| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Polytechnique 6 décembre 1989

| Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  



                   Sisyphe.org    Accueil                                                         







jeudi 28 mai 2009
Le CEJFI aux portes du Savoir. Participation au 77e Congrès de l’Acfas

Le Centre d’Encadrement pour Jeunes Femmes Immigrantes (CEJFI) innove constamment par ses programmes et activités répondant aux besoins de sa clientèle et de la société québécoise. En tant qu’organisme communautaire encadrant la relève, le CEJFI a participé le 13 mai 2009 au 77e Congrès de l’Association francophone pour le Savoir (Acfas) intitulé « la science en français, UNE AFFAIRE CAPITALE, en co-organisant un colloque avec la Maison de la géographie de Montréal, en collaboration avec la Chaire Marianne-Mareschal de l’École polytechnique sur La production des connaissances à partir de la marge.

Au congrès de l’Acfas, la conférence Place à la relève : Innovation technologique et lutte contre l’exclusion a permis aux neuf jeunes filles âgées de 12 à 15 ans, intéressées à la science, de présenter un discours positif sur l’intégration des immigrantEs à la société d’accueil. « Nous ne sommes pas ébranlées par des discours négatifs ; ce n’est pas à nous de faire le deuil de l’immigration de nos parents. Nous sommes jeunes et nous devons réussir. Surmonter l’exclusion, selon Nyhal, l’animatrice de la conférence et future ingénieure mécanicienne, c’est se socialiser et partager les opinions avec les autres jeunes, participer aux activités de groupes, s’amuser et porter les vêtements à la mode. Pour Halima, qui a fait un exposé sur la motoneige écologique, c’est étudier ce que nous aimons (sciences, expériences, mode et loisirs) et ce qui nous concerne (écologie et équité entre sexes, races et nationalités). Halima veut poursuivre ses cours de mécanique pour pouvoir travailler dans l’aéronautique. En parlant de vêtements éthiques, Amira est persuadée que l’éco-mode peut contribuer à changer le monde. Surmonter l’exclusion selon Amira, future ingénieure chimiste et designer de mode, c’est étudier des sujets innovateurs, d’actualité et d’intérêt pour les jeunes, réaliser ses rêves.

Les filles sont bien placées pour le savoir, l’implication du communautaire dans le monde du savoir permettra l’établissement d’un pont entre les organismes communautaires de jeunes comme le CEJFI et le milieu de l’enseignement supérieur et universitaire dans le but de permettre aux jeunes de construire leurs réseaux avec les professeurs, les chercheurs et les étudiantEs et qui favoriseront plus tard leur intégration en emploi.

Grâce au soutien financier du Ministère du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation (MDEIE) et en partenariat dynamique avec la Maison de géographie de Montréal, le CEJFI a choisi de collaborer entre autres avec les ambassadrices de la science, à l’allumage d’un stimulus pour les jeunes filles qui s’intéressent aux carrières scientifiques. 19 jeunes filles au total et ambassadrices ont participé au Congrès. Félicitions, les filles !

Zina Manoka et Adinet Velandia
CEJFI

Mis en ligne sur Sisyphe, le 29 mai 2009



Partagez cette page.
Share



Commenter ce texte
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

*    Nous suivre sur Twitter ou en créant une alerte Sisyphe dans les Actualités de Google.

© Sisyphe 2002-2014




Chercher dans ce site
Lire les articles de la page d'accueil


LES AUTRES BRÈVES
DE CETTE RUBRIQUE


vendredi 2 décembre
6 décembre 1989 - Familles et survivantEs attendent toujours la réalisation des promesses électorales libérales quant au contrôle des armes ... et invitent le public à envoyer un message à Trudeau et Goodale
vendredi 5 décembre
La CLES souligne l’entrée en vigueur de la Loi sur la protection des collectivités et des victimes d’exploitation
vendredi 5 décembre
CSF - Journée nationale de commémoration et d’action contre la violence faite aux femmes - Agir ensemble pour que ça cesse !
mardi 2 décembre
Deux spectacles pour le 6 décembre - "En souvenir d’elles" à la Salle Claude-Champagne (OUM) et "Quatorze voix unies..." au Théâtre Outremont
vendredi 28 novembre
Chaire Claire-Bonenfant - S’unir contre la violence faite aux femmes
jeudi 27 novembre
Encore féministes ! Paris, samedi 6 décembre à 19h : commémoration du massacre anti-féministe à la Polytechnique de Montréal
mardi 25 novembre
Condition féminine Canada - 16 jours d’activités contre la violence faite aux femmes
lundi 24 novembre
Table ronde - Féminicide, mémoire et reconnaissance
lundi 24 novembre
28 novembre - 25 ans après Polytechnique. Contrer l’effacement, créer sa place
dimanche 23 novembre
Jusques à quand ? par Andrée Yanacopoulo, PDF Québec






http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Page d'accueil |Admin