| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Polytechnique 6 décembre 1989

| Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  



                   Sisyphe.org    Accueil                                                         







mardi 20 juillet 2010
Marie Trintignant, morte comme tant d’autres sous les coups de celui qui disait l’aimer

Le réseau "Encore féministes !" invite à un rassemblement près de la tombe de Marie Trintignant, au cimetière parisien du Père-Lachaise, le dimanche 1er août, à 17h.

Plusieurs d’entre nous viendront directement du pique-nique féministe mensuel dans le jardin du Luxembourg, dont l’invitation est adressée aux membres habitant la région parisienne. Si vous êtes de passage à Paris et voulez vous joindre à ce pique-nique, vous êtes bienvenu-e : demandez-moi des précisions !

Nous apporterons un bouquet, et inviterons chaque personne présente à déposer une fleur sur la tombe en ayant une pensée solidaire pour toutes les femmes victimes de violence conjugale. Nous rappellerons notre devise : « Le féminisme n’a jamais tué personne, le machisme tue tous les jours » (Benoîte Groult).

Rendez-vous le dimanche 1er août à 16h45 à l’entrée du cimetière située avenue du Père-Lachaise, métro Gambetta.

Attention, ce n’est pas l’entrée qui se trouve boulevard de Ménilmontant et, si vous venez par là, il faut traverser le cimetière en montant.

Si vous arrivez plus tard que 16h45 et nous retrouvez près de la tombe, après l’entrée avenue du Père-Lachaise allez tout droit jusqu’au bout de l’avenue des Etrangers morts pour la France, dépassez le crématorium et continuez ; vous arrivez à l’avenue transversale I que vous prenez à gauche. La tombe de Marie Trintignant est presque au bout de la parcelle 45.

Merci de répondre si vous venez ! Courriel : encorefeministes@free.fr

Ensuite, nous nous retrouverons dans un café voisin.

_________

Le 1er août 2003, l’actrice Marie Trintignant est morte, à l’âge de 41 ans, des coups portés par son compagnon, le chanteur Bertrand Cantat, du groupe Noir Désir. (Voir des réactions de membres de notre réseau.) Plusieurs d’entre nous étaient présent-es en 2003, lors de ses obsèques, témoignant de notre solidarité avec toutes les femmes victimes d’un compagnon violent.

Condamné à une peine de huit ans de prison, Bertrand Cantat a été libéré en 2007. Extrait du texte que j’avais écrit alors : « Tous les trois jours, en France, un conjoint meurtrier sort de prison, après une peine plus ou moins longue, plus ou moins purgée. Ces condamnés ont-ils été incités à travailler sur eux-mêmes, à prendre conscience de leur dangerosité, à rechercher les causes de leur violence ? » (La réponse est : non. Suite ici..)

La violence dans la famille reste la première cause de mort et d’invalidité des femmes âgées de 15 à 44 ans. Dans tous les pays et dans tous les milieux sociaux, les brutalités du mari (ou compagnon, ou ex-compagnon) sont la forme la plus répandue de violence contre les femmes.

En France, on dénombre au moins une centaine de mortes et 15 000 blessées par an. L’Enquête nationale sur les violences envers les femmes en France (2000) a montré qu’un foyer sur dix est le lieu de violences conjugales masculines, et ce résultat est comparable à ceux des pays voisins.

Adelphiquement,
Florence Montreynaud
Courriel :encorefeministes@free.fr

Sites
. Encore féministes !
. Les Chiennes de garde
. La Meute contre la publicité sexiste

Mis en ligne sur Sisyphe, le 18 juillet 2010



Partagez cette page.
Share



Commenter ce texte
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

*    Nous suivre sur Twitter ou en créant une alerte Sisyphe dans les Actualités de Google.

© Sisyphe 2002-2014




Chercher dans ce site
Lire les articles de la page d'accueil


LES AUTRES BRÈVES
DE CETTE RUBRIQUE


jeudi 24 mars
Mutilations génitales féminines : nous pouvons agir
jeudi 24 mars
L’assassinat de Berta Cáceres ne sera pas vain, par la MMF France
samedi 19 mars
Maroc - Plusieurs organisations dénoncent l’avant-projet de loi sur les violences contre les femmes
mardi 8 mars
JIF 2016 - L’avenir des femmes en Côte d’Ivoire
vendredi 4 mars
Ruptures - "Viols, armes de guerre : 9 mars 2016, pour un tribunal pénal international en République Démocratique du Congo (RDC)"
samedi 27 février
CNDF - Appel à un 8 mars de lutte pour l’égalité femmes/hommes au travail et dans la vie !
mardi 16 février
"Femmes et processus de paix". Le cas de la Bolivie
samedi 6 février
Congo - Le viol, une arme de terreur - Dans le sillage du combat du Docteur Mukwege
mardi 8 septembre
Les deux Aylan ou la compassion sélective, par Rudi Barnet
lundi 15 juin
Professions libérales - Les oubliées des politiques d’égalité femmes-hommes ? Le Laboratoire de l’égalité






http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Page d'accueil |Admin