| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Polytechnique 6 décembre 1989

| Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  



                   Sisyphe.org    Accueil                                                         







mardi 7 juin 2011
DSK - Aux couillosaures politiques, les Chiennes de garde montrent les crocs !

Depuis quelques jours, le déferlement de déclarations d’élues de différents partis (cf. site des Chiennes de garde) témoigne de la persistance chez certains de leurs collègues de comportements machistes.

Les affaires Strauss-Kahn et Tron auraient-elles libéré la parole des femmes ?

Légitimation du sexisme ordinaire

Depuis 1999, les Chiennes de garde ont pris la défense de femmes politiques insultées publiquement en tant que femmes : ce fut le cas, entre autres, de Dominique Voynet, Ségolène Royal, Anne-Marie Comparini.

Aujourd’hui, on semble découvrir la persistance de ce machisme ordinaire et pernicieux qui s’exerce toujours à l’abri d’un hémicycle de la République.

Ainsi, la députée Aurélie Filipetti rapporte que lors d’une cérémonie officielle un collègue lâche devant trois députées : "La chasse, c’est comme les femmes, on regrette toujours les coups que l’on n’a pas tirés." Une élue UMP de la région parisienne s’entend répondre, lorsqu’elle demande un document : « Je te le donne si tu b… avec moi ! »

Ces remarques au caractère insultant contribuent à légitimer le sexisme ordinaire et sont d’autant plus graves qu’elles sont prononcées par des élus, censés nous représenter.

Il est temps que les hommes politiques aient honte de prononcer ce type de phrases qui ont pour objectif d’affirmer leur domination sur leurs collègues féminines. Ni gauloiserie, ni grivoiserie, ni humour, il s’agit de sexisme archaïque !

Les insultes sexistes : ça suffit !

Depuis 3 ans, les Chiennes de garde remettent le 8 mars, à l’occasion de la Journée internationale des femmes, le prix du Macho de l’année. Elles répertorient les déclarations publiques machistes durant l’année précédente et les soumettent au vote de leurs adhérent-e-s. Quel florilège de remarques machistes sur la sexualité, le physique ou la compétence des femmes insultées ! La concurrence promet d’être rude pour 2012 !

A l’instar des féministes italiennes, les Chiennes de garde disent : « Ca suffit ! Maintenant ! »

Site web.

Mis en ligne sur Sisyphe, le 6 juin 2011



Partagez cette page.
Share



Commenter ce texte
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

*    Nous suivre sur Twitter ou en créant une alerte Sisyphe dans les Actualités de Google.

© Sisyphe 2002-2014




Chercher dans ce site
Lire les articles de la page d'accueil


LES AUTRES BRÈVES
DE CETTE RUBRIQUE


lundi 2 octobre
Les hommes alliés contre les violences faites aux femmes - Lancement de la 4ème capsule
jeudi 28 septembre
Invitation de La CLES - Journée internationale de non-prostitution : grande soirée sur le thème "Les jeunes féministes et la position abolitionniste"
mercredi 20 septembre
CSF - Pour atteindre l’égalité, il faut appeler une femme une femme !
mardi 30 mai
"Un trop Grand Prix pour les femmes et les filles", une campagne de sensibilisation à l’exploitation sexuelle
lundi 27 mars
Gai Écoute Panels 2017, le 21 avril
vendredi 17 mars
Revue Relations - Violences faites aux femmes : le Québec à un tournant ?
dimanche 5 mars
"Dis, c’est quoi le féminisme ?" par Nadia Geerts
mardi 24 janvier
Conférence - Le racisme systémique entre justice sociale et persistance
jeudi 19 janvier
Le groupe de recherche d’intérêt public du Québec (GRIP-Q) à McGill : Contre les mascu au Rialto !
samedi 3 décembre
L’Université de Montréal se mobilise contre la violence faite aux femmes






http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Page d'accueil |Admin