| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Polytechnique 6 décembre 1989

| Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  



                   Sisyphe.org    Accueil                                                         







mardi 25 mars 2003
Les Nations-Unies peuvent et doivent imposer un cessez-le-feu, par Élaine Audet et Micheline Carrier

Comment comprendre l’impuissance affichée par l’ONU depuis le début de l’invasion illégale de l’Irak par les forces anglo-étatsuniennes quand existerait dans la Charte des Nations-Unies une résolution permettant d’imposer la paix ou de la restaurer ?

La Résolution 377 permet, en effet, aux membres de l’Assemblée générale de l’ONU de « maintenir ou de restaurer la paix et la sécurité », en recourant à une procédure nommée « S’unir pour la paix » (Uniting for Peace). Ce recours intervient à l’Assemblée générale de l’ONU, où le droit de veto n’existe pas, lorsque le veto d’un de ses membres paralyse le Conseil de sécurité.

Les États-Unis ont eux-mêmes utilisé avec succès un tel recours dix fois dans le passé. Le plus célèbre recours à cette procédure remonte à l’époque de la nationalisation du Canal de Suez par l’Égypte en 1956. Face au veto de la France et de la Grande-Bretagne au Conseil de sécurité, ces deux puissances ayant occupé avec Israël la zone nord du canal, les États-Unis avaient alors réclamé la convocation d’urgence de l’Assemblée générale de l’ONU pour exiger un cessez-le-feu immédiat et le retrait de toutes les forces d’invasion. Les armées d’occupation des trois pays ont dû se retirer.

Craignant de voir la Résolution 377 utilisée pour empêcher leur invasion de l’Irak, récemment, les États-Unis ont adressé une lettre à toutes les nations du monde leur demandant de ne pas réclamer une session d’urgence de l’Assemblée générale sous prétexte qu’une telle action n’influerait pas sur leur décision d’intervenir en Irak, ne ferait qu’accroître les divisions au sein des Nations-Unies et causerait encore plus de tort à cette institution.

Plusieurs pays ont reconnu avoir reçu cette lettre d’intimidation. En guise de réaction, le parlement russe vient d’approuver une résolution chargeant le président Poutine de réclamer une telle session d’urgence de l’Assemblée générale.

Les forces de la paix à travers le monde doivent se mobiliser pour réclamer que leur gouvernement appuie cette demande de la Russie. Il s’agit non seulement de condamner l’agression illégitime et illégale des États-Unis contre l’Irak, mais également d’exiger un cessez-le-feu immédiat et le retrait de toutes les forces armées anglo-américaines de ce pays.

SOURCE : Center for Constitutional Rights (CCR)
http://www.ccr-ny.org/v2/home.asp

NUMÉROS ET ADRESSES UTILES POUR RÉAGIR

AU CANADA

Pour faire pression sur le gouvernement canadien en ce sens, nous pouvons téléphoner sans frais à 1-866-880-4378 ou écrire au ministre des Affaires étrangères du Canada, M. Bill Graham à : Graham.B@parl.gc.ca

Pour s’opposer à l’Alliance canadienne qui voudrait que le Canada aille en guerre :
M. Stephen Harper, télécopieur des bureaux à Ottawa : 613-234-4478 et à Calgary : 403-269-4077. Son courriel : Harper.S@parl.gc.ca

EN FRANCE

Pour écrire au ministre des Affaires étrangères de la France, M. Dominique de Villepin :

http://www.diplomatie.gouv.fr/courrier/default.asp?lang=fr

ONU

Pour signer la pétition en faveur d’une session d’urgence de l’Assemblée générale des Nations-Unies : pétition ou Greenpeace

Documents :
résolution 377

Recours à la Résolution 377

Mis en ligne sur Sisyphe le 25 mars 2003

P.S. La diffusion de ce texte est fortement encouragée.



Partagez cette page.
Share



Commenter ce texte
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

*    Nous suivre sur Twitter ou en créant une alerte Sisyphe dans les Actualités de Google.

© Sisyphe 2002-2014




Chercher dans ce site
Lire les articles de la page d'accueil


LES AUTRES BRÈVES
DE CETTE RUBRIQUE


jeudi 4 mai
Groupe Femmes, Politique et Démocratie - Session SimulACTIONS les 10 et 11 juin
lundi 27 mars
Le GFPD - Les Journées régionales municipales en Jamésie (Chibougamau)
lundi 27 mars
Laboratoire de l’égalité - Nouveau ’Pacte de l’égalité’ proposé aux candidat-es à la présidentielle
samedi 4 mars
8 mars 17 - Féminisme & laïcité. Questionnaire des VigilantEs à l’intention des candidat-e-s à l’élection présidentielle 2017
mardi 17 janvier
Marche des femmes à Washington
jeudi 10 novembre
GFPD - Session SimulACTIONS à Montmagny pour favoriser l’implication des femmes en politique
lundi 12 septembre
Parité femmes-hommes : le Groupe Femmes, Politique et Démocratie interpelle les candidatEs à la course à la chefferie du Parti Québécois
mardi 21 juin
Condition féminine Canada - Appel de candidature pour les Prix du Gouverneur général du Canada commémorant l’affaire "personne". Jusqu’au 10 juillet
vendredi 26 février
Femmes, féministes et indépendantistes - Le 8 mars au Lion d’Or
jeudi 15 octobre
Formations du Groupe Femmes, Politique et Démocratie en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine






http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Page d'accueil |Admin