| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Polytechnique 6 décembre 1989

| Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  



                   Sisyphe.org    Accueil                                                         







jeudi 3 mars 2016
Inutile, la Journée internationale des femmes ?

"N’oubliez jamais qu’il suffira d’une crise politique, économique ou religieuse pour que les droits des femmes soient remis en question. Ces droits ne sont jamais acquis. Vous devrez rester vigilantes votre vie durant." - Simone de Beauvoir

Montréal, le 3 mars 2016 – À une semaine du 8 mars, Journée internationale des femmes, deux ministres responsables de la condition féminine depuis l’élection du gouvernement Couillard, Lise Thériault et Stéphanie Vallée, semblent ignorer ce qu’est le féminisme voire, le rejeter. On apprend cette même semaine que la ministre de la Justice et Procureure générale du Québec a plaidé pour créer une nouvelle sorte de mariage qui n’offrirait aucune protection aux femmes. Depuis 2 ans, les attaques du gouvernement contre le réseau des centres de la petite enfance (CPE) et les coupes à répétition dans les services publics et dans les organismes communautaires ont des retombées négatives sur les femmes, au premier rang des proches aidantes, dites naturelles (sic !) et en tant que travailleuses dans ces services.

"Inutile, la Journée internationale des femmes ?" demande avec ironie la présidente de Pour les droits des femmes du Québec (PDF Québec), Michèle Sirois. « Devant tant d’enjeux et autant de reculs, les femmes pourraient être tentées de baisser les bras. Mais à l’image des premières féministes québécoises, telles Marie Gérin-Lajoie, Idola St-Jean, Thérèse Casgrain et bien d’autres, qui ont marché pendant 20 ans pour obtenir le droit de vote – il semble que de dire Let’s go les filles, ce n’était pas suffisant ! - on continue de se battre et, de temps en temps, de célébrer."

En effet, cette année, pour célébrer ce 8 mars qui pourrait être lugubre, PDF Québec, organisme féministe et mixte, a choisi d’inviter Boucar Diouf. Sous le thème de « Je suis "Charlotte", BOUCAR DIOUF, allié indéfectible de la lutte des femmes, mettra son chapeau de biologiste dans cette présentation pour regarder, sous un autre angle, ce combat qui est loin d’être terminé. S’il dit être "Charlotte", c’est parce qu’il s’identifie à toutes celles qui, partout sur la planète, se battent pour le droit à l’égalité entre les hommes et les femmes. Entre l’humour et la science, cette rencontre sera une occasion d’échanger avec lui en toute simplicité.

"À défaut d’avoir des ministres féministes, nous avons de plus en plus d’hommes féministes !", de conclure Michèle Sirois.

Source : Diane Guilbault, PDF Québec, courriel.

Mis en ligne sur Sisyphe, le 3 mars 2016



Partagez cette page.
Share



Commenter ce texte
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

*    Nous suivre sur Twitter ou en créant une alerte Sisyphe dans les Actualités de Google.

© Sisyphe 2002-2014




Chercher dans ce site
Lire les articles de la page d'accueil


LES AUTRES BRÈVES
DE CETTE RUBRIQUE


mercredi 20 septembre
CSF - Pour atteindre l’égalité, il faut appeler une femme une femme !
mardi 30 mai
"Un trop Grand Prix pour les femmes et les filles", une campagne de sensibilisation à l’exploitation sexuelle
lundi 27 mars
Gai Écoute Panels 2017, le 21 avril
vendredi 17 mars
Revue Relations - Violences faites aux femmes : le Québec à un tournant ?
dimanche 5 mars
"Dis, c’est quoi le féminisme ?" par Nadia Geerts
mardi 24 janvier
Conférence - Le racisme systémique entre justice sociale et persistance
jeudi 19 janvier
Le groupe de recherche d’intérêt public du Québec (GRIP-Q) à McGill : Contre les mascu au Rialto !
samedi 3 décembre
L’Université de Montréal se mobilise contre la violence faite aux femmes
samedi 26 novembre
Condition féminine Canada - Appel de candidatures de groupes pour la Commission de la condition de la femme des Nations Unies
vendredi 25 novembre
Condition féminine Canada - 16 jours d’actions contre les violences fondées sur le sexe






http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Page d'accueil |Admin