| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Polytechnique 6 décembre 1989

| Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  



                   Sisyphe.org    Accueil                                                         







lundi 29 novembre 2004
Le viol de guerre : une stratégie politique

CONFÉRENCE-PROJECTION À L’UQÀM

Le viol de guerre : une stratégie politique

Montréal, le 29 novembre 2004. Le 6 décembre 2004, de 12h30 à 14h, le Centre des Femmes de l’UQÀM, en collaboration avec Amnestie UQÀM, présente une conférence sur le viol de guerre en présence de Raymonde Provencher, réalisatrice du film-choc War Babies/Nés de la haine. Une projection du film suivra, de 14h à 15h30, dans la même salle DS-M465 au pavillon deSève, 320 Ste-Catherine Est, métro Berri-UQÀM.

Cet événement souligne la journée nationale de commémoration et d’action contre la violence faite aux femmes.

Nos pensées sont avec les familles de nos sœurs tombées sous les balles du tueur de Polytechnique, il y a 15 ans.

Réalisé en 2002, War Babies/Nés de la haine explore la relation entre les femmes violées et les enfants nés des crimes de guerre. Somaliennes, Haïtiennes, Musulmanes en Bosnie, Tutsies au Rwanda, avec courage, dans un plaidoyer d’aide et de justice, les victimes de viol et leurs enfants se racontent. Ce film a reçu de nombreux prix dont le Gémeau du Meilleur documentaire en 2003.

Raymonde Provencher signe des reportages d’information et des documentaires sur des questions internationales depuis bientôt trente ans. En 1983, elle créait Nord-Sud avec Robert Cornellier et Patricio Henriquez. Treize ans plus tard, les trois complices forment leur propre maison de production, Macumba international.

Sandrine Ricci, présidente du Centre des Femmes de l’UQÀM et étudiante à la maîtrise, fera une brève présentation. Dans le cadre de son mémoire en communication interculturelle, la conceptualisation du viol de guerre l’amène à considérer cet acte politique, non pas comme dommage collatéral ou fait de guerre à déplorer mais comme une manifestation discriminatoire genrée qui n’apparaît pas et ne disparaît pas avec les guerres. De la blague sexiste au viol de guerre, la violence contre les femmes doit se comprendre comme un continuum.

Le Centre des Femmes de l’UQÀM vous invite également à vous rendre sur la place du 6 décembre 1989, angle Decelles et Queen Mary à Montréal, pour la cérémonie organisée par la Fondation des victimes du 6 décembre contre la violence à partir de 16h30.

Le Centre des Femmes de l’UQÀM (CDF) est une association d’étudiantes qui s’est donnée pour mission d’informer et de sensibiliser la population uqàmienne aux réalités plurielles de la condition féminine par le biais d’événements culturels, de conférences, d’actions et d’initiatives multiples en lien avec l’actualité. Le CDF se veut un espace de solidarité pour toutes les étudiantes de l’UQÀM et souhaite tisser des liens signifiants avec la communauté montréalaise.

INFORMATIONS : 987-3000 poste 8940, centredesfemmes@uqam.ca
987-3000 poste 1938, aiuqam@uqam.ca

- 30 -

Source : Sandrine Ricci

Mis en ligne sur Sisyphe, le 30 novembre 2004



Partagez cette page.
Share



Commenter ce texte
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

*    Nous suivre sur Twitter ou en créant une alerte Sisyphe dans les Actualités de Google.

© Sisyphe 2002-2014




Chercher dans ce site
Lire les articles de la page d'accueil


LES AUTRES BRÈVES
DE CETTE RUBRIQUE


vendredi 2 décembre
6 décembre 1989 - Familles et survivantEs attendent toujours la réalisation des promesses électorales libérales quant au contrôle des armes ... et invitent le public à envoyer un message à Trudeau et Goodale
vendredi 5 décembre
La CLES souligne l’entrée en vigueur de la Loi sur la protection des collectivités et des victimes d’exploitation
vendredi 5 décembre
CSF - Journée nationale de commémoration et d’action contre la violence faite aux femmes - Agir ensemble pour que ça cesse !
mardi 2 décembre
Deux spectacles pour le 6 décembre - "En souvenir d’elles" à la Salle Claude-Champagne (OUM) et "Quatorze voix unies..." au Théâtre Outremont
vendredi 28 novembre
Chaire Claire-Bonenfant - S’unir contre la violence faite aux femmes
jeudi 27 novembre
Encore féministes ! Paris, samedi 6 décembre à 19h : commémoration du massacre anti-féministe à la Polytechnique de Montréal
mardi 25 novembre
Condition féminine Canada - 16 jours d’activités contre la violence faite aux femmes
lundi 24 novembre
Table ronde - Féminicide, mémoire et reconnaissance
lundi 24 novembre
28 novembre - 25 ans après Polytechnique. Contrer l’effacement, créer sa place
dimanche 23 novembre
Jusques à quand ? par Andrée Yanacopoulo, PDF Québec






http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Page d'accueil |Admin