| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Polytechnique 6 décembre 1989

| Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  



                   Sisyphe.org    Accueil                                                         







lundi 2 août 2010
Le "viol" ne sera pas rétabli comme infraction spécifique dans le Code criminel du Canada

Ottawa, La Presse canadienne, 2 août 2010 — L’idée soumise par le ministre fédéral de la Sécurité publique, Vic Toews, de rétablir le viol comme infraction spécifique dans le Code criminel du Canada semble avoir été abandonnée.
Le ministre Toews avait affirmé plus tôt cette année que le remplacement de l’infraction de « viol » par celle d’« agression sexuelle », en 1983, avait créé une catégorie beaucoup trop générale.

Il avait même affirmé à un comité sénatorial que ce changement était peut-être l’erreur la plus grave de l’histoire du Parlement du Canada en matière de droit pénal.

Mais des documents que La Presse canadienne a obtenus par le truchement de la Loi sur l’accès à l’information indiquent que la suggestion du ministre Toews est rapidement morte au feuilleton dans les méandres gouvernementaux.

La proposition n’a pas vraiment pénétré les portes au ministère de la Sécurité publique, mais a été envoyée au ministère de la Justice, qui est normalement chargé des changements au Code criminel.

Selon des documents internes, la responsable de la section de droit criminel dans ce ministère, Catherine Kane, s’est portée à la défense de la loi actuelle, affirmant que l’ancienne infraction de viol était trop étroite et difficile à appliquer.

« Il existe plusieurs infractions qui couvrent l’action précédemment désignée par l’accusation très étroite et impossible à appliquer de viol », a-t-elle écrit dans un courriel daté du 11 mai dernier, le jour même où M. Toews a fait sa déclaration.

Étroite infraction

Mme Kane a aussi corédigé du matériel de point de presse pour le ministre de la Justice, Rob Nicholson, deux jours plus tard. Elle y parlait de « l’ancienne, antique et étroite infraction de viol ». Selon elle, « l’infraction d’agression sexuelle reflète le fait que l’intégrité sexuelle des victimes peut être transgressée par n’importe quelle forme d’activité sexuelle non consensuelle ».

L’avocate principale a aussi expliqué qu’avant janvier 1983, un viol ne pouvait qu’être commis par un homme sur une femme qui n’était pas son épouse. Il devait aussi y avoir rapport sexuel et pénétration.

La loi actuelle s’applique aux hommes et aux femmes de la même façon et reconnaît l’existence d’une échelle de gravité.

Une porte-parole du ministre Nicholson a confirmé dans un courriel que la suggestion de Vic Toews ne serait pas mise en pratique.

« Le ministre est toujours ouvert aux suggestions qui peuvent améliorer le système de justice », a écrit Pamela Stephens.

« Le gouvernement a présentement d’ambitieux projets en matière de justice et travaille à les mettre en place. Toutefois, concernant votre question [à propos du viol], cela ne fait pas partie de nos projets. »

Ce n’était pas la première fois que Vic Toews proposait une mesure législative controversée rapidement abandonnée par le gouvernement peu après.

Lorsqu’il était ministre de la Justice, en 2006, l’actuel ministre de la Sécurité publique avait suggéré de réduire l’âge de la responsabilité pénale, ce qui aurait eu pour conséquence que des enfants de seulement 12 ans auraient pu être condamnés à l’emprisonnement. Le ministère de la Justice avait par la suite affirmé qu’il n’existait pas de plan pour un tel amendement au Code criminel.

- Retransmis par Le Devoir, le 2 août 2010



Partagez cette page.
Share



Commenter ce texte
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

*    Nous suivre sur Twitter ou en créant une alerte Sisyphe dans les Actualités de Google.

© Sisyphe 2002-2014




Chercher dans ce site
Lire les articles de la page d'accueil


LES AUTRES BRÈVES
DE CETTE RUBRIQUE


lundi 12 septembre
Parité femmes-hommes : le Groupe Femmes, Politique et Démocratie interpelle les candidatEs à la course à la chefferie du Parti Québécois
mardi 21 juin
Condition féminine Canada - Appel de candidature pour les Prix du Gouverneur général du Canada commémorant l’affaire "personne". Jusqu’au 10 juillet
vendredi 26 février
Femmes, féministes et indépendantistes - Le 8 mars au Lion d’Or
jeudi 15 octobre
Formations du Groupe Femmes, Politique et Démocratie en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine
vendredi 13 mars
PDF Québec s’inquiète de la situation au Conseil du statut de la femme
mardi 4 novembre
Le Réseau des lesbiennes du Québec vous invite
lundi 27 octobre
PDF Québec demande au gouvernement de respecter sa politique pour l’égalité
mercredi 22 octobre
Austérité vs égalité : la ministre Stéphanie Vallée dévie de son mandat
mercredi 3 septembre
Lettre d’appui à la ministre Najat Vallaud-Belkacem
mardi 3 juin
Nécessité de politiques fiscales sexo-spécifiques - Mémoire du Groupe des 13 dans le cadre des Consultations pré-budgétaires du Québec, 2014-2015






http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Page d'accueil |Admin