| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Polytechnique 6 décembre 1989

| Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  



                   Sisyphe.org    Accueil                                                         





THEMES ABORDES :
Michaëlle Jean



mardi 10 janvier 2012
Michaëlle Jean : "Haïti ne peut se payer le luxe du pessimisme"

Dans une entrevue accordée au journal montréalais Le Devoir, Michaëlle Jean affirme que le mandat particulier que lui a confié l’UNESCO afin de promouvoir l’éducation en Haïti comporte presque plus de travail que celui de gouverneure générale. Elle a vite outrepassé son mandat initial, bouleversée par la pauvreté et la misère (500 000 Haïtien-nes vivent dans des tentes) que le séisme du 10 janvier 2010 a aggravées. À la demande du président Martelly, elle fait partie d’un comité consultatif composé d’anciens chefs d’État et de différentes personnalités.

Les nombreux contacts internationaux que Michaëlle Jean a établis au cours de son mandat de gouverneure générale représentent un atout pour sensibiliser les États riches à l’urgence d’aider ce pays à se remettre de ses déboires. Elle croit voir un changement de paradigme dans la façon d’aborder les problèmes haïtiens : on parle moins d’assistance que d’investissement et d’entreprenariat. Haïti ne peut se payer le luxe du pessimisme, dit la porte-parole de l’UNESCO (Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture), qui préfère se concentrer sur les possibilités touristiques et économiques de son pays d’origine : « On peut avoir visuellement l’impression que rien ne bouge. Mais je refuse de dire ça : ce pays est en marche. »

L’UNESCO ne pouvait choisir meilleure ambassadrice que Michaëlle Jean auprès d’Haïti. Grande admiratrice de Barack Obama, l’ancienne journaliste de Radio-Canada aura toutefois des motifs de se montrer critique à l’égard du président américain. En effet, en guise de représailles envers l’UNESCO, qui avait admis la Palestine dans ses rangs, les États-Unis ont fait fi de leurs obligations internationales en supprimant leur contribution financière à l’UNESCO, ce qui a obligé cl’organisme à annuler des programmes dans les pays les plus pauvres... Haïti pourrait subir les effets de ce geste mesquin. Ce n’était d’ailleurs pas la première fois que les États-Unis se servaient de leur pouvoir financier pour "corriger" un organisme de l’ONU qui n’obtempérait pas à leurs desiderata.

Rédaction : Micheline Carrier

- Lire l’article de Guillaume Bourgault-Côté, Le Devoir, 7 janvier 2012.

Mis en ligne sur Sisyphe, le 7 janvier 2012



Partagez cette page.
Share



Commenter ce texte
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

*    Nous suivre sur Twitter ou en créant une alerte Sisyphe dans les Actualités de Google.

© Sisyphe 2002-2014




Chercher dans ce site
Lire les articles de la page d'accueil


LES AUTRES BRÈVES
DE CETTE RUBRIQUE


jeudi 24 mars
Mutilations génitales féminines : nous pouvons agir
jeudi 24 mars
L’assassinat de Berta Cáceres ne sera pas vain, par la MMF France
samedi 19 mars
Maroc - Plusieurs organisations dénoncent l’avant-projet de loi sur les violences contre les femmes
mardi 8 mars
JIF 2016 - L’avenir des femmes en Côte d’Ivoire
vendredi 4 mars
Ruptures - "Viols, armes de guerre : 9 mars 2016, pour un tribunal pénal international en République Démocratique du Congo (RDC)"
samedi 27 février
CNDF - Appel à un 8 mars de lutte pour l’égalité femmes/hommes au travail et dans la vie !
mardi 16 février
"Femmes et processus de paix". Le cas de la Bolivie
samedi 6 février
Congo - Le viol, une arme de terreur - Dans le sillage du combat du Docteur Mukwege
mardi 8 septembre
Les deux Aylan ou la compassion sélective, par Rudi Barnet
lundi 15 juin
Professions libérales - Les oubliées des politiques d’égalité femmes-hommes ? Le Laboratoire de l’égalité






http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Page d'accueil |Admin