| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Polytechnique 6 décembre 1989

| Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  



                   Sisyphe.org    Accueil                                                         







mardi 24 mai 2005
Si l’avenir du Québec m’était conté...

par Jacques Fournier et François Labbé

Jacques Fournier a écrit, dans la section "Courrier" du Devoir et de La Presse (17 mai 2005), ainsi que sur la liste du Collectif québécois de conscientisation (CQC), un court texte inspiré par les événements politiques récents. François Labbé a donné une suite à ce texte sur la liste du CQC... Si l’inspiration vous vient, vous pouvez ajouter votre grain de sel à ce conte politique des temps modernes.

Un horizon

Bon, récapitulons. Pauline Marois se rallie à Bernard Landry. Stephen Harper fait élire un gouvernement minoritaire. Les Québécois rejettent les politiques conservatrices mises en oeuvre par ce gouvernement. Jean Charest est battu aux élections de 2007. Le Québec vote oui à 56% à la souveraineté en 2008. Aux élections de 2011, on assiste enfin à une élection normale : on choisit entre l’Union des forces progressistes (UFP) - Option citoyenne (OC) (gauche), le PQ (centre-gauche), les libéraux (centre-droite) et l’ADQ (droite). Comme un mode de scrutin proportionnel - fort imparfait - est en vigueur, le PQ est élu de
façon minoritaire et doit faire une coalition avec l’UFP-OC. Les choses
commencent à avoir de l’allure. Heureusement qu’on n’est pas trop pressés et qu’on se donne un horizon, comme des coureurs de fond.

Jacques Fournier
Montréal, le 14 mai 2005.

Complétons le conte pour tous de Jacques avec d’autres délires-fictions

Durant toutes les années 2007-2011, les forces progressistes fixent toutes leurs énergies sur les luttes référendaires entre 2005-2008, promettant aux personnes les plus pauvres qu’ils ne souffriront pas pour rien durant l’intervalle, car une fois la souveraineté faite, nous aurons les pouvoirs de mettre en application la Loi 112 intégralement, augmenter significativement le salaire minimum de manière qu’il sorte vraiment les gens de la pauvreté, etc. Entre 2008-2011, les forces progressistes mettent toutes leurs énergies sur les luttes électorales, promettant aux personnes les plus pauvres qu’ils ne souffriront pas pour rien durant l’intervalle, car une fois une coalition PQ-UFP-OC au pouvoir, elle va mettre en application la Loi 112 intégralement,
augmenter significativement le salaire minimum de manière qu’il sorte vraiment les gens de la pauvreté, etc. Entre-temps, malheureusement, les conditions de vie des plus pauvres s’aggraveront. Mais il faut savoir sacrifier un peu d’essentiel (de plus) pour la cause. La souffrance des autres, par ailleurs, est plus facile à tolérer.

En 2011, la Coalition progressiste est au pouvoir. Elle nous annonce vite que, étant donné les coûts imprévus de la séparation du Québec, les querelles à n’en plus finir avec les "maudits anglais" du Canada, les querelles à n’en plus finir avec les "maudits autochtones" du Québec, qui veulent eux aussi leur indépendance (comment la leur refuser légitimement ???), les querelles à n’en plus finir avec les fédéralistes québécois qui n’en démordent pas, la nécessité de d’abord récompenser les syndiqués de l’État qui ont appuyé la Coalition et qui maintenant passent à la caisse, les primes de séparation généreuses des hauts-fonctionnaires, la fermeture de plus en plus nombreuses d’usines et de manufactures dans le contexte de la mondialisation, etc. Bref, les "pauvres malchanceux" devront se trouver du travail à rabais, se contenter des miettes et des comptoirs alimentaires... La souffrance des autres reste toujours plus facile à tolérer.

Divers choix pour la suite

Aux élections de 2015, les Québécois ont le choix entre un nouveau parti de tendance centre-gauche, et un autre de tendance centre-droite, car la séparation faite, les vieux partis (PQ, PLQ) ont enfin cessé d’être des partis de compromis autour de la "question nationale". Ils élisent le Parti de droite, car la classe moyenne, notamment les syndiqués de l’État, réagit en cherchant à conserver ses acquis, au détriment des plus pauvres.

Ou encore, après un référendum en 2015, les Québécois décident de retourner dans le giron canadien à 75%. Et l’instabilité repart de plus belle, car le Canada en a gros sur le coeur...

Ou mieux encore, aux élections de 2015, les Québécois élisent une nouvelle coalition d’extrême-droite, réagissant à la crise politique et économique qui secoue le "pays".

Vous pouvez donc imaginer diverses variantes de ces "contes pour tous", avec les tendances Walt Disney, Frères Grimm, syndicalisme d’État, patronat, PPP et même Stephen King (ouais, ouais : il y a aussi Tolkien et Georges Lucas, mais là vous décollez).

Le sort de la "question nationale" et les Destins politiques de Bernard de Gaulle, de l’Impératrice Pauline, des Führers Harper, Martin, Charest et des autres figures pathétiques de la politique actuelle, au Québec et au Canada, est certes du plus grand intérêt. Si la meilleure réponse à donner pour les partis de gauche est d’appuyer un parti, le PQ, qui a détruit habilement les acquis sociaux de la société québécoise, saigné les plus pauvres et augmenter leurs rangs, parce que leur véritable objectif premier c’est l’indépendance, qu’ils fusionnent avec les péquistes. Ce sera plus clair. On pourra voter la conscience claire (cher Paulo Freire, comme tes lumières nous manquent !!!). Le PQ, qui veut notre bien dans un Québec libre, n’a pas été moins néolibéral que
le PLQ, il a juste été plus habile. Question d’expérience et de compétence des élus péquistes, j’imagine. Si vous avez des doutes, vous avez aussi une carte du PQ dans les poches (ou encore la lumière du train qui vient vers vous à toute vitesse vous aveugle).

Bon, c’est assez pour cette fois. Mon travail m’attend. Connaissez-vous, en passant, la vie des jeunes sans-logis au Québec ? Eux, ils se demandent rarement s’ils sont Canadiens, Québécois, libéraux, conservateurs, bleus, verts, à gauche, à droite, au centre... Ils vivent en transition sur des marges insalubres où aucun pays ne voudrait planter son drapeau patriotique. Peut-être que c’est pour ça que les gouvernements, les syndicats, les services publics et autres représentants des bien-pensants ne s’intéressent pas à leur sort... sauf lorsqu’ils se sentent menacés par leur colère, leur maladie, leur
détresse.

Au plaisir !

François Labbé
Montréal, le 18 mai 2005

Pour vous inscrire à la liste du Collectif québécois de conscientisation (CQC), allez sur le site du CQC.

Sisyphe remercie les auteurs.

Mis en ligne sur Sisyphe, le 18 mai 2005.


VOIR EN LIGNE : Collectif québécois de conscientisation


Partagez cette page.
Share



Commenter ce texte
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

*    Nous suivre sur Twitter ou en créant une alerte Sisyphe dans les Actualités de Google.

© Sisyphe 2002-2014




Chercher dans ce site
Lire les articles de la page d'accueil


LES AUTRES BRÈVES
DE CETTE RUBRIQUE


jeudi 6 juillet
Stratégie gouvernementale pour l’égalité entre les femmes et les hommes vers 2021
jeudi 4 mai
GFPD - Session SimulACTIONS les 10 et 11 juin
lundi 27 mars
Le GFPD - Les Journées régionales municipales en Jamésie (Chibougamau)
lundi 27 mars
Laboratoire de l’égalité - Nouveau ’Pacte de l’égalité’ proposé aux candidat-es à la présidentielle
samedi 4 mars
8 mars 17 - Féminisme & laïcité. Questionnaire des VigilantEs à l’intention des candidat-e-s à l’élection présidentielle 2017
mardi 17 janvier
Marche des femmes à Washington
jeudi 10 novembre
GFPD - Session SimulACTIONS à Montmagny pour favoriser l’implication des femmes en politique
lundi 12 septembre
Parité femmes-hommes : le Groupe Femmes, Politique et Démocratie interpelle les candidatEs à la course à la chefferie du Parti Québécois
mardi 21 juin
Condition féminine Canada - Appel de candidature pour les Prix du Gouverneur général du Canada commémorant l’affaire "personne". Jusqu’au 10 juillet
vendredi 26 février
Femmes, féministes et indépendantistes - Le 8 mars au Lion d’Or






http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Page d'accueil |Admin