| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Polytechnique 6 décembre 1989

| Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  



                   Sisyphe.org    Accueil                                                         







mercredi 20 janvier 2010
13 malentenduEs, la part manquante des Évangiles.

par Loïse Lavallée, auteure

Le caractère partiel et partial des évangiles retenus par l’Église a limité les femmes à des stéréotypes relevant d’une imagerie immuable qui perdure encore de nos jours : vierge, pécheresse, servante ou mère. Pourtant, non seulement Jésus leur vouait-il un amour de prédilection, mais il leur enseignait, les initiait, en faisait ses disciples. Il est important de noter que, dès le début de son ministère, les femmes ont fait partie de l’entourage du prophète ; la sollicitude et le respect qu’il leur portait étant d’ailleurs révolutionnaire pour l’époque.

Riches en symboles et en rituels, ce sont les femmes qui, de tout temps et de toute provenance, non seulement donnent un sens à la vie, mais également veillent à la protéger et luttent en permanence pour sa qualité. Ce sont elles qui, par leur résilience, réussissent à célébrer les quotidiens les plus sombres, ce sont elles qui accompagnent les commencements et les départs, les naissances, les maladies, les souffrances et les deuils. Ne sont-elles pas souvent l’âme vibrante de la famille et de la communauté humaine ? Ne sont-elle pas source intarissable de patience, d’écoute et d’empathie ?

Si plusieurs d’entre nous se sont à juste titre questionnés sur l’absence du rôle signifiant des femmes dans les Évangiles retenus pas l’Église, rares sont les historiens et les théologiens qui ont tenté d’y remédier. Or, nombre de ces femmes ont été des phares inspirants par leur authentique spiritualité. En voici quelques unes : Marie, mère de Jésus, soutiendra son fils jusqu’à la fin de son calvaire et respectera sa mission ; Marie-Madeleine, disciple et compagne engagée, deviendra l’initiée par excellence, celle qui sera de tous les combats de son compagnon ; Malthace, mère d’Hérode Antipas, ira à l’encontre de la débauche physique et politique dans l’entourage du tétrarque ; Véronique, la femme au voile, sera en mesure de transcender sa maladie tout en brisant les tabous de l’époque ; Séraphia, femme engagée, s’occupera avec courage et empathie des plus démunis de la société de la Jérusalem d’alors ; Ciborea, mère de Judas, dénoncera le sort cruel et injuste réservé à son fils ; Marthe, disciple inconditionnelle, nourrira autant les corps que les âmes, témoignera au quotidien de sa foi par des gestes concrets et salvateurs ; Lydie, marchande, disciple et rassembleuse, sera la fière dirigeante de la nouvelle communauté chrétienne de Thyatire.

Ces femmes de l’Évangile sont les pionnières d’une religion dans laquelle plusieurs d’entre nous ont grandi, et que plusieurs ont abandonnée, à cause de l’hypocrisie d’un clergé bien-pensant aux certitudes cimentées d’arrogance. L’authenticité de leurs relations, tant avec cet homme-dieu qu’avec la communauté qui les entourait, ont apporté harmonie, réconfort et joie à ceux et celles qui les ont côtoyées. Chacune d’entre elles témoigne d’ailleurs d’un mode de connaissance propre à la dimension féminine de l’être. En effet, leur mode de relation en est un de « faire-lien », cette relation privilégiée qui préconise et invite à l’harmonie et à l’épanouissement. Faire-lien demande authenticité et conscience du moment présent, ainsi que perception des vibrations qui nous entourent. Faire-lien entre chacun des membres d’une communauté et, par extension, rejoindre l’humanité toute entière.

Loïse Lavallée est l’auteure de 13 malentendues, La part manquante des Évangiles, Éditions Vents d’Ouest, Gatineau, 2009, a été récipiendaire du Prix Jacques-Poirier.

Site Web de l’auteure pour plus d’information.



Partagez cette page.
Share



Commenter ce texte
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

*    Nous suivre sur Twitter ou en créant une alerte Sisyphe dans les Actualités de Google.

© Sisyphe 2002-2014




Chercher dans ce site
Lire les articles de la page d'accueil


LES AUTRES BRÈVES
DE CETTE RUBRIQUE


mercredi 18 février
"Blasphémateur", récit d’un emprisonnement, par Ana Pak
lundi 7 janvier
Les folies des religions devriendront-elles la folie des juges ?
jeudi 15 juillet
La "tentative" d’ordonner une femme, un "délit" plus grave que les actes de prêtres agresseurs d’enfants
mercredi 16 juin
Une lettre au cardinal Ouellet : cessez de vouloir contrôler les femmes
mercredi 20 janvier
13 malentenduEs, la part manquante des Évangiles.
samedi 7 avril
Importance des religions dans la société québécoise
lundi 2 avril
La religion dans l’espace public (Revue Relations de mai)
dimanche 1er avril
Droits des femmes et pratiques religieuses - Quels accommodements raisonnables ?
samedi 1er avril
La lutte contre les droits des victimes du clergé catholique, par Martin Dufresne
vendredi 27 mai
Défiant le pape, neuf femmes seront ordonnées prêtres ou diacres au Québec








13 malentenduEs, la part manquante des Évangiles.
6 avril 2010, par Martine C



13 malentenduEs, la part manquante des Évangiles.
6 avril 2010, par Martine C   [retour au début des forums]

Voilà un regard neuf et inexploré sur les Évangiles.
Martine C.

[Répondre à ce message]

http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Page d'accueil |Admin