| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Polytechnique 6 décembre 1989

| Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  



                   Sisyphe.org    Accueil                                                         







lundi 1er mars 2010
L’idéologie conservatrice menace l’accès à la contraception et à l’avortement au Canada

« Même si le gouvernement conservateur a promis mercredi dernier que "le Canada ne changera pas sa position concernant la santé des femmes et des enfants", cela semble être exactement ce qu’il est en train de faire. Selon des députées et porte-parole du Parti conservateur, la nouvelle initiative sur la santé maternelle n’aura "absolument rien à voir avec l’avortement" (Shelly Glover) ; les mesures de planning familial n’ont jamais fait partie de ce que M. Harper entendait financer ; et "le gouvernement n’a aucunement l’intention de rouvrir quelque débat sur l’avortement" (Bev Oda). Lire l’article « Menaces contre le soutien au planning des naissances et à l’avortement sécuritaire », par Joyce Arthur, de la Coalition pour le droit à l’avortement au Canada

AUSSI :

  • « Des attaques contre l’égalité des femmes par le gouvernement Harper », par Carolyn Bennett, Maria Minna et Anita Neville, députées au Parlement canadien

    « Madame la ministre de la Coopération internationale, Bev Oda, nous vous écrivons aujourd’hui pour vous demander de reconsidérer votre décision malavisée de ne pas prévoir le soutien assuré, depuis longtemps, par le Canada en matière de contraception et de services de santé génésique, dans l’initiative récemment annoncée par votre gouvernement pour améliorer la santé maternelle et infantile dans certains des pays les plus pauvres du monde. En refusant de financer des programmes qui respectent les droits des femmes à cet égard, notamment le droit à des services de contraception et de santé génésique, vous permettez aux divergences idéologiques d’entraver l’accès à de bons soins de santé et à l’égalité entre les sexes. » Lire l’article intégral.

    Autres sujets

  • « Les intérêts défendus par Lucien Bouchard sont clairs », par Élaine Audet

    « Il y en a qui s’étonnent encore de voir l’ancien premier ministre du Québec, Lucien Bouchard, monter aux barricades pour nous resservir son bréviaire "lucide", s’opposer à l’interdiction de la burqa dans les lieux (sic) publics et à l’introduction d’une "police du voile". » L’auteure note que le cabinet Davies Ward Phillips & Vineberg auquel M. Bouchard est associé défend les intérêts de la société minière Barrick Gold, à l’origine de la poursuite de 50 millions contre les éditions Écosociété et les auteur-es du livre Noir Canada. Lire l’article intégral.

  • « L’égalité d’abord, la liberté religieuse ensuite », par Lena Andersson, écrivaine suédoise

    « À Almhult (dans le sud de la Suède), un homme a obtenu 6 000 euros de dommages et intérêts du tribunal de première instance pour ses comportements sexistes. L’individu, privé de ses allocations de chômage à la suite d’un comportement jugé offensant lors d’un entretien d’embauche, réclamait devant la justice le poste ambitionné ou le maintien de ses allocations. La première chose qu’il avait faite en arrivant à cet entretien avait été d’humilier la représentante de l’entreprise en refusant de lui serrer la main – ce que tout le monde aurait ressenti comme un affront manifeste – et en évitant de la regarder dans les yeux, au motif qu’il s’agissait d’une femme. C’est pourtant à cet homme que le médiateur suédois pour les questions de discrimination et le tribunal de première instance ont donné raison. N’importe qui estimerait normal qu’une personne qui refuse de serrer la main d’un Noir ou d’un musulman se voie refuser un emploi. En revanche, si Dieu proclame qu’il est interdit de toucher les créatures du sexe opposé, on peut compter sur le soutien des pouvoirs publics suédois (...). L’homme en question est discriminé parce qu’il n’a pas le droit de discriminer les femmes. Voilà un raisonnement parfaitement pervers. » Lire l’article intégral.

  • « Succession de Zahra Kazemi c. République islamique d’Iran : reprise de l’audience le 8 mars » - Lire le communiqué.

    *** Transmis par Sisyphe, le 1 mars 2010



  • Partagez cette page.
    Share



    Commenter ce texte
    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    *    Nous suivre sur Twitter ou en créant une alerte Sisyphe dans les Actualités de Google.

    © Sisyphe 2002-2014




    Chercher dans ce site
    Lire les articles de la page d'accueil


    LES AUTRES BRÈVES
    DE CETTE RUBRIQUE


    vendredi 2 décembre
    6 décembre 1989 - Familles et survivantEs attendent toujours la réalisation des promesses électorales libérales quant au contrôle des armes ... et invitent le public à envoyer un message à Trudeau et Goodale
    vendredi 5 décembre
    La CLES souligne l’entrée en vigueur de la Loi sur la protection des collectivités et des victimes d’exploitation
    vendredi 5 décembre
    CSF - Journée nationale de commémoration et d’action contre la violence faite aux femmes - Agir ensemble pour que ça cesse !
    mardi 2 décembre
    Deux spectacles pour le 6 décembre - "En souvenir d’elles" à la Salle Claude-Champagne (OUM) et "Quatorze voix unies..." au Théâtre Outremont
    vendredi 28 novembre
    Chaire Claire-Bonenfant - S’unir contre la violence faite aux femmes
    jeudi 27 novembre
    Encore féministes ! Paris, samedi 6 décembre à 19h : commémoration du massacre anti-féministe à la Polytechnique de Montréal
    mardi 25 novembre
    Condition féminine Canada - 16 jours d’activités contre la violence faite aux femmes
    lundi 24 novembre
    Table ronde - Féminicide, mémoire et reconnaissance
    lundi 24 novembre
    28 novembre - 25 ans après Polytechnique. Contrer l’effacement, créer sa place
    dimanche 23 novembre
    Jusques à quand ? par Andrée Yanacopoulo, PDF Québec






    http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Page d'accueil |Admin