| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Polytechnique 6 décembre 1989

| Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  



                   Sisyphe.org    Accueil                                                         







lundi 23 mai 2005
« Le fantôme de l’opératrice », un film de Caroline Martel

Communiqué

Le fantôme de l’opératrice, premier long-métrage indépendant de la cinéaste Caroline Martel, arrive enfin sur les écrans montréalais ! Fort d’une carrière internationale impressionnante et remarquée, ce documentaire absolument unique s’installe au Cinéma Parallèle d’Ex-Centris du vendredi 27 mai au jeudi 2 juin.

Après avoir été présenté dans des festivals de cinéma comme ceux de Toronto (TIFF), Amsterdam (IDFA) et Taipei, et s’être faufilé ce printemps dans les cinémas américains par la porte du nouveau Museum of Modern Art (MoMA) de New York, Le fantôme de l’opératrice vient de remporter récemment son premier prix : celui du meilleur film expérimental décerné par le Brooklyn Underground Film Festival.

Le fantôme de l’opératrice nous dévoile l’histoire des téléphonistes - ces travailleuses invisibles sans qui le visage du XXe siècle n’aurait jamais été le même. Cobayes des systèmes de gestion de leur temps, les « Voix qui sourient » ont aussi servi de créatures glamour pour d’avant-gardistes campagnes de relations publiques. Le fantôme de l’opératrice les révèle dans un film de montage composé d’une centaine de films produits entre 1903 et 1989 pour des compagnies de téléphone d’Amérique. Participant de l’atmosphère, la voix de Pascale Montpetit nous accompagne dans ce voyage fait de science et de fiction.

Documentaire onirique, Le fantôme de l’opératrice propose un portrait à la fois troublant et lumineux d’une société humaine à l’âge technocratique.

« un documentaire plein d’imagination… une heure de stimulation visuelle et intellectuelle » VARIETY
« …une méditation intelligente sur le visage de plus en plus anonyme des corporations d’aujourd’hui… »
« un film enchantant ; comme si Chris Marker s’était penché sur l’histoire des compagnies de téléphone. »
Time Out, New York

Le fantôme de l’opératrice
Caroline Martel (Qué/Can 2004)
65 min. narration française avec sous-titres
Une semaine seulement !

Du vendredi 27 mai au jeudi 2 juin à 15h15 et 19h
Présenté par le Cinéma Parallèle d’Ex-Centris
3530 St-Laurent
Ex-centris

Pour le plaisir d’approfondir certaines dimensions du film après la projection, Rendez-vous pour des échanges thémathiques avec des personnes clefs accompagnant la réalisatrice Caroline Martel :

- Vendredi 27 mai 19h : TECHNOLOGIES, COMMUNICATIONS, GENRES

- Samedi 28 mai 15h15 + Dimanche 29 mai 19h : LES TÉLÉPHONISTES ET LA CULTURE DES TRAVAILLEURS EN COMMUNICATIONS - en présence de groupes de
téléphonistes !

- Lundi 30 mai 19h : ARCHIVES ET CINÉMA

- Mardi 31 mai 19h : HISTOIRE DES FEMMES
Des personnes-clefs comme la documentariste bien connue Sophie Bissonnette (Quel numéro What Number ?, Partition pour voix de femmes) et des gens de l’Institut de recherches et d¹études féministes (IREF) prendront part aux discussions en compagnie de la réalisatrice Caroline Martel.

- Mercredi premier juin 19h : MODES DU TRAVAIL D’HIER À AUJOURD’HUI ET HISTOIRE INDUSTRIELLE

Caroline Martel a fait ses débuts professionnels en réalisation avec Dernier appel (ONF, 2001). Sur une période de quatre ans, elle a passé près de 50 semaines en salle de montage avec son équipe pour réaliser Le fantôme de l’opératrice, film produit avec le soutien généreux du Programme d’Aide aux jeunes créateurs de la SODEC, du Fonds canadien du film et de la vidéo indépendants et de l’Aide au cinéma indépendant (ACIC) de l’ONF.

Images, documentation et dernières nouvelles :
Artifact productions
Nouveau ! Un topo royal de la BBC World sur Le fantôme de l’opératrice.

- 30 -

Pour informations, entrevues et matériel, contactez :
Relations de presse
Maripierre D’Amour
514.927.2232
Courriel

Mis en ligne sur Sisyphe, le 23 mai 2005.



Partagez cette page.
Share



Commenter ce texte
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

*    Nous suivre sur Twitter ou en créant une alerte Sisyphe dans les Actualités de Google.

© Sisyphe 2002-2014




Chercher dans ce site
Lire les articles de la page d'accueil


LES AUTRES BRÈVES
DE CETTE RUBRIQUE


lundi 25 septembre
Art pour la paix. Récital-conférence avec le pianiste Pierre Jasmin
samedi 3 juin
L’association franco-canadienne Wendo Provence fête ses 5 ans
jeudi 18 mai
20 ans du Théâtre Libre 4-5-6 juin 2017
jeudi 27 avril
Éditions du remue-ménage - "Partition pour femmes et orchestre. Ethel Stark et la Symphonie féminine de Montréal"
lundi 17 avril
Le Festival de films féministes de Montréal vous invite à sa première édition du 20 au 23 avril 2017
jeudi 2 mars
Livre - Femmes et cinéma
mercredi 22 février
Exposition Galerie AAPARS les 4 et 5 mars 2017
jeudi 16 février
PRENDRE LIEUX. Une exposition du 16 au 26 février 2017, à l’Écomusée du fier monde
jeudi 2 février
Festival d’ouverture à l’Euguélionne, librairie féministe
jeudi 24 novembre
"Toute femme est une étoile qui pleure", de Karim Akouche, à la scène du 29 novembre au 10 décembre






http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Page d'accueil |Admin