| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Polytechnique 6 décembre 1989

| Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  



                   Sisyphe.org    Accueil                                                         







jeudi 14 avril 2011
Groupes de femmes et financement - "Où loge la ministre ?", par Marie-Andrée Chouinard

La Fédération des femmes du Québec vivote. Depuis que son budget fut miné par le retrait du soutien fédéral, l’organisme crie famine. Mais le ministère responsable de la Condition féminine reste impassible devant cette crise financière, que plusieurs imputent à une philosophie conservatrice indifférente aux « piaillements » des groupes de femmes.

Disposant de « restants » de fin d’année de 1,5 million de dollars, ce ministère décide d’en octroyer 1 million aux Forums jeunesse, des groupes certes essentiels, mais qui ne relèvent néanmoins pas du tout du Secrétariat à la condition féminine. Leurs « projets », intéressants et qui « correspondent directement à notre plan d’action en égalité entre les hommes et les femmes » — c’est la ministre Christine St-Pierre qui le dit —, ont séduit au point où on leur octroie le pactole. Un million, c’est en effet le pactole quand on sait que, pour retrouver un second souffle, la FFQ ne demande que 100 000 $.

Du côté de ces groupes de défense des droits des femmes, c’est la consternation. Une question leur brûle les lèvres : la ministre St-Pierre aurait-elle succombé à ce courant ambiant selon lequel le discours féministe ennuie, assomme, exaspère ? La dernière semaine confirme cette impression : l’affaire Bertrand Cantat a donné lieu à de bien malheureux excès, où certains ont de manière simpliste et méprisante lié la tournure des événements à un dérapage féministe !

Si la ferveur de la ministre est soudainement remise en question, c’est que certaines font des parallèles. Cette ministre a vertement dénoncé les compressions fédérales à l’endroit des artistes ; elle a même délié les cordons de la bourse pour compenser cette perte. « La ministre préfère-t-elle les artistes aux féministes ? », grognent les femmes. Mme St-Pierre avance que, dans le champ de la culture, Ottawa a véritablement retiré un soutien au Québec. Dans le cas des groupes de défense des droits, il a plutôt réorganisé ses subventions, en privilégiant des enjeux plutôt que d’autres.

Argument faiblard, qui s’appuie sur des mouvements de colonnes comptables alors qu’on voit ici les effets d’une idéologie qui a convenu, sans débat, que la cause féminine n’est plus un enjeu prioritaire. Le Québec ne doit pas suivre cette voie.

Au fédéral, on a opté pour la manière sournoise. Les groupes de défense des femmes ont subi des réductions budgétaires et ont été heurtés dans leur capacité d’agir. Au Québec, les discours vont désormais dans le sens d’une « symétrisation » des actions entre les femmes et les hommes, une approche qui pourrait avoir pour conséquence d’associer l’inégalité entre les sexes à un mythe, alors que l’affaire n’est pas du tout classée !

Les groupes de femmes ont raison d’être aux aguets, et d’oser des questions qui dérangent. Leur motivation aujourd’hui est la même que celle d’hier : elles luttent contre l’indifférence devant les iniquités visant toujours les femmes.

- Marie-Andrée Chouinard, Le Devoir, 9 avril 2011.

- Lire aussi : "Les groupes de femmes en rogne contre St-Pierre", Le Devoir, 8 avril 2011.

- "Subventions aux groupes de femmes - Le CSF contredit la ministre St-Pierre et dénonce un détournement de fonds. Le PQ aussi"

Mis en ligne sur Sisyphe, le 9 avril 2011



Partagez cette page.
Share



Commenter ce texte
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

*    Nous suivre sur Twitter ou en créant une alerte Sisyphe dans les Actualités de Google.

© Sisyphe 2002-2014




Chercher dans ce site
Lire les articles de la page d'accueil


LES AUTRES BRÈVES
DE CETTE RUBRIQUE


jeudi 10 novembre
GFPD - Session SimulACTIONS à Montmagny pour favoriser l’implication des femmes en politique
lundi 12 septembre
Parité femmes-hommes : le Groupe Femmes, Politique et Démocratie interpelle les candidatEs à la course à la chefferie du Parti Québécois
mardi 21 juin
Condition féminine Canada - Appel de candidature pour les Prix du Gouverneur général du Canada commémorant l’affaire "personne". Jusqu’au 10 juillet
vendredi 26 février
Femmes, féministes et indépendantistes - Le 8 mars au Lion d’Or
jeudi 15 octobre
Formations du Groupe Femmes, Politique et Démocratie en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine
vendredi 13 mars
PDF Québec s’inquiète de la situation au Conseil du statut de la femme
mardi 4 novembre
Le Réseau des lesbiennes du Québec vous invite
lundi 27 octobre
PDF Québec demande au gouvernement de respecter sa politique pour l’égalité
mercredi 22 octobre
Austérité vs égalité : la ministre Stéphanie Vallée dévie de son mandat
mercredi 3 septembre
Lettre d’appui à la ministre Najat Vallaud-Belkacem






http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Page d'accueil |Admin