| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Polytechnique 6 décembre 1989

| Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  



                   Sisyphe.org    Accueil                                                         







samedi 23 avril 2005
Habemus papam !

par Jocelyn Bézecourt

Habemus papam ! Ou plus exactement, ILS ont un pape car cette anecdote vaticane nous passionne autant que la question de la virginité de Marie. Et pas n’importe quel pape : avec l’élection du Panzerkardinal Joseph Ratzinger, c’est l’héritage de l’Inquisition qui prend la direction du Vatican (mais l’avait-il jamais quittée ?).

Ratzinger était en effet le préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi qui a succédé à la sinistre Sacrée Congrégation de l’Inquisition romaine et universelle. Le programme du nouveau pape est simple et bien connu puisqu’il a déjà été exprimé dans de nombreux textes officiels écrits pour le despote précédent : on ne trahira pas son esprit en disant que pour lui les femmes sont des pécheresses, le divorce une abomination, l’avortement un crime, les défenseurs de la laïcité et les athées des chiens d’infidèles, sans oublier qu’il s’est attaché à combattre avec beaucoup d’énergie la théologie de la libération.

Quant à la conception chrétienne de la démocratie, le mode de son élection suffit à en donner l’essence : le conclave est constitué uniquement de cardinaux (des hommes évidemment) âgés de moins de 80 ans (les vieux seraient des individus de seconde classe ?) dont quasiment tous (113 sur 115) ont été nommés par Jean Paul II. Autant dire que les électeurs ont été choisis sur mesure par un Jean Paul II soucieux d’assurer sa succession à l’identique de son pontificat, ce qui a permis à l’Opus Dei d’entrer au plus haut de la secte catholique.

Ratzinger pape n’est donc une surprise que pour ceux qui aiment à se bercer de l’illusion d’une "ouverture" de l’Eglise, misère d’une foi aveugle qui met la raison sous le boisseau. Une Eglise catholique humaniste et soucieuse des droits humains est un oxymore ; l’institution reste fidèle à ce qu’elle a toujours été avec l’accession de Ratzinger au trône.

www.atheisme.org

Lire également :

Entre liesse et tristesse
Proche de l’extrême-droite catholique : Josef Ratzinger, digne successeur de Karol Woltyla
Un ultra-réactionnaire élu pape



Partagez cette page.
Share



Commenter ce texte
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

*    Nous suivre sur Twitter ou en créant une alerte Sisyphe dans les Actualités de Google.

© Sisyphe 2002-2014




Chercher dans ce site
Lire les articles de la page d'accueil


LES AUTRES BRÈVES
DE CETTE RUBRIQUE


mercredi 18 février
"Blasphémateur", récit d’un emprisonnement, par Ana Pak
lundi 7 janvier
Les folies des religions devriendront-elles la folie des juges ?
jeudi 15 juillet
La "tentative" d’ordonner une femme, un "délit" plus grave que les actes de prêtres agresseurs d’enfants
mercredi 16 juin
Une lettre au cardinal Ouellet : cessez de vouloir contrôler les femmes
mercredi 20 janvier
13 malentenduEs, la part manquante des Évangiles.
samedi 7 avril
Importance des religions dans la société québécoise
lundi 2 avril
La religion dans l’espace public (Revue Relations de mai)
dimanche 1er avril
Droits des femmes et pratiques religieuses - Quels accommodements raisonnables ?
samedi 1er avril
La lutte contre les droits des victimes du clergé catholique, par Martin Dufresne
vendredi 27 mai
Défiant le pape, neuf femmes seront ordonnées prêtres ou diacres au Québec








> Habemus papam !
16 novembre 2006
> Habemus papam !
1er juillet 2005, par charlotte R
> Habemus papam !
24 avril 2005



> Habemus papam !
16 novembre 2006   [retour au début des forums]

Je n’aime pas ce pape.

Je me considére comme féministes.

Mais je suis choqué quand vous dite qu’une église catholique ouverte et humaine est un oxymore.

Non ce n’est pas un oxymore, c’est juste une utopie.

Comme un monde idéal, dit t’on que c’est un oxymore ?

[Répondre à ce message]

> Habemus papam !
1er juillet 2005, par charlotte R   [retour au début des forums]

décidement, avec toute la meilleur volonté du monde , je ne pourrai jamais être féministe, vous dites trop de conneries !
oui, bien sur, Benoît XVI est un nazi oublié du procès de Nuremberg, un fasho notoire, sexiste et reponsable du sida ; d’ailleurs, je crois qu’il va précher une croisade contre les athés très prochainement, et faire un coup d’état pour restaurer Vichy !
vous faites pitié.
je suis dans une prépa de sensibilité communiste, et je peux vous assurer qu’aucun prof n’oserait balancer ce genre de conneries.
traiter J-P II d’extreme-droite conservateur/facho/integriste est un peu fort quand on sait qu’il a contribué a la libération des peuples de l’est, qu’il s’est sans cesse élevé contre toutes sortes de dicature, et qu’il a sans cesse preché la paix, meme lorsque les américains lui offraient une belle médaille pour l’amadouer ; il a accordé une place plus grande aux laics, tous sexes confondus.
je tiens a vous rappeler que le catholicisme est la religion la plus feministe qui soit : contrairement a tout ce que les gens sans instructions croient, dés le moyen-age les femmes avaient une âme, et une place privilégiée dans la société, elles étaient idolatrées et respectées par les hommes : lisez Chrétien de Troyes ! or, au moyen-age, tous étaient......catholiques !! ça alors ! comment ça ? les femmes n’étaient pas brûlées sur un bucher ? m’aurait-on menti ?
quand à la démocratie, elle a toujours été respectée par les cathos, vu que le Pape est élu depuis......le début !!!ah, c’est vrai, ma petite soeur de 5 ans n’a pas "droit de vote", mais en meme temps, seuls les cardinaux, éclairés et conscients de tous les enjeux, représentant de toutes les communauté me semblent dignes d’être électeurs.
les femmes dans tout ça ? les femmes dans les valeurs chrétiennes échappent à devenir un objet sexuel, qui doit plaire aux hommes grace a un corps parfait et des idées connes. elle devient une personne respectable et respectée, non pas sur son passé, ses relations, sa vie , mais sur son essence même d’être femme.
Benoît XVI est un homme hautement intelligent, qui parle plusieurs langues, fait parti de l’académie des sciences, a réussi a renouer avec moscou et l’église orthodoxe (génie de diplomatie), et éveilles les passions chez les jeunes, qui seront nombreux en allemagne, tous sexes confondus.
je suis une catho, je suis une femme,
et j’ai une place magnifique dans ma religion, que je n’échangerai pour rien au monde,
vous vous êtes planté de religion, ou vous avez lu Dan Vinci Code pour vos sources.

[Répondre à ce message]

    > Habemus papam !
    6 novembre 2006, par
    Champion Maurice   [retour au début des forums]
    Croyances et schizophrénie


    Croyances et schizophrénie.
    De quelle manière Dieu communique-t-il avec ses prophètes ?
    Un prophète, c’est une personne qui est certaine d’être en communication avec Dieu et qui est reconnue par les religions.

    Un schizophrène en psychose hallucinatoire, c’est une personne qui est certaine que Dieu communique avec elle et admise en psychiatrie.
    Qui parle ? Qui montre ? ; Le psychotique souscrit sans réserve au monde de l’irréalité, le moteur des croyances.

    Ce qui est écrit dans la notice pharmaceutique d’un antipsychotique de dernière génération : « ... est utilisé pour traiter une maladie qui s’accompagne de symptômes tels que entendre, voir et sentir des choses qui n’existent pas, avoir des croyances erronées... »
    Croyez-vous réellement que Jeanne d’Arc ait reçu un portable et que l’on lui ait parlé en Lorrain ; NON, uniquement une psychose hallucinatoire auditive qui a fait d’Elle une héroïne puis une victime à l’aube de sa vingtième année.

    Dieu n’est que l’invention de schizophrènes en état de perceptions hallucinatoires.
    Les « saintes » écritures interprètent les délires mystiques psychotiques donnant un corps de « vérité » aux perceptions hallucinatoires.

    On en parle aussi dans les forums.Forum « Cef » des religieuses.
    Les religieuses, aussi, se posent la question.
    « Je me permets de poser la question de la frontière entre la vérité ou réalité et les délires mystiques.
    La psychologisation de la société fait que l’on a tendance à tout vouloir expliquer par une théorie quelconque, là où il faut ne voir que la Providence, la Grâce, ou l’action de Dieu.
    D’un autre côté, quand peut-on dire qu’il y a "délire mystique" ? A quel moment une personne peut elle sombrer dans la maladie mentale par rapport a cela ?
    Je pense que les religieuses de tous ordres doivent bien choisir leurs novices. Sur quelles bases parviennent-elles à trouver celles qui sont animées par la volonté de Dieu plus que par un désordre psychique ? »

    Forum « Doctissimo ».
    Extrait du thème : les schizophrènes célèbres.
    « Si le christ était vivant aujourd’hui, que dirait-on de lui hein ?
    A son époque, les gens entendant les voix de "Dieu" était considéré comme des prophètes immortels mais les temps changent.
    Naïfs sont ceux qui pensent que le Christ était sain d’esprit. »

    Un père en prise avec cette « maladie de la croyance ».
    Sortons nos enfants de la psychiatrie, chacun est concerné.
    Maurice Champion. http://monsite.orange.fr/champion20
    Cordialement.

    [Répondre à ce message]

> Habemus papam !
24 avril 2005   [retour au début des forums]

Grâce à Dieu, les femmes n’accèderont à jamais à la Papauté...ce n’est pas dans leur vocation

[Répondre à ce message]

http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Page d'accueil |Admin