| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Polytechnique 6 décembre 1989

| Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  



                   Sisyphe.org    Accueil                                                         







mercredi 2 juillet 2014
Prostitution au Canada - Une majorité en faveur du modèle nordique. La CLES s’en réjouit

Montréal, le lundi 2 juin 2014 – La Concertation des luttes contre l’exploitation sexuelle (CLES) se réjouit des résultats présentés dans le rapport sur la consultation publique concernant les infractions publiques liées à la prostitution.

Cette consultation, menée du 17 février au 17 mars dernier avait pour objectif d’éclairer le gouvernement sur l’opinion de la population canadienne en vue de la rédaction des nouvelles lois sur la prostitution.

Cette consultation a révélé l’appui d’une majorité au modèle législatif abolitionniste ou « modèle nordique ». En effet, alors que les deux tiers des répondantEs croient que les personnes prostituées ne devraient pas être criminalisées, 56% croient qu’acheter les services sexuels de quelqu’unE devrait constituer une offense criminelle tout comme le fait de profiter de la prostitution d’autrui (62%).

Ces prises de positions sont en totale adéquation avec le modèle abolitionniste ou nordique défendu par la CLES qui conçoit la prostitution comme une atteinte à l’égalité entre les femmes et les hommes.

Rappelons que la CLES est membre fondatrice de la Coalition des femmes pour l’abolition de la prostitution, coalition pancanadienne intervenue devant la Cour d’appel de l’Ontario et la Cour suprême du Canada afin de dénoncer le statu quo en matière de prostitution ainsi que le manque de solutions alternatives réelles pour les femmes et de proposer une troisième voie socio-juridique.

En rendant son jugement dans cette affaire, la Cour suprême du Canada a donné un an au gouvernement canadien pour rédiger de nouvelles lois sur la prostitution qui soient davantage respectueuses de la Charte des droits et libertés. En ce sens, la CLES souhaite ardemment que le soutien de la majorité des répondantEs au « modèle nordique » se reflètera dans le projet de loi que le gouvernement devrait présenter sous peu.

La prostitution doit être vue comme le produit d’inégalités systémiques et une violence envers les femmes. C’est pourquoi l’adoption d’un modèle socio-juridique abolitionniste devra également s’accompagner de mesures sociales incluant des mesures contrant la pauvreté des femmes, de campagnes d’éducation pour déconstruire les mythes entourant la prostitution et de financement pour les ressources offrant du soutien aux femmes dans la prostitution ou l’ayant quittée.

Pour plus d’information :

Éliane Legault-Roy
Responsable des communications
Téléphone :(514) 750-4535
Téléphone cellulaire : (514) 692-4762
Courriel
Site Web

Mis en ligne sur Sisyphe, le 2 juin 2014



Partagez cette page.
Share



Commenter ce texte
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

*    Nous suivre sur Twitter ou en créant une alerte Sisyphe dans les Actualités de Google.

© Sisyphe 2002-2014




Chercher dans ce site
Lire les articles de la page d'accueil


LES AUTRES BRÈVES
DE CETTE RUBRIQUE


mardi 30 mai
"Un trop Grand Prix pour les femmes et les filles", une campagne de sensibilisation à l’exploitation sexuelle pendant le Grand Prix de Formule 1 du Canada
lundi 27 mars
Gai Écoute Panels 2017, le 21 avril
vendredi 17 mars
Revue Relations - Violences faites aux femmes : le Québec à un tournant ?
dimanche 5 mars
"Dis, c’est quoi le féminisme ?" par Nadia Geerts
mardi 24 janvier
Conférence - Le racisme systémique entre justice sociale et persistance
jeudi 19 janvier
Le groupe de recherche d’intérêt public du Québec (GRIP-Q) à McGill : Contre les mascu au Rialto !
samedi 3 décembre
L’Université de Montréal se mobilise contre la violence faite aux femmes
samedi 26 novembre
Condition féminine Canada - Appel de candidatures de groupes pour la Commission de la condition de la femme des Nations Unies
vendredi 25 novembre
Condition féminine Canada - 16 jours d’actions contre les violences fondées sur le sexe
samedi 19 novembre
Le Conseil du statut de la femme demande une enquête indépendante sur le racisme systémique envers les Premières Nations






http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Page d'accueil |Admin