| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Polytechnique 6 décembre 1989

| Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  



                   Sisyphe.org    Accueil                                                         







mercredi 3 décembre 2008
Les Conservateurs ont tort d’appeler à manifester le 6 décembre pour soutenir Harper

Les Conservateurs ont tort de demander des protestations contre le
gouvernement de coalition le jour marquant la revendication de mettre fin à
la violence faite aux femmes, selon des groupes de femmes.

OTTAWA, le 2 décembre 2008 – Les groupes de femmes sont indignés que les manifestations de soutien du gouvernement Harper soient prévues pour le 6 décembre, qui est la Journée nationale de commémoration et d’action contre la violence faite aux femmes. « C’est un rappel en temps opportun qu’un gouvernement de coalition sera plus favorable aux femmes », a déclaré Jessica Notwell, du Conseil pan-canadien du développement économique communautaire des femmes.

Le 6 décembre marque l’anniversaire du jour, en 1989, où un homme qui disait haïr les « féministes » a abattu quatorze jeunes femmes à l’École
polytechnique de Montréal. Déclarée journée spéciale par le Parlement en
1991, le 6 décembre est une occasion de réfléchir et d’agir pour mettre un
terme à la violence faite aux femmes dans notre société.

Le fait que le gouvernement demande d’appuyer M. Harper ce jour-là laisse de nombreuses femmes incrédules. Bien que la majorité des rassemblements
d’appui de la coalition proposée soient prévus pour le 4 décembre, des
événements pro-coalition doivent également se dérouler à Montréal et à
Toronto le 6 décembre. Toutefois, les femmes disent qu’il n’y a pas de
conflit avec la coalition. Cependant, elles trouvent à redire aux efforts
d’autopromotion d’un gouvernement qui tente méthodiquement de faire
dérailler les droits à l’égalité es femmes.

« C’est le gouvernement qui a affamé Condition féminine Canada, éliminé le
financement des activités de défense de cause et retiré le mot ’égalité’ du
mandat du Programme de promotion de la femme », a indiqué Gisèle Pageau, du Syndicat canadien des communications, de l’énergie et du papier. « C’est le gouvernement qui a mis au rancart le programme universel de services de garde à l’enfance et qui entend maintenant faire marche arrière en matière d’équité salariale alors que les femmes gagnent encore en moyenne 71 cents par dollar que gagnent les hommes. Il ne mérite pas notre appui. »

« Si nous voulons vraiment mettre fin à la violence faite aux femmes, nous
devons reconnaître qu’il nous faut de forts services de défense de cause,
des logements à prix abordable, l’équité salariale et des services appropriés de garde d’enfants », a dit Rhonda Roffey, de Women’s Habitat. « Et nous savons que Stephen Harper ne nous donnera pas cela. »

La coalition composée des Libéraux et du NPD, avec l’appui du Bloc, s’est
engagée à appuyer la mise en œuvre des recommandations du Groupe de travail sur l’équité salariale. De plus, l’accord signé par les partis améliorerait
les options en matière de services de garde d’enfants et l’accès des femmes
à l’a.i.

« Nous croyons que le gouvernement de coalition prendra des mesures pour
réparer les dommages appréciables causés par le gouvernement minoritaire
Harper », a dit Aalya Ahmad, de la Coalition spéciale pour l’égalité des
femmes et les droits de la personne. « C’est pour cela que vous verrez des
organisations de femmes se prononcer en faveur de la coalition cette
semaine. La perspective d’un gouvernement de coalition donne nettement de l’espoir aux femmes. »

- Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec Aalya Ahmad, coordinatrice de la Coalition spéciale pour l’égalité des femmes et les droits de la personne, au 819-503-6969.

Mis en ligne sur Sisyphe, le 3 décembre 2008


Commentaire

Je ne trouve pas plus acceptable que des syndicats et autres groupes manifestent le 6 décembre en faveur de la coalition (même si je suis favorable à cette coalition des partis d’opposition). Il n’est pas vrai que "les" femmes soient d’accord, certaines femmes, peut-être, mais pas toutes. Par solidarité avec les féministes en cette date de commémoration, les organisations auraient pu choisir un autre jour pour manifester. Je trouve qu’on fait preuve de partisanerie en blâmant les uns et en approuvant les autres pour le même fait. À mêler ainsi les attitudes partisanes et les critiques légitimes à adresser au gouvernement Harper, fossoyeur des droits des femmes, on perd un peu de crédibilité.

  • Voir l’agenda des manifestations pro-coalition à travers le pays.
  • Une pétition en anglais à signer pour soutenir la coalition des parti : ici.

    Micheline Carrier



  • Partagez cette page.
    Share



    Commenter ce texte
    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message

    Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    *    Nous suivre sur Twitter ou en créant une alerte Sisyphe dans les Actualités de Google.

    © Sisyphe 2002-2014




    Chercher dans ce site
    Lire les articles de la page d'accueil


    LES AUTRES BRÈVES
    DE CETTE RUBRIQUE


    vendredi 2 décembre
    6 décembre 1989 - Familles et survivantEs attendent toujours la réalisation des promesses électorales libérales quant au contrôle des armes ... et invitent le public à envoyer un message à Trudeau et Goodale
    vendredi 5 décembre
    La CLES souligne l’entrée en vigueur de la Loi sur la protection des collectivités et des victimes d’exploitation
    vendredi 5 décembre
    CSF - Journée nationale de commémoration et d’action contre la violence faite aux femmes - Agir ensemble pour que ça cesse !
    mardi 2 décembre
    Deux spectacles pour le 6 décembre - "En souvenir d’elles" à la Salle Claude-Champagne (OUM) et "Quatorze voix unies..." au Théâtre Outremont
    vendredi 28 novembre
    Chaire Claire-Bonenfant - S’unir contre la violence faite aux femmes
    jeudi 27 novembre
    Encore féministes ! Paris, samedi 6 décembre à 19h : commémoration du massacre anti-féministe à la Polytechnique de Montréal
    mardi 25 novembre
    Condition féminine Canada - 16 jours d’activités contre la violence faite aux femmes
    lundi 24 novembre
    Table ronde - Féminicide, mémoire et reconnaissance
    lundi 24 novembre
    28 novembre - 25 ans après Polytechnique. Contrer l’effacement, créer sa place
    dimanche 23 novembre
    Jusques à quand ? par Andrée Yanacopoulo, PDF Québec






    http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Page d'accueil |Admin