| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Polytechnique 6 décembre 1989

| Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  



                   Sisyphe.org    Accueil                                                         







mercredi 20 septembre 2017
CSF - Pour atteindre l’égalité, il faut appeler une femme une femme !

Montréal, le 19 septembre 2017 - Pour sa première sortie publique, que nous propose la présidente du Conseil du statut de la femme ? Un changement de nom qui reprend l’idée reçue selon laquelle le féminisme est une menace aux hommes et qu’il faudrait les inclure dans le vocable !

Le droit à l’égalité des femmes est un concept établi dans le droit québécois qui doit être promu par les gouvernements. L’égalité de fait est loin d’être atteinte et banaliser ce fait met en danger les acquis.

Parler de Gender equality est encore plus dommageable en faisant disparaître le mot femme du discours public. Pourquoi chercher un langage neutre alors que le droit à l’égalité des femmes est menacé ? « Pour atteindre l’égalité, il ne faut pas viser l’égalité des genres, mais bien faire disparaitre le genre, ces stéréotypes qui contribuent à justifier et maintenir l’infériorisation des femmes », rappelle la présidente de Pour les droits des femmes du Québec (PDF Québec), Michèle Sirois. « Et pour atteindre l’égalité, il faut appeler une femme une femme ! »

L’égalité des sexes passe par la disparition des stéréotypes de genre

Les stéréotypes sexuels sont toujours aussi présents dans nos sociétés et même, ces dernières années, ils ont connu un regain de visibilité. On pense notamment aux manuels scolaires qui véhiculent des images stéréotypées comme dans les livres du cours Éthique et culture religieuse. Pourtant, l’article 5 de la Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes stipule que les États signataires s’engagent à lutter contre ces stéréotypes. Mettre l’égalité des genres comme objectif est contraire aux engagements du Québec à l’égard des femmes.

Le CSF doit se centrer sur le droit à l’égalité des femmes

Malgré des progrès réels en matière de droits, les inégalités entre les hommes et les femmes sont encore importantes : les violences contre les femmes, les écarts salariaux, leur faible présence dans les secteurs porteurs comme l’informatique et l’intelligence artificielle en sont quelques exemples. « Le nom actuel du Conseil du statut de la femme traduit bien son mandat et celui-ci est toujours justifié », a rappelé Mme Sirois. « Et ce nom est très inclusif puisqu’il englobe tout de même un peu plus de la moitié de la population du Québec ! »

Le Conseil doit se centrer sur sa mission qui est celle de promouvoir et défendre les droits des femmes. « Le CSF a une responsabilité à l’égard des femmes et ne doit pas les trahir », de conclure Mme Sirois.

Source : Diane Guilbault, Vice-présidente
PDF Québec

Mis en ligne sur Sisyphe, le 20 septembre 2017



Partagez cette page.
Share



Commenter ce texte
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

*    Nous suivre sur Twitter ou en créant une alerte Sisyphe dans les Actualités de Google.

© Sisyphe 2002-2014




Chercher dans ce site
Lire les articles de la page d'accueil


LES AUTRES BRÈVES
DE CETTE RUBRIQUE


lundi 18 mars
Des livres en solde aux éditions Sisyphe
jeudi 7 mars
Le 8 mars : une occasion de rappeler le droit des femmes à vivre en sécurité - Action ontarienne contre la violence faite aux femmes
jeudi 7 mars
Plus de 10 000 demandes d’hébergement refusées chaque année : cri d’alarme des maisons pour ne plus dire "NON" !
mardi 5 mars
PDF Québec - Les fées ont toujours soif !
mercredi 28 novembre
De la couleur contre la douleur : Un appel politique pour la fin des violences envers les femmes
samedi 24 novembre
Fédération des maisons d’hébergement pour femmes - 12 jours d’action : les femmes violentées manquent de services au Québec !
mercredi 31 octobre
La CLES - Réaction aux prises de position de la FFQ sur la prostitution
lundi 8 octobre
Brigitte Paquette, "La déferlante #MoiAussi. Quand la honte change de camp"
dimanche 30 septembre
Conférence publique - Sortir de la prostitution, socialement, politiquement, juridiquement
dimanche 16 septembre
La CLES exhorte les partis à faire connaître leurs engagements en matière d’exploitation sexuelle






http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Page d'accueil |Admin