| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Polytechnique 6 décembre 1989

| Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  



                   Sisyphe.org    Accueil                                                         







lundi 25 avril 2005
Devons-nous sanctionner des crimes qui n’ont pas encore été commis ?

par Guy Roy

Même après avoir abandonné Jeff Filion à son sort à la suite de l’utilisation de sa cause de manière démagogique, l’ADQ persévère et lève maintenant l’étendard de la vengeance et de la haine dans un procès public contre des crimes qui n’ont pas encore été commis. C’est toute la présomption d’innocence qui est remise en question. Imaginez-vous condamné-e-s par une opinion plus ou moins fabriquée par ce type de parti à l’aulne de ceux qui allument vite les bûchers de l’intolérance et du lynchage public.

C’est ce que l’ADQ annonce comme stratégie de lutte à la récidive.

Quel procès, après ces campagnes de dénigrement pour des criminel-le-s ayant payé leur dette à la société ? Serait-il vraiment bénéfique pour les enfants que le système judiciaire s’acharne ?

Les droits des enfants ont fait l’objet de débats publics et des lois de protection de la jeunesse ont été adoptées. D’un côté, la droite en appelle de leur sécurité en demandant des couvre-feux et plus de répression au lieu d’éducation civique et, de l’autre, elle s’élève hypocritement contre les libérations conditionnelles, i.e. la possibilité de se réformer après un crime, parce que les enfants seraient menacé-e-s.

C’est une démagogie de bas étage qui escamote des solutions déjà trouvées, comme Parents-Secours, qui offre une assistance directement par des citoyen-ne-s vigilant-e-s, ou des services spécialisés comme la maison pour enfants dans St-Roch.

L’ADQ avance sur un terrain miné qui devrait susciter une réplique des criminologues, des intervenant-e-s auprès de la jeunesse et de tout citoyen-ne qui rejette la menace suspendue au-dessus de sa tête de campagnes haineuses contre des criminel-le-s capables de réhabilitation grâce au précieux travail des agent-e-s correctionnel-le-s souvent limité-e-s dans leurs budgets d’opération. En niant toute efficacité des programmes de libération conditionnelle comme incitatifs à la réhabilitation, l’ADQ néglige tous les progrès des sciences humaines depuis Pinel et qui ont fait évoluer les institutions pénitentiaires.

En somme, l’ADQ se pointe encore comme l’instrument d’une politique réactionnaire qui ne répond à aucun besoin ni des criminel-le-s réformé-e-s, ni des enfants menacés, mais qui n’a d’objectif que de flatter les futur-e-s électeur-trice-s abusé-e-s sans considération pour les progrès de société. Il faut sans doute y passer pour que les autres partis traditionnels, sans audace devant la médiocrité des solutions, se concertent pour maintenir le statu quo, peu soucieux qu’ils sont de faire la promotion d’un bien commun nouveau à trouver.

Mis en ligne sur Sisyohe, le 25 avril 2005.



Partagez cette page.
Share



Commenter ce texte
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

*    Nous suivre sur Twitter ou en créant une alerte Sisyphe dans les Actualités de Google.

© Sisyphe 2002-2014




Chercher dans ce site
Lire les articles de la page d'accueil


LES AUTRES BRÈVES
DE CETTE RUBRIQUE


samedi 4 mars
8 mars 17 - Féminisme & laïcité. Questionnaire des VigilantEs à l’intention des candidat-e-s à l’élection présidentielle 2017
mardi 17 janvier
Marche des femmes à Washington
jeudi 10 novembre
GFPD - Session SimulACTIONS à Montmagny pour favoriser l’implication des femmes en politique
lundi 12 septembre
Parité femmes-hommes : le Groupe Femmes, Politique et Démocratie interpelle les candidatEs à la course à la chefferie du Parti Québécois
mardi 21 juin
Condition féminine Canada - Appel de candidature pour les Prix du Gouverneur général du Canada commémorant l’affaire "personne". Jusqu’au 10 juillet
vendredi 26 février
Femmes, féministes et indépendantistes - Le 8 mars au Lion d’Or
jeudi 15 octobre
Formations du Groupe Femmes, Politique et Démocratie en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine
vendredi 13 mars
PDF Québec s’inquiète de la situation au Conseil du statut de la femme
mardi 4 novembre
Le Réseau des lesbiennes du Québec vous invite
lundi 27 octobre
PDF Québec demande au gouvernement de respecter sa politique pour l’égalité






http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Page d'accueil |Admin