| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Polytechnique 6 décembre 1989

| Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  



                   Sisyphe.org    Accueil                                                         







vendredi 18 juin 2010
Crime d’honneur au Canada : le père et le frère d’Aqsa Parvez condamnés à la prison à vie

Un père et son fils ont été condamnés mercredi à la prison à vie sans possibilité de libération conditionnelle avant 18 ans pour avoir assassiné leur fille et soeur dans un crime d’honneur. Mardi, dans un tribunal de Brampton, en Ontario, Muhammad et Waqas Parvez avaient plaidé coupable à une accusation pour le meurtre non prémédité d’Aqsa Parvez, qui était âgée de 16 ans.

En 2007, durant les semaines qui ont précédé ce meurtre, Aqsa s’était querellée avec sa famille, originaire du Pakistan, au sujet de son désir de cesser de porter le hidjab, de se vêtir à l’occidentale et de jouir des mêmes libertés que celles de ses amis.

Au cours de cette période, Aqsa vivait également chez un ami, mais elle a été attirée dans la résidence familiale, à Mississauga, par son frère. Ce dernier l’a étranglée à mort, suivant un plan d’assassinat élaboré avec son père.

La loi édicte une peine d’emprisonnement à vie pour un meurtre au second degré, et le juge dispose du pouvoir de fixer le délai préalable à la libération conditionnelle à entre 10 et 25 ans.

Le juge Bruce Durno, de la Cour supérieure de l’Ontario, a affirmé que toutes les circonstances dans cette affaire, y compris la motivation, qu’il a qualifiée de répugnante, de limiter l’embarras ressenti par la famille, faisaient en sorte que le délai préalable à la libération conditionnelle des accusés devrait être bien au-delà du seuil minimal.

Source : Brampton, Ontario, le 16 juin 2010 - Dépêche de La Presse Canadienne relayée par différents médias francophones.

- Lire l’article que Tarek Fatah et Farzana Hassan ont consacré à la mort de l’adolescente de 16 ans en décembre 2007 : « La mort tragique d’Aqsa Parvez - La face meurtrière de l’extrémisme islamique ».

Mis en ligne sur Sisyphe, le 17 juin 2010



Partagez cette page.
Share



Commenter ce texte
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

*    Nous suivre sur Twitter ou en créant une alerte Sisyphe dans les Actualités de Google.

© Sisyphe 2002-2014




Chercher dans ce site
Lire les articles de la page d'accueil


LES AUTRES BRÈVES
DE CETTE RUBRIQUE


lundi 18 mars
Des livres en solde aux éditions Sisyphe
jeudi 7 mars
Le 8 mars : une occasion de rappeler le droit des femmes à vivre en sécurité - Action ontarienne contre la violence faite aux femmes
jeudi 7 mars
Plus de 10 000 demandes d’hébergement refusées chaque année : cri d’alarme des maisons pour ne plus dire "NON" !
mardi 5 mars
PDF Québec - Les fées ont toujours soif !
mercredi 28 novembre
De la couleur contre la douleur : Un appel politique pour la fin des violences envers les femmes
samedi 24 novembre
Fédération des maisons d’hébergement pour femmes - 12 jours d’action : les femmes violentées manquent de services au Québec !
mercredi 31 octobre
La CLES - Réaction aux prises de position de la FFQ sur la prostitution
lundi 8 octobre
Brigitte Paquette, "La déferlante #MoiAussi. Quand la honte change de camp"
dimanche 30 septembre
Conférence publique - Sortir de la prostitution, socialement, politiquement, juridiquement
dimanche 16 septembre
La CLES exhorte les partis à faire connaître leurs engagements en matière d’exploitation sexuelle






http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Page d'accueil |Admin