| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Polytechnique 6 décembre 1989

| Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  



                   Sisyphe.org    Accueil                                                         







samedi 7 février 2015
Hommage à l’écrivaine et cinéaste Assia Djebar (1936-2015), par Fatima Houda-Pepin

Assia Djebar s’est éteinte, hier, le 6 février 2015, à Paris, à l’âge de 78 ans. Amitié, respect et sympathies à sa famille et à ses proches.

Ma première rencontre avec elle remonte à il y a une vingtaine d’années, en mai 1994. Pour avoir suivi son parcours, j’en garde un souvenir impérissable.

Historienne, femme de lettres et cinéaste d’origine algérienne, elle laisse derrière elle une œuvre colossale et un engagement inspirant pour la nouvelle génération de femmes pour qui la lutte pour l’égalité entre les femmes et les hommes demeure encore inachevée.

En juin 2002, mon amie Mair Verthuy lui a rendu un vibrant hommage à Montréal, quand elle a reçu le titre de Docteure honoris causa des mains du Chancelier de l’Université Concordia.

Elle restera vivante dans l’esprit de dizaines de milliers de lectrices, de lecteurs et de chercheur-es.

Depuis la parution, en 1957, de son premier roman, La Soif, sous le pseudonyme d’Assia Djebar - de son vrai nom, Fatma-Zohra Imalayène - elle a publié de nombreux romans, essais, récits, nouvelles, poèmes et pièces de théâtre avant de se consacrer au cinéma où elle a réalisé des films dont la Nouva des femmes du Mont Chenoua, qui lui a valu le Prix de la critique internationale à la Biennale de Venise, en 1979, et La Zerda et les Chants de l’oubli qui a été primé, en 1983, au Festival de Berlin, comme « meilleur film historique ».

Professeure d’histoire à l’université au Maroc (de 1959 à 1962) et en Algérie (1962-1965), elle s’est installée à Paris à partir de 1966 avant de partir pour les États-Unis où elle a assumé, de 1995 à 2001, la charge de professeure titulaire et de directrice du Centre d’études françaises et francophones de la Louisian State University.

En 2001, elle s’est jointe à la New York University comme professeure titulaire et a été nommée, en 2002, Silver Chair Professor.

Ses écrits littéraires ont été traduits dans une vingtaine de langues et un colloque international lui a été consacré à Paris, en novembre 2003. Elle a remporté de nombreux prix littéraires, notamment, le Prix Liberatur de Francfort, en 1989, le Prix Maurice Maeterlinck en 1995, l’International Literary Neustadt Prize en 1996, le Prix Marguerite Yourcenar en 1997, le Prix de la paix des Éditeurs allemands en 2000, le Prix international Pablo Neruda en 2005 et le prix international Grinzane Cavour pour la lecture en 2006.

Docteure en littérature française de l’université Paul-Valery de Montpellier III, en 1999, elle s’est également méritée trois Doctorats honoris causa des universités de Vienne (Autriche), de Concordia (Montréal) et d’Osnabrück (Allemagne).

En 1999, elle deviendra membre de l’Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique avant d’être élue à l’Académie française, le 16 juin 2005, où elle avait déclaré au Figaro : « (...) Chacun de mes livres est un pas vers la compréhension de l’identité maghrébine, et une tentative d’entrer dans la modernité. Comme tous les écrivains, j’utilise ma culture et je rassemble plusieurs imaginaires ».

Mission accomplie, Assia. Repose en paix !

Photo : El Watan.

Mis en ligne sur Sisyphe, le 7 février 2015



Partagez cette page.
Share



Commenter ce texte
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

*    Nous suivre sur Twitter ou en créant une alerte Sisyphe dans les Actualités de Google.

© Sisyphe 2002-2014




Chercher dans ce site
Lire les articles de la page d'accueil


LES AUTRES BRÈVES
DE CETTE RUBRIQUE


samedi 3 juin
L’association franco-canadienne Wendo Provence fête ses 5 ans
jeudi 18 mai
20 ans du Théâtre Libre 4-5-6 juin 2017
jeudi 27 avril
Éditions du remue-ménage - "Partition pour femmes et orchestre. Ethel Stark et la Symphonie féminine de Montréal"
lundi 17 avril
Le Festival de films féministes de Montréal vous invite à sa première édition du 20 au 23 avril 2017
jeudi 2 mars
Livre - Femmes et cinéma
mercredi 22 février
Exposition Galerie AAPARS les 4 et 5 mars 2017
jeudi 16 février
PRENDRE LIEUX. Une exposition du 16 au 26 février 2017, à l’Écomusée du fier monde
jeudi 2 février
Festival d’ouverture à l’Euguélionne, librairie féministe
jeudi 24 novembre
"Toute femme est une étoile qui pleure", de Karim Akouche, à la scène du 29 novembre au 10 décembre
mercredi 23 novembre
"Femmes des casernes" de Louise Leroux, en postproduction






http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Page d'accueil |Admin