| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Polytechnique 6 décembre 1989

| Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  



                   Sisyphe.org    Accueil                                                         







mardi 6 avril 2010
Pensions alimentaires : les sommes versées seraient détournées, selon certains

La Presse Canadienne, Montréal, le 6 avril 2010 - La Coalition pour l’arrêt du détournement des pensions alimentaires pour enfants appuie des personnes assistées sociales qui contestent, devant le Tribunal administratif du Québec, le traitement qu’elles disent subir de la part du gouvernement.

De l’argent qui leur est dû serait, d’une certaine manière, détourné.

Jusqu’au 8 avril, ces personnes participent à de nouvelles audiences pour s’exprimer contre des dispositions mises en oeuvre par le gouvernement du Québec et qui font en sorte d’inclure les pensions reçues dans le total de leurs revenus.

Ces familles déjà à faibles revenus se disent victimes d’iniquité. Les sommes dévolues pour subvenir aux besoins de leurs enfants leur échappent alors que d’autres familles aux revenus plus substantiels peuvent bénéficier pleinement de leurs pensions alimentaires.

Depuis 1997, les pensions alimentaires ne sont plus comptabilisées comme un revenu pour fins d’impôt, tant au fédéral qu’au provincial. Cependant, quatre programmes provinciaux du Québec les considèrent toujours comme tel pour déterminer certains versements de soutien à accorder.

C’est le cas de la pension alimentaire à l’aide sociale et des programmes de prêts et bourses. Le gouvernement ne permet d’exclure que 100 $ par mois. Le reste de l’argent versé par le parent non gardien est compté comme un revenu, ce qui réduit les sommes allouées.

Les programmes d’aide au logement et d’aide juridique comptabilisent aussi les pensions alimentaires comme un revenu, ce qui vient restreindre l’accessibilité de certains ménages à ces services gouvernementaux.

La porte-parole de la Coalition, Lorraine Desjardins, estime que le gouvernement doit cesser de piger dans les poches des enfants.

La Presse Canadienne

Mis en ligne sur Sisyphe, le 6 avril 2010



Partagez cette page.
Share



Commenter ce texte
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

*    Nous suivre sur Twitter ou en créant une alerte Sisyphe dans les Actualités de Google.

© Sisyphe 2002-2014




Chercher dans ce site
Lire les articles de la page d'accueil


LES AUTRES BRÈVES
DE CETTE RUBRIQUE


mardi 4 septembre
Les partis politiques et les femmes - Soirée politique non partisane
jeudi 24 mai
La Coalition féministe contre la violence envers les femmes (CFVF) a rencontré le Parti québécois pour discuter promesses et élections
samedi 3 mars
"Arabie saoudite, quel avenir ?" Animée par Djemila Benhabib
mercredi 6 décembre
Le Conseil du statut de la femme salue le mandat d’initiative de consultation de la Commission des relations avec les citoyens sur la place des femmes en politique
jeudi 6 juillet
Stratégie gouvernementale pour l’égalité entre les femmes et les hommes vers 2021
jeudi 4 mai
GFPD - Session SimulACTIONS les 10 et 11 juin
lundi 27 mars
Le GFPD - Les Journées régionales municipales en Jamésie (Chibougamau)
lundi 27 mars
Laboratoire de l’égalité - Nouveau ’Pacte de l’égalité’ proposé aux candidat-es à la présidentielle
samedi 4 mars
8 mars 17 - Féminisme & laïcité. Questionnaire des VigilantEs à l’intention des candidat-e-s à l’élection présidentielle 2017
mardi 17 janvier
Marche des femmes à Washington






http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Page d'accueil |Admin