| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Polytechnique 6 décembre 1989

| Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  



                   Sisyphe.org    Accueil                                                         







mardi 7 juin 2005
Une exposition de l’oeuvre de Zahra Kazemi censurée, puis annulée, à la bibliothèque de Côte-Saint-Luc

Nouvelle de Radio-Canada, le 7 juin 2005

La photographe canadienne d’origine iranienne Zahra Kazemi dérange, même après sa mort.

Une exposition posthume de 23 de ses oeuvres, intitulée Contre l’oubli, a été censurée à la bibliothèque municipale de Côte-Saint-Luc, après le dépôt d’une plainte par un résident du quartier.

Les autorités de l’arrondissement ont décidé de retirer cinq clichés pris dans des camps de réfugiés palestiniens. « La plainte était à l’effet que l’exhibition [sic] avait un ton politique et que ça montrait l’Intifada en Palestine », a précisé le directeur de l’arrondissement Côte-Saint-Luc-Hampstead-Montréal Ouest, David Johnstone.

Il admet que la composition ethnique de l’arrondissement, en grande partie juive, a joué dans la décision de retirer des murs les clichés controversés « pour une période de réflexion ».

« C’est sûr que dans un autre arrondissement, qui a une autre composition, linguistique ou ethnique, ils auront d’autres réactions, d’autres sensibilités », a ajouté M. Johnstone.

Ce sera tout ou rien, avertit Stephan Hachemi. Stephan Hachemi, le fils de la photo-journaliste, est révolté contre le « le viol de l’esprit de l’oeuvre de [sa] mère », et refuse que l’exposition se poursuive sous sa forme actuelle...

Lire la suite de la nouvelle sur le site de Radio-Canada.

- DERNIÈRE NOUVELLE : L’exposiiton est annulée, site Radio-Canada.

Pour écrire ou téléphoner à M. David Johnstone, directeur de l’Arrondissement de Côte Saint-Luc/ Hampstead/Montréal-Ouest :

Courriel : arrondissementchm@ville.montreal.qc.ca

Tél. : 514-485-6800 - Téléc. : 514-485-6963

Mis en ligne sur Sisyphe, le 7 juin 2005.



Partagez cette page.
Share



Commenter ce texte
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

*    Nous suivre sur Twitter ou en créant une alerte Sisyphe dans les Actualités de Google.

© Sisyphe 2002-2014




Chercher dans ce site
Lire les articles de la page d'accueil


LES AUTRES BRÈVES
DE CETTE RUBRIQUE


jeudi 4 mai
Groupe Femmes, Politique et Démocratie - Session SimulACTIONS les 10 et 11 juin
lundi 27 mars
Le GFPD - Les Journées régionales municipales en Jamésie (Chibougamau)
lundi 27 mars
Laboratoire de l’égalité - Nouveau ’Pacte de l’égalité’ proposé aux candidat-es à la présidentielle
samedi 4 mars
8 mars 17 - Féminisme & laïcité. Questionnaire des VigilantEs à l’intention des candidat-e-s à l’élection présidentielle 2017
mardi 17 janvier
Marche des femmes à Washington
jeudi 10 novembre
GFPD - Session SimulACTIONS à Montmagny pour favoriser l’implication des femmes en politique
lundi 12 septembre
Parité femmes-hommes : le Groupe Femmes, Politique et Démocratie interpelle les candidatEs à la course à la chefferie du Parti Québécois
mardi 21 juin
Condition féminine Canada - Appel de candidature pour les Prix du Gouverneur général du Canada commémorant l’affaire "personne". Jusqu’au 10 juillet
vendredi 26 février
Femmes, féministes et indépendantistes - Le 8 mars au Lion d’Or
jeudi 15 octobre
Formations du Groupe Femmes, Politique et Démocratie en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine








La Fédération des journalistes du Québec proteste
10 juin 2005



La Fédération des journalistes du Québec proteste
10 juin 2005   [retour au début des forums]

« La FPJQ, la Fédération professionnelle des journalistes du Québec, accuse la Ville de Montréal de « manquer à son devoir de défendre la liberté de presse », après le démantèlement il y a quelques jours de l’exposition de photos de Zahra Kazemi à la bibliothèque municipale de l’arrondissement Côte-Saint-Luc.

Indignée par la censure de cette exposition, qui s’est produite avec l’accord du maire de l’arrondissement Robert Libman, la FPJQ soutient que « les élus ont ainsi renoncé à leur devoir fondamental de défendre les principes démocratiques. Ils ont cédé devant les pressions de la communauté juive qui entend contrôler ce qui peut se montrer sur la place publique. L’arrondissement de Côte-Saint-Luc n’est pas l’espace privé de cette communauté, c’est l’espace de tous les citoyens. Pour la FPJQ, il est hors de question qu’une communauté, quelle qu’elle soit, s’arroge le droit de dicter ce qui peut être vu par la population. C’est le droit du public à l’information qui est en jeu ».

Comme l’indique la FPJQ, « il a suffi que quelques citoyens juifs protestent contre cinq photos illustrant la situation des Palestiniens pour que les élus locaux, apeurés, décident aussitôt de les retirer de la vue du public ».

De son côté, comme l’indiquait hier Le Devoir, la Ville de Montréal a refusé de prendre position dans cette affaire, évoquant l’autonomie de l’arrondissement. Les autorités de Montréal n’étaient même pas au courant de la tenue de cette exposition.

Par ailleurs, le maire de l’arrondissement en question, Robert Libman, a fait hier une déclaration qui renforce encore plus l’analyse politique de cette histoire... »

Pour la suite :
Le Devoir, le 10 juin 2005. Version électronique disponible pour les abonné-es.

[Répondre à ce message]

http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Page d'accueil |Admin