| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Femmes du monde | Polytechnique 6 décembre 1989 | Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  

                   Sisyphe.org    Accueil                                   Plan du site                       






lundi 8 septembre 2003

Marie Trintignant

par Gisèle Halimi, avocate, écrivaine et présidente de Choisir la cause des femmes






Écrits d'Élaine Audet



Chercher dans ce site


AUTRES ARTICLES
DANS LA MEME RUBRIQUE


Droit dans la nuit… À Marie Trintignant…
Marie Trintignant a été tuée par un homme violent : Bertrand Cantat
Réponse à Wajdi Mouawad - Lettre à Marie Trintignant
Affaire Mouawad-Cantat - L’absence
Bertrand Cantat au TNM : mépris et manque de jugement
Cantat-Mouawad-TNM – La cérémonie du pardon
Cantat bientôt libéré ? Qu’attend-on ? Le prochain meurtre ?
"Méfaits divers", de Xavier Cantat, un livre non grata
À la fenêtre
La violence sexiste tue et le silence qui l’entoure tue aussi
Mort de Marie Trintignant - Nul n’a su contourner l’agresseur
Que Marie Trintignant ne soit pas morte pour rien !
Marie Trintignant a succombé à des coups violents (Le Monde)







Marie Trintignant est morte. Elle était jeune, belle, indépendante. Je l’avais rencontrée au cours d’une projection privée de la série télévisée de Victoire ou la Douleur des femmes réalisée par sa mère Nadine. Elle y incarnait une jeune femme qui s’éveillait à la conscience féministe. Qui refusait d’abdiquer sa dignité de femme, même dans l’amour. Elle choisissait de défendre, dans un grand procès, le droit à l’avortement. La revendication de la liberté des libertés : le droit de "choisir".

Nous avions longuement parlé. Sa fraîcheur et son engagement pour les droits des femmes - et pour les siens d’abord - lui donnaient une sorte de luminosité et, pour s’exprimer dans le rôle, un réel talent. Marie Trintignant avait un compagnon, dont sans doute elle était éprise.

Un soir, ce 27 juillet vers 23 heures, ils se disputent. J’imagine un échange de mots durs, blessants d’abord, comme commencent toutes les disputes de couple. Elle a dû se cabrer. Gifles et coups. Son visage tuméfié en porte les traces.

En revanche, pas de traces de violence, semble-t-il, sur son compagnon. Unilatéralisme de la violence physique. Rapport de forces classique homme-femme. Marie s’évanouit, dit l’agresseur. Elle entre en fait dans le coma. Il la croit endormie, dit-il encore. Et n’appelle les secours qu’à 7h30 du matin, le lendemain. Trop tard. Dégâts irréversibles. Marie meurt, Marie est morte.

Les coups portés l’ont-ils directement tuée, dans le délire de l’affrontement et de l’alcool ? Ou ont-ils provoqué la chute et le grave traumatisme crânien dont elle ne se relèvera pas ?

Peu importe. Sans doute le violent n’aura-t-il pas voulu tuer. Mais seulement avoir raison, l’emporter, la corriger peut-être. Et toujours, comme partout dans le monde, depuis des millénaires et dans toutes les classes de la société, par la violence de l’homme contre la femme.

Que deviennent aujourd’hui les affirmations de celles qui, dans des livres tumultueux, dénoncent la "victimisation" des femmes battues, leur "complot" pour se faire reconnaître droits et protection (indus), leurs affabulations, en somme ?

Et les palabres, sous couvert de rigueur scientifique, autour de l’amalgame, faits par les chercheur(e)s entre les différentes formes de violence conjugale ?

Faudrait-il tronçonner ce "continuum" de la violence universellement reconnu ? Injures, puis gifles, coups de poing... jusqu’au crâne éclaté et à la mort ?

La violence conjugale tue.

Marie Trintignant, par sa fin tragique, devient un symbole.

Mis en ligne sur Sisyphe le 9 septembre 2003

Reproduit avec l’autorisation de l’auteure.
Article paru dans l’édition du 05.08.03 du journal Le Monde.


Partagez cette page.
Share


Format Noir & Blanc pour mieux imprimer ce texteImprimer ce texte   Nous suivre sur Twitter   Nous suivre sur Facebook
   Commenter cet article plus bas.

Gisèle Halimi, avocate, écrivaine et présidente de Choisir la cause des femmes


Avocate, présidente de Choisir la cause des femmes , auteure notamment de La Nouvelle Cause des femmes, Seuil, 1997, et de L’Avocate irrespectueuse, Plon, 2002.



Plan-Liens Forum

  • > pas voulu tuer ?
    (1/11) 13 septembre 2007 , par

  • > Marie Trintignant
    (2/11) 4 mars 2006 , par

  • > Marie Trintignant
    (3/11) 11 février 2006 , par

  • Maître et Démettre
    (4/11) 9 décembre 2005 , par

  • juste un avis de plus.
    (5/11) 16 novembre 2005 , par

  • décevant
    (6/11) 29 septembre 2005 , par

  • > MARIE TRINTIGNANT : CRI DU COEUR
    (7/11) 6 novembre 2004 , par

  • le pardon
    (8/11) 1er mai 2004 , par

  • > Marie trinque
    (9/11) 5 mars 2004 , par

  • > Marie Trintignant
    (10/11) 5 décembre 2003 , par

  • > Marie Trintignant, et Bertrand Cantat ?
    (11/11) 8 novembre 2003 , par





  • > pas voulu tuer ?
    13 septembre 2007 , par   [retour au début des forums]

    J’ai vécu avec un homme violent et je tiens à dire que lors de ses crises j’avais un tueur en face de moi. j’en ai réchappé de justesse, on ne meurs pas par hasard les coups portés sont faits pour faire mal et le violent ne se maitrise plus et tue ou pas si on a de la chance cette fois ci...

    > Marie Trintignant
    4 mars 2006 , par   [retour au début des forums]

    Bertrand Cantat a tué Marie Trintignant, chacun a commenté ce triste évènement, en y voyant là le symbole de la domination du mâle qui par la force veut imposer sa loi.
    A cette époque je vivais en Espagne, j’ai été confronté a une situation qui a fait de moi un homme violent, sans entrer trop dans les détails, je me suis retrouvé avec une compagne qui souffrait de bipolarité, maladie maniaco-dépressive bien connue, mais moi quand j’ai connu Carmen, je la voyais comme une femme pleine de vie, parfois elle sombrait dans des névroses, voyait tout en noir, se mettait très en colère, mais cela passait au bout de quelques heures et tout reprenait normalement entre nous, nous sommes restés 3 ans ensemble, nous avons acheté un commerce, une maison et tant bien que mal nous vivions ensemble, mais au fil du temps son état s’est empiré, parfois elle devenait incontrôlable, donnait de violents coup de pieds dans les portes, cassait tout ce qui tombait sous sa main, se frappait la tête sur le sol ou sur les murs, j’avais déjà averti sa famille mais si au début elle avait donné signe de vie, ensuite elle m’avait laissé seul gérer le problème, j’avais fais plusieurs fois appel à la police, car elle me faisait peur par moment, un jour elle s’est de nouveau mise à tout casser dans la maison alors je l’ai pris et emmené de force dans la salle d’eau et après un combat au corps à corps, je l’ai mise dans la baignoire et j’ai tenté de la calmer en l’aspergeant d’eau froide mais sa violence fût alors décuplée, alors j’ai perdu la mesure et je lui ai serré le cou, j’ai serré, serré, serré encore jusqu’à ce quelle soit calme… j’ai arrêté juste au dernier moment, elle s’est alors relevé calmement puis s’est dirigée vers la sortie de la maison, je l’ai accompagné m’attendant à ce qu’elle casse de nouveau mais non elle est sortie de la maison a pris sa voiture et a disparu, mais le soir même elle revenait me disant qu’elle ne savait pas où aller, j’ai pleuré, elle a pleuré et nous sommes tombés dans les bras l’un de l’autre, mais un mois après elle tentait de se suicider à la maison en se coupant les veines avec un flacon de parfum qu’elle venait de pulvériser par terre, je lui ai retiré de force le morceau de verre qu’elle tenait dans sa main, je l’ai supplié d’arrêter de se faire, de nous faire du mal, j’ai de nouveau prévenu sa famille, j’ai demandé du secours à ma famille en France, je ne savais plus quoi faire, je l’aimais, j’aimais la région que j’habitais, j’ai finalement revendu la maison, abandonné le magasin, elle ne voulait plus le tenir alors que c’est elle qui avait voulu qu’on l’achète, je l’ai aidé à acheter une autre maison à son nom, je l’ai aidé à la remettre en état, je lui ai donné tous mes meubles, nous avons habités ensemble encore 1 mois dans sa nouvelle maison puis je suis rentré en France, dans un état psychologique lamentable, mais petit à petit j’ai remonté la pente, et aujourd’hui j’ai une autre compagne, une femme de caractère mais d’une douceur et une gentillesse rare, nous nous sommes mariés début 2005, et maintenant nous avançons dans la vie ensemble, jamais de violence entre nous, le dialogue, le calme, la complicité, la gentillesse, et l’amour.
    Reste pour moi le souvenir de ma période espagnole, je n’ai aucune rancune contre Carmen, car je sais qu’elle ne commande pas ses pulsions, je culpabilise plutôt de l’avoir abandonné, alors que j’aurais dû la soutenir encore, mais je craignais le pire et je ne savais plus quoi faire…
    Le message que je voudrais faire passer, c’est que chaque cas est un cas particulier et qu’il ne faut jamais faire d’amalgame, je n’excuse pas Cantat mais je le comprends un peu.

    > Marie Trintignant
    11 février 2006 , par   [retour au début des forums]

    Contrairement a ce qu’on propageait les médias et l’innenarable Kiejman, il a été prouvé, notamment par son ex femme, que Bertrand cantat n’avait jamais frappé une femme avant cette nuit tragique. Il me semble donc difficile de’en faire le symbole de la violence conjuguale qui se caractérise par la récidive chronique.

    • > Marie Trintignant
      23 février 2006 , par
        [retour au début des forums]

      ¨Mon pauvre, tu est vraiment naif, c’est sure que Kristina Rady ne vas pas dire qu’il l’avait déjà frappé suite aux disputes qu’ils avaient, elle veut le récupérer maintenant que Marie est morte, alors elle ne vas pas le charger, réfléchis un peu, qu’il l’ai fait une fois ou cinquante fois , c’est exactement la même choses, c’est le résultat, il a tappé assez fort pour que Marie décéde et n’en ressortes pas vivante. Aceptons la réalité que Bertrand Cantat ne saches pas se contrôler, c’est malheureux mais il ne peut s’en prendre qu’à lui même.

      [Répondre à ce message]

      • > Marie Trintignant
        28 avril 2006 , par
          [retour au début des forums]

        c’est pas une serie televisée.et toi accepte la verité qui te pousse a ces mots. il faut savoir si tu defend ton idol ou si tu propose quelque chose d’interressant sur le crimme passionelle a déveloper

        [Répondre à ce message]

      • > Marie Trintignant
        1er mai 2006 , par
          [retour au début des forums]

        puis je me permettre de te repondre tu as tout a fait raison on ne tape pas une fille (ou une femme) je suis un homme respectable et je n auserais jamais levé la main ou quoi que ce soit sur une femme pour te dire je me suis deja disputer avec ma copine j ai senti la haine monté mais au moment ou je pete un cable c comme un reflexe je me reprend et je fais tout pour me controlé et ne pas comettre l irreparable c est comme si je tomber dans un trou j ai le reflexe de m accroché mais je peux t assurer qu une fois je parlais avec la cousine de ma copine on s est un peu disputer et je peux te dire qu elle les a chercher les coups mais ne t inkiet comme je te les dit je ne lève pas la main sur les femmes c un acte faible de la part d un homme et je les maudit pcq moi je mesure 1m90 pour 90kilo je suis un bon morceau donc j aimerais bien les voir face a moi ce qu y font les fiere devant les femme

        [Répondre à ce message]

    • > Marie Trintignant
      28 juin 2006 , par
        [retour au début des forums]

      comment pouvez vois dire ca ? croyez vous sincerement qu’une femme qui se fait quitté par son mari et qui quelques mois plus tard a l ’opportunité de le recuperer , va aller dire oui, il m a envoyé a l hopital. pa ta ti pa ta ta.......
      svp.......

      [Répondre à ce message]

    • > Marie Trintignant
      28 février 2007 , par
        [retour au début des forums]

      Effectivement je pense qu’il y a eu une dispute entre marie et bertrand ; je ne crois pas que bertrand maltraite les femmes. par contre il aurait dû appeler les secours et non pas la laisser mourir ; c’est là sa faute, qui a été fatale à Marie et qui a rendu deux familles malheureuses.

      [Répondre à ce message]

      • > Marie Trintignant, suite
        1er mars 2007 , par
          [retour au début des forums]

        Peut-être que Bertrand Cantat ne maltraitait pas LES femmes, mais il est sûr qu’il en a maltraité UNE avec des conséquences mortelles.

        Un autre problème qui malheureusement n’a pas assez été mis en évidence dans cette affaire, dans une perspective de prévention, est le fait que Bertrand Cantat était sous l’effet de diverses substances psychotropes (drogues,etc.) ce qui ne constitue toutefois pas une excuse.

        Mais cela devrait allerter les personnes qui prennent ou qui seraient tentées de prendre de telles substances (médicaments, alcool, drogues) que sous l’influence de celles-ci, elles pourraient commettre des actes qu’elles ne commettraient peut-être pas en étant "sobre".

        Toutefois, il faut aussi noter que dans la socialisation des garçons, l’usage d’une certaine forme de violence est encore souvent tolérée, ce qui risque d’avoir une conséquence sur leurs comportements, en particulier lorsque qu’ils vivent des émotions telles la colère (qui a nouveau n’excuse aucune violence) ou qu’ils consomment des substances psychotropes qui les désinhibent.

        [Répondre à ce message]

      • > Marie Trintignant
        9 mars 2007 , par
          [retour au début des forums]

        C’est sure qu’il y a eu une dis pute entre ces deux amant passionnées, et je te rejoins la dedans au lieu de ne penser qu’à lui il aurait du s’inquiter de sa santé, et puis quand on saignes on s’imagines pas dormir "comme si de rien n’était"pour moi il est entièrement responsable de sa mort.Et puis n’oublions pas qu’il étaient ivres tous les deux ce qui ne justifie pas la reaction démesurée de Bertrand Cantat il a brisé une existence.

        [Répondre à ce message]

    Maître et Démettre
    9 décembre 2005 , par   [retour au début des forums]

    Vous êtes avocate en criminologie, droit international, droit commercial enfin avocate quoi !!! et écrivaine j’oubliais, mais à vous lire je ne sens aucune compassion aucun amour juste comme beaucoup de dossiers empilés sur votre bureau des affaires, des plaidoyers, des clients et des commentaires personnels sur des suppositions ??
    Et d’ailleur pourquoi votre CV en première ligne, votre catalogue d’édition que voulez vous vendre ???
    Qu’avez vous partagé avec Marie, quelle intimité aviez vous ???. Vous ne la connaissiez pas plus qu’un lecteur de téléZ alors de grâce épargnez nous vos commentaires de comptoir, vos tirades faciles sur la vie et les bonnes manières, sur la morale, mais de quel bord êtes vous Maitre ??? Êtes vous de ces Chacals, comme nombreux de vos confrères qui se régalent du malheur et de la tragédie, souhaiteriez vous qu’on le pendouillasse sur la place public afin d’offrir encore plus de haine et de cruauté, du sang pour le peuple, du sang.
    N’êtes vous pas juste un peu prétentieuse ???au point de vouloir faire parlez de vous, en faisant croire que vous êtiez proche de quelqu’un qui a disparu qui ne peut forcément démentir, "je suis une femmes, comme elle, et je comprends je connais les hommes, la violence, et patati et patata"
    Ce qui manque à votre belle plaque dans la rue c’est psy et peut-être aussi expert judiciaire.
    Merci Maître mais votre joli plaidoyer ne nous interressent pas plus que vos commentaires a la Outreau (On sait tout le mal que vous êtes capables de faire) Et ce n’est surement pas de cette manière que l’on peut aborder cette tragédie. Et je terminerai simplement, en vous demandant de ne pas évoquer la peine de quelqu’un qui lui est vivant, mais dont vous ignorez totalement la peine, soyez juste, ne parlez pas de ce que vous ne savez pas.
    Merci
    Ed.

    juste un avis de plus.
    16 novembre 2005 , par   [retour au début des forums]

    j’éprouve un certain doute quant a la nature de ces accablements ,je pense que de nombreuse femmes suive l impact médiatique qu’en on voulu faire les Trintignant ,en érigeant marie comme une icône de la violence conjugale ,de nombreux commentaire d internaute semble résulter d une personnification de leur propre souffrance et n émette pas assez de recule quant a l’affaire Canta (c elle ci n est pas la leur ).De plus avant d associer marie Trintignant a la longue liste des femmes battue en france il faudrait se pencher peut être sur sa personnalité , qui pour ce qui en est dit par les medias, ne révèle pas c elle d une femme soumise et ombragé par celle d un homme, bien au contraire, on la savais révolter et militante pour la condition des femmes en france mais aussi pour la cause des femmes musulmanes .C est un peu comme si on érigeai canta comme l icône de la réinsertion social d un ex taular.Ou tapi l icône des prisonniers du fisc .

    décevant
    29 septembre 2005 , par   [retour au début des forums]

    Ne dit on pas que les mots sont plus fort que les coups ? je lis dans vos propos une telle violence que je me demande si la moitié d’autre vous n’aurais pas réagis de la meme maniere que Bertrant. De quels droits jugez vous un fait dont vous ne connaissez rien ? Que s’est il passé se soir là ? PERSONNE NE LE SAIT ,mais comme le dirait celui qui a vos yeux ne vaut pas plus que le corp mort de marie "sur que le fond des cendriers n’etait pas net" il me semble que vous n’avait aucunement évoqué le penchant de votre ange noir pour les stupéfiants... (a suivre)

    > MARIE TRINTIGNANT : CRI DU COEUR
    6 novembre 2004 , par   [retour au début des forums]

    MARIE,

    Chére Marie je ne pourrais pas te dire c’est moi
    Car tu ne me connais pas
    Je ne pourrais pas te dire je te connais
    Car avant ça,inconnue pour moi tu l’étais
    Je ne pourrais pas te dire tant pis
    Car pour moi ce serait mépris
    Je ne pourrais pas te dire que je connais toute ta carriére
    Car à la vérité je ferais barrière
    Je ne pourrais pas te dire que j’en ai pas honte
    Car ce serait le plus grand des mensonge
    Je ne pourrais pas te dire que ça ne m’effaie pas
    Car de quel droit,après ça j’ose m’adresser à toi
    Mais je ne pourrais pas,je ne pourrais plus jamais...
    Car un homme en a décidé autrement
    Je dit un homme alors que je voudrais le nommer autrement
    Mais je n’en est pas le droit et le doute en moi gît
    Est-il l’amour ou l’ennemi ?
    Mais comme on dit l’amour rend aveugle
    Car cet homme ta ôté la vie
    N’est-ce pas l’acte le plus odieux qui existe ?
    Il nous a enlevé une des meilleur actrice que le monde est connût...
    Il a enlevé une fille à sa mére
    Il a enlevé une fille à son pére
    Il a enlevé une soeur à son frére
    Il a enlevé une amie à ses amis
    Mais surtout,il a privé des enfants de leur mére...

    SOIT EN PAIX MARIE JE T’aime

    cri du coeur d’une jeune fille de 16ans

    le pardon
    1er mai 2004 , par   [retour au début des forums]

    oui, Marie Trintignant,par sa fin tragique est devenue un symbole.Mais lequel ?pour moi, cela montre la folie destructrice de l’amour humain,passionnel.
    Marie et Bertrand s’aimaient...où plutôt se possédaient...un jeu dangereux...
    Sans doute que Marie, ce soir là, a dit à Bertrand qu’elle voulait le quitter...La"trahison"a fait de lui un homme fou au point de frapper celle qu’auparavant il chérissait...il idôlatrait...
    marie avait un pouvoir sur lui, c’est certain...en était elle consciente ?
    Je suis triste, si triste de tout cela !!
    Le pardon libère, c’est tout ce que je sais !
    Je prie chaque jour pour la paix dans les coeurs humains !c’est pour moi l’essentiel.
    Je laisse à Dieu, le jugement et lui demande de me protéger de ce marasme de négativité créé par les pensées...
    Je suis en sursis ;victime aussi de la violence...celle envers moi même..

    > Marie trinque
    5 mars 2004 , par   [retour au début des forums]
    Marie Trintignant

    Mille fois bravo pour cet article.
    Réconfortant pour toutes les femmes qui ont subi ce genre de violence malgré elles.
    Je pense que la violence n’est jamais pardonnable et encore moins se justifier au nom de l’amour ou de la passion.
    Si l’amour débouche sur des coups c’est qu’il y a un grave problème de névrose...et dans ce cas si on aime il faut savoir s’oublier voire se retirer à temps mais surtout ne pas faire subir ses souffrances à celle ou celui que l’on dit aimer.
    Aimer pour moi c’est faire exister l’autre,le contraire de vouloir l’anéantir ou vouloir se l’aproprier, ce qui, en fait revient au même.
    Pas facile de faire coïncider ses idées avec ses sentiments et ses actes et pourtant...

    Marie-Jeanne

    > Marie Trintignant
    5 décembre 2003 , par   [retour au début des forums]

    Bonjour,

    Bon, moi je voulais dire que vous parlez pour le plus part avec des mots tres mal appropriés.

    Oui, Bertrand Cantant a frappé Marie Trintignant.
    Oui, elle en est morte et son geste est impardonable
    Oui, il faut qu’il pay et comme il est mediatisé il ne faut pas laisser croir aux gens que ils peuvent faire pareil.

    Maintenant je pense que aussi humaine que vous voudrez bien l’etre, vous savez ce que l’amour peut faire faire. Tout le moonde est differant et toute les situations le sont aussi. Vous ne savez pas ce qu’elle avait bien pu lui faire ou lui dire. Ca n’escuse evidament pas mais ca permet de comprendre. Il a eu tord et je crois qu’il en est conscient (et ce , pas juste car il va le payer).

    Pour ma part j’aimais ce qu’il représenté et je suis evidament triste de voir ce qu’il a fait mais je ne le traite pas de monstre tout de meme. Il faut savoir garder la mesure des choses.

    Oui, c’est tres triste, elle est mort mais on ne peut absolument pas dire que il voulait sa mort.

    Quand il dit qu’il l’aimé, moi je le crois. J’espert qu’il purgera simplement une peinne qui lui fera vraiment comprendre son geste et que a sa sorti il pourra en faire profiter tout le monde en expliquant que la violance ne mene a rien.
    Ca ne sert a rien de le laisser croupir en prison car sa ne fera pas revenir Marie. La prison ne sert pas a gacher d’autres vies mais simplement a preserver la société de personnes dangeureuse. Une fois qu’une personne a purgé sa painne, on estime qu’elle est reinserable dans la société.
    Je suis sur que Noir Desir et Bertrand Cantat peuvent encore avoir beaucoup de message a faire passer.
    Inutile de vouloir absolument qu’il passe sa vie en prison et encore moins qu’il meurt (On est pas dieu pour dessider qui doit vivre ou mourir).

    Bon et bien sur ce ...

    A+

    • > Marie Trintignant
      13 décembre 2003 , par
        [retour au début des forums]

      Je crois que vous etes dans l’erreur la plus totale. Si le fait qu’il soit condamné ne fera pas revenir Marie (hélàs), cantat ne mérite pas pour autant le pardon. En tant qu’adulte majeur et (normalement) responsable de ses actes, il doit en subir et en payer les conséquences. Les personnes qui ont un tel comportement ne nous apportent rien de positif. L’agressivité n’a jamais rien apporté à personne et encore moins la violence. En ce qui me concerne... qu’il croupisse en prison... et qu’il en souffre !

      [Répondre à ce message]

    • À Marie Trintignant
      17 décembre 2003 , par
        [retour au début des forums]

      Je comprend les fans de Bertrand Cantat qui tentent de le défendre... par amour, tout comme ils se défendraient eux-même dans une situation semblable. Et comme eux -ou comme vous- je sais que c’est un auteur d’un talent remarquable. Mais je ne comprends pas les personnes qui ne font pas la différence entre le chanteur professionnel et l’homme aux grandes faiblesses émotionnelles. Ce qu’il a fait à Marie Trintignant est le résultat de sa jalousie qu’il n’a pas su contrôler... cette fois. La jalousie de ne pas comprendre la lumière qui habite une personne. Il n’était pas capable d’estimer Marie autant que Samuel Benchétrit le pouvait, par exemple. Il n’avait pas cette grandeur et le savait. C’est pourquoi il a voulu compenser en dominant d’une autre façon. Au moins il aura eu le dernier mot comme il voulait... et je souhaite qu’on ne l’entende plus jamais maintenant. Il a caché sa victime aux policiers, comme un meurtrier. Accompagné de ses regrets, il a attendu en priant qu’elle se réveille. Il savait qu’elle ne dormait pas..... on ne s’endort pas sur l’adrénalyne après une violente dispute . Il l’a mise dans le coma en la frappant puis l’a laissée mourir alors qu’on aurait pu la sauver... Il l’aimait vous dîtes ?? Il voulait l’aimer plutôt. Pour être à sa hauteur.
      Même en comprenant le talent de ce chanteur je me demande quel genre de message ce groupe a-t-il de bon à nous apporter au fait ?

      "avec les manieres
      que tu as toujours
      quand tu t’traines la
      tu m’donnes le mal
      tu lis sans fin
      les magazines
      ou il y’a d’la joie
      tu m’donnes le mal"
      ...
      je semerai sur tes yeux morts
      les aiguilles d’or de la "Buena ditcha"
      j’m’en lave les mains
      j’m’en lave les mains
      chacun sa joie
      toi tu m’donnes le mal.."(noir désir)

      Je sais que Marie aimait Bertrand et c’est ça le plus triste parce que lui ne l’aimait pas... ...

      [Répondre à ce message]

    • > Marie Trintignant r(eponce)
      2 janvier 2004 , par
        [retour au début des forums]

      Ben pou ma part je trouve qu’il doit allez en prison il a vu marie a terre et a attendu le matin pour appeller les services médicaux,en plus je trouve que c pas pour des mots choquants pronnoncés que il faut tuer je ne comprends ps ca du tt .Il faut qu’il paie de ce mal.Et c pas parce que c un chanteur célèbre qu’il doit purger une peine minimum enfin je peux pas dire que je m’y connais ms bon c mon avis et puis il a dit des paroles beaucoups de paroles qui le désignait comme un saint meme si il était dans le monde de( la drogue)tout le monde ne peut biensur pas avoir mon avis ms c pas grave j’ai pas besoin qu’on me corrige mes mots,mes paroles et tout ce que j’ai dit.

      aurevoir a tous

      ++

      [Répondre à ce message]

      • pardon
        10 octobre 2005 , par
          [retour au début des forums]
        Marie Trintignant

        bonjour,
        tout d’abord je voudrais dire que tout le monde associe bertrand canta au mal alors ke vous ne savais pas ce kil c passé durant la soirée...cet homme toute sa vie il sera ruiné.il regrette ce kil a fait ca se voit sur son visage...toute sa vie il aura sa mort sur la conscience...et je croi que c’est une assez grosse punition !Les 5 ans il les mérite mais il ne mérite cependant pas que tout le monde se brak contre lui...et vous la connaissiez personelllement vous marie ?ce que je peut vs dire moi c’est qu’ellle fait partie d’un certain milieu elle n’est pas differente des autres...ce n’est pas une sainte...et la faute ne reviens pas uniquement a bertrand...

        [Répondre à ce message]

    • > POUR MARIE ET TOUTES LES AUTRES...
      28 février 2004 , par
        [retour au début des forums]

      Pour reprendre votre message "l’amour fait faire de choses incroyables" et vous accordez à ce moins que rien le droit à la difference.
      NON NON ET NON.

      Marie est morte car il voulait la posseder comme une chose et non comme une femme.

      Je ne lui souhaite que de la souffrance à ce salop.

      Les enfants de Marie sont dans une douleur immense il n’ont plus de MAMAN... Leur vie est marquée à jamais.

      Ses parents souffrent le martyre et cela pour toujours.

      Je vous conseille vivement le livre "Ma fille Marie".
      Savez vous qu’en France tout les mois 5 femmes meurent sous les coups d’hommes qui eux aussi disent les aimer.
      A +.
      NADEGE

      [Répondre à ce message]

    • > Marie Trintignant
      9 mars 2004 , par
        [retour au début des forums]

      oui en efait je sui dac avec toi il ne faut pas tros prendre sa au serieux il y’a beaucoup de femme qui se font frapé par leur mari. et la. juste par se que c’est des personne mediatisé qu’on en fait tout une histoir !! il y a des meutre plus grave qui n’on pas été jugé.pour ma par je juge se crime comme un cime passionelle par raport au intervew du batteur qui espliquais que cantat etais quelqu’un de très tendre. par contre il a été prouvé que marie trintignant etais une personne trais inpulssive et qui avait du mal a se controlé

      [Répondre à ce message]

    • > Marie Trintignant
      15 mars 2004 , par
        [retour au début des forums]
      Acrimed : Délires médiatiques après la mort de Marie Trintignant

      Je suis d’accord avec "l’Internaute". J’ajouterais simplement que je trouve qu’il est dangereux d’ériger Marie Trintignant en icône de la violence conjugale.

      D’une part, parce qu’on ne connaît pas tous les faits (on a entendu tout et son contraire). On pourrait apprendre au cours des débats des choses qui pourraient relativiser l’acte commis et qui de ce fait, relativiseraient la lutte contre la violence conjugale.

      D’autre part, parce que l’affaire a été considérablement passionalisée (à l’instar de la mort de Lady Di) et ne permet plus un débat sain (voir les articles délirants de la presse sur le site de l’acrimed, un livre partial, une armée d’individus inconnus de la victime fringués en blanc au Père Lachaise ...). Tout cela a conduit à réduire le débat à la seule alternative d’un pour/contre et à l’opprobe des personnes qui - quoique ne niant pas et ne condamnant pas la violence perpétrée - mettrait en doute la version officielle.

      Je regrette que le mouvement féministe - et qui plus est, Gisèle Halimi - se soit engouffré dans cette brèche médiatique (et surmédiatisée) pour parler de la violence conjugale. Il prend le risque de figer le combat dans une histoire passionalisée et donc non-maîtrisable, et dont on ne connaît, à l’heure actuelle, pas l’issue judiciaire (crime passionnel ou non, circonstances atténuantes ou non ...). Je crains même que cette implication n’ai eu pour résultat que de davantage passionaliser l’affaire, ce dont elle n’avait certainement pas besoin.

      [Répondre à ce message]

      • > Marie Trintignant
        13 avril 2004 , par
          [retour au début des forums]

        BERTRAND CANTAT est tout d’abord un grand menteur. il est en plus irresponsable.le fait d’avoir laissé MARIE souffrante pendant plusieurs heures sans regrets est un grand témoignage.et en plus, après plusieurs mois en prison, il n’a toujours jamais regreter son crime d’ou son arrogance au premier jour du procés. vous le defendez ou le soutenez-comme le font ses parents et son groupe- parceque vos familles ne sont pas concernées ou n’ont jamais subi une telle trahison ou hypocrisie. imaginez que cela arrive dans votre famille.qu’un soit "amant" de votre soeur ou de votre mère ou de votre fille se soit comporté comme CANTAT ?
        ne donnant jamais raison au diable.en aucun cas, de tels comportements ne méritent compassion. lui n’a pas eu pitié de MARIE à la premiere, deuxieme........gifle. elle criait certainement.le leader de noir desir est resté enragé sur elle. je soutiens tous ceux qui s’opposent à CANTAT car je n’aimerai pas qu’une telle catastrophe arrive dans ma famille.cela vous arrivera un jour ou arrivera à la soeur ou la fille ou encore à l’ex epouse de CANTAT.mais je ce jour là essaiez encore d’avoir l’amour envers l’agresseur et soutenez le encore comme vous le faites pour CANTAT.

        [Répondre à ce message]

        • il regrette
          15 juin 2005 , par
            [retour au début des forums]

          Si BERTRAND CANTAT avait une corde il se pendrait en deux seconde... il pleure sans arrêt dit son avocat... il regrette vraiment je vous jure ou j’espère car c’est un homme bon j’en suis sûr... que DIEU le pardonne et lui permette de rejoindre le plus rapidement possible MARIE afin de lui demander des excuses .
          Victor

          [Répondre à ce message]

    • > Marie Trintignant
      4 avril 2004 , par
        [retour au début des forums]
      re : Marie Trintignant

      Pour moi, ce n’est pas ça de l’amour !!!!
      Frapper celle qu’on aime, dont on est amoureux, il faut pas être fait normalement !!!
      Bertrand Cantat n’est pas net dans sa tête, c’est un homme violent et Marie a succombée à ses coups !!!
      Je ne vois pas pourquoi, parce que c’est Bertrand Cantat, chanteur de Noir Désir, que ce n’est pas un homme violent, une brute, comme tous ceux qui battent leur femme ?
      Et je ne vois pas pourquoi Marie ne serait pas une femme battue...c’ést le chanteur de Noir Désir, oui, mais aussi une brute, un homme violent, qui a tuée sa copine !!!

      [Répondre à ce message]

    • > Marie Trintignant
      5 août 2004 , par
        [retour au début des forums]

      J’ai été très attristée par la disparition de Marie Trintignant. Lorsque j’ai appris sa mort, par l’entremise de la télévision, je me suis mise à pleurer. J’ai pleuré son décès comme si cette femme avait été une membre de ma famille.

      Pourtant, je ne l’avais rencontrée qu’une seule fois dans ma vie. Nous avions simplement échangé un sourire lors d’un festival de cinéma. Ce festival se déroulait à des milliers de kilomètres de la France. C’est au Québec que j’ai échangé ce sourire avec Marie. C’est au Québec que je me trouve encore maintenant.

      Mes pensées, depuis la mort de Marie, se dirigent surtout vers Bertrand Cantat. Quelques mois avant ce terrible événement, j’avais choisi d’intégrer une chanson de Noir Désir, dans une mise en scène que j’orchestrais avec des comédiens présentant une déficience physique. Deux mois avant le soir de notre première : "Assassinat de Marie Trintignant".

      Je me suis alors interrogée à l’effet de conserver la chanson de Noir Désir dans le spectacle. J’avais des scrupules et me sentais terriblement déchirée.

      C’est alors que j’ai pensé à lui (Bertrand). J’ai eu de la compassion pour cet homme, j’ai ressenti une infime partie de ce qu’il pouvait ressentir à ce jour. Tout le monde sait qu’il n’a pas désiré la mort de cette femme qu’il aimait, qu’il aimait certainement trop et mal ! Hélas !

      Finalement, j’ai conservé cette chanson dans ma démarche artistique.

      Aujourd’hui, 5 août 2004, je cherche un site qui me permettrait d’écrire à Bertrand Cantat et voilà que je tombe sur un autre site, le vôtre. Et voilà que je réponds à ce "courriel" (comme on dit ici).

      Quelle triste histoire pour Marie et Bertrand.

      Louise
      Rouyn-Noranda Québec Canada

      P. S. : Si jamais vous connaissez le moyen de communiquer par écrit avec Bertrand Cantat, merci de me refiler son adresse en prison.

      [Répondre à ce message]

    • > Marie Trintignant REVOLTE
      6 novembre 2004 , par
        [retour au début des forums]

      je ne comprends pas,comment défendre un meurtrier,comment le nommer autrement aprés son acte.comment oser appeler ça de l’amour !...je t’aime alors je te bat jusqu’a la mort...l’amour est censé être la plus belle chose de la vie et pas ce qui vous l’ote.Cette homme a privé un pére de sa fille,une mére de sa fille,un frére de sa soeur,des amis de leur amie mais surtout il a privé des enfants de leur mére...je n’appelle ça un homme,mais un lâche.Quand vous dites "garder la mesure des choses" vous ne croyait pas que tuer quelqun est assez conséquent ?!laisser moi vous dire qu’un homme comme
      bertrant Cantat
      je lui crache au visage si je devais croiser son chemin !alors non,je ne comprends pas qu’on puissent trouver des escuses a un meurtrier.Marie était si belle,si douce,si talentueuse...
      je ne comprendrais
      jamais son acte et ne ferais qu’éprouver de la haine et du mépris envers cette homme qui m’a enlevé Marie...

      [Répondre à ce message]

    • > Marie Trintignant
      31 décembre 2005 , par
        [retour au début des forums]

      pour répondre à toutes les personnes qui sont du coté de cet assassin laisser moi vous dire une bonne chose je suis la fille d’un assassin qui à tuer ma maman
      le procès aura bientot lieu je peu vous dire que je le trainerai dans la boue père ou pas père c’est un acte qui doit etre puni sévèrement vous parlez de chose que vous ne connaisez meme pas la violence n’a pas lieu d’etre et encore moins sur une femme c’est un signe de lacheté je n’éprouve aucune peine pour quelqun
      de vivant huit année c’est scandaleux avez vous penssé aux enfants de marie
      ainsi que de sa famille je suis révolter des commentaires qui peuvent etre dit à l’encontre de marie ainsi que de sa famille

      [Répondre à ce message]

    > Marie Trintignant, et Bertrand Cantat ?
    8 novembre 2003 , par   [retour au début des forums]

    Bertrand Cantat, c’était mon idole, il était celui qui, pour moi, incarnait la pacificité, je ne pouvais l’imaginer taper sur qui que ce soit. Aujourd’hui, il m’a fallu du temps pour me remettre de l’évènement, il est toujours Bertrand Cantat, lui celui que j’admirais, mais les choses ont changé.

    Je ne connaissais pas Marie Trintignant, quand j’ai su ce qui c’était passé, je refusais de croire que Bertrand soit coupable : c’était un accident. J’ai eu le temps d’y réfléchir. Marie Trintignant n’est plus. Je suis allée au Père Lachaise, sur sa tombe, j’ai pleuré. Marie est morte, je ne l’ai pas connu, je n’ai pas le souvenir de l’avoir vue jouer, mais bien sûr cette histoire m’émeut. Pour moi, outre le symbole de femme battue qu’on la fait incarner après ce sombre évènement, cette histoire m’a appris autre chose : Bertrand Cantat avait son apparence, ce qu’il voulait bien montrer, mais j’ai enfin compris que ce que l’on montre et ce que l’on est n’est pas toujours similaire. Je ne me laisserais plus avoir.

    Reste quand-même que malgré ce qu’il a fait, je soutiens Bertrand Cantat, dans le sens où malgré tout ce qu’on a pu en dire depuis l’évènement, il restera une grande image du rock, il restera quelqu’un que la vie a laissé tombé. Son acte est condamnable, certes, mais sans être tout à fait une victime, il n’a jamais rien voulu de tout ça, il aimait Marie, j’en suis sûre, et Marie l’aimait. L’amour fait souffrir. N’oublions pas que, bien que Marie soit la principale victime, Bertrand l’est aussi d’une certaine façon. L’amour fait souffrir. Ne les oublions pas.

    • > Marie Trintignant, et Bertrand Cantat ?
      9 novembre 2003 , par
        [retour au début des forums]

      ils s’aimaient, ils étaient beaux , ils allaient bien ensemble , ils formaient un "beau couple" , deux vies de gachées .... c’est trop triste

      [Répondre à ce message]

    • > Marie Trintignant, et Bertrand Cantat ? suite
      9 novembre 2003 , par
        [retour au début des forums]

      Je voudrai activement repondre a cette article que je trouve quelque peu deplacé...
      Comment peut on defendre quelqu’un qui a oté la vie a une femme si douce avec une extreme violence , et qui ,en plus ,sans avoir ne serai-ce qu’essayer de lui porter secours ????

      Bertrand Canta veut se faire passer pour la victime ... c’est vrai le pauvre il a juste tué une femme, un etre bien plus faible que lui,et en plus on voudrait le mettre en prison , mais quelle injustice voyons !!!

      Comment peut on dire qu’il aimait marie trintignant ???? on ne peut pas tuer quelqu’un qu’on aime , c’est inconcevable...

      J’ai lu le livre de sa mere , nadine, ce livre est magnifique , bien qu’il contienne toute la douleur de cette famille, et on la partage avec eux car on se met a sa place, imaginez qu’elle avait 4 enfants, qu’elle etait tres complice avec sa mere son frere mais aussi son pere, que plus jamais il ne vivrons ces moments la parce qu’un homme a ose lever une main mortelle et parce que c’est un chanteur , certaines personnes le soutiennent !!! c’est inadmissible
      Alors de dire que Bertrand cantat est la victime c’est exagéré, car on ne va pas le plaindre de se faire condamner pour un meutre qu’il a commis VOLONTAIREMENT !!!!!

      Marie n’a pas pu se defendre , car c’etait une femme bien plus petite , qui etait tres mince , parait-il qu’elle s’habillait meme en 14 ans , et mr cantat , lui fait je crois 1m80 pour 80 kilos... elle n’a donc pas pu se defendre , ca a donc ete facile pour lui de tuer cette actrice, pourtant exceptionnelle . Mais ce serait-il attaqué de la meme facon a un homme ?? cela m’etonnerai , car dans la plupart des cas , ces hommes la ne s’attaquent qu’a des femmes , j’appelle cela des laches !!!!!Meme si c’est un chanteur de rock connu...

      Saviez vous en plus de cela qu’apres l’avoir tuée, comme si ca n’etait pas deja bien assez , il l’a deshabillée , l’a allongée dans le lit , comme si elle dormait et l’a laissé comme ca pendant 4 heures , alors qu’a ce moment la il aurai pu la sauver...

      En tout cas , je soutiens tres fort le clan trintignant dans cette tres douloureuse epreuve . Nous avons perdu la une grande actrice.

      [Répondre à ce message]

      • Ne jamais pardonner
        29 novembre 2003 , par
          [retour au début des forums]

        Bertrand Cantant n’est ni un chanteur, ni un homme célèbre, c’est une brute, comme il en existe partout, même en France, pays "civilisé". Bertrand Cantat était un privilégié, non pas parce qu’il était un chanteur célèbre, mais parce que Marie l’aimait. Il ne sera pas pardonné, jamais, ni par ses fans, ni par les femmes de la génération de Marie ... et les autres. Gisèle Halimi a écrit l’essentiel sur cette horreur. Marie était jeune, belle, célèbre, et surtout maman. Discrète et pudique. Une brute l’a détruite, par jalousie, par ignorance de ce qu’elle était vraiment, en niant et rejetant ce qu’elle avait vécu "avant lui", par égoïsme, comme si elle avait découvert l’amour avec lui. EGOISTE et BRUTAL, cela ressemble à de la HAINE et n’a rien à voir avec l’amour qu’il prétend avoir pour Marie. Bertrand Cantat n’aimait pas Marie. Il voulait la dominer et la garder pour lui seul, l’enfermer, ce qui est le contraire de l’amour.

        Le crime passionnel n’existe pas.

        Je pense à ses parents, à ses enfants, à toutes les personnes qui ont partagé sa vie, ou simplement l’ont rencontrée, et je souhaite que son meurtrier soit réellement puni, pour très longtemps. Avec le (mince) espoir que cela ne se reproduise plus jamais, ni dans les familles de "gens célèbres", ni dans celles des "inconnus".

        Marie était une artiste sublime, mais cela est sans importance. Ce qui est important, c’est qu’elle était une femme, tout simplement.

        Une maman.

        [Répondre à ce message]

      • >indulgence
        15 octobre 2005 , par
          [retour au début des forums]

        je me permet d’ecrire ces quelques lignes pour preciser qu’il n’est jamais bon de juger rapidement sans connaitre le vrai fond du probleme cad sans savoir reelement comment les choses se sont passer.
        Sans rentrer dans les details, j’ai rencontré une femme normalement constitué qui avait de temps en temps des reactions trés violentes.
        Je suis remarié depuis.
        Je fais à present trés attention, et je ne porte aucun jugement, quand une femme me parle de son marie violent.

        [Répondre à ce message]

      • > Marie Trintignant, et Bertrand Cantat ? suite
        6 décembre 2006 , par
          [retour au début des forums]

        je voudrais deposer un message suite à cette réponse !Il ne fait pas du tout passer pour une victime.C’est vrai qu ’il à tué une femme mais il en à conscience.(enfin je pense)

        Le livre de Nadine Trintignant est magnifique,le livre de Xavier cantat les tout autant.*

        C’est vrai que nous avons perdu une grande actrice,que j’adorais tout particuliérement !!!!!!!!!!!!!!!

        [Répondre à ce message]

    • Lettre à Marie
      26 novembre 2003 , par
        [retour au début des forums]
      Marie Trintignant, et Bertrand Cantat ?

      En réponse à ce message, je vous fais part d’un texte que j’ai écrit peu de temps après la mort de Marie. C’est une lettre qui lui est adressée :

      "Marie,

      Quelle terrible nouvelle, que celle de ta mort, si brutale, si violente, si choquante.
      Toi, si belle, si jeune encore, et mère de quatre enfants.
      Tu m’as toujours fascinée. Homme, je t’aurais aimée passionnément, car j’aimais ta voix grave, l’expression de ton visage doux, ton regard troublant ; j’aimais ta fragilité et ta volonté farouche ; j’aimais tes longs cheveux, ton style différent ; j’aimais te regarder jouer, tout simplement.
      Et tu n’es plus.
      L’homme avec qui tu partageais ta vie te l’a ôtée, et je me retrouve perplexe et révoltée.
      Je m’interroge.
      Quelle horreur que de mourir des mains de l’être aimé, que d’être violentée par celui à qui l’on a donné sa confiance, et qui était sensé protéger et aimer en retour.
      Je ne comprendrai jamais.
      Et plus terrible encore, peut-être que toi non plus, Marie, tu n’as pas compris."

      J’ajouterais que cet acte est tout sauf un acte d’amour : possession, exclusivité, haine.
      Et qu’il est impardonnable.
      Je rejoins toute la famille de Marie, dans la douleur liée à la perte d’un être cher, perte irréparable, et dans leur combat pour que justice soit rendue à Marie, et à toutes les femmes victimes des hommes.

      [Répondre à ce message]

      • >votre haine ne la ramenera pas...
        22 mars 2004 , par
          [retour au début des forums]

        etranges perspectives....

        n’avez-vous jamais connus la passion,celle qui vous tues psychologiquement,bien avant et bien plus gravement que l’acte de meurtre.je suis une femme je comprend je ne pardonne pas mais je sens un reel desespoire chez cet homme,il a perdu celle qu’il aimer,perdu sa fenmme,perdu sa vie,ses enfants,peut importe les annees de prisons,sa peine il la purgerat toute sa vie ! la haine est un sentiment bien pire que tout,calmez-vous,,,,

        [Répondre à ce message]

        • qui sommes nous pour juger....
          23 mars 2004 , par
            [retour au début des forums]

          Que de jugements passionnels derrière tous ces messages, tt simplement parce que B.Canta et M.Trintignant étaient des gens connus et reconnus.Les médias se sont empressés d’alimenter et porter un jugement sur cette affaire.Ne peut on pas remettre les choses à plat et laisser notre subjectivité,notre affect,nos passions de coté.
          Il n’ y a pas, ds cette histoire, un vilain diable sombre rockeur et une gentille actrice, de bonne famille, toute propre sur elle.Pourquoi se hâter à un jugement, alors que ns ne connaisons qu’une facade médiatique de ces gens de scènes et que nous ne savons rien de leurs histoires individuelles et de "couple".Même le jugement, qui sera donné par des pros ne sera que superficiel.
          j’ai bcp de mal à lire et comprendre des messages qui jugent une personne et un acte malheureux, alors que ceux qui ont écrit ces derniers sont aussi sous l’emprise de la haines....Regardez vous un peu dans une glace et voyez que vous êtes aussi des humains sensibles, fragiles...bref tt simplement humains.
          Connaissez vous l’intelligence émotionnelle, j’en doute pr bcp, alors au lieu de faire les choux gras des journeaux à sensations, achetez et lisez un livre tel celui de Daniel Goleman (l’intelligence émotionnelle I et II), il vs en apprendra bcp sur la maitrise de nos émotions, celà peut sauver des vies et se préserver de la haine !!!!

          [Répondre à ce message]

          • > qui sommes nous pour juger....
            29 mars 2004 , par
              [retour au début des forums]

            Ahhhhhh ! Enfin un paragraphe sensé, écrit ni par des "féministes" acharnées sur des principes, ni par des fans aux yeux fermés... Ta proposition de lecture est certe bien plus intelligente que celle de lire le livre de la mère de la victime !?!?
            Parce que vous, partisants au fait que M.Canta devrait "finir sa vie en prison", du haut de quel tribunal le jugez vous ? Etes vous si blanc dans votre vie pour proposer des solutions pareilles aux autres ? Aujourd’hui le verdict est tombé... 8ans ! Espérons que ca soit suffisant pour qu’il (et le monde) se rende compte de son acte et pas trop long pour que sa personne ne soit pas détruite...!
            A vous tous, n’oublions jamais que "LA HAINE ATTIRE LA HAINE !" Quand des grands de ce monde osaient affirmer que le pardon est la chose la plus dur a faire... a vous lire et entendre tous, c’est vraiment la vérité !!!

            [Répondre à ce message]

          • > sans parti pris
            22 décembre 2004 , par
              [retour au début des forums]

            je ne suis ni fan de noir désir ni fan de marie trintignant. Simplement deux choses :
            - une femme peut être la pire des garces et se balader à moitié nue cela ne donne pas le droit à un homme de la battre ou de la violer. Quand cessera cette "autorisation" à tuer ou violer une femme ? Pour redorer le blason terni de B.C. on n’hésite pas à dire que M.T. était impulsive, paumée et puis vous vous rendez compte,elle a eu quatre enfants de quatres hommes différents ! J’ai envie de dire quel rapport avec le fait qu’un homme, et c’est là le pire, laisse agoniser une femme des heures durant ? Lacheté ?
            Cette chasse aux sorcières est typique dans ce genre d’affaires, les hommes violents se défendent en disant que c’est la femme qui a commencé et que,oh,elle m’a insulté et frappé !
            - Un crime passionnel, c’est quoi ?
            Le fait qu’un mauvais coup est pu partir est une chose (bien que déjà impardonnable) mais je le répète laisser une femme qu’on vient de battre sans soin en est une autre.

            Et non, je ne me considère pas comme une "féministe" enragée (être féministe ça veut dire quoi d’abord ?), simplement un être humain avec des convictions.
            Et les mecs, il serait temps d’arrêter de vous sentir agressé quand une femme ouvre la bouche.

            [Répondre à ce message]

            • Qu’est-ce qu’être féministe ?
              22 décembre 2004 , par
                [retour au début des forums]

              Au minimum, être féministe, c’est croire que les femmes et les hommes sont égaux et ont les mêmes droits. C’est aussi défendre le droit des femmes à la liberté, à l’intégrité et à leurs choix de vie. Le droit de se défendre contre la violence sans qu’on l’accuse d’avoir provoqué Monsieur, qui se prend pour son maître. Etre féministe, c’est vouloir que les femmes soient traitées comme des êtres humains sans leur imposer des codes particuliers ou des rôles en fonction de leur sexe. Etre féministe, c’est aussi lutter contre toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes.

              [Répondre à ce message]

    • > Marie Trintignant, et Bertrand Cantat ?
      22 mars 2004 , par
        [retour au début des forums]

      Je ne connaissais réellement ni Bertrand ni Marie, je connaissais juste quelques chansons du groupe...

      Quand ce drame est arrivé, j’ai vu un homme effondré par sa violence, brisé et perdu...Quelle douleur de perdre un être cher, alors quoi qu’il dise ou quoi qu’il fasse jamais jamais les proches de Marie ne pourront comprendre...

      J’ai la conviction qu’il n’a pas voulu la tuer, c’est sur qu’il doit payer pour son crime ! Mais je crois sincèrement qu’ils s’aimaient...Je ne lui pas plus de jugement...Il ne retrouvera plus jamais l’amour qu’il affectionnait...et je crois que c’est bien ça le pis pour lui...

      [Répondre à ce message]

    • Mon Heros
      20 avril 2004 , par
        [retour au début des forums]

      Pour moi bertrand est quelqu’un de bien,il milite pour un monde meilleur, sans guerre, sans violence et je ne peux pas croire qu’il ait vraiment voulu la tuez.

      toutes mes pensés vont à lui

      Tiens bon Bertrand on te soutiens

      [Répondre à ce message]

      • MARIE
        23 octobre 2004 , par
          [retour au début des forums]

        MARIE JE T’AIME JAMAIS ON NE T’OUBLIERAS TES FILMS RESTERONT GRAVER PARTOUT...ou que tu sois le meurtrier plus jamais ne te fera du mal.
        ns sommes tous ac toi MARIE. vive toi, VICTOIRE, le Féminisme et tes idées

        [Répondre à ce message]

        • > MARIE Un destin brisé
          24 novembre 2004 , par
            [retour au début des forums]

          Marie quinze mois aprés les faits, outu as perdu la vie et je ne reviendrai pas sur les circonstances qui t’ont amené mà ou tu est maintenant, je veux dire que je penses tous les jours à toi, et à tes enfants, j’ai mal pour eux, et aussi pour ton père, je détestes les gens qui ont dit du mal de toi alors que tu ne pouvais plus te défendre, que la vie est triste et injuste parfois, je ne t’oublierai pas malgré le temps qui passe, et j’aurai toujours du plaisir à voir tes films, tu etait l’une des plus belles actrices de ta génération avec un charme fou.

          [Répondre à ce message]

      • MEURTRIER
        6 novembre 2004 , par
          [retour au début des forums]

        "QUELQU’UN de bien" ?depuis quand on est quelqu’un de bien quand on tue ?c’est un meurtrier voila tout !je ne sais pas comment il ose encore se regarder dans un miroir...

        [Répondre à ce message]

        • est la faute a pas de chance
          15 septembre 2005 , par
            [retour au début des forums]

          je ne suis pas la pour juger ou defendre bertrand cantat mais juste vous rapeler que parfoi l amour la passion et la haine son si fort que tou derrape et sur un cou de colere !!! ne mettons pas en cause le manque d’amour ou lintegrite de bertrand connu ou pas !!!il est humain se qui c’est passé est HUMAIN sur que pour luila colere a emporte ses sentiments et la passion a agravé sa colere le triste c’est qu’une vie s’est arrété peu etre meme deux bertran lui aussi quelque chose c’est arrete mais !! est ce pour sa que bertran es un monstre ????croyez vous pas que sa souffrance et le poid quil porte aujourdhui sont assez grande punitions !!! je sui pas la pour juger ni crier que bertran a raison mais voyez en chacun de vous . pouvez vous affirmer qun tel geste ne pourrai pas etre comis par VOUS meme ??? vous seriez capable de tels actes !!!! rien n’est monstrueus dans tou sa juste fatalement triste !!!je ne suis pas morte moi mais je ne suis pas passé loing et pourtan je ne lui en veu pas si marie n’etai pas morte peu etre lui aurai telle pardonnée avec l’amour !!/

          [Répondre à ce message]

      • > Pauvre de toi
        22 janvier 2005 , par
          [retour au début des forums]
        Marie Trintignant

        J’ai vu pour la première fois Bertrand cantat et son fameux groupe à un tramplin rock au grand parc, à Bordeaux, il y a plus de 20 ans. Les deux autres groupes, Brigade et Camera Silence incarnaient l’engagement politique punk de l’époque. N.D. paraissait bien fade, bertrand voulait "être" mais il n’a fait que paraître, ridicule, déguisé dans son long imper noir... Il a toujours fait la morale à tout le monde, le vrai blaireau. Notre blaireau, pas encore national (Lormont, Bègles...), était un spécialiste du "il faut faire ainsi", "il faut penser comme ça", un vrai Jésus Christ de supermarché. J’ai toujours écouté en souriant, au hasard des ondes, ces chansons composées par un homme sans profondeur, sans consistance, un pur produit marketing fin 20ème. Marie, tes passions te rendaient si aveugle. Je pense à tes enfants, à l’insoutenable souffrance de tes proches, à ta vie volée. Je reste déchirée de constater à quel point ce cretin de bertrand peut encore ressembler de près ou de loin à un héros.

        [Répondre à ce message]

        • > Pauvre de toi
          21 mars 2005 , par
            [retour au début des forums]

          En fait je ne réponds à aucun message...
          Au lieu de juger ces 2 pauvres hères victimes tout les deux peut-être l’un de l’autre, on n’en sait rien, et on ne le saura peut-être jamais le mensonge est partout jusque dans n’importe quelle bouche.
          Marie trintignant, excellente actrice qui aurait certainement continué une belle carrière ou peut-être pas ; Bertrand Canta , chanteur engagé pour certains , chanteur de supermarché pour d’autres ... Allez ne dites rien ,laissez donc les gens faire leur propres jugements et se les garder pour eux-mêmes . Ce qui est à faire par-contre, au lieu d’envoyer tout le monde au diable , c’est d’aller dire à nos enfant combien la vie est belle , leur expliquer le respect de chacun ,sans aucun dénigrement , la tolérance , la volonté de ne pas se laisser aller dans la violence de toute sorte et d’aimer même ceux qu’ils détestent car un jour ils deviendront peut-être leur meilleur ami... Voilà ce qu’il y a à faire , alors contentez vous de laisser vos regrets et pensez à créer un monde meilleur Merci.

          Olivier Payen

          [Répondre à ce message]

          • > Réaction
            19 août 2005 , par
              [retour au début des forums]

            J’ai relu tous les commentaires. Vous êtes vraiment petits d’esprit. Qui êtes vous pour juger une affire qui ne vous concerne pas ? Qui êtes vous pour vous permettre de juger sans le moindre égard Bertrand Cantat ? Son geste est inexcusable. Personne ne soutiensdras le contraire. Mainteant arrêté de vous faire ronger le cerveau par la presse à scandale et le livre de Nadine Trintignant. Le plus choquant dans cette affire c’est qu’elle ait pu sortir un livre sur le décès de sa fille et en tirer des royalties... Absurdes. Pourquoi ne pas lire égalemnt le livre de Xavier Cantat. Vous comprendrez les vices de formes de l’enquète et les insultes proférées envers la famille du coupable par cette grande dame qu’est Nadine Trintignant. excusez moi mais ça, c’est vraiment gerbant...

            [Répondre à ce message]

            • > Réaction
              29 août 2005 , par
                [retour au début des forums]

              Je ne connaissais pas Marie Trintignant, je ne connaissais pas plus Bertrand Cantat. Je ne sais de ce meurtre que ce que j’ai pu en lire ou entendre. Je n’y etais pas, personne n’y etais. A part un homme qui cherchera toutes les excuses possibles pour excuser son geste, et une femme qui est morte. Se disputer, etre en colere, en arriver au mains, ca peut arriver. Je sais ce que je dis. Un mot malheureux, le ton monte, on fini par dire tout et n’importe quoi sous le coup de la colere, et ca peut amené a une gifle. C’est desolant, mais c’est ainsi. Mais il y a un monde entre une gifle sous le coup de la colere, de la blessure des mots, et battre a mort une femme, non ? Quoi qu’il en dise, quoi que sa famille en dise, quoi que qui que se soit puisse en dire, il reste ce fait que personne ne peut nier : il a fallu un acharnement, un manque de coeur et de maitrise pour en arriver a la tuer. Rien ne pourra excuser ca. Rien. Vice de forme de l’enquete, insulte d’une famille dechirée par le chagrin ? Et alors ? est-ce que ca change le seul fait qui importe ? Elle est morte parce qu’il l’a frappé trop fort ...

              [Répondre à ce message]

              • qui ne sait pas ce qui est arrivé ?
                28 février 2006 , par
                  [retour au début des forums]

                bonjour,
                je suis effrayée de voir que la mort d’une femme soit médiatisée à ce point ! elle a choisit sa vie : actrice, donc d’être médiatisée. se rendait-elle compte qu’elle choisissait sa mort ? on ne choisit jamais sa mort, et de plus quelle femme, quel homme choisirait de mourir sous les coups de la violence. d’accord cette affaire à fait rebondir sur la violence des femmes, et bien justement toutes les femmes qui sont décédées dans ces conditions devraient être criées, hurlées sous les fenêtres de ceux qui ont le pouvoir d’arrêter cette folie : la justice ? Dieu ? les services sociaux ? les politiciens ? d’ailleurs on ne devraient pas attendre leur mort pour en parler ...ça me révolte ! toutes les injustices devaraient être dévoilées...mais le monde n’est pas prêt... et on tomberai pet-être dans du voyeurisme ??
                d’accord il y a des spot publicitaires, les personnes vivant précairement sont aidés...etc ...alors pourkoi ça existe encore ?
                je reviens sur mes premières lignes : en fait es ce que la mort de marie trintignnt a été beaucoup médiatisée : je n’ai pas assez de recul pour juger quoi que soit et je trouve un peu ceux qui donne un avis ici n’ont pas trop a le donner. je voudrais vous poser une question : es ce que c’est une honte ? : j’ai 19 ans j’ai appris hier que marie trintignant était une actrice et qu’elle était morte, tuée par son compagnon le chanteur de noir désir (par internet après avoir écouter le cd de fersen ou elle chante...super bien). la pop star et les ragots sa jamais été mon truc, j’ai pas la télé et je communique pas vraiment avec mes parents qui ne transmette pas beaucoup à leurs enfants et je lisais jamais le journal, pas assez objectif à mon gout, d’ailleurs sa m’énerve toujours que chaque journaliste remagne un évènement à sa sauce, la vague impresion qu’on nous lobotomise à chaque ligne bref... mais la je m’inquiète ...du niveau de ma culture ! je suis une paumée ? sa craint, non ?
                merci d’avoir eu le courage de me lire jusqu’au bout ... de me répondre...

                [Répondre à ce message]

                • Encore un avis...
                  13 septembre 2006 , par
                    [retour au début des forums]

                  Il y a des femmes battues tous les jours. Il y a des gens qui meurent sous la torture tous les jours. Combien d’entre vous mènent des actions pour que toutes ces horreurs cessent ? Alors, oui... Vous pouvez sans doute continuer à déblatérer sur Bertrand Cantat...
                  C’est triste de voir tant de conviction par écrit et si peu d’engagement dans la vie de tous les jours...
                  Pour information, je me suis peu intéressée à Bertrand Cantat et à Marie Trintignant simplement parce que les médias nous bavent des mensonges ou des "vérités" déformées à longueur de journée. Pour ma part, je reste persuadée qu’on ne connait bien les gens que lorsqu’on vit avec eux. Le reste n’est qu’image, que masque en société.
                  Il y a des gens (hommes ou femmes, peu importe) avec lesquels on n’a d’autres solution que d’utiliser la violence. Parce qu’ils se font du mal à eux-mêmes ou parce qu’ils poussent la souffrance de l’autre à l’extrême.
                  Et à l’attention des fervents défenseurs du "on ne frappe pas une femme"... Je rigole doucement... Rien de plus facile que pousser un homme dans ses retranchements quand il vous aime. (Pour info, je suis une femme et je tiens ce discours. Et pour éviter les rebondissements stériles, ces hommes n’étaient violents en rien avant de sombrer dans la passion. Et ils ont eu une vie stable et sans aucune violence après en être sortis.)
                  Il y a les hommes violents, je ne dirai pas par nature mais par éducation. Mais il y a aussi des femmes qui recherchent ces réactions violentes simplement parce que la souffrance de l’autre est une preuve d’amour...
                  Je pense que la rencontre de deux êtres passionnés et torturés peut provoquer beaucoup de dégâts.
                  Alors, personnellement, je ne porterai aucun jugement.
                  C’est une histoire moche. Très moche.

                  [Répondre à ce message]

      • > Mon Heros
        13 décembre 2006 , par
          [retour au début des forums]

        je ne comprand pas trop votre fasson de voir les choses car il a tue cette femme meme si il ne le voulais pas on ne frape pas une femme pour quelque soie la reson

        [Répondre à ce message]


        Pour afficher en permanence les plus récents titres et le logo de Sisyphe.org sur votre site, visitez la brève À propos de Sisyphe.

    © SISYPHE 2002-2003
    http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Retour à la page d'accueil |Admin