| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Polytechnique 6 décembre 1989

| Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  



                   Sisyphe.org    Accueil                                                         







mercredi 20 octobre 2010
Projet de loi 94 - Une prise de conscience s’impose

La tête qu’il faut couper...

..le problème pris par la queue...

par Andréa Richard

La Commission sur le projet de la loi 94 reprend. Mon frère Guy Richard, juge en chef à la retraite, sachant que je suis convoquée au Parlement le 20 octobre prochain pour la dite commission, m’a dit : "Il faut dissocier Dieu des religions, les religions n’ont pas été établies par des dieux, mais par des hommes."

Actuellement, en Cour juridique, on se sent souvent obligé de donner raison à ceux qui veulent des accommodements au nom d’une religion, parce que dans le préambule de la Constitution canadienne il est écrit : « Attendu que le Canada est fondé sur des principes qui reconnaissent la suprématie de Dieu et la primauté du droit. » Il faut reconnaître que ce préambule prête à confusion.

Dans les faits, et à ma connaissance, une vérité qui doit être prise au sérieux a toujours été négligée : un Dieu ou des dieux n’ont jamais fondé de religion. La religion et Dieu doivent donc être dissociés, ainsi, je pense qu’on n’aurait pas besoin de référer à la Constitution en ce qui concerne des accommodements religieux litigieux. Ceci pourrait-il être inscrit dans les règlements de la Cour ? Cependant, l’idéal serait tout de même d’enlever ce préambule de la Constitution.

Si le projet de loi 94 est adopté, et si l’on se fie aux accommodements déjà accordés, ce serait la preuve que le problème a été pris par la queue. Nous savons que lorsqu’on coupe la queue de certains animaux, elle repousse... et encore plus longue ! C’est la tête qu’il faut couper ! La tête du problème réside, nous le savons tous, dans une courte phrase du préambule de la Constitution canadienne, qui est mal interprétée.

Toutes les religions, sources de grandes divisions et des guerres passées, présentes et sans doute futures, ont été fondées par les hommes, avides de pouvoir. Les religions, qui utilisent le nom d’un dieu pour justifier leurs propres institutions, sont des usurpatrices. L’usurpation est et sera toujours inacceptable. Une prise de conscience s’impose et de toute urgence. L’écart est énorme entre ce que nous faisons maintenant, c’est-à-dire donner naïvement raison aux usurpateurs, et les dénoncer. Dissocier Dieu des religions rendra caduque ce préambule de la Constitution qui permet d’accommoder les religions. Ce préambule, c’est la tête qu’il faut couper… Si simple et pourtant si compliqué.

L’absence de volonté politique est à la base des complications que nous connaissons et ce, parce que nos dirigeants semblent ignorants ou désintéressés des véritables enjeux. Les accommodements religieux représentent un élément majeur qui menace notre futur et pourraient causer la destruction de nos valeurs et de ce que nous avons courageusement bâti. La société de demain sera laïque ou théocratique. Dans le dernier cas, les guerres seront inévitables. Nous en avons de multiples exemples sur cette planète.

Citoyens et Citoyennes d’un pays, d’une province. C’est cela notre identité qui unit. Évoquer une identité autre : protestant, musulman, catholique, etc., c’est un élément de division. Nous respectons les religions ou devrais-je dire nous les tolérons, mais l’État se doit d’être laïc.

Mis en ligne sur Sisyphe, le 2 octobre 2010



Partagez cette page.
Share



Commenter ce texte
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

*    Nous suivre sur Twitter ou en créant une alerte Sisyphe dans les Actualités de Google.

© Sisyphe 2002-2014




Chercher dans ce site
Lire les articles de la page d'accueil


LES AUTRES BRÈVES
DE CETTE RUBRIQUE


jeudi 6 juin
Projet de loi 21 sur la laïcité de l’État - Le Rassemblement pour la laïcité en appelle à l’adoption du Projet de loi 21
vendredi 17 mai
Des vidéos des auditions sur le projet de loi sur la laïcité de l’État à l’Assemblée nationale du Québec, mai 2019
mercredi 8 mai
PDF Québec - La laïcité pour renforcer le droit à l’égalité des femmes et protéger la liberté de conscience de tous les citoyens et citoyennes
lundi 6 mai
Rassemblement pour la laïcité. Sept associations donnent leur appui au projet de loi sur la laïcité
vendredi 12 avril
Au Québec - Avec Charlie Hebdo, Théâtre et discussion - Animation Djemila Benhabib
samedi 5 janvier
Le Prix PDF Québec 2018 décerné à Ensaf ENSAF HAIDAR
jeudi 7 juin
Signes religieux dans les services de police - L’Association Québécoise des Nord-Africains pour la Laïcité (AQNAL) interpelle l’Assemblée nationale du Québec
jeudi 10 mai
Célébrons le printemps de la laïcité et des libertés - PDF Québec
mardi 10 avril
Quelques mots au sujet de la poursuite en diffamation que m’a intentée Dalila Awada, par Louise Mailloux
lundi 16 octobre
PDF Québec lance un livre à la librairie Olivieri, le 18 octobre






http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Page d'accueil |Admin