| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Polytechnique 6 décembre 1989

| Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  



                   Sisyphe.org    Accueil                                                         







dimanche 15 mars 2009
Les murs invisibles hors de soi. Réflexion féministe sur les conditions sociales et politiques de l’incorporation des normes

Cette activité féministe se déroulera dans le cadre de La Nuit de la philosophie 2009.

Samedi, 21 mars
Installation de10h00@17h00
UQAM, Pavillon J, sur le transept (deux portes d’église)
Table ronde de 17h00@18h00, au RM-510

Par le biais d’une œuvre multidisciplinaire féministe, nous souhaitons amener les spectateurs et spectatrices à réfléchir sur le statut arbitraire des normes sociales. Nous invitons tous les flâneurs et les flâneuses à déambuler dans un appartement fictif aux murs invisibles. À cause de cette absence de frontière physique, ils/elles seront confiné-e-s à leur propre limite et à leur propre jugement. Chacune des pièces de l’appartement deviendra le théâtre d’une performance en direct ou sur vidéo. Bandes sonores et projections multimédias se superposeront, s’entrechoqueront, combineront leurs voix, plongeant ainsi les spectateurs et spectatrices dans une expérience auditive, visuelle et tactile de déconstruction des rôles et des fonctions du/des féminin/s.

L’installation sera occupée par trois comédiennes qui incarneront les archétypes féminins de la Vierge, de la Mère et de la Putain. Confinées dans des espaces exigus (salle de bain, cuisine et chambre) sans murs réels, mais fortement présents, elles effectueront des mouvements automates, spontanés, inspirés du quotidien ou de fantasmes comme autant de signatures brisées d’elles-mêmes. Au fur et à mesure de l’expérience, elles questionneront les stéréotypes liés à leur personnage et proposeront une réflexion personnelle sur les étiquettes identitaires qui leur sont accolées.

Pour provoquer un effet de dé-réalisation, nous intégrerons de vrais meubles afin de créer un contraste entre le familier des objets usuels, voire leur facture intime, et les performances parfois discordantes, mais aussi dérangeantes, des performeuses.

L’exposition sera suivie d’une table ronde sur les représentations du/des féminin/s dans la culture. Les panélistes, qui auront fait l’expérience physique de l’installation, apporteront un regard intellectuel féministe sur la représentation des genres et des normes sociales. Le panel sera composé de Thérèse St-Gelais (professeure en histoire de l’art – UQÀM), Alex Baril (doctorant en philosophie) et Valérie Lamontagne (artiste multidisciplinaire).

Bonne visite,

Mercédès Baillargeon
Marie-Eve Blanchard
Marilyne Claveau

  • Pour information : courriel.

    Mis en ligne sur Sisyphe, le 15 mars 2009



  • Partagez cette page.
    Share



    Commenter ce texte
    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    *    Nous suivre sur Twitter ou en créant une alerte Sisyphe dans les Actualités de Google.

    © Sisyphe 2002-2014




    Chercher dans ce site
    Lire les articles de la page d'accueil


    LES AUTRES BRÈVES
    DE CETTE RUBRIQUE


    samedi 3 juin
    L’association franco-canadienne Wendo Provence fête ses 5 ans
    jeudi 18 mai
    20 ans du Théâtre Libre 4-5-6 juin 2017
    jeudi 27 avril
    Éditions du remue-ménage - "Partition pour femmes et orchestre. Ethel Stark et la Symphonie féminine de Montréal"
    lundi 17 avril
    Le Festival de films féministes de Montréal vous invite à sa première édition du 20 au 23 avril 2017
    jeudi 2 mars
    Livre - Femmes et cinéma
    mercredi 22 février
    Exposition Galerie AAPARS les 4 et 5 mars 2017
    jeudi 16 février
    PRENDRE LIEUX. Une exposition du 16 au 26 février 2017, à l’Écomusée du fier monde
    jeudi 2 février
    Festival d’ouverture à l’Euguélionne, librairie féministe
    jeudi 24 novembre
    "Toute femme est une étoile qui pleure", de Karim Akouche, à la scène du 29 novembre au 10 décembre
    mercredi 23 novembre
    "Femmes des casernes" de Louise Leroux, en postproduction






    http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Page d'accueil |Admin