| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Polytechnique 6 décembre 1989

| Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  



                   Sisyphe.org    Accueil                                                         





THEMES ABORDES :
tâches domestiques



mardi 14 octobre 2014
« Tâches domestiques : encore loin d’un partage équitable »

par Eve-Lyne Couturier et Julia Posca

Malgré d’importantes avancées depuis une quarantaine d’années, la question de l’égalité entre les femmes et les hommes demeure préoccupante au Québec.

Sur le plan du partage des tâches domestiques, on ne s’attend plus
à ce que les femmes s’occupent de l’ensemble du travail à accomplir, et ce, même si les publicités d’essuie-tout nous présentent encore majoritairement des mères qui nettoient les dégâts de leurs enfants.

Chaque année, au moins une étude est publiée pour nous informer de l’évolution de la répartition des tâches ménagères ici ou ailleurs. Si les résultats de ces recherches permettent à certain·e·s auteur·e·s de se réjouir démesurément de la réduction de l’écart entre les hommes et les femmes, d’autres affirment au contraire que plus un homme participe aux tâches ménagères, plus son couple risque le divorce.

Ces deux visions différentes illustrent que l’on peut interpréter la situation de plusieurs façons, mais qu’en est-il vraiment ?

Où se situe le Québec par rapport aux autres provinces canadiennes et aux autres pays ? C’est à ces questions que cette note socio-économique tentera de répondre.

[...]

Conclusion :

Toutes les études et les rapports convergent. Les femmes font plus de travail domestique que les hommes, et ce, dans tous les pays. Au Québec, les choses vont un peu mieux. Tranquillement, les choses évoluent.

L’arrivée massive des femmes sur le marché du travail, mais également la volonté politique du Québec d’amener les pères à s’impliquer davantage dans l’éducation de leurs enfants (notamment par les congés paternels non transférables) permettent d’améliorer la situation.

Mais si le fait que le Québec se démarque a de quoi réjouir, il faut retenir son enthousiasme. Il reste encore beaucoup de travail à faire avant d’arriver à une parité. Non seulement les femmes, peu importe leur situation d’emploi, consacrent plus de temps que les hommes aux tâches ménagères, mais, en plus, ce sont celles qui adaptent le plus leur horaire aux besoins de leurs proches.

La question de la sous-traitance des tâches domestiques mériterait également d’être plus approfondie, notamment avec les réformes que semble vouloir imposer le gouvernement dans les prochains mois.

Si on demande aux familles de payer plus pour les garderies, si on essaie de favoriser le maintien à domicile des personnes vieillissantes à travers des entreprises d’économie sociale qu’il faut payer de plus en plus, si le seul moyen d’augmenter son revenu est de travailler des heures toujours plus longues, le recours à des aides domestiques deviendra la solution pour plusieurs familles. Celles qui les utiliseront auront peut-être un meilleur partage des tâches, mais la division sexuelle du travail demeurera.

Collectivement, nous avons au contraire tout intérêt à ce que le sexe d’une personne ne détermine pas la quantité de travail non rémunéré qu’elle accomplit.

- Publié le 9 octobre 2014 sur le site de l’Institut de recherches et d’information socio-économiques (IRIS). Télécharger la recherche en fichier PDF.

Mis en ligne sur Sisyphe, le 13 octobre 2014



Partagez cette page.
Share



Commenter ce texte
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

*    Nous suivre sur Twitter ou en créant une alerte Sisyphe dans les Actualités de Google.

© Sisyphe 2002-2014




Chercher dans ce site
Lire les articles de la page d'accueil


LES AUTRES BRÈVES
DE CETTE RUBRIQUE


lundi 8 octobre
Brigitte Paquette, "La déferlante #MoiAussi. Quand la honte change de camp"
dimanche 30 septembre
Conférence publique - Sortir de la prostitution, socialement, politiquement, juridiquement
dimanche 16 septembre
La CLES exhorte les partis à faire connaître leurs engagements en matière d’exploitation sexuelle
mercredi 16 mai
Lancement du livre "Zéromacho" de Florence Montreynaud le 23 mai à Montréal
jeudi 8 mars
Conseil du statut de la femme - 8 mars, 8 raisons de se mobiliser contre la violence et le harcèlement à caractère sexuel
mardi 6 mars
FMHF - L’expérience des femmes victimes de violence dans le système de justice pénale : un parcours difficile. Rapport de recherche
dimanche 4 mars
Coalition féministe contre la violence envers les femmes (CFVF) : #etmaintenant ? - Des groupes promettent de talonner la classe politique !
dimanche 28 janvier
Des réactions à la tribune de 100 femmes françaises sur #MeToo et "la liberté d’importuner" des hommes
mardi 23 janvier
Mémoire de PDF Québec pour favoriser la pleine participation des Québécoises, de toutes origines, au marché du travail
mercredi 6 décembre
Ligue des Noirs du Québec - Grande manifestation pacifique devant le parlement fédéral à Ottawa le 14 décembre






http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Page d'accueil |Admin