| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Polytechnique 6 décembre 1989

| Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  



                   Sisyphe.org    Accueil                                                         







vendredi 26 juin 2015
Encore féministes ! souligne le 12e anniversaire de la mort de Marie Trintignant

Pour le douzième anniversaire de la mort de Marie Trintignant, des feministes iront déposer des fleurs sur sa tombe, à Paris, au cimetière du Père-Lachaise, le samedi 1er août à 16h.

MORTE COMME TANT D’AUTRES SOUS LES COUPS DE CELUI QUI DISAIT L’AIMER.

Le 1er aout 2003, la comédienne Marie Trintignant meurt, à 41 ans, des coups portés par son compagnon, Bertrand Cantat, chanteur du groupe Noir Désir.

Voir des réactions de membres de notre réseau.
Plusieurs d’entre nous étaient present-es en 2003, lors de ses obsèques.
Condamné à une peine de huit ans de prison, Bertrand Cantat a été libéré en 2007, et il poursuit sa carrière.

La violence dans la famille reste la première cause de mort et d’invalidité des femmes agées de 15 à 44 ans. Dans tous les pays et dans tous les milieux sociaux, les brutalités du mari (ou compagnon, ou ex-compagnon) sont la forme la plus répandue de violence contre les femmes.

En France, on dénombre au moins une centaine de mortes et 15 000 blessées par an. L’Enquête nationale sur les violences envers les femmes en France (2000) a montré qu’un foyer sur dix est le lieu de violences conjugales masculines, et la situation est comparable aujourd’hui, ainsi que dans les pays voisins.

***

Rendez-vous le samedi 1er aout à partir de 15h30 au Café Ramus, 4 avenue du Père-Lachaise, métro Gambetta.

À 16h, nous irons ensemble dans le cimetière déposer des fleurs sur la tombe de Marie Trintignant (qui se trouve dans la 45e division), puis nous reviendrons au café pour des échanges feministes.

Merci de repondre si vous pensez venir !

J’apporterai des fleurs, et vous pouvez aussi en apporter. Nous les déposerons sur la tombe de Marie Trintignant en ayant une pensée solidaire pour toutes les femmes victimes d’un compagnon violent. Nous rappellerons notre devise : « Le féminisme n’a jamais tué personne, le machisme tue tous les jours » (Benoite Groult).

Adelphiquement*,
Florence Montreynaud

*« Adelphiquement » dérive d’« adelphite », notion groupant fraternité et sororité et qui pourrait remplacer la « fraternité » (sous-entendu « virile ») de la devise républicaine. En français, « soeur » et « frère » proviennent de deux mots différents. « Adelphite » est forme sur la racine grecque adelph - qui a donné les mots grecs signifiant « soeur » et « frère ».

Site : Encore féministes !

Mis en ligne le 26 juin 2015



Partagez cette page.
Share



Commenter ce texte
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

*    Nous suivre sur Twitter ou en créant une alerte Sisyphe dans les Actualités de Google.

© Sisyphe 2002-2014




Chercher dans ce site
Lire les articles de la page d'accueil


LES AUTRES BRÈVES
DE CETTE RUBRIQUE


mercredi 16 mai
Lancement du livre "Zéromacho" de Florence Montreynaud le 23 mai à Montréal
jeudi 8 mars
Conseil du statut de la femme - 8 mars, 8 raisons de se mobiliser contre la violence et le harcèlement à caractère sexuel
mardi 6 mars
FMHF - L’expérience des femmes victimes de violence dans le système de justice pénale : un parcours difficile. Rapport de recherche
dimanche 4 mars
Coalition féministe contre la violence envers les femmes (CFVF) : #etmaintenant ? - Des groupes promettent de talonner la classe politique !
dimanche 28 janvier
Des réactions à la tribune de 100 femmes françaises sur #MeToo et "la liberté d’importuner" des hommes
mardi 23 janvier
Mémoire de PDF Québec pour favoriser la pleine participation des Québécoises, de toutes origines, au marché du travail
mercredi 6 décembre
Ligue des Noirs du Québec - Grande manifestation pacifique devant le parlement fédéral à Ottawa le 14 décembre
dimanche 26 novembre
Violences faites aux femmes : sonnettes d’alarme !
lundi 20 novembre
Régine Laurent, récipiendaire du Prix Pour les droits des femmes 2017
vendredi 17 novembre
FMHF - Déjeuner des hommes pour l’élimination des violences envers les femmes - Invitation






http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Page d'accueil |Admin