| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Polytechnique 6 décembre 1989

| Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  



                   Sisyphe.org    Accueil                                                         







jeudi 11 juin 2009
"Le Miso Mis à Nu" et "IlliZible - Clés de lecture des fictions de Michèle Causse", par Françoise Leclère

Le Miso Mis à Nu
Par Françoise Leclère

Je ne sais pas vous, mais moi, je n’arrive pas à mener la vie trépidante que je voudrais. Un jour de grand découragement, je décidai de m’offrir un objectif a priori à ma portée : j’allai m’ennuyer, au moins, je l’aurais décidé ! Ne sachant comment m’y prendre, je consultai le dictionnaire afin d’en savoir un peu plus sur "l’ennui". Un des exemples était : « une lecture qui ennuie ». Excellente idée ! J’allai lire un bouquin ennuyeux… Oui, mais lequel ? Un pavé... pour faire durer le déplaisir, et surtout pas d’histoire (c’est distrayant les histoires…) du didactique, pas d’illustration, de l’information, décousue de préférence, des mots les uns après les autres… je feuilletai négligemment mon dico "des mots les uns après les autres"... Bon sang mais c’est bien sûr ! J’allais lire le dictionnaire. De A à Z. Ce serait parfait pour mourir d’ennui.

Hélas, je dus accuser un nouvel échec : cette lecture s’est révélée absolument passionnante. Le secret, c’est de se disposer à une lecture critique. Découvrir que l’outil culturel qu’on soupçonnait le moins est en fait un discours idéologique conditionnant nos pensées et nos modes de vie se révèle au moins aussi jubilatoire que déprimant.

Le dictionnaire, prétendu neutre, s’avère, avec un peu d’attention, violemment sexiste. Comment expliquer que cela passe inaperçu, sinon par le fait que le langage est intrinsèquement idéologique et qu’une des idéologies qu’il véhicule est profondément sexiste…

Si dans Le Miso mis à Nu, c’est le "sexisme intériorisé" du langage que j’ai choisi de mettre en lumière, une lecture critique du dictionnaire permet tout aussi bien de démasquer d’autres idéo-logiques...


Sommaire :

Le B-A BA blesse !
Qu’est-ce qu’on trouve entre les jambes de Bob ?
Elle ne pense qu’à s’amuser !
Meuh !
Ne capitulons pas, récapitulons
.
Alors heureuse ?!!
Est-ce que ça parle de cul ?
Vous saurez tout sur le cunnilingus !
Elle est un peu sorcière…
Elle suit les hommes dans la rue.

IlliZible !
Clés de lecture des fictions de Michèle Causse

Par Françoise Leclère
écrivain, nosographe de l’androlecte

"J’étais en zéro qui pointé ne fait pas mille et me voici en émoi de moi qui née en Rien se voit Toute en aboutie. J’étais en néante l’expulsée qui jamais ne pense par la pensée, rien qu’une nota bene en initiale d’Autre et me voici en océane qui sait « rien n’est encore arrivé". (Michèle Causse)

"Quels problèmes posent la réception et la publication de vos ouvrages ? "

Michèle Causse : "Il y a deux types de réception. Deux types de lectrices : celle qui d’emblée ne veut rien savoir, parce que son habitus culturel l’empêche d’avoir accès à un propos pour elle frappé d’impossibilité, soit parce qu’elle n’a pas accès au style, au vocabulaire, et elle pense que c’est illisible, soit parce qu’elle ne peut pas supporter le message (le contenu). Il y a un double refus : qui me reçoit en tant que bonne praticienne de l’écriture (sic), ne me reçoit pas ’politiquement’ et celle qui pourrait me recevoir sur le contenu radical, ne reçoit pas mon style..."

"Je ne ferai pas une analyse de type académique qui m’ennuierait tout autant que vous et qui serait en totale dissonance avec l’originalité de l’œuvre de M. Causse. Je propose seulement de partager ma lecture, au gré de mon envie, sans chercher l’exhaustivité, d’autant que je ne parlerai que de ses œuvres de fiction. Ne livrant que ce qui résonne en moi. Du moins s’agit-il de la résonance d’un moment, car les mots de Michèle Causse sont agencés de telle façon qu’ils possèdent le pouvoir quasi magique d’entrer en résonance de façon exponentielle. C’est donc ma lecture ou une de mes lectures d’une œuvre en Graal." Françoise Leclère

Sommaire

L’entrée en lecture
Voyages de la Grande Naine en Androssie
L’Encontre

Trois parolières de ce siècle

- Alice Ceresa
- Elvira Banoti
- Monique Wittig

Questions à Michèle Causse

Pour commander les livres : Courriel
Site Françoise Leclère

Mis en ligne dans Sisyphe, le 7 juin 2009.



Partagez cette page.
Share



Commenter ce texte
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

*    Nous suivre sur Twitter ou en créant une alerte Sisyphe dans les Actualités de Google.

© Sisyphe 2002-2014




Chercher dans ce site
Lire les articles de la page d'accueil


LES AUTRES BRÈVES
DE CETTE RUBRIQUE


jeudi 2 mars
Livre - Femmes et cinéma
mercredi 22 février
Exposition Galerie AAPARS les 4 et 5 mars 2017
jeudi 16 février
PRENDRE LIEUX. Une exposition du 16 au 26 février 2017, à l’Écomusée du fier monde
jeudi 2 février
Festival d’ouverture à l’Euguélionne, librairie féministe
jeudi 24 novembre
"Toute femme est une étoile qui pleure", de Karim Akouche, à la scène du 29 novembre au 10 décembre
mercredi 23 novembre
"Femmes des casernes" de Louise Leroux, en postproduction
vendredi 21 octobre
Le Chantier des possibles, un film d’Ève Lamont
mercredi 12 octobre
Appel de textes de Recherches féministes pour "Femmes et pouvoir érotique"
lundi 10 octobre
Blessures de femme, par Nicole Moreau
lundi 15 août
La 7e saison de l’Académie internationale de quatuor à cordes de Montréal (MISQA)






http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Page d'accueil |Admin