| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Polytechnique 6 décembre 1989

| Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  



                   Sisyphe.org    Accueil                                                         







mercredi 21 mai 2014
Une loi sur la famille dangereuse, par Encore féministes !

Le réseau « Encore féministes ! » demande aux député-es français-es de refuser de voter une proposition de loi qui satisfait le lobby masculiniste. Si la loi était votée, les conséquences en seraient dramatiques pour des milliers de mères seules.
(“Still feminist !’’ network is asking French MPs to refuse to vote a proposed law about family who satisfies the masculinist lobby. If the law is passed, the consequences will be dramatic for thousands of single mothers.)

La loi sur la famille (« relative à l’autorité parentale et à l’intérêt de l’enfant »), qui sera examinée le 19 mai 2014 à l’Assemblée nationale, est d’inspiration masculiniste.

Des exemples ? Elle impose la résidence des enfants au domicile des deux parents (même en cas de situation d’abandon).

Elle renforce aveuglément la répression pour non-représentation d’enfant, en feignant d’ignorer que dans la majorité des cas les violences en sont la cause.

Elle renforce l’application de la « médiation familiale », alors que celle-ci risque de s’imposer dans des cas de violence intrafamiliale non déclarée à la justice, ce qui est la majorité des cas.

Voilà qui satisfait des revendications d’associations dites « de pères ».

Les conséquences de cette loi seraient désastreuses pour des milliers de mères de famille, car serait institué le partage obligatoire de l’autorité parentale. En effet, le texte voudrait imposer « une égalité de droits et de devoirs des parents à l’égard de l’enfant, aucun des parents n’ayant le droit d’agir seul, à l’insu de l’autre », même quand l’un des deux parents n’assume pas son rôle, voire disparaît de la vie de son enfant.

Faut-il rappeler aux député-es que 14% des pères n’entretiennent plus de contact avec leurs enfants après une séparation, et c’est le cas de 24% des pères ayant un enfant avec une nouvelle compagne (source : INED) ?

Concrètement, une mère voulant inscrire son enfant dans une école ne pourra le faire sans la signature du père, parfois injoignable depuis des mois ou voulant exercer pressions, harcèlement, chantage. Pour d’autres précisions, voir ici.

La commission des lois procède à des auditions. Il semble que des associations de pères ont pu faire prévaloir leur point de vue. Un exemple éclairant : au lieu du « droit de l’enfant à voir ses parents », le texte mentionne les « prérogatives » d’un parent.

Des députées de la délégation droits des femmes vont déposer des amendements : que pourront-ils changer à un texte qui, à l’exception du chapitre II à propos des beaux-parents, va dans le mauvais sens ?

La discussion n’a pas encore commencé à l’Assemblée nationale. Il est urgent d’intervenir.

Le réseau « Encore féministes ! » demande aux député-es de lire cette proposition de loi avec tout l’éclairage nécessaire et de refuser de voter un texte satisfaisant seulement des hommes qui se sont fait connaître en grimpant sur des grues, au mépris de leurs propres enfants.

Adelphiquement*, Florence Montreynaud

*« Adelphiquement » dérive d’« adelphité », notion groupant fraternité et sororité ; je propose de la substituer à la « fraternité » (sous-entendu « virile ») de la devise républicaine.

En français, « soeur » et « frère » proviennent de deux mots différents. « Adelphité » est formé sur la racine grecque adelph- qui a donné les mots grecs signifiant « soeur » et « frère ».

Site de "Encore féministes !>
Retrouvez-nous sur Facebook.

- Je vous signale Zéromacho, réseau international d’hommes contre le système prostitueur, et vous invite à proposer à des hommes de votre connaissance de signer un manifeste sur le site.

Mis en ligne sur Sisyphe, le 6 mai 2014



Partagez cette page.
Share



Commenter ce texte
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

*    Nous suivre sur Twitter ou en créant une alerte Sisyphe dans les Actualités de Google.

© Sisyphe 2002-2014




Chercher dans ce site
Lire les articles de la page d'accueil


LES AUTRES BRÈVES
DE CETTE RUBRIQUE


lundi 12 septembre
Appel de textes pour les Cahiers de la femme - La violence faite aux femmes dans les universités et les collèges
mercredi 7 septembre
Un automne pour lutter contre les violences sexuelles - la CLES, le RQCALACS et alliées
jeudi 18 août
Condition féminine Canada - Votre opinion sur la Stratégie fédérale contre la violence fondée sur le sexe. Avant le 1 septembre
jeudi 9 juin
Montréal - "Le commerce du sexe", un film d’Ève Lamont, en ouverture de l’édition 2016 du Cinéma urbain à la belle étoile
jeudi 2 juin
"Acheter du sexe n’est pas un sport" - Campagne de sensibilisation visant à contrer l’exploitation sexuelle
vendredi 27 mai
CSF - Portrait statistique Égalité femmes-hommes : les femmes sans diplôme ont des salaires beaucoup plus bas que les hommes dans la même situation
jeudi 26 mai
La FFQ célèbre son 50e anniversaire
mercredi 25 mai
La CLES - Lancement de la campagne : Je lutte pour l’égalité, je soutiens le Fonds de solidarité
mercredi 6 avril
HCÉ - Permettre la sortie du système prostitutionnel
lundi 4 avril
Prostitution - CAP international soutient l’adoption par la France d’une loi historique globale et cohérente !






http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Page d'accueil |Admin