| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Polytechnique 6 décembre 1989

| Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  



                   Sisyphe.org    Accueil                                                         







lundi 1er février 2010
Garde conjointe statutaire remise en question en Australie

Un rapport commandé au juge à la retraite Richard Chisholm par le gouvernement australien et publié le 28 janvier 2010 remet en question la loi de garde conjointe statutaire qu’avait adoptée le gouvernement de droite précédent - à l’initiative du lobby masculiniste.

Cette loi a amené les pères australiens à se croire en droit d’un partage 50-50 de la garde physique des enfants, quelles que soient leurs compétences parentales et leur niveau de violence. Elle a également eu pour effet d’imposer le silence aux mères qui cherchent à protéger des enfants d’un père violent. Celles-ci risquent en effet de perdre complètement la garde - et donc toute possibilité de protéger leurs enfants - si on les qualifie de "parent le moins bien disposé" à favoriser l’accès à l’enfant de l’autre parent. (Cette disposition existe aussi dans la Loi sur le divorce du Canada.) La loi prévoit même de leur imposer tous les frais de la procédure judiciaire si l’agresseur n’est pas reconnu coupable...! Rappelons que la revendication de garde partagée statutaire est une de celles que promeut le lobby "Fathers for Justice" à l’échelle internationale et que le gouvernement Harper a manifesté son soutien au lobby des pères.

Le procureur général australien, Robert McLelland, a déclaré au quotidien The Australian qu’il était clair à lire le rapport du juge Chisholm (http://resources.news.com.au/files/2010/01/28/1225824/414897-chisholmreport.doc), ainsi que deux autres examens de la loi australienne sur le divorce, aussi rendus publics le 28 janvier, que les femmes n’osent plus rapporter des cas de violence familiale.

Ces rapports sont publiés dans le contexte du procès pour meurtre d’un homme de Melbourne qui a tué une enfant de 4 ans, Darcey Freeman, en la jetant d’un pont il y a un an, au retour d’une garde partagée à laquelle la mère avait consenti malgré la violence du père, de peur de perdre entièrement la garde.

Martin Dufresne

« Call to end shared custody : Chisholm report », par Caroline Overington, The Australian, 29 janvier 2010

A REPORT commissioned by the Rudd government recommends major changes to the controversial shared parenting law introduced by former prime minister John Howard, saying it has put women and children at risk. (...)

Lien ou http://bit.ly/dapTQW

Mis en ligne sur Sisyphe, le 28 janvier 2010



Partagez cette page.
Share



Commenter ce texte
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

*    Nous suivre sur Twitter ou en créant une alerte Sisyphe dans les Actualités de Google.

© Sisyphe 2002-2014




Chercher dans ce site
Lire les articles de la page d'accueil


LES AUTRES BRÈVES
DE CETTE RUBRIQUE


mercredi 6 décembre
Ligue des Noirs du Québec - Grande manifestation pacifique devant le parlement fédéral à Ottawa le 14 décembre
dimanche 26 novembre
Violences faites aux femmes : sonnettes d’alarme !
lundi 20 novembre
Régine Laurent, récipiendaire du Prix Pour les droits des femmes 2017
vendredi 17 novembre
FMHF - Déjeuner des hommes pour l’élimination des violences envers les femmes - Invitation
vendredi 20 octobre
PDF Québec - Ne minimisons pas les agressions contre les femmes
lundi 2 octobre
Les hommes alliés contre les violences faites aux femmes - Lancement de la 4ème capsule
jeudi 28 septembre
Invitation de La CLES - Journée internationale de non-prostitution : grande soirée sur le thème "Les jeunes féministes et la position abolitionniste"
mercredi 20 septembre
CSF - Pour atteindre l’égalité, il faut appeler une femme une femme !
mardi 30 mai
"Un trop Grand Prix pour les femmes et les filles", une campagne de sensibilisation à l’exploitation sexuelle
lundi 27 mars
Gai Écoute Panels 2017, le 21 avril






http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Page d'accueil |Admin