| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Polytechnique 6 décembre 1989

| Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  



                   Sisyphe.org    Accueil                                                         







jeudi 2 juin 2016
"Acheter du sexe n’est pas un sport" - Campagne de sensibilisation visant à contrer l’exploitation sexuelle


Montréal, le 1er juin 2016 – Le Phare des Affranchi-es, en collaboration avec le Y des femmes de Montréal (YWCA), la Concertation des luttes contre l’exploitation sexuelle (CLES), le Comité d’action contre la traite humaine interne et internationale (CATHII) et le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Centre-Sud-de-l’Ile-de-Montréal, est fier de lancer la campagne « Acheter du sexe n’est pas un sport », afin de sensibiliser la population et les touristes, à l’exploitation sexuelle qui croit de manière alarmante pendant les grands événements sportifs. Cette campagne est financée par le Secrétariat à la condition féminine du Québec et regroupe un grand nombre de signataires.

À quelques jours du Grand Prix, événement sportif international tristement reconnu comme étant des plus ravageurs en matière de traite humaine, la campagne vise à lutter contre la banalisation de l’exploitation sexuelle. La sensibilisation a débuté hier à l’aide d’un affichage urbain dans des endroits stratégiques de Montréal et les environs, notamment sur des autobus de la STM et sur les autoroutes. Un camion publicitaire lumineux défilera dans la ville, près des rues Ste-Catherine et Crescent aux heures de grande affluence entourant les festivités du Grand Prix.

Dans un deuxième temps, la campagne battra son plein dans les médias sociaux grâce à la participation de personnalités publiques qui ont accepté de promouvoir le slogan en prêtant leur visage pour appuyer la cause. « Il est impératif pour le comité qui a contribué à cette campagne, de changer les mentalités. Nos valeurs modernes devraient rester nobles et non pas déraper dans des extrêmes comme nous le faisons actuellement avec la banalisation de la marchandisation du corps.

Acheter du sexe n’est pas un sport, donc contribuer au commerce du sexe ne devrait pas être considéré comme un divertissement « accepté » ou « correct ». Les gens doivent comprendre que l’esclavage n’a pas été aboli en 1834, qu’il existe encore aujourd’hui et ici. Il est de notre responsabilité à tous d’agir », comme l’a souligné Nathalie Khlat, présidente et co-fondatrice du Phare des Affranchi-es.

Le Phare des Affranchi-es conscientise, par des actions concrètes et globales, les gouvernements, les organismes et le public à l’esclavage moderne afin que la problématique soit reconnue et que la lutte pour la contrer soit organisée et efficace.

Source :

. Nathalie Khlat, Présidente, Le Phare des Affranchi-es - 514-291-6613
. Éliane Legault-Roy, Responsable des communications à la CLES : 514-750-4535

Mis en ligne sur Sisyphe, le 2 juin 2016



Partagez cette page.
Share



Commenter ce texte
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

*    Nous suivre sur Twitter ou en créant une alerte Sisyphe dans les Actualités de Google.

© Sisyphe 2002-2014




Chercher dans ce site
Lire les articles de la page d'accueil


LES AUTRES BRÈVES
DE CETTE RUBRIQUE


lundi 2 octobre
Les hommes alliés contre les violences faites aux femmes - Lancement de la 4ème capsule
jeudi 28 septembre
Invitation de La CLES - Journée internationale de non-prostitution : grande soirée sur le thème "Les jeunes féministes et la position abolitionniste"
mercredi 20 septembre
CSF - Pour atteindre l’égalité, il faut appeler une femme une femme !
mardi 30 mai
"Un trop Grand Prix pour les femmes et les filles", une campagne de sensibilisation à l’exploitation sexuelle
lundi 27 mars
Gai Écoute Panels 2017, le 21 avril
vendredi 17 mars
Revue Relations - Violences faites aux femmes : le Québec à un tournant ?
dimanche 5 mars
"Dis, c’est quoi le féminisme ?" par Nadia Geerts
mardi 24 janvier
Conférence - Le racisme systémique entre justice sociale et persistance
jeudi 19 janvier
Le groupe de recherche d’intérêt public du Québec (GRIP-Q) à McGill : Contre les mascu au Rialto !
samedi 3 décembre
L’Université de Montréal se mobilise contre la violence faite aux femmes






http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Page d'accueil |Admin