| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Polytechnique 6 décembre 1989

| Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  



                   Sisyphe.org    Accueil                                                         







dimanche 14 novembre 2004
Lapidation de Jila Izadi : le gouvernement iranien recule devant la pression internationale

Le 28 octobre 2004, le Forum des femmes contre le fondamentalisme en Iran (WFAFI), première organisation à avoir protesté publiquement contre la lapidation de Jila Izadi, déclarait que l’ampleur et la rapidité de la riposte internationale a forcé le régime iranien à reculer. La sentence de lapidation a été changée en prison avec "tazir", ce qui signifie simplement que les juges peuvent punir l’accusée comme ils le jugeront approprié. Même si Jila a échappé à la lapidation, les organisatrices du Forum se disent inquiètes sur son sort et sa sécurité. Selon les derniers rapports, Jila Izadi est en prison depuis un an et vient de mettre au monde son enfant. Elle a reçu 50 coups de fouet et les personnes qui ont pu lui rendre visite la disent terrorisée et très affaiblie. Elle a besoin d’amour et de soutien et non de châtiment. Son enfant aurait été confié à un orphelinat. Selon les dernières nouvelles, le frère aurait reçu 180 coups de lanière de cuir. La flagellation serait une peine de mort différée car elle entraînerait des lésions et des hémorragies internes pouvant causer une invalidité ou la mort.

On se souviendra qu’en août dernier, un juge religieux a pendu personnellement et publiquement une jeune fille de seize ans, Atefeh Rajabi, parce qu’elle avait osé contester son jugement. Selon le WFAFI, le juge a été aussi expéditif parce que lui et d’autres officiels du gouvernement avaient violé l’accusée.

Source : Women’s Forum Against Fundamentalism in Iran (WFAFI)

Pour avoir une lettre-type en français et en anglais et diverses adresses où l’envoyer :

féministes.net

Voir également :

Sisyphe, 20 octobre 2004

Annuaire au féminin



Partagez cette page.
Share



Commenter ce texte
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

*    Nous suivre sur Twitter ou en créant une alerte Sisyphe dans les Actualités de Google.

© Sisyphe 2002-2014




Chercher dans ce site
Lire les articles de la page d'accueil


LES AUTRES BRÈVES
DE CETTE RUBRIQUE


lundi 19 juin
Marche mondiale des femmes - Libérez Ayse Gokkan et les autres militant-e-s
jeudi 25 mai
"Musow, dialogue de femmes", film documentaire sur l’excision
jeudi 24 mars
Mutilations génitales féminines : nous pouvons agir
jeudi 24 mars
L’assassinat de Berta Cáceres ne sera pas vain, par la MMF France
samedi 19 mars
Maroc - Plusieurs organisations dénoncent l’avant-projet de loi sur les violences contre les femmes
mardi 8 mars
JIF 2016 - L’avenir des femmes en Côte d’Ivoire
vendredi 4 mars
Ruptures - "Viols, armes de guerre : 9 mars 2016, pour un tribunal pénal international en République Démocratique du Congo (RDC)"
samedi 27 février
CNDF - Appel à un 8 mars de lutte pour l’égalité femmes/hommes au travail et dans la vie !
mardi 16 février
"Femmes et processus de paix". Le cas de la Bolivie
samedi 6 février
Congo - Le viol, une arme de terreur - Dans le sillage du combat du Docteur Mukwege








> Lapidation de Jila Izadi : le gouvernement iranien recule devant la pression internationale
5 février 2005, par awa



> Lapidation de Jila Izadi : le gouvernement iranien recule devant la pression internationale
5 février 2005, par awa   [retour au début des forums]

En lisant ses mots on se dit que ses gens cruels ne sont pa des humains.C’est injuste je souhaiterai de tout coeur que JILA IZADI retrouve la liberté et son fils a ses cotés. Ces personnes pourtant humaines ne se rendent pas compte de la souffrance subit ainsi que des sequelles. Cette femme sera à jamais condamné dans la monde de la peur . Il ne faut rester les bras croisés,il faur àgir,courage JILA IZADI.

[Répondre à ce message]

http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Page d'accueil |Admin