| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Polytechnique 6 décembre 1989

| Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  



                   Sisyphe.org    Accueil                                                         







mercredi 17 juillet 2013
Imposture ? Le parti-pris de Radio-Canada dans l’information sur la prostitution

par Marie Savoie

Choix intéressant de groupes pour représenter les partisan-es et les adversaires de la décriminalisation de la prostitution ce matin au Radio-Journal de 7 heures à la Première Chaîne, à l’occasion de l’audition de l’affaire Bedford par la Cour suprême. D’un côté, un groupe de prostituées qui prône la décriminalisation au nom de la "protection" des femmes prostituées. De l’autre, une porte-parole des Real Women, groupe de femmes de droite dont l’antiféminisme est notoire.

On aurait pourtant pu donner la parole aux groupes du Québec et d’ailleurs, dont plusieurs sont formés d’ex-prostituées, qui estiment que la légalisation de la prostitution consacrerait une forme d’exploitation des femmes tout en garantissant l’impunité aux proxénètes. On aurait pu tendre le micro aux groupes de défense des femmes amérindiennes, surreprésentées parmi les femmes prostituées, qui s’opposent fortement à décriminalisation de la prostitution.

On aurait pu aussi demander l’avis de cinéastes comme Ève Lamont, dont le documentaire L’Imposture décrit sans complaisance la réalité que vivent la plupart des femmes prostituées, plutôt que la vision glamour et idéalisée évoquée par la plupart des médias quand il est question de prostitution. Enfin pourquoi ne pas avoir demandé l’avis de la Coalition des femmes pour l’abolition de la prostitution, qui a été autorisée à intervenir devant la Cour Suprême du Canada dans cette affaire ?

Nulle mention non plus dans ce reportage de Philippe Leblanc du fait que deux des trois plaignantes dans l’affaire Bedford sont des proxénètes, dont la motivation première n’est pas nécessairement le bien-être des femmes prostituées. L’excellent avis du Conseil du statut de la femme sur le sujet est lui aussi passé sous silence. Ces choix et omissions dénotent un parti pris évident dans un débat où il importe que les enjeux soient présentés de façon aussi impartiale que possible.

Marie Savoie, le 13 juin 2013

Mis en ligne sur Sisyphe, le 13 mai 2013



Partagez cette page.
Share



Commenter ce texte
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

*    Nous suivre sur Twitter ou en créant une alerte Sisyphe dans les Actualités de Google.

© Sisyphe 2002-2014




Chercher dans ce site
Lire les articles de la page d'accueil


LES AUTRES BRÈVES
DE CETTE RUBRIQUE


samedi 3 décembre
L’Université de Montréal se mobilise contre la violence faite aux femmes
samedi 26 novembre
Condition féminine Canada - Appel de candidatures de groupes pour la Commission de la condition de la femme des Nations Unies
vendredi 25 novembre
Condition féminine Canada - 16 jours d’actions contre les violences fondées sur le sexe
samedi 19 novembre
Le Conseil du statut de la femme demande une enquête indépendante sur le racisme systémique envers les Premières Nations
mercredi 9 novembre
MMF - 25 novembre 2016 : Debout contre les violences contre les femmes !
lundi 31 octobre
Question trans - Moratoire sur le projet de loi C-16, pétition
vendredi 28 octobre
Secrétariat à la condition féminine du Québec - Stratégie gouvernementale pour prévenir et contrer les violences sexuelles 2016-2021
jeudi 27 octobre
Le Conseil du statut de la femme présente la recherche "L’engagement des femmes dans la radicalisation violente"
jeudi 20 octobre
Agressions sexuelles - Le Conseil du statut de la femme presse le gouvernement d’agir
mardi 18 octobre
Des Canadiennes honorées par le gouverneur général pour leur contribution à l’avancement de l’égalité entre les sexes






http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Page d'accueil |Admin