| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Polytechnique 6 décembre 1989

| Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  



                   Sisyphe.org    Accueil                                                         







lundi 3 novembre 2014
Reconnaissance et soutien des proches aidant-e-s du Québec - Lettre au Premier ministre du Québec, M. Philippe Couillard

Les aidants du Québec sont les partenaires fantômes du réseau de la santé.

Sans aucune reconnaissance ni soutien de l’État, ils exécutent 75% des tâches de soins à la population, tandis que l’autre 25% est réalisé par les services de santé publics et privés.

Chaque année au Québec, les aidants font plus de 9 millions d’heures en aide et soins. Les aidants sont les piliers du maintien à domicile, et leur travail permet d’éviter une surcharge du réseau de la santé, surcharge qui compromettrait gravement la prestation de services dans les différents établissements de santé.

Pourtant, malgré leur apport indispensable au bien-être collectif, les aidants continuent d’être victimes d’une injustice sociale aberrante et inacceptable : leur travail n’est ni reconnu, ni soutenu. Les aidants se sentent abusés et méprisés par le gouvernement, qui détourne constamment le regard devant les défis souvent inhumains auxquels ils font face quotidiennement. Les appels à la reconnaissance et au soutien des aidants se sont faits nombreux au cours des dernières années mais l’État continue de refuser aux aidants leur droit de vivre dignement tout en accompagnant un proche handicapé, malade ou en perte d’autonomie.

Depuis quelques temps au Québec, on parle beaucoup de mourir dans la dignité, mais ne pourrait-on pas commencer par vivre dans la dignité ? Il est temps pour le gouvernement du Québec de reconnaître et de soutenir le travail des aidants. Aujourd’hui plus que jamais, le Québec se doit de faire les choix de société qui s’imposent afin de briller et d’être reconnu à travers le monde comme une société porteuse de valeurs solides, comme les valeurs familiales, d’amitié, d’entraide, de respect et de soutien.

Pour ces raisons, les signataires de cette pétition demandent au gouvernement du Québec :

. De reconnaître et soutenir le travail des parents qui désirent garder à la maison et s’occuper eux-mêmes de leur enfant handicapé de 18 ans et plus en les rétribuant au même titre qu’une famille d’accueil et selon la même grille d’évaluation des besoins ;

. D’instaurer, tout comme l’a fait l’État du Vermont aux États-Unis, un programme qui assurera le versement aux aidants d’une allocation établie en fonction du nombre d’heures de soins hebdomadaires requis pour la personne aidée ;

. D’assurer l’uniformité et la prestation des divers services partout sur son territoire. Dans le cas où un service n’est pas disponible alors que les besoins sont urgents, l’État se doit alors de rembourser en tout ou en grande partie le coût des services alors obtenus au privé ;

. D’encourager les entreprises à mettre activement de l’avant des mesures de conciliation travail-famille afin de permettre aux aidants de demeurer sur le marché du travail tout en accompagnant un proche handicapé, malade ou en perte d’autonomie ;

. De valoriser et favoriser le bénévolat en appui aux aidants, en assurant un financement adéquat des organismes qui mobilisent des bénévoles et en implantant divers mécanismes de reconnaissance de l’expérience bénévole pour, entre autres, favoriser l’aide à l’emploi.

- Signez la pétition.

Mis en ligne sur Sisyphe, le 3 novembre 2014



Partagez cette page.
Share



Commenter ce texte
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

*    Nous suivre sur Twitter ou en créant une alerte Sisyphe dans les Actualités de Google.

© Sisyphe 2002-2014




Chercher dans ce site
Lire les articles de la page d'accueil


LES AUTRES BRÈVES
DE CETTE RUBRIQUE


mardi 30 mai
"Un trop Grand Prix pour les femmes et les filles", une campagne de sensibilisation à l’exploitation sexuelle
lundi 27 mars
Gai Écoute Panels 2017, le 21 avril
vendredi 17 mars
Revue Relations - Violences faites aux femmes : le Québec à un tournant ?
dimanche 5 mars
"Dis, c’est quoi le féminisme ?" par Nadia Geerts
mardi 24 janvier
Conférence - Le racisme systémique entre justice sociale et persistance
jeudi 19 janvier
Le groupe de recherche d’intérêt public du Québec (GRIP-Q) à McGill : Contre les mascu au Rialto !
samedi 3 décembre
L’Université de Montréal se mobilise contre la violence faite aux femmes
samedi 26 novembre
Condition féminine Canada - Appel de candidatures de groupes pour la Commission de la condition de la femme des Nations Unies
vendredi 25 novembre
Condition féminine Canada - 16 jours d’actions contre les violences fondées sur le sexe
samedi 19 novembre
Le Conseil du statut de la femme demande une enquête indépendante sur le racisme systémique envers les Premières Nations






http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Page d'accueil |Admin