| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Polytechnique 6 décembre 1989

| Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  



                   Sisyphe.org    Accueil                                                         







avril 2003
Les femmes et le débat constitutionnel au Québec, par Élaine Audet

Le livre de Chantal Maillé, Cherchez la femme/Trente ans de débats constitutionnels au Québec (1), montre l’importance de la participation des femmes à ces débats, analyse leurs contributions et questionne les explications données pour justifier leur faible présence en politique. Afin de cerner leur intérêt pour ces questions, Maillé a interrogé trente femmes, citoyennes engagées ou leaders d’opinion dans leur communauté. Elle conclut en suggérant quelques pistes de solution pour favoriser l’engagement des femmes en politique.

Selon Chantal Maillé, on a organisé au Québec le débat sur la démocratie ou sur la citoyenneté selon une logique qui peut facilement rendre les femmes invisibles. Une logique se limitant à la question ethnique (anglophones, francophones, autochtones), ou territoriale (provinces, régions, gouvernement central). Dans ces catégories, on peut passer les femmes sous silence parce qu’elles sont à la fois partout et dispersées.

La victoire de l’individualisme ?

Pour l’auteure, les anciens lieux d’appartenance ne peuvent rendre compte du monde d’aujourd’hui. Elle reconnaît cependant que la déconstruction postmoderne, dont elle s’inspire, est une entreprise qui déstabilise toute forme d’action collective et empêche l’adoption d’une position commune. On retrouve cette même vision des choses à propos de la prostitution, quand on met l’accent uniquement sur la liberté de choix individuelle sans voir les conséquences sociales désastreuses pour la collectivité d’une éventuelle libéralisation totale du système proxénète.

Il s’agit d’une analyse inspirée par le conditionnement idéologique néolibéral, promu à grand renfort par les médias, à l’encontre des grands mouvements actuels de solidarité et de résistance. Contrairement à ce que suggère l’analyse postmoderne, soutenue par Maillé, il est toujours possible de trouver des lieux d’appartenance collective où l’on peut conjuguer les différentes facettes de notre identité dans l’inclusion et la reconnaissance des différences.

Un système politique reproduisant l’exclusion

Le point central de l’essai de Chantal Maillé consiste, cependant, à réfuter l’explication de la faible présence des femmes dans le domaine politique par leur socialisation différente et leur manque de compétence. Selon elle, une telle affirmation vise à camoufler que le manque de représentation politique des femmes provient d’une discrimination systémique au sein des institutions politiques. L’essentiel étant de reproduire le modèle homogène d’hommes blancs, hétérosexuels de la classe moyenne, bien scolarisés et l’exclusion des groupes marginalisés (femmes, communautés culturelles, etc.).

Maillé conclut en se demandant si la solution à la faible présence des femmes dans les lieux de pouvoir ne passe pas par l’adoption de mesures structurelles comme des quotas, des sièges réservés aux femmes ou encore un système paritaire. Elle rejoint ainsi les conclusions du Colloque Féminisme et démocratie qui se tenait à Montréal en janvier 2003. Quant à la proportionnelle, elle lui semble plus équitable pour les partis minoritaires et davantage en accord avec la promotion de la diversité et de la représentation sociale.

(1) Chantal Maillé, Cherchez la femme/Trente ans de débats constitutionnels au Québec, Montréal, Remue-ménage, 2002.



Partagez cette page.
Share



Commenter ce texte
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

*    Nous suivre sur Twitter ou en créant une alerte Sisyphe dans les Actualités de Google.

© Sisyphe 2002-2014




Chercher dans ce site
Lire les articles de la page d'accueil


LES AUTRES BRÈVES
DE CETTE RUBRIQUE


lundi 27 mars
Le GFPD - Les Journées régionales municipales en Jamésie (Chibougamau)
lundi 27 mars
Laboratoire de l’égalité - Nouveau ’Pacte de l’égalité’ proposé aux candidat-es à la présidentielle
samedi 4 mars
8 mars 17 - Féminisme & laïcité. Questionnaire des VigilantEs à l’intention des candidat-e-s à l’élection présidentielle 2017
mardi 17 janvier
Marche des femmes à Washington
jeudi 10 novembre
GFPD - Session SimulACTIONS à Montmagny pour favoriser l’implication des femmes en politique
lundi 12 septembre
Parité femmes-hommes : le Groupe Femmes, Politique et Démocratie interpelle les candidatEs à la course à la chefferie du Parti Québécois
mardi 21 juin
Condition féminine Canada - Appel de candidature pour les Prix du Gouverneur général du Canada commémorant l’affaire "personne". Jusqu’au 10 juillet
vendredi 26 février
Femmes, féministes et indépendantistes - Le 8 mars au Lion d’Or
jeudi 15 octobre
Formations du Groupe Femmes, Politique et Démocratie en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine
vendredi 13 mars
PDF Québec s’inquiète de la situation au Conseil du statut de la femme






http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Page d'accueil |Admin