| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Polytechnique 6 décembre 1989

| Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  



                   Sisyphe.org    Accueil                                                         







dimanche 9 octobre 2016
L’égalité hommes/femmes dans la jeune génération : un défi encore à atteindre, par Nicole Moreau

Nous, les Québécois-es, nous nous réclamons beaucoup du principe d’égalité hommes/femmes comme caractéristique de notre société. Il s’agit là d’une valeur avec laquelle je suis en parfait accord. Toutefois, soyons lucides, elle n’est pas atteinte, même pas pour la jeune génération, celle des adolescent-es par exemple.

J’en veux pour indication claire un incident que je viens tout juste de vivre. En allant à la bibliothèque municipale, pas très loin de chez moi, j’ai croisé un groupe de jeunes d’environ 15 ou 16 ans. L’un d’entre était au téléphone avec un de ses amis. Il s’est vanté d’avoir été "sucée" par une fille. Le copain lui a répondu que cette fille était une "traînée", ne sachant pas ce que ça voulait dire, un garçon du groupe lui a expliqué que cette fille pouvait être considérée comme une prostituée.

Il ne semblait venir à l’esprit à aucun des membres de ce groupe de se questionner sur ce jugement pour le moins sévère de la sexualité de la fille, ni non plus de celle du garçon qui avait bénéficié de "cette faveur". Les garçons de cet âge continuent à juger négativement les filles qui acceptent d’avoir une sexualité active, mais sont loin de juger leur propre attitude. Il y a là un exemple clair du deux poids deux mesures et de discrimination patente. C’est d’autant plus injuste que le plus souvent les filles qui acceptent la demande de fellation d’un garçon sont mises devant un choix impossible : si elles ne le font pas, elles ne sont pas "cool", elles sont "niaiseuse", si elles le font, elles sont des traînées.

Je m’interroge sur l’éducation reçue à la maison chez ces jeunes qui viennent sans aucun doute d’un milieu très favorisés puisqu’ils étaient sur le terrain d’une école privée et semblent y être entrés. Je m’interroge aussi sur le fait que ces jeunes ne pensent aucunement au fait que cet incident peut peut-être devenir l’origine d’un processus d’intimidation de cette fille à l’école ou encore sur le web. Pourtant, sont nombreux les exemples des conséquences désastreuses que de tes comportements peuvent avoir sur la vie d’une personne.

Il me paraît clair que les programmes d’éducation à la sexualité devraient faire partie intégrante du cursus scolaire dans toutes les écoles si on veut viser des relations plus égalitaires, plus harmonieuses entre les hommes et les femmes dans notre société. Je sais qu’il existe un projet pilote à cet effet, annoncé en octobre 2015, dans une quinzaine d’écoles. J’espère qu’il soit étendu, le plus rapidement possible, à toutes les écoles et intégré dans le programme de formation si bien que les écoles privées y seraient également soumises.

Mis en ligne sur Sisyphe, 2 octobre 2016



Partagez cette page.
Share



Commenter ce texte
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

*    Nous suivre sur Twitter ou en créant une alerte Sisyphe dans les Actualités de Google.

© Sisyphe 2002-2014




Chercher dans ce site
Lire les articles de la page d'accueil


LES AUTRES BRÈVES
DE CETTE RUBRIQUE


samedi 3 décembre
L’Université de Montréal se mobilise contre la violence faite aux femmes
samedi 26 novembre
Condition féminine Canada - Appel de candidatures de groupes pour la Commission de la condition de la femme des Nations Unies
vendredi 25 novembre
Condition féminine Canada - 16 jours d’actions contre les violences fondées sur le sexe
samedi 19 novembre
Le Conseil du statut de la femme demande une enquête indépendante sur le racisme systémique envers les Premières Nations
mercredi 9 novembre
MMF - 25 novembre 2016 : Debout contre les violences contre les femmes !
lundi 31 octobre
Question trans - Moratoire sur le projet de loi C-16, pétition
vendredi 28 octobre
Secrétariat à la condition féminine du Québec - Stratégie gouvernementale pour prévenir et contrer les violences sexuelles 2016-2021
jeudi 27 octobre
Le Conseil du statut de la femme présente la recherche "L’engagement des femmes dans la radicalisation violente"
jeudi 20 octobre
Agressions sexuelles - Le Conseil du statut de la femme presse le gouvernement d’agir
mardi 18 octobre
Des Canadiennes honorées par le gouverneur général pour leur contribution à l’avancement de l’égalité entre les sexes






http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Page d'accueil |Admin