| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Polytechnique 6 décembre 1989

| Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  



                   Sisyphe.org    Accueil                                                         







vendredi 11 février 2011
Les Italiennes appellent à manifester pour protester contre le comportement de Berlusconi

À l’initiative du groupe « Di Nuovo », le 13 février prochain les femmes italiennes sont toutes invitées à manifester.

Les femmes se mobilisent dans toute l’Italie pour dénoncer le mépris de Berlusconi.

Des associations féministes, des intellectuelles de renom et des dirigeantes des grands partis de l’opposition appellent à des rassemblements ce dimanche dans 117 villes italiennes pour signifier basta au Cavaliere. Rome, correspondance.

Et si les femmes le faisaient tomber ? Alors que Silvio Berlusconi engage une énième bataille contre la magistrature, l’affaire d’incitation à la prostitution de mineures qui le concerne provoque une vague d’indignation et une mobilisation des associations féministes. Plus de 50 000 d’entre elles ont signé l’appel à manifester dimanche 13 février, dans 117 villes, pour crier haut et fort leur refus de l’image de la femme donnée par le chef du gouvernement.

« L’idée, a expliqué la réalisatrice Francesca Comencini, est née lors d’une réunion chez moi, avec une petite association de femmes qui s’appelle Di Nuovo (à nouveau). Il faut pouvoir trouver la manière d’agir en tant que femmes pour changer ce pays, le problème politique concerne la condition de la femme du point de vue social mais aussi dans la culture, la relation entre les sexes et sa représentation par la télévision.  » Les femmes descendront donc dans la rue avec des ballons colorés et des «  écharpes blanches en signe de deuil  ». Les hommes aussi sont invités «  pour démontrer leur amitié et leur solidarité aux femmes  ».

Parmi les premières signataires, on retrouve des actrices telles que Margherita Buy, Angela Finocchiaro et Franca Rame, l’architecte Gae Aulenti et les éditrices Rosellina Archinto et Inge Feltrinelli, la première femme secrétaire général de la Cgil, Susanna Camusso, la présidente des députées du Parti démocrate, Anna Finocchiaro, la directrice de l’Unità, Concita Di Gregorio, mais aussi des parlementaires de centre droit du groupe Futuro e Libertà per l’Italia de l’ancien allié de Berlusconi, Gianfranco Fini, telle l’avocate Giulia Bongiorno, et une religieuse comme Suor Eugenia Bonetti, missionnaire en Afrique pendant vingt-quatre ans.

Les ralliements ne se limitent donc pas à la stricte sensibilité féministe. Ils sont transversaux et bien plus larges qu’à l’époque des grandes manifestations pour l’égalité, en 2003 et 2004.

Quelques critiques viennent des milieux féministes traditionnels, héritiers des mouvements des années 1960 et 1970. La philosophe Luisa Muraro affirme que les femmes devraient refuser de manifester «  au nom et pour le compte  » des partis d’opposition incapables d’affronter Berlusconi et ses abus de pouvoir au plan politique. D’autres accusent les signataires de l’appel d’affirmer une sorte de censure morale vis-à-vis des filles engagées par le président du Conseil ou de céder à un processus de «  judiciarisation  » qui consisterait à remettre l’avenir de Berlusconi et du pays entre les mains des tribunaux. Quelques-unes des participantes ont annoncé leur intention de manifester avec un parapluie rouge en signe de «  refus de sombrer dans le moralisme  ».

Alessandro Mantovani

L’Humanité, le 10 février 2011.

Aussi : Les femmes disent "Basta !" à Berlusconi

Voir la vidéo publicitaire.


Manifeste des femmes italienens

Quand sinon maintenant ?

En Italie, la majorité des femmes travaillent à l’extérieur ou à la maison, créent de la richesse, cherchent un travail (et une sur deux n’en trouve pas), font des études, se sacrifient pour s’affirmer dans la profession qu’elles ont choisie, prennent soin des relations affectives et familiales en s’occupant d’enfants, maris, parents âgés.

Beaucoup d’entre elles sont engagées dans la vie publique, dans tous les partis, dans les syndicats, dans les entreprises, dans les associations et dans le secteur bénévole afin de rendre plus citoyenne, plus riche et accueillante la société dans laquelle elles vivent. Elles ont de l’estime et du respect pour elles-mêmes, pour la liberté et la dignité féminine qu’elles ont obtenues grâce à la contribution de nombreuses générations de femmes, lesquelles – il faut le rappeler à l’heure du 150e anniversaire de l’unité de l’Italie – ont construit la nation démocratique.

Cette expérience de vie riche et variée est anéantie par la représentation répétée, indécente, affichée des femmes comme simple objet d’échange sexuel, qui est offerte par les journaux, les télévisions, la publicité. Et ceci n’est plus tolérable.

Une culture diffuse propose aux jeunes générations d’atteindre de brillants objectifs et des gains faciles en offrant beauté et intelligence au puissant du moment, prêt à son tour à les échanger avec des ressources et des rôles publics.

Cette mentalité et les comportements qui en découlent sont en train de polluer la vie en société et l’image dans laquelle devrait se refléter la conscience civile, éthique et religieuse de la nation.

Ainsi, quasiment sans nous en rendre compte, nous avons dépassé les seuils de la décence.

Le modèle de relation entre femmes et hommes, affiché par une des plus hautes autorités de l’État, a une influence profonde sur les styles de vie et la culture nationale, légitimant des comportements qui portent atteinte à la dignité des femmes et des institutions.

Que ceux qui veulent continuer à se taire, à soutenir, à justifier, à réduire à des affaires personnelles cette situation, le fassent en assumant cette lourde responsabilité, y compris devant la communauté internationale.

Nous, nous demandons à toutes les femmes, sans aucune distinction, de défendre la valeur de leur dignité, de notre dignité, et disons aux hommes : quand sinon maintenant ? Il est temps de montrer de l’amitié envers les femmes.

Manifestation

Rendez-vous le 13 février dans toutes les villes italiennes.

- Signer la pétition.

Traduction de Giulietta Gamberini

Source : ÉGALITÉ

- Voir : "Les femmes italiennes font front contre Berlusconi".

Mis en ligne sur Sisyphe, le 11 février 2011



Partagez cette page.
Share



Commenter ce texte
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

*    Nous suivre sur Twitter ou en créant une alerte Sisyphe dans les Actualités de Google.

© Sisyphe 2002-2014




Chercher dans ce site
Lire les articles de la page d'accueil


LES AUTRES BRÈVES
DE CETTE RUBRIQUE


jeudi 24 mars
Mutilations génitales féminines : nous pouvons agir
jeudi 24 mars
L’assassinat de Berta Cáceres ne sera pas vain, par la MMF France
samedi 19 mars
Maroc - Plusieurs organisations dénoncent l’avant-projet de loi sur les violences contre les femmes
mardi 8 mars
JIF 2016 - L’avenir des femmes en Côte d’Ivoire
vendredi 4 mars
Ruptures - "Viols, armes de guerre : 9 mars 2016, pour un tribunal pénal international en République Démocratique du Congo (RDC)"
samedi 27 février
CNDF - Appel à un 8 mars de lutte pour l’égalité femmes/hommes au travail et dans la vie !
mardi 16 février
"Femmes et processus de paix". Le cas de la Bolivie
samedi 6 février
Congo - Le viol, une arme de terreur - Dans le sillage du combat du Docteur Mukwege
mardi 8 septembre
Les deux Aylan ou la compassion sélective, par Rudi Barnet
lundi 15 juin
Professions libérales - Les oubliées des politiques d’égalité femmes-hommes ? Le Laboratoire de l’égalité






http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Page d'accueil |Admin