait devant elle un avenir brillant, a perdu la vie à l’âge de 41 ans sous les coups de poing d’un homme qui disait l’aimer. Ce qui plus est, le chanteur n’a pas porté secours à sa compagne blessée et inconsciente. Il a attendu des heures avant d’appeler sur les lieux le frère de la victime, Vincent Trintignant, à qui il a menti sur l’état de sa sœur. Il aurait également " rassuré " au téléphone l’ex-conjoint de Marie Trintignant à quelques reprises au cours de la nuit fatale. Pourquoi a-t-il agi ainsi ? Effet prolongé de l’alcool ou de la drogue ? Inconscience de la gravité du drame ? Panique ? En prenant soudain conscience du tragique de la situation, Cantat aurait tenté de se suicider au moyen de médicaments et d’alcool... Un autre classique de la violence conjugale : abattre la conjointe et attenter ensuite à sa propre vie. Et un autre motif pour les médias de s’apitoyer sur le désarroi de la vedette rock.

Une culture machiste

Si certains ont du mal à admettre les faits bruts, c’est que la société entretient des préjugés sur les auteurs de tels drames. On les imagine ou on préfère les croire tous des hommes (quelquefois des femmes) frustrés, issus de milieux défavorisés, touchés par le chômage, etc. On se plaît à les voir comme des êtres nécessairement malmenés par la vie ou victimes de traumatismes familiaux dans l’enfance. Ou on plaide pour eux l’état de découragement, voire la dépression : ils se défoulent sur la personne la plus proche et, hélas, perdent accidentellement tout contrôle. Nombre de personnes violentes répondent à ce profil, mais ce n’est pas le cas, sauf erreur, de Bertrand Cantat ni celui de nombreux conjoints violents. En outre, personne n’ignore (ou ne devrait ignorer) que la violence conjugale, puisque c’est de ça qu’il s’agit, ne respecte pas des frontières socio-économiques et que, dans la grande majorité des cas, ce sont les femmes qui en sont victimes. Cette violence est souvent le fruit d’une culture machiste si bien intégrée qu’on la trouve " naturelle chez un homme ".

Est-ce cette " culture " qui explique les réactions du frère et de l’ex-conjoint de Marie Trintignant à l’annonce par Cantat que la comédienne n’avait qu’un " œil au beurre noir " ? Le fait d’infliger un œil au beurre noir à sa compagne est-il une affaire trop banale, trop anodine, en France, pour qu’on s’en inquiète sur-le-champ ? Si mon beau-frère m’appelait pour m’annoncer qu’il a frappé ma sœur au cours d’une querelle et qu’il se trouve dans une "sale situation",(2) la première chose que je ferais, une fois sur les lieux, serait de vérifier moi-même l’état dans lequel elle se trouve. J’aurais de très bonnes raisons de mettre en doute la parole d’un homme qui tabasse de la sorte une personne qu’il prétend aimer. Entre hommes, apparemment, on agit autrement, et la parole de l’un suffit à rassurer les autres. À moins qu’on hésite à se mêler de la vie "privée" d’autrui ou, comme le font les animaux, qu’on respecte des codes territoriaux, le " territoire " étant en l’occurrence le corps de " sa " femme ou de " sa " conjointe. (" Dans les fantasmes masculins, dit Alain Robbe-Grillet, le corps de la femme est le lieu privilégié de l’attentat." Seulement dans les fantasmes, Robbe-Grillet ?)

Cette apparente indifférence, hélas très répandue, devant la violence masculine contre les femmes est révoltante. Elle explique en partie que tant d’hommes se croient justifiés de taper sur celles avec qui ils vivent, au point de les blesser ou de les tuer. Ils se savent bénéficiaires d’une tolérance sinon d’une approbation tacite : après tout, un homme, c’est un homme, et il faut s’attendre à ce qu’il se montre agressif dans certaines circonstances. On invoque également le motif de la "virilité" pour justifier le comportement brutal de certains garçons à l’école primaire, même à la maternelle... Devant une telle acceptation sociale de la violence, il n’est pas étonnant que des hommes aient intégré ce "droit naturel" de contrôler des personnes de sexe féminin, fillettes ou adultes, et qu’on connaisse de tels drames.

Jalousie et contrôle

Le chanteur du groupe Noir Désir est considéré comme un homme de gauche, toujours prêt à soutenir les justes causes. Du moins les causes populaires, celles qui font parler d’elles sur la place publique. Associé à la militance pour l’altermondialisation, Cantat combat, affirme-t-on, l’exploitation et l’intolérance partout où il la débusque. Comment et pourquoi, demandent aujourd’hui des fans de Bertrand Cantat, un tel homme a-t-il pu se laisser aller à des actes extrêmes ? Le chanteur n’a jamais prétendu que son engagement contre les injustices de ce monde s’étendait à la recherche de l’égalité et de la non violence entre les sexes. Des paroles de ses chansons inciteraient plutôt à croire le contraire.* « Je constate, écrit un internaute au sujet de ces chansons, qu’elles parlent de violences allant jusqu’à la torture sans oublier les violences sexuelles clairement exprimées. Cette violence, à mon avis, est bien une violence conjugale de possession de l’autre et cela peut aller jusqu’à la mort comme exprimé dans certains de ces textes. » (3)

On a tort sans doute de chercher une adéquation entre, d’une part, la vie personnelle d’un-e artiste et, d’autre part, les chansons qu’il chante sur scène ou les rôles qu’elle joue à l’écran. Il est vrai, également, qu’un homme ou une femme de gauche est d’abord et avant tout un être humain, avec ses défauts, ses excès et son héritage culturel. En outre, l’engagement social et politique n’a jamais immunisé contre le machisme, le désir de domination, le contrôle, la possession et la jalousie.

Il semble que ce soient là les mobiles de la querelle survenue entre Bertrand Cantat et Marie Trintignant, sa compagne depuis six mois. Le chanteur a en effet confié à Vincent Trintignant que les rapports cordiaux que la comédienne entretenait avec son ex-conjoint, Samuel Benchetrit, également père de deux de ses enfants, lui portaient ombrage. Un message de Benchetrit à Marie Trintignant, avec qui il devait bientôt tourner un film sur Janis Joplin, serait à l’origine de la dispute qui a dégénéré en coups mortels. Cantat aurait en outre confié à Vincent Trintignant qu’à ses yeux la comédienne consacrait trop de temps à sa famille et au tournage. (4) Autrement dit, Marie Trintignant menait sa vie librement, une vie apparemment centrée sur sa famille et sa profession plutôt que sur " l’illustre homme ". Un crime de lèse-majesté dont bien des femmes, dans l’Histoire passée et contemporaine, ont été accusées.

Les médias ont beaucoup parlé de la vie privée et professionnelle de Marie Trintignant, mais ils se sont montrés plus discrets sur celle de Bertrand Cantat. Quand la mère de Marie Trintignant, Nadine, a déclaré que la vedette rock avait des antécédents de violence à l’égard des femmes,(5) on ne s’est pas étendu sur cette question, pourtant très sérieuse, et on n’a pas cherché, sauf erreur, à vérifier cette accusation que le chanteur a niée. Une journaliste pigiste, qui a interviewé Bertrand Cantat il y a quelques années, dit l’avoir rencontré depuis à quelques reprises, notamment en Hongrie où il se rendait souvent à l’époque où il était amoureux d’une Hongroise francophone. « D’après les reportages dans la presse française, écrit-elle, après la naissance de leur deuxième enfant, Bertrand Cantat l’a abandonnée en février dernier pour vivre une passion tumultueuse avec Marie Trintignant. » (6)

La violence conjugale : un problème social majeur

Parce que l’agresseur et sa victime sont des personnes célèbres, la mort de Marie Trintignant frappera davantage les esprits. Pour combien de temps ? Et à qui ira surtout le capital de sympathie ? On a déjà parlé beaucoup plus de l’avenir brisé de Noir Désir et de la déception de ses fans que de la vie et de la carrière de Marie Trintignant injustement interrompues, ou de l’avenir de quatre enfants orphelins et de parents et ami-es affligé-es.

Il faudrait surtout se rappeler que de tels actes surviennent trop fréquemment chez des couples inconnus du public et que, si la violence conjugale ne finit pas toujours par un ou des meurtres, elle a toujours des conséquences désastreuses. Il faudrait surtout s’ouvrir les yeux et reconnaître que la violence conjugale est plus qu’un banal fait divers, elle est une plaie sociale, et dans la majorité des cas, ce sont les femmes et les enfants qui en font les frais.

En France, l’Enquête nationale sur les violences envers les femmes (ENVEFF) indique qu’en l’an 2000 environ une femme sur 10 a été victime de violences verbales, psychologiques, physiques et/ou sexuelles en milieu conjugal. (7) Six Françaises meurent chaque mois dans des conditions comparables à l’agression qu’a subie la comédienne Marie Trintignant.

Au Canada, une enquête a révélé les mêmes tendances, soit qu’une femme sur dix avait été victime de violence conjugale. En 2001, le nombre d’homicides entre conjoints représentait 20% de tous les homicides résolus au pays et 85% des victimes de violence conjugale étaient des femmes. Cette année-là, 86 personnes ont été tuées par leur conjoint d’alors ou leur ex-conjoint, soit une hausse de18 victimes par rapport à l’année précédente. Cette hausse est attribuée en grande partie à l’augmentation des homicides commis par des maris (conjoints légalement mariés) ; 69 femmes comparativement à 17 hommes - y compris une victime de sexe masculin issue d’une relation entre conjoints de même sexe - ont été victimes de meurtre commis par un-e conjoint-e. Les victimes de sexe féminin ont été le plus souvent poignardées (29 %), abattues à l’aide d’un arme à feu (26 %), battues (19 %) et étranglées (17 %). (8)

Au Québec, la presque totalité (98 %) des auteurs présumés de violence conjugale faite aux femmes en 2001 étaient des hommes, alors que les auteurs présumés de violence conjugale faite aux hommes étaient des femmes trois fois sur quatre. Le quart des hommes avaient subi la violence d’un conjoint de même sexe. Cette même année, un pour cent ou 20 personnes (14 femmes, 6 hommes) ont été victimes de meurtre dans un contexte conjugal, 44 personnes (37 femmes, 7 hommes) d’une tentative de meurtre et 75 personnes (64 femmes et 11 hommes) de voies de fait graves. (9) Au Québec, toujours, quelques jours avant la mort de Marie Trintignant, un homme a tué son ex-conjointe et ses deux enfants, puis il s’est suicidé.

À la racine du problème : les rapports de domination

Si la violence n’a pas de sexe et ne respecte pas de frontières socio-économiques, la violence des conjoints (ou ex-conjoints) contre les conjointes (et ex-conjointes) est plus fréquente que l’inverse, comme l’indiquent les statistiques ; elle blesse plus gravement et tue plus souvent. Ce qui n’empêche pas certains de prétendre que les hommes subissent autant de violence conjugale de la part des femmes. Ce mensonge propagé sur des sites internets et dans certains médias conventionnels vise à banaliser la violence masculine contre les femmes et à masquer les inégalités de genre qui persistent dans toutes les sociétés, évoluées ou non. Elle vise surtout à détourner l’attention de la source même de cette violence, les rapports de domination, dont les sociétés évoluées ne se sont toujours pas départies.

« Je dirais que la violence a un système bien établi qui est le patriarcat et que celui-ci a un sexe dominant et prédominant, écrit Louky Bersianik, l’une de nos grandes écrivaines québécoises. Quand la domination est menacée, la violence reprend ses droits. » (10)

On souhaiterait que cette tragédie rende les gens, en particulier les hommes, plus conscients que le machisme et la misogynie sont encore présents dans les rapports entre les sexes et que la meilleure façon de réduire la violence et d’assurer l’harmonie, c’est d’avoir le courage de les dénoncer partout où ils se manifestent. Il s’agirait, de la part des hommes non violents, de rompre le silence face à la violence masculine contre les femmes et de renoncer à la solidarité masculine traditionnelle au profit de la solidarité humaine tout simplement. Ce serait là une belle contribution à l’évolution de l’humanité.

Sur Sisyphe fortement recommandé !
« Marie Trintignant - Nul n’a su contourner l’agresseur »

- Lire aussi : ""Méfaits divers", de Xavier Cantat, un livre non grata", par Caroline Boudreau et Monic Caron

- Cette réponse d’Élaine Audet à un internaute apporte des détails sur ce drame.

- Affaires criminelles - Dossier Cantat-Trintignant.

Sources

1. http://www.lemonde.fr
2. « Le point est essentiel : si l’enquête montre que Vincent Trintignant est resté plusieurs heures sans réaction, il pourrait être poursuivi pour non-assistance à personne en danger. », citation du journal Le Monde et http://www.lalibre.be/
3. Courrier des lecteurs sur Indy Media de Paris, 1er août 2003 http://paris.indymedia.org/article.php3?id_article=5893
4. http://www.lesoir.com/articles/n_04.asp
5. http://www.liberation.com/page.php?Article=128357 et
http://www.mcm.net/news/index.php/33997/
6. http://www.emmanuelle.net
7. http://www.social.gouv.fr/femmes/actu/doss_pr/enquete.htm
8. Dauvergne, M. (2002) « L’homicide au Canada - 2001 », Juristat 22(7), Ottawa : Centre canadien de la statistique juridique, Statistique Canada, cité par Condition féminine Canada.
9. « La violence conjugale », statistiques 2001, Ministère de la Sécurité publique, Québec. Document en PDF ici, http://www.msp.gouv.qc.ca/stats/crimina/2001/violconj/viol_conjugale_01.pdf
10. Louky Bersianik, « Le manteau de Noé », dans La main tranchante du symbole, Les Éditions du remue-ménage, Montréal, 1990, p. 164

Le 5 avril 2011

Au moment où le Théâtre du Nouveau Monde (Montréal) annonce la participation de Bertrand Cantat à titre de musicien dans des pièces de Sophocle - oui, de Sophocle - qu’adaptera Wadji Mouawad, peut-être est-il utile de rappeler les faits (voir cet article publié à la mort de Marie Trintignant, en août 2003, et les liens en référence à la fin). Fallait-il choisir précisément ces pièces de Sophocle, qui traitent notamment de la violence faite aux femmes, pour réhabiliter un homme qui a tué sa conjointe ? Wadji Mouawad a la compassion sélective, elle se porte plus volontiers vers l’agresseur que la victime. Une autre forme de banalisation de la violence faite aux femmes. Au nom de l’Art, de la réhabilitation et du pardon, selon Lorraine Pintal, directrice générale du TNM. 

Lire :

« Cantat et le TNM - La cérémonie du pardon », par Micheline Carrier

Réponse à Wajdi Mouawad - Lettre à Marie Trintignant, par Élaine Audet

« Cantat et TNM : mépris et manque de jugement », par Élaine Audet

- Aussi sur l’une des trois pièces de la trilogie, Antigone, dont Mouawad s’inspirera pour "réhabiliter" Cantat : "Antigone, une figure mythique inspirante", par Micheline Carrier. Pure illustration de la violence sexiste et patriarcale.

- "Note de service pour Wajdi Mouawad (RE : Bertrand Cantat)" et "Bertrand Cantat et Wajdi Mouawad, suite et fin".

Mis en ligne sur Sisyphe, le 6 août 2003

Lectures suggérées

- « Face aux conjoints agresseurs...La danse avec l’ours »
- « les meurtriers », par Michel Garneau, poète et animateur à la Chaîne culturelle de radio de Radio-Canada, à Montréal.
- « Que Marie Trintignant ne soit pas morte pour rien », par Florence Montreynaud, historienne et féministe, éditrice du site Encore féministes !
- « La violence sexiste tue. Et le silence qui l’entoure tue aussi. », par Marie-Joseph Bertini, maître de conférences en sciences de l’information et de la communication à l’Université de Nice-Sophia-Antipolis. Dernier ouvrage paru : « Cachez ce sexe que je ne saurais voir », éd. Dis voir, 2003.
- Forum Noir Désir Le forum a été fermé.
- 
« Marie Trintignant »,
par Gisèle Halimi, journal Le Monde, 4 août 2003.

« Les femmes meurent de violence conjugale », position du Mouvement français pour le planning familial, 14 août 2003.

« Kiejman et le "machisme" de Bertrand Cantat ».
Pour l’avocat des Trintignant, le chanteur, mis en examen jeudi par la juge Turquey, a adopté un système de défense "classique chez les machistes". 23 août 2003

« Marie Trintignant. Bertrand Cantat reconnaît qu’il est responsable de sa mort ». 23 août 2003

« Mort de Marie Trintignant. Nul n’a su contourner l’agresseur », par Lucile Cipriani.

À la fenêtre, par Yannick Demers. Une chanson inspirée par le drame.

Nouveau sur Sisyphe

« Élisabeth Badinter dénature le féminisme pour mieux le combattre », par Élaine Audet


Partagez cette page.
Share


Format Noir & Blanc pour mieux imprimer ce texteImprimer ce texte   Nous suivre sur Twitter   Nous suivre sur Facebook
   Commenter cet article plus bas.

Micheline Carrier
Sisyphe

Micheline Carrier est éditrice du site Sisyphe.org et des éditions Sisyphe avec Élaine Audet.



Plan-Liens Forum

  • Marie Trintignant a été tuée par un homme violent : Bertrand Cantat (reprise)
    (1/38) 8 avril 2011 , par Internaute

    rép: Micheline Carrier
    rép: Nanoubix
    rép: Laura
    rép: Nala
  • Marie Trintignant a été tuée par un homme violent : Bertrand Cantat
    (2/38) 6 avril 2011 , par laconnectrice

  • > Marie Trintignant a été tuée par un homme violent
    (3/38) 23 septembre 2004 , par Sylvain COLLET NIce

  • > un homme violent, né d’une femme ...
    (4/38) 16 septembre 2003 , par guido

  • > Mauvaise conscience ?
    (5/38) 11 septembre 2003 , par Internaute

  • l’ultima ratio de la cause féministe ?
    (6/38) 10 septembre 2003 , par Franky

    rép: Nanoubix
  • Nouvelle déclaration de Bertrand Cantat
    (7/38) 22 août 2003 , par Charron

    rép: Fabienne
    rép: MOI AUSSI JE M’APPELLE MARIE
    rép: Marc
    rép: anonyme
    rép: Danielle Serralta
    rép: Pennac
    rép: Michaël
    rép: Internaute
    rép: florence
    rép: hurst a-marie
  • Face aux conjoints agresseurs
    (8/38) 21 août 2003 , par Micheline Carrier

  • > Marie Trintignant a été tuée par un homme violent
    (9/38) 20 août 2003 , par Internaute

    rép: Charlotte F.
    rép: Nanoubix
  • > Marie Trintignant a été tuée par un homme violent
    (10/38) 19 août 2003 , par citron

    rép: noir
    rép: colombe Legault
  • Un massacre.
    (11/38) 14 août 2003 , par Julie

    rép: Martine D.
  • > Marie Trintignant a été tuée par un homme violent
    (12/38) 14 août 2003 , par Suzie

  • Mettre un titre et utiliser un pseudo, un prénom ou un nom
    (13/38) 14 août 2003 , par Micheline Carrier

  • > Marie Trintignant a été tuée par un homme violent
    (14/38) 10 août 2003 , par Internaute

  • > Marie Trintignant a été tuée par un homme violent
    (15/38) 10 août 2003 , par Internaute

    rép: Internaute
    rép: Internaute
    rép: Internaute
  • > Marie Trintignant a été tuée par un homme violent
    (16/38) 9 août 2003 , par ponofob

    rép: Jean-Pierre
    rép: ponofob
    rép: Paola
    rép: Internaute
  • > Marie Trintignant a été tuée par un homme violent
    (17/38) 9 août 2003 , par sadsir

    rép: Internaute
  • > Marie Trintignant a été tuée par un homme violent
    (18/38) 9 août 2003 , par Mona

    rép: Françoise
    rép: Njord
    rép: Julie
    rép: Internaute
    rép: Internaute
    rép: Internaute
    rép: Pickett
    rép: yannick demers
    rép: Internaute
    rép: yannick demers
    rép: Julie
    rép: Internaute
    rép: Catherine Albertini (association Choisir la cause des femmes)
    rép: Mona
  • > Marie Trintignant a été tuée par un homme violent
    (19/38) 9 août 2003 , par Julie

    rép: Christopher
  • > Marie Trintignant a été tuée par un homme violent mais aussi par notre société !
    (20/38) 9 août 2003 , par Scilly Malguyine

    rép: janus
  • > Marie Trintignant a été tuée par un homme violent
    (21/38) 8 août 2003 , par Martin Veillette

    rép: Roxane
  • > Marie Trintignant a été tuée par un homme violent
    (22/38) 8 août 2003 , par yannick demers

  • Marie Trintignant est tuée de nouveau par chaque personne qui nie le sens de son meurtre
    (23/38) 8 août 2003 , par Martin Dufresne

    rép: Internaute
  • > Marie Trintignant a été tuée par un homme violent
    (24/38) 8 août 2003 , par mich

  • > Marie Trintignant a été tuée par un homme violent
    (25/38) 7 août 2003 , par mathilde

    rép: Kharina
  • > Marie Trintignant a été tuée par un homme violent
    (26/38) 7 août 2003 , par Geoffrey Horlait

  • > Marie Trintignant a été tuée par un homme violent
    (27/38) 7 août 2003 , par Internaute

    rép: roxane
    rép: carole
  • > Marie Trintignant a été tuée par un homme violent
    (28/38) 7 août 2003 , par Internaute

  • > Marie Trintignant a été tuée par un homme violent
    (29/38) 7 août 2003 , par Sabine Kennel

  • > Marie Trintignant a été tuée par un homme violent
    (30/38) 7 août 2003 , par Paul

    rép: Julie
  • > Marie Trintignant a été tuée par un homme violent
    (31/38) 7 août 2003 , par Claudine

  • > Marie Trintignant a été tuée par un homme violent
    (32/38) 7 août 2003 , par Jane

  • > Marie Trintignant a été tuée par un homme violent
    (33/38) 7 août 2003 , par temouz

    rép: Julie
  • > Marie Trintignant a été tuée par un homme violent
    (34/38) 7 août 2003 , par Nathalie

    rép: jojo
    rép: EM
    rép: Catherine Albertini
    rép: Julie
  • chut !!
    (35/38) 7 août 2003 , par Marie-Claire

    rép: Julie
    rép: soleil
  • > Marie Trintignant a été tuée par un homme violent
    (36/38) 7 août 2003 , par Internaute

  • > Marie Trintignant a été tuée par un homme violent
    (37/38) 7 août 2003 , par Julie

    rép: Martin Dufresne
  • > Marie Trintignant a été tuée par un homme violent
    (38/38) 7 août 2003 , par Liliane Lambinet

    rép: Une femme, tout simplement. Une victime potentielle d’accident
    rép: Matthieu
    rép: antoine
    rép: Marie-Chantal
    rép: spiderfab
    rép: GERALD ALEXANDRE ROFFAT
    rép: Marie-Chantal
    rép: KAI
    rép: yannick
    rép: ponofob
    rép: Pantacle
    rép: ponofob
    rép: wharton
    rép: Internaute
    rép: Laurence
    rép: Delphine
    rép: Micheline Carrier
    rép: Internaute
    rép: Mercé
    rép: Maxime
    rép: Internaute
    rép: Internaute
    rép: Lambinet Liliane
    rép: Internaute




  • Marie Trintignant a été tuée par un homme violent : Bertrand Cantat (reprise)
    8 avril 2011 , par Internaute   [retour au début des forums]

    C’est bien d’avoir un avis sur tout et n’importe quoi mais qui était présent parmi vous le jour du drame ? Qui a été témoin des faits ?...Qui était intime parmi vous avec le couple Trintignant/Cantat ?...Qui était présent au procès ? Personne ? donc personne ne sait ce qui s’est passé et d’ailleurs personne ne cherche vraiment à savoir car tout ce qui compte c’est d’avoir un avis. Manichéen de préférence.

    • Marie Trintignant a été tuée par un homme violent : Bertrand Cantat (reprise)
      8 avril 2011 , par Micheline Carrier
        [retour au début des forums]

      Ah bon, personne ne sait ce qui s’est passé et Marie Trintignant est morte et avait reçu de nombreuses fractures au visage.

      C’est pas bien le déni, le refus de voir les choses pour justifier l’injustifiable.

      [Répondre à ce message]

    • Marie Trintignant a été tuée par un homme violent : Bertrand Cantat (reprise)
      14 avril 2011 , par
      Nanoubix   [retour au début des forums]
      Echange d’opinions pour une société éclairée

      La justice a rendu son jugement sur des faits qui sont bien réels - qu’on ne sache pas ’vraiment’ quelles étaient les relations intimes entre Trintignant and Cantat ne change en rien le constat de la violence conjugale et le sexisme sous-jacent qui existe en France et partout ailleurs.

      C’est également un fait que la ’passion’ entre 2 amants/conjoints en France est ipso facto considérée comme une ’circonstance atténuante’ dans le cas d’un crime. Jusqu’à aujourd’hui, le français moyen considère cela un simple fait de sa belle et noble société évoluée. Je revendique le droit de m’en indigner et de déconstruire le problème pour que les gens puissent y faire face.

      L’échange d’opinions amène à y voir un peu plus claire dans nos sociétés soit-disant démocratiques, non ?

      [Répondre à ce message]

    • Marie Trintignant a été tuée par un homme violent : Bertrand Cantat (reprise)
      21 juin 2011 , par Laura
        [retour au début des forums]

      comment dire une chose pareille ? les faits ont été relatés, les coups portés sur le visage de Marie Trintignant, étaient d’une violence rare ! Inutile d’être présent et d’avoir assisté a la scéne pour emettre un avis ! quand un homme de 1m80 frappe une femme de 1m60, et je crois bien que Bertrand Cantat mesure même1m90, enfin bref, ai-je besoin de préciser, et d’en rajouter ?On est humains et faillibles, on peut tous s’emporter, s’énerver, et regretter nos gestes aprés, je suis la premiére à reconnaitre que personne n’est parfait et agit de facon irreprochable, mais allez dire, qu’on ne peut pas juger parcequ’on sait pas ce qu’il sait passer, c’est reconnaitre que peut être M.Trintignant, a eu une attitude qu’il a poussé B.Cantat a agir ainsi, et ca , je ne le comprends pas et je trouve ça choquant et inadmmissible ; il a frappé a plusieurs reprises, il l’a laissée pour morte pendant des heures avant de prévenir les secours...S’enerver, et balancer une giffle, sur le coup de la colére, se rendre compte aussitot, de ses actes et assumer aprés, cela peut arriver,et se comprendre, mais donner des coups de poings, en pleine face a une femme de 1m60, masquer son acte, en le mettant ds son lit avec un drap sur le visage, pr cacher son visage, et effacer les traces de sang sur le sol, c’est bien différent !!!!ils avaient pris des drogues, avaient bu, et alors ?!!!il était assez conscient aprés ses actes pour savoir ce qu’il avait fait, et entre nous sous l’emprise de cocaine, herbes, ou alcool, quand arrive une chose comme celle-ci, on reprend assez vite ses esprits, et il les a reprit, puisqu’il a masqué son geste, et appelé les proches de M.Trintignant, en minimisant la dispute....Je me suis intéressée a cette histoire. Quand on est énervé on tape sur une table, un mur, une porte, on sort se calmer, mais donnner des coups de boxe sur une femme évidemment plus fragile et sans défense, vu la différence poids taille des deux personnes, c’est tout simplement impardonnable !!!!j’adorais Noir Désir, et le chanteur,ses idées, mais humainement ce qu’il a fait, c’est dégueulasse ! Je mesure 1m60, et un ex mesurait 1m90, rien qu’avec une giffle j’aurai décollé, alors avec des ppoings sur mon visage, je n’ose imaginer les dégats, ah bin si j’imagine bien...........puisque c’est ce qu’il s’est passé pour ce couple !!!!!petite précision, les médecins ont dit, que le visage de M.Trintignant, était pire que celui d’un boxeur qui se serait pris plusieurs coups de poings !!!!!

      [Répondre à ce message]

    • Marie Trintignant a été tuée par un homme violent : Bertrand Cantat (reprise)
      5 décembre 2011 , par
      Nala   [retour au début des forums]

      Cet article analyse parfaitement la nature relle de l’homme. L’homme macho domine et ne supporte pas d’etre domine. Si cela se produit il detruit celle qui voudra avoir le dessus de lui et generalement c’est a coup de poing. Comme les blancs qui dominaient les noirs et les reduisaient en esclavages. si les blacks n’obeissaient pas ils les exterminaient. Pour ce genre d’homme primaire c est la meme chose avec les femmes. les femmes doivent rester en etat d objet sexuel et ne pas se faire remarquer. etre le plus effacee possible et dire oui a tout ce que cet homme voudra faire d’elle sinon si elle n obeit pas elle se prendra des coups. Il faut arriver a mieux eduquer les hommes et a en faire des hommes sociables avec de bonnes manieres.

      [Répondre à ce message]

    Marie Trintignant a été tuée par un homme violent : Bertrand Cantat
    6 avril 2011 , par laconnectrice   [retour au début des forums]
    Bertrand Cantat indésirable au Québec

    Très bon article mais ne pas oublier Kristina Rady, épouse de Cantat, mère de ses enfants, qui s’est suicidée après qu’il ait trouvé "un nouvel amour" 5 ans après le meurtre de Marie, à peine sorti de prison avec anticipation à la moitié de sa peine.
    On trouvera des détails et liens utiles ici :
    http://laconnectrice.wordpress.com/2011/04/06/bertrand-cantat-indesirable-au-quebeci/

    > Marie Trintignant a été tuée par un homme violent
    23 septembre 2004 , par Sylvain COLLET NIce   [retour au début des forums]
    Mon site

    Il est très intéressant de lire que la violence commence quand la domination est menacée.

    J’ai moi même été témoin de cette situation dernièrement, un homme qui devint violent le jour de son éviction.

    Paradoxal non ? Puisque l’enjeu serait l’amour.

    Il convient alors de penser que l’amour à la base serait une affaire de possession et de domination chez l’homme ?
    Sûrement pas chez l’homme uniquement, c’est la réaction qui est violente chez l’homme.

    Que les coups pleuvent en pareilles occasions n’est pas l’apanage d’un sexe ou de l’autre, mais FORCE est de constater qu’un des deux frappe plus fort.

    C’est donc une affaire de sang froid.

    En effet, la psychologie, ou un peu d’introspection, nous apprennent que dans les coups, la plus grande douleur est la douleur psychologique, c’est à dire le MESSAGE que porte le coup.
    Il est donc important pour les femmes de comprendre aussi que leurs coups, même innoffensifs, ont une portée psychologique aussi importante que le coup de l’homme qui lui fait plus mal.
    Dans cette optique, la force est égale dans la douleur psy infligée.
    Il convient aussi pour l’homme d’avoir auquel cas plus de sang froid et conscience de sa force physique.

    Mais tout premièrement il me semble qu’il faudrait revenir sur le simple apprentissage de l’amour dès le plus jeune âge, expliquer aux petits garçons que les filles sont là pour les aimer, et pousser ce principe jusqu’à l’âge adulte.
    Notre société chrétienne n’étant pas encore à même de mettre en avant ces concepts pour des raisons de tradition puritaine ( même modérée )en erreur sur le bienfait du sentiment amoureux et de l’acte sexuel, peinera donc à éduquer ses mâles dans un sentiment de confiance envers le féminin.

    Il faudrait que les hommes comprennent qu’ils ne perdront rien dans une relation d’égalité dans les sentiments et le sexe, mais encore qu’ils y gagneront beaucoup. Comprendre que l’interdépendance homme femme n’a pas lieu de donner naissance à des angoisses et des relations de dominance, à moins de jeux sexuels consentants.

    L’homme doit comprendre que les femmes sont bien moins angoissées pour aborder verbalement puis activement les questions amoureuses et sexuelles, parce qu’entre autres la procréation les y oblige ( anatomie, cycles, hygiène..).
    Désamorcer les concepts de virilité basés sur la performance sexuelle parce-que faux et donnant lieu à des compensations violentes ou des inhibitions préjudiciables à la femme par défaut de performance et libido mal vécue.

    Tout ceci demande aux hommes de grands efforts d’adaptation, dans lesquels les femmes auront tout à gagner à les accompagner, même si la plupart des fautes de violence ne leur sont pas imputables.

    Voila. En attendant l’andropause, espérons que ça s’arrange.

    > un homme violent, né d’une femme ...
    16 septembre 2003 , par guido   [retour au début des forums]

    Pourquoi les femmes continuent-elles à engendrer de pareils monstres ?

    si l’homme fait son oedipe c’est bien avec jocaste et né de celle-ci.

    > Mauvaise conscience ?
    11 septembre 2003 , par Internaute   [retour au début des forums]

    En tant que fan (ex ??) de Noir Desir, et ayant beaucoup discute avec ma tante, femme battue, je tiens a reagir a cet article aux theses du quel j’adhere pour l’essentiel. Cela dit il y a quelques points que j’aimerai nuancer

    Chercher ’la violence’ dans les paroles des chansons de Noir Desir me parait etre hors de propos. D’ailleurs, le lien en question renvoie sur un page inique, sans interet aucun ou sont entasses pele-mele des textes tires hors de leur contexte.

    Soyons clair : je suis de ceux qui sont convaincus que Cantat est ordinairement violent avec les femmes.

    Mais ce n’est pas en cherchant la violence dans ses textes que l’on demontre quoique ce soit. Au contraire, cela decredibilise le discours en question.

    Je suis frappé par le contresens que cela constitue vis a vis du reste de l’article : il y a beaucoup d’hommes ORDINAIRES qui frappent leurs femmes. En cherchant la petite bete dans ses textes, on sort Cantat de sont statut d’homme ordinaire pour en faire un poete baudelairien dont les actes auraient pu etre prevu... et a forciori par Marie Trintignant :"Voyons, cette homme est une bete, cela se lisait, elle l’a bien cherché... "

    De la meme maniere, L’image de Marie Trintignant donnee par sa vie publique et ses films en fait la femme ideale pour le stereotype de la femme battue : femme marginale, femme delicate et fragile, femme sous pression familiale... Alors qu’elle etait essentiellement une femme liberee, maitresse de sa vie, et mere de famille qui plus est...

    Pour conclure, je resumerai mes idees ainsi : en utilisant autre choses que les faits (temoignages, autopsie..) pour demontrer que "Marie Trintignant a ete tuee par un homme violent", on risque de raviver le stereotype qui fait d’une femme battue une victime d’elle meme et d’un homme violent une victime de son lyrisme, de son enfance ou de sa passion.

    Alors que malheureusement, et c’est essentiel, tout cela est juste tristement ORDINAIRE.

    l’ultima ratio de la cause féministe ?
    10 septembre 2003 , par Franky   [retour au début des forums]

    Rarement lu un pareil rapport d’autopsie sur un fait divers, une dissection haineuse d’un drame que l’on veut à tout prix brandir comme l’ultima ratio de la cause féministe.

    Etes-vous vraiment sûre que les circonstance s’y prêtent ? Ce fait divers est il donc si extraordinaire ? que dire alors de la quotidienne banalité des femmes battues ?

    Quand à B. Cantat, inutile de vous acharner, il est déjà en enfer. Même si vous étiez tous morts, vous n’échangeriez pas sa place.

    Franky

    Nouvelle déclaration de Bertrand Cantat
    22 août 2003 , par Charron   [retour au début des forums]

    Il dit que Marie Trintignant était dans un état "hystérique" et l’a frappé, lui. Il reconnaît l’avoir frappée violemment plusieurs fois au visage. Lire ici : http://www.lemonde.fr/article/0,5987,3226—331331-,00.html Témoignage émouvant, paraît-il.

    • Hystérie ?
      22 août 2003 , par Fabienne
        [retour au début des forums]

      Bon, c’est ça, il va dire maintenant qu’il l’a tuée parce qu’elle était hystérique et que ça l’a énervé. C’est pas nouveau, on accole toujours le terme hystérique aux femmes. Freud est-il passé par là ?

      [Répondre à ce message]

      • > Hystérie ?
        23 août 2003 , par
        MOI AUSSI JE M’APPELLE MARIE   [retour au début des forums]

        BIEN SUR " Hystérie" mot désuet et qui ne s’applique qu’aux femmes !

        Je suis et ai été une femme battue d’abord moralement et physiquement par mes deux maris successifs.
        Aujourd’hui j’ai compris que je ne suis et n’atait pas responsable de ces états mais,femme "forte indépendante et pensante"je les dérangeais les humilaient et renforçait leur sentiment d’insécurité et le constat de leur lâcheté, parce qu’un homme ou une femme qui frappe sur quelqu’un de plus faible que lui est un lâche !
        Il ne faut pas que cette histoire tragique soit oubliée, la notoriété de cette jeune femme doit aider toute les autres, celles, inconnues, faibles, fragiles qui ne savent pas se défendre. Il faut les aider et aider leurs enfants parce que je suis payée pour savoir que les autorités ne sont pas compétentes pour faire le nécessaire.

        [Répondre à ce message]

        • > Hystérie ?
          26 août 2003 , par Marc
            [retour au début des forums]

          je les dérangeais les humilaient et renforçait leur sentiment d’insécurité et le constat de leur lâcheté

          vous vous étonnez que les hommes vous frappent mais c’est vous qui provoquez leur colère ; respectez les et ils vous respecteront.

          Les mots peuvent blesser tout autant que les coups, et parfois, ils peuvent tuer...

          [Répondre à ce message]

          • >pourquoi ?
            10 septembre 2003 , par
            anonyme   [retour au début des forums]

            C’est vrai que les mots peuvent blesser tout autant que les coups, mais je pense quand même qu’un homme peut s’il aiment vraiment une femme garder un certain self-control sur ces émotions et répondre aussi par les mots et non par les coups.

            Quand vous dites "respectez les et ils vous respecteront", je crois que cela va dans les deux sens. Vous pensez vraiment qu’un homme vous respecte quand il vous mets un coup de poing en plein visage ou un coup de pied dans les cotes et qu’il vous traite d’hystérique.

            [Répondre à ce message]

          • > Hystérie ?
            17 septembre 2003 , par
            Danielle Serralta   [retour au début des forums]

            Je croyais être sortie du néolithique mais en vous lisant, j’ai reçu un grand coup de gourdin... comment peut-on avoir la vue aussi courte et le gourdin aussi long !!!Toi provoques moi.Moi fâché,moi tuer toi...Je caricature à peine,hélàs.Et puis, est-ce que respecter quelqu’un signifie en avoir peur ? La colère est dans ces hommes mais ils sont trop lâches pour s’en prendre à leurs congénères. Je suis fatiguée d’entendre tous les discours tordus qui ne font que les justifier dans l’injustifiable. Qu’ils acceptent donc de sortir de leur caverne pour se faire des idées nouvelles.Je sais...je rêve...

            [Répondre à ce message]

          • Réponse à un intervenant
            8 avril 2005 , par
            Pennac   [retour au début des forums]

            A cette citation :

            "je les dérangeais les humilaient et renforçait leur sentiment d’insécurité et le constat de leur lâcheté"

            tu (un des intervenants dans la conversation) réponds par ceci :

            "vous vous étonnez que les hommes vous frappent mais c’est vous qui provoquez leur colère ; respectez les et ils vous respecteront.

            Les mots peuvent blesser tout autant que les coups, et parfois, ils peuvent tuer..."

            Alors 1) ce n’est pas un manque de respect de dire d’un homme batteur qu’il est lâche. C’est du bon sens.

            2) il est absurde de dire qu’un homme qui bat sa femme peut le faire en conséquence d’une "légitime colère". Ou alors je te sectionne les testicules et je t’explique ensuite que ma colère était légitime, vu l’apologie de la violence que dénote ton intervention. Le règne de la barbarie, merci bien. La colère est une chose, qui n’a rien à voir avec la violence : la colère, ça peut s’exprimer par un simple "je pense qu’il vaut mieux qu’on se sépare". Ca n’autorise pas à tuer les gens, que je sache.

            3) "ils vous respecterons" signifie dans ta bouche "ils ne vous battrons pas". Bon, d’abord je suis heureuse de ne pas être ta femme, vu ce que vaut ton respect, ton amour ne doit pas être bien épanouissant. Ensuite, battre une femme n’est pas une marque d’ "irrespect". C’est un crime. Point.

            4) Quand une femme dit que son indépendance humilie ses conjoints, que sa liberté, son côté femme forte et autonome "renforce leur sentiment d’insécurité", ce n’est pas elle qui les méprise, les rudoie (psychologiquement) et les maltraite, c’est eux qui lui refuse la liberté, l’égalité et l’épanouissement. Autrement dit, le mépris, c’est elle qui l’encaisse, pas eux.

            Donc en résumé, tu dis à cette femme battue qui a le courage de venir témoigner de sa propre expérience dans ce fil cela :

            "_quand tu dénonces le mépris qu’ont (ont eu) tes conjoints à ton égard (en se sentant rabaissé par ton indépendance) tu les mets dans une colère légitime (car c’est un manque de respect que de ne pas comprendre qu’ils ont le droit de t’avilir et te rabaisser pour se rassurer sur leur virilité) et en cela tu justifies leur crime (le fait qu’ils te battent (aient)).

            Que dire, sinon que de tels propos, en ce qu’ils sont malveillants, discriminatoires, qu’ils incitent à la haine et font l’apologie de la violence conjugale, devrait conduire dans un état de droit en prison, comme on enferme les gens qui prônent le retour aux chambres à gaz ?

            Je n’ai pas beaucoup d’estime pour ce type de propos, tu l’auras compris, et bizarrement, j’ai du mal à concevoir de l’estime pour leur auteur. (Et merde, là je viens de te manquer de respect, il est donc légitime pour toi de me battre à mort !!!^^)

            Pennac, que la bétise humaine stupéfie parfois.

            [Répondre à ce message]

      • Jugement de Bertrand Cantat
        6 septembre 2003 , par
        Michaël   [retour au début des forums]

        Je voudrais bien savoir qui vous êtes pour juger quelqu’un en ayant que pour seuls échos des médias qui se nourrissent aux faits divers.

        Des gens aussi proches que sa femme, les membres de son groupe n’ont jamais vu chez lui d’attitude violente. Dans leur intervention sur ce crime, ils disent qu’ils n’ont que des questions et aucune réponse.

        Laisser donc la justice faire son travail. De toute façon, Bertrand Cantat s’est condamné tout seul et ira en prison.

        Mes pensées vont à Marie Trintignant.
        C’était une femme magnifique.

        [Répondre à ce message]

        • > Jugement de Bertrand Cantat
          9 octobre 2003 , par Internaute
            [retour au début des forums]

          On ne juge plus personne, cela ne ferait pas revivre Marie. Cantat est seul, dans sa cellule, face à sa conscience - il n’y a pas pire juge que sa propre conscience. Il aura à vivre avec la réalité de la mort qu’il a donné au nom de l’amour ... Pauvre amour, pauvre type. Il n’a pas frappé une femme pour la première fois fin juillet. Il en a déjà frappé d’autres avant, dont sa propre femme. La bonne question à se poser est comment est-ce possible qu’une femme, qu’elle soit la mère, l’épouse ou une ex petite amie, trouve-t-elle au fond d’elle-même la lâcheté de le défendre, de le couver, de mentir pour le couvrir ? Cela est valable pour tout homme qui frappe une femme. Cette femme magnifique qu’était Marie Trintignant est devenue un symbole, mais reste la soeur de toutes les autres femmes battues dans le monde. Cantat, comme tous les autres, ne vaut même pas un crachat sur sa tombe future. Et ce mépris s’étend à tous ceux et celles qui pensent lui rendre service en mentant pour le couvrir. Satie avait raison - plus je connais les hommes, plus j’apprécie mes animaux.
          La justice humaine fera son devoir - à quand une justice du coeur ?
          J’ai été contre la peine de mort, mais parfois, en vieillissant, je me demande si ... Les animaux, eux, s’encombrent moins de considérations philosophiques dans des cas similaires ...
          J’ai été battue deux fois - et si jamais un homme s’avise, de mon vivant, de frapper mes filles, je n’attendrai plus la justice humaine.
          A mes risques et périls.

          [Répondre à ce message]

      • > Hystérie ?
        24 septembre 2003 , par
        florence   [retour au début des forums]

        merci d’une telle réflexion
        j’ai été battue par l’homme que j’aimais et qui ..."m’aimait" et c’est vrai j’étais l’hystérique (selon ses propos).Mais en attendant "l’homme équilibré" qu’il était m’a quittée des centaines de fois pendant 8 ans pour revenir tout autant de fois vers ...l’hystérique que j’étais...
        Comble du comble..Alors que j’étais occupée dans la cuisine, c’est lui, qui, du salon et regardant les infos m’a dit : "tu te rends compte Flo, Marie Trintignant s’est faite fracasser par son "mec"" J’ai toujours adoré Marie Trintignant et son histoire ressemblait tellement à la mienne...1 semaine plus tard (le 3 aout)je mettais un terme à mon histoire avec cet homme qui..."m’aimait"

        [Répondre à ce message]

    • > Nouvelle déclaration de Bertrand Cantat
      8 septembre 2003 , par
      hurst a-marie   [retour au début des forums]

      tolérance zéro l’injustice est tres présente et ne fait rien il faut réformer d’urgence et condamner immédiatement et de façontres ferme tout homme qui porte la main sur une femme et ne pas lui accorder la possibilitée d’un mensonge ;aucune excuse ne doit etre prise en compte

      [Répondre à ce message]

    Face aux conjoints agresseurs
    21 août 2003 , par Micheline Carrier   [retour au début des forums]
    http://sisyphe.levillage.org/articl...

    Voici un article qui traite, entre autres, de l’attitude de la société face à la violence conjugale.

    Face aux conjoints agresseurs...La danse avec l’ours, une entrevue de Martin Dufresne avec un psychologue spécialiste de la question.

    > Marie Trintignant a été tuée par un homme violent
    20 août 2003 , par Internaute   [retour au début des forums]

    Pourquoi avez vous besoin de liberez votre haine ? Etes vous bien placer pour juger ? Avez vous le droit de juger ? Que savez vous de ce qui s’est reellement passe ? C’est horrible. Mais ca demande de la pudeur : un peu de respect pour la femme exceptionelle que fut Marie Trintignant.

    A debaler vos opinions, a usurper de l’exemple, a banaliser, a simplifier, a vendre, a classifier, a juger, a denigrer, a rajouter, a triturer, vous me donner qu’une envie...de vous dire de vous taire !

    La misere humaine n’as pas besoin que vous en rajoutiez.

    Et si vous essayez d’aimer les gens ?

    Vous croyez etre Zeus, mais Cantat s’est condamne seul a monter son fardeau pour toujours. Il n’a pas besoin de vous.

    Je n’ai de pensees que pour un amour mort. Deux vies terminees. Le silence s’il vous plait.

    Marie.

    > Marie Trintignant a été tuée par un homme violent
    19 août 2003 , par citron   [retour au début des forums]

    Merci pour cet article, le seul enfin de ceux que j’ai lus qui prenne position. Cela m’a soulagé parce que j’attendais en vain qu’on dise tout haut ce que beaucoup de médias n’ont pas eu les couilles de dire. Et que je pensais. Je n’ai pas lu toutes les réactions mais il y en a une qui m’a fait rire jaune. Celle qui dit , mais arrétez, Cantat n’est pas Joey Starr, ce n’est pas un tabasseur de femmes. Mais une autre internaute a rappelé justement qu’un homme violent ne tabasse pas sa femme dès les premiers mois de la relation. Ils n’étaient ensemble que depuis 6 mois. Certains ont dit, une femme libre comme elle n’aurait pas pu s’amouracher d’un violent. Mais au bout de 6 mois de relations, il ne lui a pas forcément montré toutes les facettes sombres de sa personnalité.... Un message m’a choqué, celle d’un certain Paul qui suggérait que Marie par ses larmes ou son ivresse et peut-être ses insultes a dû provoquer Cantat. No comment. J’espère ne pas croiser la route des hommes qui pensent ça.....
    J’ai beaucoup aimé votre article. Mais attention, je ne suis pas forcément d’accord avec certains aspects.. Le fait qu’il se soit séparé de son amie hongroise avec laquelle il eu deux enfants, dont un en bas âge n’a rien à voir dans l’histoire et ne prouve rien quand au fait que ce serait ou pas un sale type..... C’est un sale type parce qu’il a réglé son compte à Marie à coups de poing mais qu’il quitte la mère de ses enfants ne prouve pas grand-chose

    Bises à tous

    • > Marie Trintignant a été tuée par un homme violent
      30 août 2003 , par noir
        [retour au début des forums]

      bertrand n est pas violant ces tout le contraire c est quelqun de sensible vous jujer sans savoir je te conseille de lire : noir desir de AaZ et l experiance des limite , nous n aons fait que fuir tu verra qui est bertrand et ecoute ses cd

      [Répondre à ce message]

      • > je connais son enfer
        23 novembre 2003 , par
        colombe Legault   [retour au début des forums]

        Je viens de lire que Bertran est un homme bon.Ben oui il sont tous bon ses hommes ne vous demander pas pourquoi ses femmes ont tan de difficulté de sen aller.Moi ca fais 3 mois que je ne vie plus cette enfer.Il ma violer battu étrangler humilier.Venez me dire qu’un homme qui fais ca est bien.Ben oui ben fin ben beau ben intelligent il le faut pour pouvoir garder ca proi.Je le sais que ca doit etre dur pour les fan de bertran mais il a tué une femme surement formidable quil aimais.lamour a quel prix.Marie je prie pour toi et Merci car tu ma en quelque sorte ouvert les yeux.En penssant il faut dénoncer ses hommes il faut que sa cesse moi je passe en cours le 17 mars contre mon ex conjoint.jai pris cette décision apres avoir parler a son ex il la déja poignarder.puis continuer a le laisser détruire dautre femme bertran a til le droit de continuer un homme violent reste un homme violent Merci en espéran vous avoir fait prendre concience que ses homme sont tout de plus fantastique ils nont quun défault il sont BATTEUR DE FEMME

        [Répondre à ce message]

    Un massacre.
    14 août 2003 , par Julie   [retour au début des forums]

    Plus de doute aujourd’hui quant à la violence des coups portés par Cantat sur sa compagne. Le Monde daté du 15 Août donne un aperçu des résultats de l’autopsie pratiquée sur le corps de Marie Trintignant.

    Non seulement cet homme ne se suicidera pas, comme le redoutaient certains de ses fans, mais avoir enlever la vie, ne lui pose apparamment aucun problème moral. Car non content d’avoir achevée sa compagne , il l’a fait mourir une seconde fois, en la faisant mentir. Quel sang-froid . Quelle indécence. Quel machavélisme, lui qui, avec des mots, se voulait le chantre des opprimés. Voila pourquoi l’article de Micheline Carrier est salutaire, et vrai.

    > Marie Trintignant a été tuée par un homme violent
    14 août 2003 , par Suzie   [retour au début des forums]

    Je suis entièrement d’accord avec votre article sur la mort par coups et blessures de Marie Trintignat.

    J’ajouterais de plus que le chanteur Cantat ayant été plusieurs heures seul avec la victime après l’agression, n’a pas respecté une LOI INTERNATIONALE HUMAINE que toute personne témoin d’un accident ou autre se doit de lui PORTER SECOURS si elle est en danger, sinon elle est passible de poursuite.
    Je suis toujours étonnée de lire ou d’entendre suite à une agression ou à un meurtre d’une femme et aussi de ses enfants, que l’homme impliqué n’était pas violent avant cette agression qui causa la mort, c’est aberrant que des personnes intelligentes traitent une agression causant des blessures ou la mort de non violent quand on sait pertinemment que la violence surtout conjugale est une escalade pour le contrôle d’une personne sur une autre.

    Suzie, Québec

    Mettre un titre et utiliser un pseudo, un prénom ou un nom
    14 août 2003 , par Micheline Carrier   [retour au début des forums]

    Je suis vos échanges avec grand intérêt. Vous avez pu constater qu’il existe un petit menu à gauche des messages. Le but de ce menu est de vous aider à repérer les messages, nouveaux ou anciens, si vous souhaitez les relire.

    Il serait plus facile pour chacun-e de retrouver ses propres messages et ceux des autres si vous leur donniez un titre différent de celui de l’article et les signiez de votre nom (ou votre prénom ou un pseudo).

    Et ne vous privez surtout pas d’intervenir dans les discussions.

    Je vous remercie.

    Micheline Carrier
    Éditrice de Sisyphe

    > Marie Trintignant a été tuée par un homme violent
    10 août 2003 , par Internaute   [retour au début des forums]

    Serait il possible de ne pas tomber dans l’émotivité propre à tout sauf à la reflexion ?
    Micheline Carrier a produit un article qui me dérange en de nombreux points, mais elle a une démarche profondément louable dans la mesure où elle pose les faits, sans passion inutile.
    Il serait nécessaire, tout de meme, quand des fans de ND viennent pour affirmer leur opposition de ne pas les traiter comme des collabos de la violence.
    Micheline Carrier prend la peine de leur opposer des arguments clairs et vous parlez de Cantat comme d’un salaud, pour plusieurs d’entre vous.

    Comprenez vous qu’il y a un vrai enjeu ici ? Parlons politique de com’ féministe.
    Ici en France, hormis quelques personnes effarées de l’acte de Cantat, une bonne majorité nous dit qu’elle l’a cherché, qu’il a eu un geste malheureux, etc etc. Il y a evidemment le fait qu’en plus Cantat etait un personnage médiatiquement sympathique.
    et cela nous ne pouvons pas passer à côté.
    Si nous voulons convaincre les gens que ce qu’il a fait est ignoble, cela n’est certainement pas en le traitant de salaud, de pervers ou que sais je.
    parce qu’au fond est ce un salaud ? La doctrine hétérocentriste établit d’emblée une hiérarchie entre les hommes et les femmes. le moyen trouvé pour remettre la femme à sa "juste" place est la domination, qui passe donc par la violence.
    Et l’on apprend aussi aux hommes à s’exprimer par la violence.
    Cantat est un pur produit d’education patriarcale ; rien de plus, rien de moins.

    il faut donc surtout, appuyer selon moi, sur le fait que c’est justement le fait d’avoir frappé une fois (on insite beaucoup en France sur le fait qu’il ne la frappait pas quotidiennement) qui montre combien ce geste est facile à accomplir dans une société patriarcale. Que c’est ce geste qu iest un parfait épiphénomène de la violence de cette société.

    Alors nous pouvons en effet démolir chaque personne qui viendra ici dire ce que nous pensons être une bétise. Il repartira, persuadé que toutes les féministes sont des hysteriques. Or, nous voulons convaincre je crois, et non pas vaincre.

    > Marie Trintignant a été tuée par un homme violent
    10 août 2003 , par Internaute   [retour au début des forums]

    bjr
    je viens de lire l article et je suis stupefait l article est d un parti pris impressionnant , dis donc elle en connait des choses sur l affaire la violence des coups etcetc ,aurait elle lu le rapport d autopsie ???? pour le moment on peut juste relater les faits et surtout pas les juger à bon entendeur ...
    Pascal

    • À Pascal
      10 août 2003 , par Internaute
        [retour au début des forums]

      L’auteur a cité le quotidien Le Monde, (est-ce un journal jaune ?) mais peut-être n’êtes-vous pas allé aussi loin que les sources en lisant l’article. D’ailleurs, tous les grands journaux européens citaient les mêmes sources, chirurgicales et médico-légales.« Il est aujourd’hui clairement établi que la comédienne a succombé à un traumatisme crânien que les spécialistes de neurochirurgie qualifient de "majeur".

      « Ces lésions cérébrales sont de même nature que celles qui sont observées, par exemple, chez des conducteurs de moto, de véhicules automobiles non protégés par des casques ou des ceintures lors de collisions. Dans ce contexte, les ecchymoses observées sur le visage de la victime plaident en faveur d’un scénario d’une violence extrême ; une violence aux conséquences d’autant plus dramatiques que la victime était d’une constitution physique fragile. Dans certains cas, des coups portés sur un visage peuvent avoir des conséquences aussi graves que des chocs plus violents portés sur le crâne. » Dans Le Monde, le 2 août 2003.
      http://www.lemonde.fr/article/0,5987,3226—329612-,00.html

      Donc, pas besoin d’avoir assisté à l’autopsie, il suffit simplement d’avoir la curiosité de se renseigner et de repousser un peu ses ornières.

      [Répondre à ce message]

      • > À Pascal
        11 août 2003 , par Internaute
          [retour au début des forums]

        bjr
        voici la suite de l article du monde comme il n apparait pas je me permet de faire un copier coller....
        La chronologie des événements qui ont précédé ce drame devrait, à court terme, être complétée avec les résultats de l’autopsie médico-légale ainsi qu’avec ceux des examens toxicologiques effectués sur la victime et sur Bertrand Cantat. L’autopsie devrait confirmer les premiers constats anatomiques dressés par les médecins et les chirurgiens. Les résultats à venir des autres examens devraient, quant à eux, permettre de confirmer le caractère "arrosé" ou non de la soirée qui a précédé les coups portés à Marie Trintignant. Ils devraient aussi permettre d’identifier la nature des substances psychotropes, médicamenteuses ou non, consommées par le chanteur de Noir Désir et peut-être par sa compagne.

        tient c bizarre ds cette partie de l article on parle de substances consommees par le chanteur et peut etre par sa compagne .... qui a des ornieres maintenant l article de Micheline Carrier et d un parti pris rien que le titre accrocheur , raccoleur les faits juste les faits pour le moment apres quand les resultats des analyses toxicologiques seront connus pour les deux et pas seulement pour le chanteur la oui on pourra creer un debat de fond
        Pascal

        [Répondre à ce message]

    > Marie Trintignant a été tuée par un homme violent
    9 août 2003 , par ponofob   [retour au début des forums]

    Évidemment que ce qu’a fait Bertrand est ignoble. Et ce sont peut être ses fans, en premier, qui devraient le plus lui en vouloir, des désillusions qu’il vient de leur apporter.
    Et bien sur que quoi qu’il ait dit, fait, proclamé dans ses chansons et ses divers engagements, rien ne peut effacer ni simplement attenuer la portée du drame.
    On ne peut, encore, qu’acquiescer à la condamnation de tous les actes violents et barbares qui, c’est un fait, sont perpétrés dans leur écrasante majorité par des hommes.
    Et il est utile et nécessaire de rappeller — pour exhorter à combattre — la réalité de la violence masculine, au quotidien.
    Restent plusieurs détails d’une histoire faîte pour créer de la fascination, du dégoût, de la révolte et de la haine, détails qui semblent outrepasser la simple constatation des faits.
    "un homme violent" : comme beaucoup de mes semblables, je pense — même si je n’affirme pas que c’est le cas de Cantat dont je ne connais que l’œuvre — qu’il y a une différence importante entre être "un homme violent" et être un homme "qui a été violent". Une fois ? Deux fois ? L’être régulièrement et l’avoir été une fois — une fois de trop, hélas — est différent.
    L’autre "détail" c’est l’affirmation selon laquelle les chansons révèlent l’acte en puissance. D’abord c’est un peu facile, ensuite c’est faire preuve de peu de jugeote. J’aimerai voir un exemple probant…
    Bref, devant un évènement — le siège de la passion — il faut être prudent…

    • > Marie Trintignant a été tuée par un homme violent
      10 août 2003 , par Jean-Pierre
        [retour au début des forums]

      « L’autre "détail" c’est l’affirmation selon laquelle les chansons révèlent l’acte en puissance. D’abord c’est un peu facile, ensuite c’est faire preuve de peu de jugeote. »

      Je ne sais pas si ça à voir avec la jugeote, mais vous, vous semblez ne pas savoir lire. Voici ce qui est écrit dans l’article :

      « On a tort sans doute de chercher une adéquation entre, d’une part, la vie personnelle d’un-e artiste et, d’autre part, les chansons qu’il chante sur scène ou les rôles qu’elle joue à l’écran. Il est vrai, également, qu’un homme ou une femme de gauche est d’abord et avant tout un être humain, avec ses défauts, ses excès et son héritage culturel. »

      [Répondre à ce message]

      • > Marie Trintignant a été tuée par un homme violent
        26 août 2003 , par
        ponofob   [retour au début des forums]

        Cher monsieur, je suis ravi de vous dire que si, je sais lire (et que ce genre de propos, à mon avis, n’aide pas un débat déjà passionné. J’ai eu tort, moi même, de mettre la "jugeote" au milieu). Mais juste avant le passage que vous citez, il y a celui ci :
        « Des paroles de ses chansons inciteraient plutôt à croire le contraire.* « Je constate, écrit un internaute au sujet de ces chansons, qu’elles parlent de violences allant jusqu’à la torture sans oublier les violences sexuelles clairement exprimées. Cette violence, à mon avis, est bien une violence conjugale de possession de l’autre et cela peut aller jusqu’à la mort comme exprimé dans certains de ces textes. » (3) »
        Alors quand ensuite on écrit qu’on aurait tort "sans doute" de faire une telle association, à mon avis c’est uniquement pour éviter, justement, de se faire reprendre sur cette question. Sinon je vois mal l’intérêt de citer l’avis d’une personne (en premier évidemment) qui pense que cette association se justifie.
        Je ne vois (pour répondre à Paola) pas du tout (mais vraiment) en quoi le cas de Cantat est différent de celui de n’importe quel artiste à ce sujet. Je ne vois pas pourquoi on devrais renier et cracher sur toute une œuvre parce que son auteur, après l’avoir écrite, a commis un acte ignoble. Comme le dit justement Me Carrier, Cantat n’a jamais parlé de violence homme/femme dans ces chansons. Ce qui, peut être, montre qu’on ne peut pas vraiment dire qu’il n’était qu’un beau parleur n’appliquant en rien dans sa vie ce qu’il pronaît dans ses chansons et combats.
        Croyez bien que j’aurais préféré qu’il ait eu un engagement féministe qui l’aurait peut être empéché de commettre l’irréparable (j’espère avoir été clair).
        ponofob

        [Répondre à ce message]

    • > Marie Trintignant a été tuée par un homme violent
      17 août 2003 , par
      Paola   [retour au début des forums]

      Ce qu’a fait Bertrand c’est ignoble et il est un assassin.
      Cellini et Caravaggio c’etaient des assassins aussi.
      Le malheur DE L’ART de Cantat ( sa sort ne m’importe pas ) c’est qu’elle s’identifie avec la vie. Nous pouvons ainsi admirer les cadres da Caravaggio et les sculpture de Cellini mais nous ne pouvons pas sauver - malheureusement - l’art de Cantat.
      Les victimes sont Marie, l’oeuvre, les autres components du group, les fans et la cause.
      Pardonnez quelque faute, mais je suis italienne.

      [Répondre à ce message]

    > Marie Trintignant a été tuée par un homme violent
    9 août 2003 , par sadsir   [retour au début des forums]

    Si la violence conjugale "est un problème social majeur" et indégnablement sous-évaluée , la
    récupération et l’interprétation de ce drame ,avant même d’en connaître les tenants et les aboutissants, sont une maladresse vis à vis de l’émotion sincère de milliers de gens. Se sentir "consternés et incrédules", ne pas juger une personne avant son procès, ce n’est pas du machisme, c’est de l’humanité !
    Je partage un certain nombre de vos arguments et reste cependant solidaire de votre combat...

    • Récupération ? non, militantisme légitime.
      10 août 2003 , par Internaute
        [retour au début des forums]

      En d’autres termes vous préférez ménager "l’émotion sincère de milliers de gens", telle qu’on l’exacerbe à vomir dans la real TV, plutôt que de situer ce drame mediatico-artistique dans une perspective militante du respect des femmes telle que l’aurait sans doute défendue Marie Trintignat ?

      Les applaudissements qui ont suivi les pleurs de son père m’ont bien plus choqué (cinéma !) que les discours militants que je n’appelle pas "récupération" mais "a-propos à but humanitaire".

      Vous ne pouvez pas être cohérent-e dans le discours contradictoire que vous tenez.

      Quand à l’interprétation, s’il fallait attendre de tout savoir avant de lancer un débat, ce dernier n’aurait bien sûr jamais lieu...

      Mais il me semble que parler d’un "homme violent" sans savoir encore si c’était une habitude chez lui ou un coup de folie éthilo-canabique, franchement ça change quoi sur la nécessité de parler du sujet ? Cet homme a été violent c’est indéniable. Est-ce qu’on peut le qualifier d’une manière générale d’"homme violent" ? Qu’est-ce que ça change à la marche de la justice qui reposera essentiellement sur des faits.

      On ne peut pas renoncer à un débat féministe crucial pour de supposées raisons de jugement populaire a-priori ou d’humanisme individuel. On ne sacrifie pas une opportunité d’avancée humanitaire pour une supposée justice morale individuelle telle que nous le matraque bêtement Hollywood dans son cinéma-folie.

      Si demain on annonce que Cantat était irresponsable, victime de la drogue (et de sa culture patriarcale), et qu’aucune "récupération" militante n’a eu lieu auparavant, qu’est-ce qui aura avancé ? Rien.

      Si l’on suit votre idée rien ne change jamais, ne croyez-vous pas ?

      [Répondre à ce message]

    > Marie Trintignant a été tuée par un homme violent
    9 août 2003 , par Mona   [retour au début des forums]

    Tout est vrai dans votre article, j’y souscris entièrement. J’espère que cela fera avancer le schmilblick.

    Une chose cependant me chiffonne : pourquoi est-ce toujours le même genre de femme qui est victime de violence ? Y-a-t-il un portrait type de la femme attirée par les hommes violents ? Et pourquoi sont-elles attirées par eux ? Quel est le traumatisme enfantin qui les pousse à rechercher les machos, les durs, les violents ?

    Je me souviens d’une copine, épouse d’un homme violent. Sa violence l’a tué, au volant d’une voiture. Devenue veuve, non contente de savourer un veuvage serein, elle rencontre immédiatement un autre homme, tout aussi violent que le premier, dont elle s’amourache éperdument, et dont, bien sûr, elle ne cesse de se plaindre.

    Pourquoi ne lis-je aucun article sur la recherche effrénée de machos par un certain type de femme ?
    Veulent-elles d’autres modèles que celui que leur père leur a donné ? Veulent-elles se rebeller contre une éducation qui ne leur convenait pas ?
    Bien sûr, puisqu’il s’agit des Trintignant, personne ne s’arroge le droit de les juger. Faudrait peut-être le faire, cela ferait aussi avancer le schmilblick dans une autre direction.

    Je ne suis pas une mijaurée, j’ai mené ma vie, tout ausi librement que Marie Trintignant.
    J’étais belle, on m’aimait, j’aimais. J’ai deux enfants hors mariage. J’ai connu des hommes, tout genre d’hommes, mais une chose me chiffonne : les violents ou censés l’être m’ont toujours évité comme la peste.
    Allez savoir pourquoi...Doivent penser qu’avec moi, y a rien çà cirer.

    • > Marie Trintignant a été tuée par un homme violent
      9 août 2003 , par Françoise
        [retour au début des forums]

      À Mona,

      Êtes-vous en train de dire que Marie Trintignant a couru après sa mort ? des femmes peuvent être séduites par certains types d’homme sans rechercher ou accepter les comportements violents de ces hommes. C’est trop facile de diriger la responsabilité du côté de la victime.

      [Répondre à ce message]

      • Ghandi était un humains.
        1er octobre 2003 , par
        Njord   [retour au début des forums]

        " À force de vouloir appliquer oeil pour oeil, dent pour dent, le monde deviendra aveugle. " - Ghandi-

        Dans tout ce que j’ai lu, j’ai rarement entendu le mot etre humains. Mais de la haine, pas besoin de lire ce mot, on le sent.
        Michelline à parler de stéréotype masculin violent, tout en restant dans un archétype tout aussi visible, les féministes haineuses. Désolé de tel therme, mais j’en ai été choqué. Parler de complot médiatique, de machisme, et de brutailité unilatéral, c’est un exemple souvent réprtorié de contre-opinion tout aussi none-objectif.On parle de la violence des uns avec sa propres violences, aussi bien dire qu’on applique la bonne vieille loi " oeil pour oeil, dent pour dent "

        Si quelqu’un m’avait dit : "un artiste hors pairs à blesser mortellement un autre artiste de renoms, lors d’une querelle aux détails nébuleux" cela m’aurait vallu une réfléction sur ce cas. Et j’en aurais eut deux réponses : "esperons voir des faits indaignables apparaître, sinon une autre personne ( proche du mort ou suposé meurtier ) pourait en subir à nouveau les conséquences injustement." et puis surtout, j’aurais clamer : "Quel tristesse, l’art vient de gouter à la misère humaine, les rêves des uns ont leur borne dans la folie des autres"
        Mais les paroles sur ce fait on eut une toute autre conotation ; c’était sans objectivité et donc sans sens profond ....

        la jalousie n’est pas de l’amour, je suis d’accord, mais avouez au moins que la colère n’est pas un pleur, sinon on retournerait au cycle de la violence ( oeil pour oeil... ) Le pleur est une soufrance, qui entraine une défense, souvent la violence, mais la violence est une réaction à la soufrance, tout comme elle l’est à la jalousie...
        Pleurer c’est faire couler la soufrance dans le néant, la violence c’est fair couler la soufrance sur aurtuis.

        Peu-etre certains trouveront cette rétorique trop optimiste, tous ne ne croit pas en l’homme, certains le trouve trop misèrable...

        Et Pour éclairé ceux qui tiendront à trouvé une faille dans ma propre objectivité,je tiens à dire que je suis un humains male et fan de noire désir et que la nouvelle m’a énormement chagriné. C’est que mes rêves, dans toute ces chansons, ce sont vue abimer par les même coup de poing que ceux que marie trintignant à reçu. Je suppose qu’on pourait me blamer de voir en M. Trintignant la mort d’un rêve plus que la mort d’une femme, mais pour moi, cette femme m’était inconnu, comme bertrant Catan, seul les paroles du chanteur m’était famillière.. ( par le même fait, certains crache au visage de Cantat, crachant du même fait au visage de la stupidité masculine. la diférence est que mes pleurs sont une soufrance, pour le cracha, c’est une colère... )

        Et j’aimerais aussi ouvrir un point, pour montrer que l’homme aussi reçoit la soufrance d’autris. La fausse déclaration de grossesse après relations amoureuse, où la menace récurente de suicide de la personne qu’on aime, ce sont des fait bien fréquents qui sont souvent des concrétisation violente de soufrance feminine( manipulations, désirs de possession, ect ect )

        Comme quoi, si vous etes pessimiste au point de crier " l’homme est misérable", ayez au moins de la déscences, pour ceux qui sont encore optimiste , et nuancé en disant " l’etre humains est misérable"

        PS : pour ceux qui ne comprenne pas le liens entre la jalousie face à l’amour et la haine face au pleur, il y’en a pas de directe, mais c’est pour montrer qu’il faut etre concéquent ; que si on cherche le bien dans l’amour, il faut aussi le chercher dans l’expiation de soufrance.

        PS 2 : désolé pour les fautes d’orthographes, j’ai pas un exellent français écrit

        [Répondre à ce message]

    • > Marie Trintignant a été tuée par un homme violent
      9 août 2003 , par Julie
        [retour au début des forums]

      C’est Cantat qui doit être jugé. Pas la famille Trintignant.

      [Répondre à ce message]

    • > Marie Trintignant a été tuée par un homme violent
      10 août 2003 , par Internaute
        [retour au début des forums]

      Ce qui m’étonne un peu dans certaines réflexions féministes, c’est qu’on s’interroge sur la construction de l’homme dans 5000 ans de patriarcat (enfin 5000...) et jamais sur la femme. Pense t on que l’homme est devenu dominant mais que la femme n’a pas évolué ? La construction qu’elle a subi - et non pas voulue - l’a rendue plus passive c’est indéniable. Il ne s’agit pas de parler de MT ici ; mais de l’ensemble des femmes. On évoque l’empathie face à un homme violent, l’amour et on oublie aussi la résignation.

      On nous construit, comme des êtres résignés, et cela, je crois que nous devons en être conscientes, pour faire preuve aussi d’empowerment et changer.

      En fait, les femmes sont éduqéues avec l’idée qu’elles sont faites pour être violées, faites pour être battues. La simple phrase "ne rentre pas trop tard, fais attention" marque profondement les femmes. Que peut il bien m’arriver pour qu’on me dise cela ?
      Elles vont donc tout faire pour éviter que cela leur arrive. Quand c’est le cas, elles vont donc s’accuser de n’avoir pas tout fait pour éviter le viol ou le mari violent, puis vont parfois s’y soumettre car au fond "Cela devait arriver".

      Comment pourrait il en être autrement ? La femme est élevée avec la violence de l’homme qu’elle subit, jour après jour ; viol et violence conjugale ne sont que des formes extrêmes de violence mais font evidemment partie du cycle. MT n’est donc pas un cas à part.

      La construction de la femme semble donc se faire en tant qu’objet et l’accession à l’état de sujet est difficile.

      Voilà pourquoi je persiste à penser que la communication féministe autour de l’affaire Trintignant est mauvaise ; pire dangereuse. On persiste à chercher des raisons particulières à l’homme Cantat ; il était violent avant, il a abandonné son ex femme...

      Il suffit d’analyser les relations hommes/femme pour montrer que cette conclusion là est sinon normale, tout ce qui a de plus logique. Comment dans une relation fondée sur la hiérarchie (le couple est indubitablement un exemple de cette hiérarchie) L’homme n’assoirait il pas son pouvoir de toutes les méthodes possibles ?
      On s’étonne du viol, on s’étonne du fait de battre une femme, mais dans ce type de hiérarchie cela ne peut que conduire à cela.

      Le patriarcat a entrainé l’homme à être dominateur, violent mais a aussi poussé la femme à être passive. On ne peut croire que 5000 ans de patriarcat n’ont marqué que les dominants et pas les dominées. Il convient aussi de voir, à mon sens, en quoi les femmes continuent à faire perdurer cette relation là. En gros, les hommes ont intériorisé ce processus de domination mais les femmes aussi et cela me semble un axe de reflexion.

      [Répondre à ce message]

      • > Marie Trintignant a été tuée par un homme violent
        10 août 2003 , par Internaute
          [retour au début des forums]

        Je crois que c’est une réflexion intéressante. C’est vrai que de nombreuses femmes ont une attitude passive face à des comportements dominants parce qu’elles ont intériorisé le fait que la domination masculine comme héritage patriarcal (pas chez tous les hommes individuellement, évidemment) est une chose fatale, qu’elles ne peuvent pas changer. Mais on ne peut imputer à la personne qui se fait tuer la responsabilité de sa propre mort parce qu’elle a intégré une attitude passive. Ce serait trop facile, mais ce n’est pas ce que vous dites, je crois. Les féministes secouent justement l’attitude passive, cherchent à donner de " l’empowerment et à changer ", et n’acceptent pas la "fatalité" de comportements violents qui seraient plus normaux chez les hommes parce que la culture les a faits ainsi. (D’ailleurs, notez, il y a des femmes violentes, mais ce n’est pas le propos de l’article.)

        Dans le cas de deux voisins ou deux voisines dont l’un tuerait l’autre au cours d’une querelle, donnerait-on à l’auteur de l’homicide (involontaire, peut-être, mais d’homicide tout de même) les prétextes, excuses, appels à la compréhension, qu’on essaie de donner quand il s’agit d’un homme qui tue une femme (dans la majorité des cas, les femmes sont moins fortes que les hommes et sont perdantes dès le départ dans une bataille physique. Est-ce que ça ne devrait pas être une circonstance aggravante) ? Et invoquerait-on le tempérament impétueux et passionné de celui qui a commis l’homicide ?

        Quant à la référence aux antécédents de celui qui a frappé et à son ex-femme, c’est une citation de la mère de la victime et de journaliste. Les journaux de France en ont parlé, pourquoi un site féministe qui parle de l’événement devrait-il absolument s’en abstenir ? D’ailleurs, l’auteur n’était pas très affirmative sur ces questions et a mentionné que Cantat avait nié les propos de Nadine Trintignant. En outre, en mentionnant ces aspects pour rappeler qu’on a beaucoup parlé de la vie privée de la victime, mais peu de la vie de celui qui a admis l’avoir tué en demandé pardon à sa famille publiquement, ça nous rappelle que c’est fréquemment le cas quand une femme est violée, battue ou tuée par un homme, mais pas souvent le cas quand c’est un homme qui est tué par un autre homme (ou même par une femme). La vie privée d’un homme semble toujours plus privée que celle d’une femme, quelles que soient les circonstances de cette vie.

        [Répondre à ce message]

        • > Marie Trintignant a été tuée par un homme violent
          11 août 2003 , par Internaute
            [retour au début des forums]

          Oui, vous avez compris mon message ; je ne parlais pas de MT. Quand bien même elle serait cocnernée par une attitude passive, un comportement auto destructeur, rien ne donne le droit de la tuer pour autant.

          Je ne suis pas sure, justement, que toutes les féministes souhaitent donner de l’empowerment aux femmes et c’est bien ce qui me pose pb. On évoque ici et là que MT etait plus faible que Cantat ; quand bien meme elle se serait appelée Serena Williams ou aurait fait de la boxe thai, il n’empechait que le fait d’appartenir à une catégorie dominée sur laquelle le dominant a beaucoup pde droits, aurait joué. La faiblesse physique ne joue pas ici ; le plus fragile des hommes aura le reflexe de frapper par son education.

          On ne peut pas, je crois, parler de femems moins fortes physiquement que les hommes ; c’est un fait mais le prendre en compte reviendrait à faire 200 pas en arrière. Vous vous doutez que parler de l’inférioritré physique aurait vite fait d’entrainer vers tout un tas de dérives. L’égalité a aussi ses inconvénients.

          Pourquoi ne pas parler des antécédents ? Parce que justement c’est , sleon moi, plus habile de montrer que tout homme qui a interiorisé le processus de domination est amené à etre violent. Imagineons qu’elle soit la première femme qu’il a frappé ; qu’aurait on trouvé ? Première ou 10eme cela ne change pas grand chose pour moi (evidemment sans penser aux victimes).

          La vie privée d’un homme n’est pas spcialement plus privée, elle est mieux considérée. Un homme se vante de ses conquêtes sans pb, il reste bien considéré en général. Regardez ici beaucoup savent qu’il était défoncé jusqu’a l’os, cela ne change pas grand chose à leur jugement, bien au contraire.

          [Répondre à ce message]

      • > Marie Trintignant a été tuée par un homme violent
        11 août 2003 , par
        Pickett   [retour au début des forums]

        "On ne peut croire que 5000 ans de patriarcat n’ont marqué que les dominants et pas les dominées."

        En fait c’est bien la une reflexion qui est marqué par le marxisme. Voir les choses en termes de "dominants/dominé. En effet le marxisme ne voit que violence et exploitation dans les rapports humains librements consenties.
        Il ne croit pas au contrat social
        Bien sur une relation quelqu’elle soit, amoureuse ou professionnelle, peut étre inégale et une des parties lésée mais la ou le libéral voit un accident le marxiste voit l’aboutissement inévitable de la relation. Le marxisme vise pour supprimer ces "exploitations" l’instauration d’une certaine homogenéité c.a.d. la suppression des différences ainsi on fait tout poour gommer les différences entres les sexes.

        [Répondre à ce message]

        • > Marie Trintignant a été tuée par un homme violent
          11 août 2003 , par yannick demers
            [retour au début des forums]

          à Pickett :

          "Le marxisme vise pour supprimer ces "exploitations" l’instauration d’une certaine homogenéité c.a.d. la suppression des différences ainsi on fait tout poour gommer les différences entres les sexes."

          ...et l’individualiste assis son individualité en écrasant les autres sous prétexte qu’ils et elles sraient différent-e-s. Pour pouvoir affirmer toutes nos différences (pas entre groupes homme et femme, puisque la différence y est construite : je te met au défi de prouver une Essence à cette différence autre que sociale !) il faut d’abord éliminer ce qui nous rend systémiquement inégaux-ales, sinon il n’y a que les puissants qui peuvent exprimer toute leur différence et leur individualité.

          Et ton mépris pour l’analyse de rapport de pouvoir (de classe) ne montre que ta position privilégiée et tes intérêts...

          yannick

          [Répondre à ce message]

          • > Marie Trintignant a été tuée par un homme violent
            11 août 2003 , par Internaute
              [retour au début des forums]

            des différences ?

            Le fait d’être moins fortes physiquement en général
            Le fait de connaitre la menopause et ses désagréments divers et variés
            le fait de connaitre pour certaines le SPM
            etc etc etc

            Pourquoi nier des différences ? cela va t il conduire a une inegalité que d’admettre qu’il y en a ? Je suis contre le fait de couper tout ce qui dépasse sous prétexte qu’il faut une égalité. J’évoquais dernièrement le fait que nier le SPM allait entrainer sous peu le fait qu’une femme n’osera meme plus l’evoquer pour prendre un congé sous peine de se voir taxer de "faible".

            Désolée mais je ne suis pas pareille que tout le monde, ne le souhaite pas, et ne reve pas d’un monde ou tout le monde est formaté. Surtout formaté selon un modèle hétérocentriste, blanc car c’est bien ce qui nous attend en fin de compte.

            [Répondre à ce message]

            • > Marie Trintignant a été tuée par un homme violent
              13 août 2003 , par yannick demers
                [retour au début des forums]

              L’idée n’est pas de nier les différences entre individus, vous m’avez mal compris, mais bien de nier des différences dont l’importance est créée socialement, et qui maintien en place des groupes qui n’auraient pas lieu d’être (et crée un rapport de pouvoir entre ces groupes). Le fait d’avoir deux groupes fondés sur un "sexe" mène justement à aplanir les différences entre les femmes entre elles et les hommes entre eux, et encourage dans la socialisation à ne pas exprimer sa différence dans le champ des comportements englobés par le genre. Certes, plusieurs femmes ont ce que vous nommez SPM et doivent, comme toute personne, avoir des accomodations. Par contre, plusieurs femmes n’ont pas ce syndrome (puisque l’appellation est bien clinique et ne réfère pas à des sautes d’humeur) et sont pourtant jugées en fonction de son universalité. Et d’ailleurs, puisqu’on parle d’hormone, saviez-vous que la fluctuation hormonale est aussi grande chez les hommes mais qu’elle se produit sur une période plus courte ? (et là je ne suggère pas que ces fluctuations créeraient un comportement, puisque c’est tout sauf prouvé)

              Autre exemple, l’idée ne nous viendrait jamais de faire des catégories sociales sur la grandeur ou la bonne vision/myopie, et pourtant ces caractéristiques peuvent être très significatives. Pourquoi, parce que ces différences ne sont que des virgules dans toute la complexité d’un être humain. Une virgule comme le sexe ou la couleur de la peau.

              yannick

              [Répondre à ce message]

      • > Marie Trintignant a été tuée par un homme violent
        11 août 2003 , par Julie
          [retour au début des forums]

        Réponse au message de "l’étage du dessus". Oui, la femme a évolué ; mais l’écart maintenu, bien que moins important existe toujours. Son "évolution n’a pas suivi celui des hommes. La "résignation" des femmes est la résultante de la Politique. Les problèmes rencontrés par les femmes est Politique. Tout est fait dans ce système patriarcale - qu’analyse si bien Martin Dufresne - pour garrotter les femmes économiquement.Le statut de la femme ne changera que par l’application des lois. Quant aux mentalités... ça prendra plus de temps, mais elles changeront .

        [Répondre à ce message]

    • Il n’y a pas de victime type !
      14 août 2003 , par
      Catherine Albertini (association Choisir la cause des femmes)   [retour au début des forums]

      Mona, il me semble que vous vous flattez peut-être un peu vite de ce que le sort vous a réservé !
      Il n’y a pas de victime type.
      La victime n’est pas responsable de ce qui lui arrive.
      Dans L’Humanité du 6 août une universitaire d’une cinquantaine d’années témoignait de la violence conjugale qu’elle avait subie pendant des années.
      La victime tombe dans un engrenage, pense à ses enfants "qui sont mieux avec un père" quel qu’il soit que sans etc....La pression sociale est immense et aussi les sentiments, l’empathie que peut ressentir une femme pour un homme violent, elle peut en arriver à le plaindre d’être aussi violent, essayer de le soigner, se dire qu’elle peut le faire changer etc......quand elle ne se sent pas responsable d’une violence masculine qu’elle n’explique pas.
      Avec les années, l’estime de soi diminue, à force d’être traitée d’incapable et de tous les noms d’oiseaux, la victime perd toute assurance, elle devient plus fragile et plus vulnérable encore.
      N’importe qui peut voir sa dignité brisée, l’histoire du vingtième siècle en est chargée d’exemples.
      Alors ne transformez pas si vite votre chance personnelle en qualités particulières ni la malchance des victimes en défauts spécifiques, innés ou acquis on ne sait trop comment, une nature étrange......
      Quand toute nos sociétés ne font que montrer des femmes sexy, fashion victims ne désirant que plaire et faire plaisir, quand l’amour au féminin est chanté sur le mode masochiste de l’abandon total à un Autre dominateur,
      nos cultures sont mortifères pour beaucoup de femmes.
      Cordialement
      Catherine

      [Répondre à ce message]

      • > Il n’y a pas de victime type !
        16 août 2003 , par
        Mona   [retour au début des forums]

        Merci de m’expliquer votre pensée aussi sereinement (j’ai tendance à m’emporter..)J’ai bien lu lorsque vous écrivez que nos cultures sont mortifères pour beaucoup de femmes et que certaines femmes peuvent éprouver de l’empathie pour des hommes violents (le fait quelles soient universitaires n’en fait pas des femmes douées de plus d’acuité que les autres....) Mais lorsque vous me parlez de chance personnelle parce que je n’ai pas eu de démêlés avec des hommes violents, je ne parlerais sûrement pas de chance, mais bien d’acuité, pour reprendre le même mot. Je crois que c’est bien parce que certaines femmes veulent à tout prix être accompagnées par un homme quel qu’il soit qu’elles se retrouvent dans des situations intenables. Et je conçois qu’elles veulent ainsi être mieux acceptées par la société. Mais à partir du moment où vous parvenez à vous assumer seule, pourquoi continuer à s’accomoder d’un homme "violent" ou qui ne vous convient pas. Franchement, je n’ai absolument aucun mal à m’afficher partout seule, sans conjoint, avec mes deux enfants de 5 et 10 ans, ce n’est pas "une" chance particulière d’être aussi autonome, c’est un choix de vie

        [Répondre à ce message]

    > Marie Trintignant a été tuée par un homme violent
    9 août 2003 , par Julie   [retour au début des forums]

    Julie. A lire aujourd’hui dans Libé du 9 août - "...à Vilnius des médecins ont procédés à des expertises toxicologiques, d’où il ressort que Marie et Bertrand avaient bu. D’où cette question triviale en apparence mais fondamentale d’un point de vu pénal : les coups portés par le chanteur auraient-ils été suffisant pour tuer l’actrice si cette dernière avait été à jeun ?..."
    C’est révoltant. Et comment donc ! Ce qui veut dire entre les lignes, qu’elle n’aurait pas perdu l’équilibre, et qu’ à jeun, elle aurait pu résister au coups violents portés par Cantat. Il aurait dû, au contraire, redoubler de vigilence, se sachant d’un puissance terrible par rapport à elle. Les coups ont été plus que violent, car comme le rapporte l’article de Micheline, ils correspondent à ceux rencontrés lors d’un accident de moto sans le port du casque.
    Quel beau tour de passe-passe pour la justice. Le dénie de la violence faite au femmes se poursuit.Et comme s’est souvent le cas dans ce genre de situation, Marie Trintignant n’est plus là pour donner sa version des faits. En Occident, on dénonce la Lapidation dont sont victimes les femmes, dans certains pays d’Asie, d’Afrique et du Moyen-Orient. Qui portera un regard critique sur nos pays, comme nous savons si bien le faire pour les autres pays, pour dénoncer ce Droit qui "Lapide" les femmes d’Occident.Il est plus subtil, moins "violent". Mais la finalité est la même. La mort pour la femme. Chut ! Il est vrai que beaucoup demande le "silence" sur cette a"affaire". C’est pourquoi, je soutient le mouvement et l’article de Micheline, qui ne se sert pas de ce drame pour cautionner sa cause, mais qui au contraire l’utilise pour Parler de la condition de la femme. Je suis également sensible au fait que des hommes s’expriment sur ce forum.

    > Marie Trintignant a été tuée par un homme violent mais aussi par notre société !
    9 août 2003 , par Scilly Malguyine   [retour au début des forums]

    Bertrand Cantat est certainement coupable et la pitoyable défense qui a été initiée ("c’est un accident"), doit voler en éclat.

    "L’accident" de ce type est toujours évitable, mais personne n’a rien fait pour l’éviter. Ni Bertrand bien sûr, ni personne d’autre, ni surtout pas ceux qui veulent maintenir une société machiste.

    Bertrand est coupable mais cela n’exonère nullement la société machiste et ses défenseurs. Il ne suffit pas de présenter Bertrand comme un homme violent qui serait en quelque sorte "un cas" comme la société machiste aimerait tant le présenter. C’est avant tout un homme intégré dans notre société qui fait la part belle au plus fort et se contente de condamner ce qu’elle considère comme des excès,... sans se remettre fondamentalement en question.

    Cela commence quand le président d’une super-puissance estime que que le bon droit est avec lui et que la force de ses armées le dispense d’avoir l’aval de l’ONU.

    La société machiste n’est pas comme on le croit et on le dit trop souvent, en un raccourci simplificateur, une société dirigé par les hommes contre les femmes. C’est une société dirigé par certains (hommes le plus souvent, mais pas exclusivement) dominants contre le restant de l’humanité (femmes bien sûr mais aussi enfants, vieillards, handicapés et aussi d’autres hommes plus faibles). C’est une société qui reconnait, admet et se soumet sans restriction à, la force et la performance.

    Il ne peut y avoir de solution à la violence conjugale tant que l’on admettra que c’est le plus fort et le plus globalement performant (avec nos critères actuels) qui a toujours raison !

    Oui Bertend est pleinement responsable et doit être jugé comme tel,......mais la société machiste actuelle avec toutes celles et tout ceux qui l’admettent implicitement, porte aussi sa responsabilité

    Oui,Bertend est responsable, mais il ne faut pas oublier qu’il n’est pas "un cas" mais qu’il est avant tout, un "produit" de la société machiste actuelle.

    Scilly Malguyine, France

    > Marie Trintignant a été tuée par un homme violent
    8 août 2003 , par Martin Veillette   [retour au début des forums]

    Lire les commentaires d’internautes qui accusent Michèle Carrier de "récupérer" le meurtre de Marie Trintignant au profit de la cause féministe me laisse plutôt perplexe.

    N’a-t-on pas là une raison évidente et criante de s’indigner de la violence faite aux femmes et surtout de la couverture médiatique biaisée, tel que le démontre si bien Mme Carrier ?

    Notez ceci : il s’agit bel et bien d’un MEURTRE. Les preuves sont accablantes. Le Paris Match qui titre "Victime de la passion" est tout simplement odieux et hypocrite dans sa démarche.

    Passion ; n.f. "Penchant irrésistible pour une personne". Avouez qu’il faut un sacré penchant pour frapper une personne à la tête jusqu’à ce qu’elle crève d’un oedème cérébral.

    Marie Trintignant a été ASSASSINÉE par son conjoint. Point. Est-ce si difficile à avouer ? C’est le fait de cacher cette vérité et d’envelopper l’histoire de "brume passionnel éthylique", de drogues diverses, d’"échanges" de coups et de "c’est une lutte, une dispute, mais certainement pas un crime" qui contribue à perpétrer cette forme de domination inacceptable.

    Au-delà de la lutte féministe ou de la cause masculiniste, c’est TOUTE forme d’injustice, d’agression, de domination, de violence et d’oppression qu’il faut combattre. Ensemble.

    Martin Veillette
    Montréal, Québec.

    > Marie Trintignant a été tuée par un homme violent
    8 août 2003 , par yannick demers   [retour au début des forums]

    Félicitation Micheline pour un excellent article : vraiment excellent à voir l’engouement qu’il a suscité.

    Étant en accord avec tes arguments, je répondrai ici aux plus censés des commentaires.

    À propos de la justice : je trouve très périlleux de se fier entièrement et uniquement à la justice actuelle pour baliser notre discours, alors que notre idéal de société (en tout cas le miens) est en profond désaccord avec ce système, et encore davantage avec les gens qui l’arbitrent (qui n’adhèrent certes pas tous à l’utopie de la justice occidentale). Comment donc se fier à un système juridique patriarcal pour juger de la culpabilité d’un homme dont tout montre qu’il a fait preuve de violence sexiste ; alors que ce le (la) juge examinera, ce n’est pas la culpabilité, mais la preuve (une épreuve bureaucratique, témoignant généralement de ses moyens d’accès à la justice), que ses préjugés sont dans le sens de l’accusé, qu’il ne luttera certes pas contre un système dont il est un privilégié.

    Comment respecter la présomprion d’innoncence quand cette présomption laisse en fait place à un seul côté de la médaille : Cantat a le droit de dire tout ce que Trintignant aurait fait pour mériter sa volée, de la rendre coupable de tous les torts et de se poser en victime, alors qu’il ne faut rien dire contre lui. Notre système juridique a, selon moi conçu cette présomption d’innocence spécialement pour tirer du trou les personnes qui devrait y être - et en profiter pour rendre la victime coupable, jusqu’à preuve du contraire. La preuve étant : soyez pauvre ou anarchiste, et faites vous arrêter - la présomption d’innonce ne vaut pas pour vous, car c’est l’État qui vous arrête et au fond vous n’êtes que des terroristes. On ne sort cette présomption que lorsque l’on se sent mal à l’aise avec l’accusation, lorsqu’on ne peut regarder en face le phénomène social qu’elle révèle.

    Ah oui, et bien sûr, que l’on donne un ou dix mille exemple, ça demeure toujours un cas isolé et c’est de la récupération et du victimisme.

    Une question : si 20 personnes se tuent sur les routes en un mois dans une petite région, est-ce qu’un groupe "récupérera" la situation en en profitant pour faire une campagne de sensibilisation sur les dangers de la route ?

    si 5 noirEs se font assassiner par des blancs en un court laps de temps, trouvera-t-on victimiste la communauté afro-américaine qui soulèvera toute la discrimination que subissent les afro-américainEs, et qui peut mener au meurtre (et ce même si les meurtriers n’ont pas signé leur victime d’une croix gammée) ?

    Et pourtant, dès qu’une femme dénonce la violence faite aux femmes, on lui dit : elle n’existe pas, donne des exemples. Lorsqu’elle donne des exemples, on lui répond : ah mais là tu récupères ! Aie un peu de dignité !

    Bref on ne veut pas entendre ce qu’elle a à dire...

    yannick

    P.S. d’accord avec Michèle Briand, je crois qu’on est dû pour un petit congé à l’hopital...

    Marie Trintignant est tuée de nouveau par chaque personne qui nie le sens de son meurtre
    8 août 2003 , par Martin Dufresne   [retour au début des forums]
    ***La violence sexiste, un massacre intolérable

    La rancoeur avec laquelle des internautes tentent de censurer tout écho sensible au meurtre de cette femme par cet homme me rappelle trait pour trait la levée de boucliers antiféministe qui avait fait suite au massacre de 13 étudiantes en génie et d’une adjointe administrative à l’Université de Montréal le 6 décembre 1989.

    Marc Lépine, un antiféministe militant - dont on peut encore lire la ’justification’ sur les sites masculinistes Internet - avait alors poussé très loin dans l’horreur la logique de la guerre menée par tant d’hommes contre les droits des femmes.

    Après le massacre de l’école Polytechnique, on avait alors eu droit à un battage incroyable d’hostilité envers les femmes et surtout les féministes - exactement les sentiments de l’assassin de Poly. Tout s’est passé comme si une foule d’hommes - et notamment les hommes de pouvoir que sont les journalistes - avaient senti le besoin non de se dissocier de l’homme qui avait tué mais de réduire par l’intimidation des personnes disant l’intolérable le gouffre de cruauté révélé au coeur de leur idéologie identitaire quotidienne.

    Ce n’est pas fini
    Des femmes vont continuer à être tuées par les hommes qui prétendent à des droits sur elle*** et le ronron de l’idéologie dominante va continuer à parler systématiquement de "passion", comme dans d’autres pays on parle - plus honnêtement, il me semble - de "crimes d’honneur", un honneur de dinosaures.

    Mais j’espère que des femmes seront très attentives à la sympathie des hommes qu’elles côtoient pour Bertrand Cantat, pour les justifications qu’ils prêtent à son crime, pour leur choix de le plaindre LUI, sous quelque prétexte que ce soit.

    Parce que le massacre va continuer tant qu’on ne le fara pas cesser.

    Martin Dufresne, Secrétaire
    Collectif masculin contre le sexisme

    > Marie Trintignant a été tuée par un homme violent
    8 août 2003 , par mich   [retour au début des forums]

    après avoir lu plusieurs des commentaires qui suivent cet article, j’en conclus que : certainement qu’un homme qui frappe une femme beaucoup plus petite que lui dans la figure et sur la tête à coups de poings a perdu la raison. Et s’il frappe jusqu’à la tuer c’est un accident. Et moi qui suis une femme de 54 ans (déjà battue), je comprends en lisant les commentaires que je n’ai pas le droit de juger. Je dois laisser cela à la police et aux juges parce que je ne peux pas savoir, je suis trop ignorante. Et il n’y a pas eu abus de pouvoir. Et il ne battait pas les autres femmes. Et on ne sera pas content-e-s s’il se suicide. Et c’est un homme raisonnable qui ne tentait pas de dominer abusivement une femme mais qui a perdu la tête et n’est donc pas responsable de ses gestes (les fous ne savent pas ce qu’ils font, c’est bien connu). Et il n’aurait pas dû la tuer pendant les vacances parce que les médias auraient été moins intéressés en haute saison. Et les paroles très violentes de ses chansons n’ont rien à voir avec sa vraie vie parce que c’est un artiste et qu’il faut respecter l’art.

    Je pense sérieusement me faire soigner car j’avais cru que c’était un meutre violent et que les hommes violents ne révèlent pas leur stratégie dès les premiers mois de fréquentation mais attendent que la femme soit plus engagée et amoureuse. Ça me semblait vraiment un cas typique de violence conjugale telle que nécessairement reliée au patriarcat guerrier où les hommes sont les sujets et les femmes les objets. je dois retourner ma veste devant tous ces commentaires qui me font bien voir que c’est normal de tuer sa compagne quand elle refuse d’obéir. Je vais faire attention.
    michelle briand

    > Marie Trintignant a été tuée par un homme violent
    7 août 2003 , par mathilde   [retour au début des forums]

    Votre article me dérange dans la mesure où il dessert complètement la cause des femmes. Vous tombez dans une émotivité et un sensationnalisme qui desservent la cause féministe ; évoquer a posteriori les paroles de noir désir est un acte de mauvaise foi manifeste. On peut écrire des choses violentes, extrêmement violentes, sans pour autant être soi meme violent.

    Vous tentez de justifier la violence de Cantat en évoquant l’abandon de son ex femme : avouez tout de go que vous n’avez pas de preuve et que c’est bien cela qui est si difficile a détecter dans nos sociétés. Un homme peut être des plus charmants, des plus engagés et devenir, tout d’un coup, un homme extremement violent.

    L’accusation implicite porté envers le frère de Maerie Tintignant est infondée et diffamatoire.

    Vous mélangez enfin le sexe et le genre comme si l’un découlait de l’autre. Si vous vous penchiez sur les recents travaux sur la violence dans les couples lesbiens , vous verriez que la violence entre en action dans un rapport de genre et evidemment pas de sexe. Pretendre cela est faire de l’essentialisme social du meilleur cru. On aurait pu croire que les féministes avaient enfin renoncé à cette tendance ; je vois qu’il n’en est rien.
    Vous persistez comme beaucoup de féministes à dire que c’est une majorité de femmes qui subissent la violence ; vous évacuez d’un revers de main les hommes ou femmes victimes de violence de la part des femmes. Vous légitimez donc une nouvelle fois que la violence est propre au sexe biologique, et non au genre, qu’elle est donc quasi naturelle et donc impossible à combattre. Merci de renforcer encore ce genre de stereotype dont nous n’avions aucun besoin.

    • > Marie Trintignant a été tuée par un homme violent
      10 août 2003 , par Kharina
        [retour au début des forums]

      Madame,

      Savez-vous lire ? L’auteur n’accuse pas, elle rapporte des faits et s’interroge ? Est-ce un crime plus grave que frapper ou tuer ???

      « L’accusation implicite porté envers le frère de Maerie Tintignant est infondée et diffamatoire. »

      Allez lire la référence numéro 2.

      " une majorité de femmes qui subissent la violence " ? Il est ici question de violence conjugale, et il est écrit qu’en France, au Canada et au Québec, il y a 1 femme sur 10 de femmes victimes de cette façon. Où est la majorité dont vous parlez ? Dans votre mauvaise foi.

      [Répondre à ce message]

    > Marie Trintignant a été tuée par un homme violent
    7 août 2003 , par Geoffrey Horlait   [retour au début des forums]

    Indignant... cet article est un manque de respect complet envers Bertrand Cantat, je vous le rappelle, présumé innocent jusqu’au procès ainsi qu’à sa feu compagne, qui, je pense, aussi libre et engagée (je cherche encore la signification de ceci...) que vous le dites, était bien avec Bertrand et ce, par amour et non par je ne sais quoi d’autre !!! Il est honteux qu’un drame qui ne concerne ni moi (pourtant Fan de Noir Désir...) ni encore moins VOUS qui, apparement ne connaissez RIEN de Noir Désir et de ses causes, paroles et engagements, soit récupéré de cette façon... Il est facile de juger, de descendre une proie maintenant facile et d’en faire un monstre qui, à vous lire, ne pensait qu’à tuer sa femme !!! Inepsies et délires de féministes frustrées... Les violences conjugales sont un grand maux de notre société et la violence en général ms il est trop simple de TOUT récupérer comme vs le faites, avec bcp de non-respect, ds cet article... Censurez ma réaction et je ne serai que plus convaincu que tout ça n’est qu’un pavé dans l’eau, une frustrée qui tente d’honteusement tout prendre pr comptant afin de faire sensation avec des propos tout-à-fait déplacés en ce moment... Marie Tritignant n’est certainement pas le porte drapeau rêvé des violences conjugales, c’est juste un drame qui vous est facile d’interprêter à souhait...

    > Marie Trintignant a été tuée par un homme violent
    7 août 2003 , par Internaute   [retour au début des forums]

    ce serait trop simple........

    Cet homme est violent=il frappe les femmes=Marie a ete tuee par un homme violent

    Et bien non... en fait tout depend ds ce qu’on entend par "homme violent"... oui cette fois-ci il a ete violent (je ne lui cherche pas d’excuse... je ne l’idolatre pas !) mais ce n’etait pas un homme violent ds le sens où on l’entend habituellement c’est à dire quotidiennement violent.Il n’avait pas pour "habitude" de frapper (homme ou femme, d’ailleurs !)

    Joe Starr,lui, est un homme violent et si c’etait de lui dont il s’agissait je n’aurai pas trouvé votre titre choquant ! Lui frappe les femmes, pas seulement ses compagnes d’ailleurs !C’est un violent chronique, un malade...(n’etant pas medecin j’ignore comment on nomme son attitude ou sa maladie si c’en est une !)

    Mais ds la cas Trintignant- Cantat c’est autre chose.... et je sus d’accord avec la personne qui relate le cas de sa tante qui a tué son oncle... là pas de violence mais un drame de l’alcool... Pourquoi cette difference ?

    Cette histoire me parait être traitée depuis le debut comme qqchose qu’elle n’est pas et cela parce que les 2 protagonistes sont connus... voilà mon avis

    • > Marie Trintignant a été tuée par un homme violent
      11 août 2003 , par
      roxane   [retour au début des forums]

      Je ne suis pas d’accord avec votre point de vue. Peu importe que la violence soit quotidienne ou n’arrive qu’une fois dans une vie, la violence reste de la violence. Qu’elle soit physique ou verbale. La seule façon de faire comprendre son geste à Bertrand Cantat, c’est qu’il suivre une très longue thérapie comportementale avec une insistance sur la violence faite à autrui.
      Roxane rlaperriere@woods.qc.ca

      [Répondre à ce message]

    • > Marie Trintignant a été tuée par un homme violent
      15 octobre 2003 , par
      carole   [retour au début des forums]

      vous parlez de joey starr qui lui est effectivement violent en permanence. Ce que n’était pas cantat. Mais il y a des hommes apperemment normaux, sympas en société, et pourtant, quand la porte se referme sur le couple, il devienne violent. Cantat faisait donc partie de ce genre d’hommes, comme mon ex-mari d’ailleurs, et d’ailleurs j’ai aussi rencontré l’incrédulité quand je l’ai dit "lui ? Mais ce n’est pas possible, il est gentil comme tout !". Et bien, on peut etre gentil avec le monde extèrieur, et méchant à la maison. Et des fois ces hommes la aiment quand meme celles qu’ils frappent.
      En tous cas, une chose est sure : il l’a battue. Et ça, tous les hommes ne le font pas. Un homme qui cogne sa femme, ça s’appelle un homme violent. Pourquoi le nier ? Parce qu’il s’appelle cantat et qu’il est un grand artiste ? Je regrette mais il faut le dire, ce n’est pas de l’acharnement, mais il faut parler de ces violences conjugales.

      Peut-etre votre copain qui a l’air si gentil, peut-etre lui aussi est violent avec sa femme ou sa copine. Mais il ny’a qu’elle qui le sait.

      [Répondre à ce message]

    > Marie Trintignant a été tuée par un homme violent
    7 août 2003 , par Internaute   [retour au début des forums]

    Une plume pour dire les mots et les maux des femmes qui refusent d’ être l’objet des noirs désirs de certains hommes.

    Merci de les dire.

    Lisa David

    > Marie Trintignant a été tuée par un homme violent
    7 août 2003 , par Sabine Kennel   [retour au début des forums]

    Chère Madame,

    Bravo et merci pour votre article
    http://sisyphe.levillage.org/article.php3?id_article=577 "Marie Trintignant
    a été tuée par un homme violent", seule lecture intéressante rencontrée dans un magma de poncifs, de banalités, de raccourcis et d’amalgames...

    Juste une remarque quant au traitement journalistique de la violence
    conjugale suite à cette sordide histoire, quoi qu’exemplaire. Je vois que
    votre compte e-mail est au Canada, mais ici en Suisse et en France, de même
    qu’en Allemagne, la presse écrite, la radio et les télévisions se sont
    empressées de traiter du thème de la violence au sein des couples, pour une
    fois, je me suis dit : "c’est utiliser un fait divers de manière constructive
    et ainsi parler d’un problème réel". J’ai entendu un "téléphone sonne"
    d’1 heure" sur France Inter ; chez-nous, la radio suisse romande a procédé de
    même : 1 heure d’émission et d’analyse. Le Temps, journal suisse a consacré
    deux pages à cet effet, le Téléjournal 1 sujet, étant obligée de parler
    plusieurs langues, je "barjaque" l’allemand et l’italien, et comme le
    journalisme est mon métier, je mets mon nez dans tout ce qui est papier,
    canard, journaux et laisser traîner mes oreilles et mes yeux sur de
    nombreuses ondes. Bref, on n’a jamais entendu autant parler de violences
    conjugales, et c’est tant mieux. Pour une fois le fait divers peut permettre
    de "faire un pas plus loin" et réfléchir au delà du sordide.
    Encore bravo pour votre remarquable analyse.

    Sabine Kennel
    Journaliste

    > Marie Trintignant a été tuée par un homme violent
    7 août 2003 , par Paul   [retour au début des forums]

    amalgames...

    Chère Micheline, l’impression de malaise que laisse la lecture de votre article (entier) ne tient pas tant de la personnalité des protagonistes (statut de "stars") que des amalgames successifs qui articulent votre propos. Je souscrit à votre opinion concernant la situation des femmes, votre démarche est aussi documentée que louable, donc intéressante. Cependant, il ne me semble guère opportun de se saisir de cette "affaire" comme tremplin médiatique pour défendre les causes féministes. En effet, la personnalité de Bertrand Cantat est sans doute beaucoup plus complexe que ce qu’on peut appréhender à travers les récits "people" (Noir Désir s’étant toujours sagement gardé de toute surexposition), les textes des morceaux (qui peuvent être personnels, révés, réels autant qu’universels ou inspirés de lectures poétiques comme on sait chez Cantat) ou encore les fuites savamment orchestrées par la presse en cette période de "vaches maigres" (dur, les vacances !). S’il ne s’agissait de Cantat en ces circonstances, qui aurait à faire d’histoires de couples qui se font et se défont, en Hongrie ou ailleurs ? L’instabilité affective n’est pas à confondre avec des actes de violences dans le couple, de même qu’un "pétage de plomb" lors d’une dispute, fut-elle violente, n’est pas la même chose que le fait de battre régulièrement sa femme... enfin, SVP laissez la justice faire son travail : on saura alors peut-être dans quel état physique et psychologique se trouvait Marie avant leur "lutte". N’en déplaise à l’illustre famille Trintignant, Marie était-elle dans son état "normal" ce soir là ? Et si, comme il se dirait dans le cercle des amis de Guillaume Depardieu, Marie était dans le même état d’"ivresse" (pour rester politiquement correct et non diffamant) que Bertrant, qu’aurait-elle pu dire et/ou faire qui aurait mené à ce drame ? Aurait-elle utilisé le pannel des armes féminines (larmes par ex ?), dans ce que vous appelez les rapports de domination ? N’oublions pas que les mots peuvent faire des ravages irréversibles notamment dans un état second sous l’effet de "produits toxiques"... Que de questions non résolues ! Dans ces conditions, il me semble donc prématuré d’en tirer des conséquences hatives et, mise à part toute considération vis-à-vis de la "rock star", Bertrand Cantat en tant qu’être humain ne mérite pas qu’on le condamne avant d’avoir bien pris la mesure des tenants et aboutissant de cette tragique "histoire". La cause des femmes battues mérite mieux que de douteux rapprochements avec les actualités aoutiennes...
    Auteur : paul (tekniglo@caramail.com)

    • > Marie Trintignant a été tuée par un homme violent
      7 août 2003 , par Julie
        [retour au début des forums]

      Réponse à Paul. Vous dites -" ...laissez la justice faire son travail, on saura alors peut-être dans quel état se trouvait Marie Trintignant avant leur "lutte". Et pourtant, que faites-vous ? Vous faites exactement ce que vous dénoncez plus haut. Ce genre de propos est inadmissible, car même si, il était reconnu que Marie Trintignant était fragilisée, ça ne légitime en rien l’acte de son compagnon. Vous dénoncez également la presse people, à juste raison, mais que faites vous VOUS, lorsque sur ce forum, vous rapportez les propos de Guillaume Depardieux ? Réfléchissez quelques minutes.. voire quelques heures.

      [Répondre à ce message]

    > Marie Trintignant a été tuée par un homme violent
    7 août 2003 , par Claudine   [retour au début des forums]

    Je suis française et féministe, et écoeurée. "Pendant les enterrements, la violence continue". J’attends de voir si le débat sur la violence conjugale va enfin démarrer, mais je n’en suis pas sûre. Il y a beaucoup de femmes autour de moi au travail et elles s’en fichent. Rien, aucun mot, aucune compassion, aucune colère, rien absolument rien n’est exprimé. Pour les médias, c’est le mois d’août, pas grand chose de croustillant à se mettre sous la dent, alors la mort de Marie, quelle aubaine ! Voyez-vous ça, un rocker qui pleure, c’est-y-pas touchant. Voyez-vous ça, des parents personnages publics effondrés, en lourds sanglots et larmes irréparables, bah dites voir ça change un peu. Tiens, on n’a pas pu mater le désarroi douloureux des enfants, ah, c’est dommage, mais bon. J’attends Septembre, et de voir si enfin le débat va s’ouvrir. J’en doute. A moins que la famille et les amis de Marie, épouvantablement évidés, aient la force d’invectiver et de remuer la fange. Sans eux, je doute qu’il se passe quoi que ce soit. Mais comment peut-on leur demander d’être aussi forts, comment peut-on ne pas faire, devant leur souffrance dont tous sont témoins, une grande exclamation publique, politique, positive, qui mette une bonne fois les hommes violents devant leur responsabilité ?
    J’espère encore, je pense à Marie, elle est devenue un symbole. Si rien ne se fait, alors les pouvoirs publics la tueront une deuxième fois, par la violence du silence.

    > Marie Trintignant a été tuée par un homme violent
    7 août 2003 , par Jane   [retour au début des forums]

    Je suis totalement d’accord avec votre article. J’ai été victime d’un père violent (violent avec ma mère) et d’un mari violent... J’ai divorcé et je considère aujourd’hui au regard de l’actualité que j’aurais pu subir le même sort que Marie. Toute violence à l’encontre de l’autre (enfant ou femme, toujours plus faibles physiquement) est inexcusable et le fait que Bertrand CANTAT soit un artiste célèbre ne change pas mon opinion car il a commis deux fautes extrèmement graves, la première celle d’avoir frappé, la deuxième de n’avoir pas porté secours à Marie alors qu’il avait encore les moyens de la sauver. Le silence qui entoure sa vie privée quant à son comportement avec d’autres femmes est tout-à-fait suspicieux, on excuse trop la violence des hommes, l’amour n’est pas possession, mais échange et partage, où est l’amour de Bertrand pour Marie dans tout çà ???
    Je précise que j’aime le groupe Noir Désir ainsi que son Leader, mais ne rien dire serait cautionner un acte qui mérite châtiment. J’espère que Bertrand prendra conscience du mal qu’il a fait à autrui, en l’occurence les proches de Marie et Marie elle-même ainsi qu’à ses propres proches et qu’il se rachetera (mais sûrement pas un suicide).

    Une femme concernée qui a pardonné

    > Marie Trintignant a été tuée par un homme violent
    7 août 2003 , par temouz   [retour au début des forums]

    comment pouvez vous juger ainsi une histoire sans connaitre réellement les faits ? je ne suis ni fan de l’un ni de l’autre au point de porter des oeillères et cet article est pour moi insupportable car il ne s’agit que d’un flot de colère et non d’un article de vrai journalisme.
    votre engagement profond contre la violence subie par les femmes est honorable, je le respecte, le partage mais il ne vous donne pas le droit de déborder ainsi.... je ne vous félicite pas de ces mots.

    • > Marie Trintignant a été tuée par un homme violent
      8 août 2003 , par Julie
        [retour au début des forums]

      Réponse à temouz - Deux faits sont irrécusables. Le premier Marie Trintignant est morte frappée au visage par un homme bien plus fort qu’elle. Les ecchymoses en témoignent. Le second : après le drame, ce même homme a passé plusieurs coups de fils à des amis, mais a aucun moment il n’a appeler les secours. Quel sang froid tout de même....Vous avez raison sur un seul point : on ne sait pas tout. Et il est fort possible, voire même certain, l’enquête le déterminera, que nous sommes loin de tout savoir sur l’attitude de Cantat lors de ce drame. Il a paniqué ? Pour qui ? pour lui ou pour Marie Trintignant ?

      [Répondre à ce message]

    > Marie Trintignant a été tuée par un homme violent
    7 août 2003 , par Nathalie   [retour au début des forums]

    Mon oncle est mort le mois dernier suite à une querelle violente avec sa compagne. Ils étaient tous les deux ivres, ils se sont battus, et c’est elle qui, cette fois-ci, a eu le dessus. Elle l’a poignardé et l’a laissé se vider de son sang sur le sol de la cuisine pendant qu’elle allait se coucher. Mon oncle n’avait jamais levé la main sur une femme et son amie n’était pas une folle furieuse. Ils formaient un couple normal, amoureux, mais avec une tendance à forcer sur la bouteille. Elle l’a tué, c’est un accident, pas un meurtre, je le sais, ma famille le sait, sa famille le sait, la police le sait. Un accident qui fait la une des faits divers sous le titre "Drame de l’alcool".
    Je ne vais donc pas clamer sur les toits que mon oncle est décédé car il vivait avec une femme violente. C’est une victime de l’alcool, tout comme sa compagne qui va passer quelque temps derrière les barreaux. Je n’éprouve aucune animosité ou rage vengeresse envers cette femme qui par un acte irréparable vient de gacher sa vie et de marquer à tout jamais celles de ma famille et de ses enfants.
    Je suis donc agacée d’entendre Bertrand Cantat traité comme un homme violent à l’endroit des femmes. Et si,comme pour mon oncle, c’était elle qui l’avait tué lui, qu’est ce que vous iriez raconter ? Est-ce que vous croyez honnètement que des associations s’occupant des violences conjuguales subies par les hommes monteraient au créneau pour jetter l’opprobre sur Marie Trintignant ? Bien sur que non, on trouverait tous ça injuste. Cependant,différentes asssociations féministes respectables, des grands noms de la cause comme Gisèle Halimi, se servent de ce drame médiatique, le récupèrent et le transforment pour donner du poids à leurs arguments. Il s’agit d’une récupération honteuse et indigne. Je suis choquée de voir que tout le monde s’evertue à vouloir faire de Marie Trintignant un parangon de vertue et de Bertrand Cantat un machiste violent. Vous croyez vraiment qu’une femme comme elle, une féministe, aurait pu tomber amoureuse d’un homme qui mépriserait ou se comporterait comme un salaud avec les femmes ?? Ca ne tient pas la route.
    Bertrand Cantat est un homme des justes causes. Oui, il a commis un crime grave pour lequel il va payer toute sa vie:un homme engagé comme lui ne se remettra jamais d’avoir tué non seulement la femme qu’il aimait, mais aussi d’avoir tué tout court.
    Moi qui me bats au quotidien pour le respect et les droits des femmes, je suis dégoutée de voir notre cause ainsi désservie par ses "serviteuses" les plus éminentes. Comment voulez vous que l’on nous prenne au sérieux après une telle récupération de ce drame ?Arrêtons de faire des crises d’angelisme aigues, la femme n’est pas une créature faible et constamment victime, de la même façon que les hommes ne sont pas tous des sales bourreaux machistes.

    • > Marie Trintignant a été tuée par un homme violent
      9 août 2003 , par
      jojo   [retour au début des forums]

      Pour moi il ne faut pas récupérer cet acte odieux par la phrase "Marie Trintignant a été tuée par un homme violent". Les racourcis c’est trop facile. Réfléchissons ensemble pour sortir quelque chose de très positif pour les femmes, les enfants les hommes et toute l’humanité entière.

      [Répondre à ce message]

    • > Marie Trintignant a été tuée par un homme violent
      9 août 2003 , par EM
        [retour au début des forums]

      Non, c’est incroyable de lire toutes les idioties que les idiots écrivent pour tenter d’expliquer ou d’excuser le geste de Cantat.
      Si ce Cantat avait donné les mêmes coups à son voison, il serait depuis belle lurette accusé de meurtre.
      Ce n’est pas différent parce qu’il avait une relation amoureuse avec madame Trintignant. Et même, cela est pire parce que Marie ne se méfiait pas lui.
      Oui, c’est un meurtre sordide et j’espère que la société lui fera payer très cher.

      [Répondre à ce message]

    • Récupération dites-vous ??
      14 août 2003 , par
      Catherine Albertini   [retour au début des forums]

      Récupération dites-vous ?
      Marie Trintignant est-elle morte ? Ou discutons-nous de savoir s’il est possible qu’une femme libre, riche, jeune, jolie et intelligente puisse se trouver dans une situation que l’on imagine être celle de femmes pauvres, sans instruction et dépendantes ?
      Est-on dans le réel ou dans l’abstrait ?
      Je ne crois pas qu’elle aurait pu ........ fréquenter un type violent .......Oui
      Mais. Mais cependant elle est morte, une seule tentative a suffi à la faire passer de vie à trépas.
      Un crime suffit à faire d’un homme très sympathique, pas macho pour 2 sous, juste un peu en colère, un peu trop amoureux et un peu porté sur l’alcool un criminel. Point barre.
      Et des crimes qui se paient de la vie des femmes, il y en a comme ça 6 par mois en France. Beaucoup plus souvent que l’inverse : des hommes tués par des femmes en colère. Et quand cela se produit, le plus souvent c’est parce que les femmes sont excédées par un mari alcoolique qui les bat. Dans les violences conjugales 90% des conjoints violents sont des hommes issus de tous les milieux et même parfois des hommes qui militent pour la non violence (cf les travaux de Daniel Welzer-Lang)

      Et cela n’a rien à voir avec le genre biologique qui ferait des femmes des victimes par Nature - faire croire que dénoncer les violences spécifiques dont les femmes sont victimes impliquerait une cause biologique et donc désservirait le féminisme n’a aucun sens logique, la cause de ces violences EST culturelle et non essentielle, cela ne conduit qu’à taire les violences massives dont les femmes sont victimes au nom d’un féminisme qui ne dénonçant pas la situation inique que subissent les femmes ne peut que laisser en place la domination masculine ! (le monde a l’envers tourne très bien en ce moment !!!)

      Cela n’a rien à voir avec la psychologie des victimes ni même avec les particularités des agresseurs (ce seraient des malades, nous dit la grande féministe E. Badinter qui n’a jamais rien fait pour l’égalité entre les sexes !).

      Non, quand la fréquence d’un phénomène est aussi importante, c’est un problème social.

      Un problème de transmission de valeurs dans la société. Et n’oublions pas que cette société a été construite par des hommes selon leurs propres règles et que ce sont eux qui ont mis en place toutes les hiérarchies ; entre eux, entre hommes et femmes et aussi entre races.
      Que le sexisme est vieux comme le monde et que la virilité est partout valorisée. Par les hommes mais aussi parfois par les femmes.
      Et qu’il est temps de regarder les réalités en face plutôt que de pleurer sur un gentil chanteur victime d’un coup de passion ce qui le rendrait irresponsable, de l’alcool ce qui excuserait tout ou de la drogue, ce qui l’éxonérerait complètement !

      Il semble que Nadine Trintignant ait révélé dans Libération que Bertrand Cantat avait déjà battu des femmes, mais cela Marie le savait-elle ? Ou a-t-elle pensé qu’à elle ça ne pouvait pas arriver ?

      En attendant il ne s’agit pas de récupération mais bel et bien d’un CRIME dont l’auteur non seulement a porté des coups d’une violence inouïe mais n’a pas même appelé des secours quand il en était encore temps.
      Cela qualifie le CRIME et non un coup de folie irresponsable mais le coup de folie irresponsable est ce dont se réclame beaucoup de criminels...

      [Répondre à ce message]

    chut !!
    7 août 2003 , par Marie-Claire   [retour au début des forums]

    Comment pouvez-vous écrire de tels articles sans savoir ce qui s’est passé.

    Vous connaissez aussi bien Marie Trintignant que Bertrand Cantat ? vous connaissez les textes des chansons de Bertand ? Bertand n’est pas violent, si il y a eu violence c’est qu’il s’est passé une situation que l’on ne connaît pas.

    Alors avant de divulguer de telles paroles il faut attendre tous les renseignements sur cette affaire.

    (Je sais de quoi je parle j’ai reçu une gifle par amour passion, et 20 ans après j’ai subit de la violence conjuguale suite à un peu de boisson de la part de mon mari. Ce n’est pas du tout la même situation........)

    Mari-claire

    • > chut !!
      9 août 2003 , par Julie
        [retour au début des forums]

      Réponse à Marie-Claire. D’une part, la beauté d’un texte, d’une peinture, etc véhiculant de grandes idées sur le Bonheur, la Beauté, la Justice, l’Amour, ne prouve en rien que les auteurs de ces messages vivent en parfaite harmonie avec ce qu’ils prônent. Il y a souvent une très grande distance en "dire et "faire". Et leur art, ne leur donne en rien le droit d’être intouchable. D’autre part,.. j’avais oublié ce vieux précepte qui dit en gros -" si l’on te frappe, tends l’autre joue. Pour maintenir la femme dans un état de dépendance totale, on peut dire que les porteurs de religions ont joué un rôle non négligeable, non !

      [Répondre à ce message]

    • > jsuis dans la merde !!!!!!!!!!!1
      5 avril 2004 , par
      soleil   [retour au début des forums]

      jsuis une victime ,je vient de partir mon conjoint cest fait embarquer par les policiers ,jai une fille de 11 ans qui va a lecole,je ne sais pas ou aller dune journée a lautre je ne suis pas habituer de demander et il faut que jaille ou les femmes battues mais ca me rends mal alaise car jsuis obliger de demander de laide et cest ce qui est le plus dure jai toujours ete forte et maintenant je suis tellement rendu basse dans ma tete ,il a tellement ete gentil de me faire convaincre que jsuis rendu la ou je suis.........

      [Répondre à ce message]

    > Marie Trintignant a été tuée par un homme violent
    7 août 2003 , par Internaute   [retour au début des forums]

    Message à l’auteur :

    Ce message concerne cet article en particulier, et en aucun cas la cause qu’il défend, ni le site en lui même.

    Je comprends votre point de vue, mais, si je ne me trompe, votre analyse se base sur la lecture et l’écoute des médias et vous ne retenez que ce qui cautionne votre point de vue. Comme le font certains médias et fans du groupe dont vous parlez, ni plus, ni moins. Or c’est à la police de faire son enquête, aux psys leur travail (et je parle des psys impliqués dans l’affaire, pas de ceux qui analysent des articles de presse) et aux juges de juger. On ne peut se permettre de juger des faits dont seuls la presse et les "on dit" se font échos, et ce quel qu’en soit le point de vue. On ne peut juger un homme sur un fait hors de son contexte et de son histoire.

    Malgré l’émoi qu’elle provoque, cette affaire ne peut-être représentative de la violence conjugale pour 2 raisons : Elle n’a pas encore été jugée et les causes, les conséquences et les faits différents d’un cas à l’autre.

    Vous semblez croire qu’on parle de la carrière brisée du groupe plus que de la vie brisée de Marie Trintignant et sa famille :
    C’est votre propre subjectivité qui vous fait ressentir cela. Car vous refusez sûrement qu’on puisse lui trouver des excuses :
    D’une part, il me semble au contraire, et à juste titre, que beaucoup d’hommages ont été rendu par les médias à cette formidable actrice. D’autre part, on ne peut pas demander à la presse, aux fans du groupe ou juste aux personnes objectives d’exclure de ces faits la vie brisée d’un homme, quelqu’en soit la faute, le destin brisé d’un groupe, la douleur de la famille de l’agresseur et le désarroi d’une génération.
    Ce sont deux vies gâchées et même plus, et essayer de comprendre ce qui c’est passé, pourquoi cet homme admiré est tombé si bas, n’empêche pas de défendre très activement la cause des femmes, bien au contraire.

    Vous dites que les hommes non violents devraient témoigner, mais le témoignage d’un homme violent conscient de son problème et qui lutte pour s’en défaire ou d’un homme ayant commis un acte de violence dans un moment de folie éclairerait sûrement davantage sur la nature du problème.

    • un homme plus sa force ne font pas un être humain
      7 août 2003 , par
        [retour au début des forums]

      Sur la scène médiatique deux groupes de fans se déchirent sans beaucoup réfléchir.

      Il est question dans l’article, de remettre les choses à leur place et non de sombrer comme le font les medias et les fans dans de sordides arguments subjectifs et partiaux.

      Sans connaître encore les détails de l’affaire et la version du chanteur, on peut dire que cette affaire met en lumière la nécessité de prendre en compte les différences de force physique entre deux personnes, et également de force morale.

      Dans la question féministe cette inégalité fondamentale est rarement mise en avant comme élément décisif dans le rapport homme-femme. On fait comme si les deux étaient à égalité en situation d’isolement, ce qui bien sûr est faux, mais qui le dit, et qui se fonde là-dessus pour déterminer les responsabilités ?

      Dans une lutte physique entre un homme et une femme, sauf exceptions on sait qui gagnera. Et on sait qui doit rester digne en n’abusant pas du sexe masculin qu’il n’a même pas choisi. Il n’y avait pas de pistolet ici, ça change tout et l’auteur de cet article a raison de situer ce drame dans la question générale de la maltraitance des femmes.

      [Répondre à ce message]

    > Marie Trintignant a été tuée par un homme violent
    7 août 2003 , par Julie   [retour au début des forums]

    Oui. Marie trintignant est morte tuée par une homme violent. Je voudrais ajouter quelques mots sur le fait que, lorsque j’ai voulu répondre par Forum" à Libération, en donnant un avis plus critique, voire plus cru de cet évènement sur l’acte de Cantat en dénonçant sa violence, Libération a apparemment sactionné cet avis, car mon point de vue n’est pas paru. J’avais répondu, car il m’était difficile de lire les "points de vues" des internautes hommes et parfois femmes, excuser à ce point là l’acte de Cantat, tout en cherchant à reporter la "faute sur Marie Trintignant". Ces messages passaient. Le mien n’est pas passé. C’est tout, dans ce beaucoup.

    > Marie Trintignant a été tuée par un homme violent
    7 août 2003 , par Liliane Lambinet   [retour au début des forums]

    je ne vois pas ce qui vous donne le droir de juger un homme avant même qu’il soit déférer devant un tribunal ??? je suis féministe et militante, petite fille spirituelle de Simone de Beauvoir (j’ai 49 ans), mais je ne mélange pas tout : cette femme (que j’affectionnais tout particulièrement pour avoir épousé notre combat) et cet homme étaient des êtres intelligents et d’exception, c’est faire injure à la mémoire de Marie que de l’imaginer vivre avec un homme violent et ne pas être à même de s’en défaire et de le combattre ! il y a certainement une aure analyse de cette affaire que celle de femme battue et je n’accepte pas cet amalgame, vous bafouez toutes nos luttes en récupérant un fait divers bien médiatisé et sûrement un grave et malheureux accident ! je suis très en colère contre cette récupération et ne l’accèpte pas.
    liliane lambinet

    • > Marie Trintignant a été tuée par un homme violent
      7 août 2003 , par Une femme, tout simplement. Une victime potentielle d’accident
        [retour au début des forums]

      Madame,

      Comment pouvez-vous encore vous qualifier de féministe quand vous parlez d’accident alors quel es résultats de l’autopsie sont connus ?

      Marie Trintignant est morte suite aux coups portés à la face par un salaud.

      Ce salaud est connu, chanteur célèbre qu’il faut appeler par son nom dorénavant "un célèbre salaud".

      Mais de quel droit cet homme, sous prétexte d’amour a frappé si violemment cette femme ?

      Madame, je ne vous souhaite pas de connaître un tel "accident".

      Je pense à ces enfants qui ont perdu une mère aimante.

      J’aurais été la soeur ou la fille de Marie Trintignant que je provoquerais le même "accident" pour le chanteur criminel.

      J’aurais au moins un défenseur,vous madame.

      Lisa David

      [Répondre à ce message]

      • > Marie Trintignant a été tuée par un homme violent
        7 août 2003 , par
        Matthieu   [retour au début des forums]

        Oui Lisa, je suis tout à fait d’accord avec vous... Cantat n’est qu’un salaud, une bete puisqu’il est incapable de se maitriser... Et quand j’entends certains dire "ce n’est pas de sa faute, il était sous l’emprise de l’alcool ou de la drogue, ça peut tous nour arriver", je suis horrifié et choqué. Non, ça ne peut pas m’arriver : je ne me drogue pas, et quand je bois, je ne suis pas violent. Sinon, je ne boirais pas. Tout simplement. Et puis, la consommation excessive de drogue et / ou d’alcool n’a, en droit, jamais été une cause d’atténuation de responsabilité.
        Et puis, quand on ne tient pas l’alcool, monsieur, on ne boit pas.
        Voilà, je suis tout simplement ecoeuré par tant de violence.
        Encore merci pour votre message Lisa, je me sens moins seul à penser cela.

        [Répondre à ce message]

        • > Marie Trintignant a été tuée par un homme violent
          9 août 2003 , par antoine
            [retour au début des forums]

          pffff,sans rentrer ds le debat de la recuperation (chacun se fera son avis)je suis choqué par la violence des attaques contre Cantat,a vous entendre on devrait retablir la guillotine pour ces meurtres(crimes,accidents,...)
          Vs reprochez au medias de presenter tout sous l’angle de la passion et de l’accident mais Vous faites la memes chose a l’inverse ; vous parler uniquement de machisme et de meurte(meme assasin alors que l’assasin prémédite...)

          Si on suit le raisonement Cantat n’etait qu’un homme violent macho et qui avait l’intention de tué...?

          Vous presentez donc Trintignat comme la femme battue soumise a son conjoint ??

          C reducteur,simpliste et dangereux car sa reduit la femme a son role d’il ya qques dizaines d’années et cela erige l’homme en patriarche bien entendu violent si il le faut...

          Moi ca me fait peur d’entendre se genres de conneries...

          PS:j’oubliai reduire la Violence a la seule violence physique c bien reducteur et sans aucun respect pour des tas de gens qui ont souffert

          [Répondre à ce message]

          • > Marie Trintignant a été tuée -réponse à Antoine
            9 août 2003 , par Marie-Chantal
              [retour au début des forums]

            J’ai franchement l’impression que des gens ne lisent pas les articles et prennent prétexte à écrire n’importe quoi.

            « Si on suit le raisonement Cantat n’etait qu’un homme violent macho et qui avait l’intention de tué... ?

            Pas vrai. C’est écrit qu’il n’avait pas l’intention de tuer et qu’il était un homme engagé sur le plan social.

            Vous presentez donc Trintignat comme la femme battue soumise a son conjoint ? ? »

            Où est-ce écrit ? L’article ne "présente pas" Marie Trintignant.

            Êtes-vous plus choqué par ce que vous croyez être « la violence des attaques contre Cantat » que par la mort violente et injuste de Marie Trintignant ?

            [Répondre à ce message]

            • > Marie Trintignant a été tuée -réponse à Antoine
              9 août 2003 , par
              spiderfab   [retour au début des forums]

              Moi je suis un FAN de NOIR DESIR depuis 15 ans...J’ai suivi la carrière de Bertrand que je considère TOUJOURS comme un grand frère,un ami,qui depuis toutes mes années,m’a fait comprendre beaucoup de choses sur le monde qui m’entoure...C’est un immensse artiste qui s’est toujours battu pour de nobles causes !Le seul vrai poète qui nous restait en France...vous me faites toutes et tous "rire" quand je vois avec quel mépris vous crachez sur cet homme que vous considérez comme un "monstre" !!!Je me demande si avant ce drame vous connaissiez Noir Désir...ou étiez vous quand Noir Désir se battait contre le Fascisme et l’intolérance ?Ou étiez vous quand Noir Désir faisait un concert contre le Front National à Vitrolle ?Ou étiez vous lorsque Noir Désir soutenait le peuple Palestinnien en Palestine ?Ou étiez vous quand Noir Désir se battait pour les sans papiers ?Non vous c’est le drame humain qui vous interresse et rien d’autre !!!Oui je suis un fan de Bertrand Cantat et je ne nie pas que ce qu’a fait mon idole est horrible,mais vous inquietez pas Mesdames,il payera sa dette comme n’importe qui dans cette société....Mais ne faîtes pas de cet homme ce qu’il n’est pas !Pensez bien qu’à ce moment même,il vit dans un cauchemar qui se terminera à son futur suicide....vous serez contentes mesdames.....ca fera un salaud de moins sur cette terre !

              [Répondre à ce message]

              • > Marie Trintignant a été tuée -réponse à Antoine
                9 août 2003 , par GERALD ALEXANDRE ROFFAT
                  [retour au début des forums]

                On a tué personne ! Pour le reste...s’il est reconnu coupable et qu’il vit un enfer, il pourra toujours se dire qu’il a de la chance d’être vivant...lui !

                Se tuer, c’est fuir la vie. Des gens comme vous ont encore besoin de lui...et s’il a une dette à payer c’est en vivant qu’il s’en acquittera !

                Attendons le procès, comme pour Kobe Bryant, avant de juger.Il s’agit peut être d’un accident dans le cas de M.Cantat et de sa victime.

                Respectons leurs talents mais respectons d’abord les êtres humains...

                Le "futur" suicidé (Quel symbole pour les fans de rock !!!) décidera de quitter ou non le monde.Marie Trintignant n’a pas eu à choisir.Ca fait déjà une mère de moins sur cette terre !A qui le tour ?

                [Répondre à ce message]

              • > Marie Trintignant a été tuée -réponse à Antoine
                10 août 2003 , par yannick
                  [retour au début des forums]

                À spiderfab :

                je comprend tout ton désarroi et je ne crois pas ici que l’idée est de renier ce qu’il a pu faire de bien. Par contre, je considère que constater la violence mortelle dont il a fait preuve face à sa conjointe, qui nous fait tout à coup voir derrières ses chansons d’autres messages (dans la même trame sexiste), nous donne la preuve que grand ou petit, le masculin dont on nous a vêtu et que l’on revêt à merveille nous mène à opprimer sans être dérangé et peut-être éventuellement à tuer. Voir que des gens que l’on admire commettent ces même crimes que l’on préfèrerais voir commis par les pires faschos qu’ils dénoncent devrait tout simplement nous mener à une profonde et longue réflexion sur cette société patriarcale qui nous entraine à tuer pour protéger nos privilèges de genre.

                Nous ne souhaitons la mort à personne, je crois (naïvement) que toute personne est récupérable (dans des conditions qui n’existent malheureusement pas encore) et bien-sur je souhaite que plutôt que de s’enlever la vie, Cantat fera tout simplement face à ses actes. Mais non, je ne crois pas qu’il va payer comme n’importe qui, parce qu’on trouve toujours une bonne excuse à un homme qui a tué une femme. Si Cantat a bien les amis que vous semblez faire partie, j’espère qu’ils le mèneront vers l’unique voie qu’il lui reste s’il veut demeurer ce "grand", c’est à dire reconnaitre son crime et lutter pour que ces personnes qui le respectent ne reproduisent plus jamais ce système sexiste qui tue de multiples manières.

                yannick

                [Répondre à ce message]

                • > Marie Trintignant a été tuée -réponse à Antoine
                  26 août 2003 , par
                  ponofob   [retour au début des forums]

                  "…qui nous fait tout à coup voir derrières ses chansons d’autres messages (dans la même trame sexiste)"
                  Un exemple (un seul) s’il vous plait ? Et pas un lien vers un autre message, ou une citation de quelqun d’autre. Un exemple que vous auriez constaté.
                  Parce qu’autant je suis d’accord avec toutes les conclusions des féministes que je lis ici, et je comprend que des militant(e)s utilisent ce drame pour faire avancer leur combat, autant je ne le suis pas quand on commence à dire des choses fausses et qu’on généralise sur l’art du meurtrier.
                  Ce serit bien pratique, il suffirait ensuite de jeter Cantat et toute son oeuvre d’un coup.
                  Mais ce n’est pas le cas.

                  ponofob

                  [Répondre à ce message]

                  • Paroles de chansons
                    26 août 2003 , par Pantacle
                      [retour au début des forums]

                    Elle veut même pas qu’on la voie
                    Mais y’a que toi là !..
                    (Où veux-tu que j’regarde)

                    Pyromane à temps complet
                    J’ai mis l’feu à tout ce que j’ai touché
                    De la naissance à la morsure
                    Enflammer les secheresses qui durent
                    Dans nos états maladifs
                    Tout l’monde ne prend pas sa part de rif
                    (Pyromane)

                    Sing that song of pain
                    That follows me...home
                    Oh I try to kill her
                    And I read the prayer
                    How to have the whole
                    Let it drain your soul !
                    All-night singing blood and soul
                    You can ask to see, Lola, Lola
                    All night, spitting blood and soul
                    You can scream it, Lola, Lola
                    All night, bleeding blood and soul
                    You can scream it, Lola, Lola
                    (Lola)

                    You can’t always sleep mary
                    sweet mary
                    sweet mary
                    They’re waiting for you
                    They’re waiting for you
                    Ghosts are waiting for you
                    (Sweet Mary)

                    I know you never doubt
                    But the day will come I hope
                    You gonna get the rope
                    You gonna have the snake around your sweet neck...

                    Lying in a place for nobody else
                    Words won’t pass your mouth
                    I’m gonna bury your sufficiency
                    Deep in my own south
                    Well, I’ve tried to be patient
                    Oh Lord my prayer can’t
                    I can’t hear you any more
                    You’re nothing more and more
                    (The Wound)

                    je semerai sur tes yeux morts
                    les aiguilles d’or de la "Buena ditcha"
                    j’m’en lave les mains
                    j’m’en lave le sang
                    chacun sa joie
                    toi tu m’donnes le mal
                    (Tu m’donnes le mal)

                    i turn the pages for you
                    the silent shadow in the night
                    i smile before i steal
                    behind locked doors in emptiness
                    i am the things you do
                    now i am your only friend
                    you must love the chameleon
                    not child, not man, no living thing
                    you have no time for rest
                    no thoughts no words to comfort you
                    no smile or soft caress
                    i am the rock the wishing well
                    the secret to your fear
                    (The Chameleon)

                    so come on
                    stop
                    I fuck you
                    shut up
                    I’ll kill you
                    fuck off
                    you always drive me crazy
                    get out leave me alone
                    and have a nice day asshole
                    listen and see
                    don’t try it with me (3)
                    (It spurts)

                    L’or c’est sûr n’est pas loin
                    Cherche bien
                    Des sutures et des points
                    N’y font rien
                    D’où vient cette créature en robe longue
                    (À la longue)

                    Il paraît que la blanche colombe a trois cents
                    tonnes de plombs dans l’aile
                    Il paraît qu’il faut s’habituer à des printemps
                    sans hirondelles
                    La belle au bois dormant a rompu les négociations
                    Unilatéralement le prince entame des
                    protestations
                    (À l’envers, à l’endroit)

                    [Répondre à ce message]

              • > Marie Trintignant a été tuée -réponse à Antoine
                15 août 2003 , par
                wharton   [retour au début des forums]

                je comprends votre désarroi, j’aimais moi aussi Noir Désir sur les ondes, et j’aimais aussi le cinéma de Marie. Ce sont des personnalités connues, ce qui fausse entièrement le débat. En tant que femme et mère, je suis attérée par cette mort donnée violemment. Dans le quotidien, un artiste (je suis fille d’artiste aussi !)n’est plus qu’un simple humain, il ne se trouve plus au-dessus des lois humaines ; il retrouve la médiocrité qui nous assaille. Vous savez, Rimbaud (ou Verlaine, je ne me souviens plus)battait sa mère...Et il a été un très grand poète qui nous ouvrait les portes de la perception.
                J’ai relu Othello dernièrement : sa grandeur de stratège de Venise, ce héros honoré par le Doge de la Sérénissime, ne l’a pas empéché de brutaliser à mort sa femme tant aimée, de l’étrangler.
                La valeur d’un homme ne le place pas au-dessus des lois, ce serait trop facile, ne trouvez-vous pas ?
                Quoi qu’il en soit, comme l’a justement dit un artiste présent aux obsèques de Marie Trintignant, "Bertrand Cantat est mort lui aussi"...

                [Répondre à ce message]

              • au fan depuis 15 ans...
                15 septembre 2003 , par Internaute
                  [retour au début des forums]

                Monsieur,
                Seriez-vous aussi "compréhensif" s’il s’était agit de votre soeur, de votre mère ou toute autre personne chère à votre coeur ? Ou bien encore,
                Imaginez un instant les enfants de MT lisant votre message...
                Non ! c’est trop facile, comment osons nous, nous les femmes (puisque vs vs adressez à elles) considérer cet intello rebelle aussi supérieur comme un monstre ? Le rabaisser au même rang que les pauvres poivrots, chômeurs, illettrés... et j’en passe ! quelle offense... touchez pas à mon pote ! ! Vous me faites penser à la famille de mon mari (violent) qui me renvoie à ma solitude et à ma douleur quand elle me dit : "mais il n’a jamais fait de mal à une mouche, il est très gentil avec tt le monde... tu es sûre que tu n’exagères pas un peu ?, tu fais de lui quelqu’un qu’il n’est pas !!!!!"
                Salut. Annabelle

                [Répondre à ce message]

          • > Marie Trintignant a été tuée par un homme violent
            9 août 2003 , par Laurence
              [retour au début des forums]

            a Antoine . Mais Cantat ne se suicuidera pas.

            [Répondre à ce message]

        • > Marie Trintignant a été tuée par un homme violent
          9 août 2003 , par
          Delphine   [retour au début des forums]
          > Marie Trintignant a été tuée par un homme violent

          Je suis très contente pour vous, Monsieur, que vous ayez eu une vie apparemment facile jusqu’à présent. Mais sachez qu’il n’en est pas de même pour tout le monde.
          Les personnes violentes ont souvent été elles-mêmes victimes de violences, j’en suis la preuve, même si je suis une femme.
          Quant à "l’alcool qu’on tient ou pas", il faudrait peut-être vous demander quelles sont les raisons qui poussent un homme à boire... Juste pour le plaisir ? Oh, non. Une haine que l’on a pour soi, dans la plupart des cas, un besoin d’auto-destruction, une violence que l’on retourne contre soi.
          Que voulez-vous, tout le monde ne part pas avec les mêmes chances au départ... Alors retournez dans votre petit cocon, mais s’il vous plaît, vous qui ne connaissez apparement rien à la souffrance humaine, évitez de juger ceux qui en sont victimes.
          Quant à cet article, je n’y vois rien d’intéressant, si ce n’est une basse récupération pour la "cause" féministe (qu’il dessert à mon avis), et une généralisation systématique des hommes(tous violents et machos) faisant montre d’une mauvaise foi ainsi que d’un manque de maturité évidents.
          Et je ne suis pas une femme soumise.

          [Répondre à ce message]

          • > Marie Trintignant a été tuée -^À Delphine
            10 août 2003 , par Micheline Carrier
              [retour au début des forums]

            Voici vos propos :

            (...) " une généralisation systématique des hommes(tous violents et machos) faisant montre d’une mauvaise foi ainsi que d’un manque de maturité évidents."

            Et voici les miens :

            « Si la violence n’a pas de sexe et ne respecte pas de frontières socio-économiques, la violence des conjoints (ou ex-conjoints) contre les conjointes (et ex-conjointes) est plus fréquente que l’inverse, comme l’indiquent les statistiques (...)

            « On souhaiterait que cette tragédie rende les gens, en particulier les hommes, plus conscients que le machisme et la misogynie sont encore présents dans les rapports entre les sexes et que la meilleure façon de réduire la violence et d’assurer l’harmonie, c’est d’avoir le courage de les dénoncer partout où ils se manifestent. Il s’agirait, de la part des hommes non violents, de rompre le silence face à la violence masculine contre les femmes et de renoncer à la solidarité masculine traditionnelle au profit de la solidarité humaine tout simplement. Ce serait là une belle contribution à l’évolution de l’humanité. (...) »

            Si je fais appel à la solidarité des hommes non violents, ce doit être parce que je ne considère pas tous les hommes comme des "violents et des machos".

            [Répondre à ce message]

      • > oeil pour oeil ...
        10 septembre 2003 , par Internaute
          [retour au début des forums]

        "J’aurais été la soeur ou la fille de Marie Trintignant que je provoquerais le même "accident" pour le chanteur criminel. "

        Voilà une belle preuve d’intelligence !
        Ceci dit le reste du message est à l’avenant : "salaud" à toute les lignes ...
        c’est haineux, dépourvu d’intelligence et donc d’intérêt.

        [Répondre à ce message]

    • > Marie Trintignant a été tuée par un homme violent
      9 août 2003 , par Mercé
        [retour au début des forums]
      Marie-Trintignant "une vie arrachée"

      La seule et unique analyse dans ce terrible crime, Madame, parmi des dizaines de milliers perpétrés en ce bas monde sur enfants, femmes, hommes me semble évidente !

      Un être humain à tué son semblable.

      Les coups portés devait être d’une extrème violence pour entraîner la mort. C’est insoutenable !

      Rien n’autorise un homme à frapper et quelles qu’en soient les raisons.
      Qu’il s’appelle Paul ou Jacques (cela m’importe peu) il a enlevé la vie à plus faible que lui, en l’occurence, une femme.
      Il n’y pas d’amalgame, les féministes sont là pour souligner la très triste réalité.

      On peut juger l’horreur, Madame, sans attendre le moindre verdict.

      Ne banalisez pas le sort des femmes battues régulièrement ou occasionnellement, c’est un crime et doublement lorsqu’elles en meurent.

      Cette dame avait le visage tuméfié et vous considérez qu’il s’agit d’un malheureux accident ?

      Si cet homme "d’exception" était foncièrement "non violent", sous l’effet de l’alcool ou stupéfiants, je ne pense pas qu’il aurait donné si généreusement la mort, vous savez ce "non retour" aux plaisirs de la vie ????

      Il ne s’agit pas d’une simple gifle qui tourne au drame.
      Il l’a assassinée "sa bien aimée".

      [Répondre à ce message]

      • > Marie Trintignant a été tuée par un homme violent
        11 avril 2006 , par
        Maxime   [retour au début des forums]
        [SISYPHE] Message de forum

        Etant fan de Noir Désir,et donc bien sur de Cantat,je me permet de réagir non pas en tant que fan mais en toute neutralité.Dans cette affaire il ne faut pas se focalisé sur les seuls gestes ayant entrainé la mort de Marie.La personnalité de Cantat(notemment ce caractére jaloux qui lui est attribué et je pense vrai),le caractére de Marie et cette élégance qui lui était propre ainsi que les pressions de la famille Trintignant envers Cantat durant leur relation ainsi que tant d’autres détails ne sont pas a négliger mais plutôt a analyser pour COMPRENDRE et non pas JUGER ou critiquer.
        Il était pris d’un amour passionnel envers Marie,et l’amour passionnel peut engendrer la jalousie,la paranoïa(ce dont souffrait Cantat a mon avis).En ce qui concerne le fait qu’il l’ai laissé dans le lit dans un état proche du coma,je pense qu’il avait en tête l’espoir que le jour suivant sa belle se réveillerais,je pense qu’il n’était pas conscient de ses actes aux moments des faits c’est certains.

        Il me semble même que Bertrand ai graver le nom de Marie sur un des murs de sa cellule..Je pense qu’il l’aimait vraiment et partant de ce fait aucun homme ne peut tuer en toute conscience sa femme.Ce soir là,Cantat avait consommé pas mal d’alcool et peut etre meme selon les dires des stupéfiants(malheuresement les "joints" étant considérés commes des drogues malgrés tout).Je pense que c’est une erreur de parcours qui aura eu une fin tragique malheuresement pour Marie,mais Cantat regrette,il assume et assumera jusqu’au bout et ne sortira pas indemne de sa cellule je pense que sa le tuera lui aussi psychologiquement.

        Alors rien ne sert de polémiquer d’avantage sur Cantat et de l’accablé comme étant violent avec les femmes,il a tué une femme,certes,mais ne les a pas toutes battues pour autant..

        "Et Marie aiguise son regard,
        Elle a vu ce qui vient de nulle part.." (La chaleur/Noir Désir)

        [Répondre à ce message]

      • vanessa
        28 octobre 2006 , par Internaute
          [retour au début des forums]

        "Cette dame avait le visage tuméfié et vous considérez qu’il s’agit d’un malheureux accident ?

        Si cet homme "d’exception" était foncièrement "non violent", sous l’effet de l’alcool ou stupéfiants, je ne pense pas qu’il aurait donné si généreusement la mort, vous savez ce "non retour" aux plaisirs de la vie ????

        Il ne s’agit pas d’une simple gifle qui tourne au drame. Il l’a assassinée "sa bien aimée"."

        qu’est-ce que t’en sais ? t’as pas été témoin, aussi mme trintignant a enfoncé le chanteur, mais tu ne peux pas en tiré conclusion, peu importe que c’est un meurtre ou pas, il vaut mieux que ce soit les psys qui s’en occupent. Pourquoi je dis ça, car c’est pas des gens comme toi qui fera changer les choses car apparament tu ne veux pas comprendre pourquoi il l’a tapé.

        [Répondre à ce message]

    • Réponse à Liliane Lambinet
      9 octobre 2003 , par Internaute
        [retour au début des forums]

      Chère Madame,
      Toute femme intelligente peut tomber amoureuse d’un salaud. Que vient faire l’intelligence là-dedans ? La violence, selon vous, qui en appelez à Simone de Beauvoir et aux féministes de la première heure, pourrait être jugulée par l’intelligence ?!!!!!!
      Pardonnez-moi, mais de deux choses l’une : soit vous vivez en haut de la montagne, coupée du monde et entourée d’un paradis artificiel, soit vous n’avez rien compris à ce monde réel, en un demi-siècle. C’est aussi triste que la mort de Marie ...

      [Répondre à ce message]

      • > Réponse à ???
        27 septembre 2006 , par
        Lambinet Liliane   [retour au début des forums]

        il serait souhaitable de signer votre réponse se serait la moindre des choses !! de plus je ne vis pas en haut d’une montagne (chercheur en psychologie et Anarchiste), je suis socialement et politiquement très engagée depuis plus de 30ans. je pense que vous ne connaissez pas ce monde des intellectuels libertaires où les femmes savent s’exprimer comme les hommes même sur leplan de la violence.
        L.Lambinet

        [Répondre à ce message]

        • vanessa
          28 octobre 2006 , par Internaute
            [retour au début des forums]

          ce que je peux conclure dans ce débat, c’est qu’il ya des gens qui croient que taper est systématiquement de la haine alors que non. Taper quelqu’un est un signal d’alarme et je sais ce que je dis (ne me gueuler pas dessus car c’est pas parce que je dis le contraire de certains que je suis une imbécile). À l’école, j’avais lancé un débat sur les femmes battues dans une classe de filles et certaines me disaient qu’il ya plusieurs raisons qu’un homme tape sa conjointe. Et dire "c’est un assassin, un connard" heu... ah bon, vous vous le donnez le droit d’insulter (sans le connaitre en +) et que pour vous taper c’est inadmissible, et oh, traiter de connard c’est aussi inadmissible, ne l’oubliez pas !

          Le conseil que je vous donnerais :

          au lieu de dire "c’est pas bien, il respecte pas..." c’est de réfléchir au pourquoi et le comment.. enfin bref... ceux qui disent "les fans sont pas lucides" vous non plus vous n’êtes pas lucides. Et ne me prennez pas pour une conne, car prendre les gens pour des cons font preuve de connerie.

          [Répondre à ce message]


        Pour afficher en permanence les plus récents titres et le logo de Sisyphe.org sur votre site, visitez la brève À propos de Sisyphe.

    © SISYPHE 2002-2011
    http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Retour à la page d'accueil |Admin