| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Polytechnique 6 décembre 1989

| Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  



                   Sisyphe.org    Accueil                                                         







lundi 12 septembre 2005
Un pays dont la devise est je m’oublie

Communiqué

Un pays dont la devise est je m’oublie
Semaine de théâtre politique
19 au 25 septembre 2005
Au THÉÂTRE ESPACE GO

Pendant une semaine, au Théâtre Espace GO, le Conseil de la souveraineté du Québec vous invite à un événement inédit : une semaine de théâtre politique
sur le Québec, avec des montages de pièces écrites entre les années 60 et aujourd‚hui (et même avant), présentées en lecture par une cinquantaine de
comédien-nes.

On peut raconter l’histoire du Québec, du Régime français au référendum de 1995, en passant par la voie de la recherche historique rigoureuse, avec des dates, des visages et des événements charnières. On peut aussi choisir de raconter cette même histoire à travers la perception des artistes, en chanson, en littérature, en peinture, en cinéma ou en théâtre. Pourquoi pas ? Les artistes prennent la matière des historiens et la transforment en scènes vivantes à saveurs éditoriale, pamphlétaire ou critique. Ils en donnent parfois d’autres interprétations, et font des liens que les historiens ne peuvent pas se permettre de faire. Iconoclastes, fidèles, délinquants,
partisans, visionnaires ou irrévérencieux, les artistes adorent aller voir derrière les apparences. Ils tirent sur des fils qui feront émerger d’autres
images, d’autres sens et d’autres éclairages sur des moments de notre histoire que nous avons vécus, que nous ignorons ou que nous avons l’impression de
connaître par coeur.

Cette semaine de théâtre politique s’imposait, d’une certaine façon, puisque les pièces politiques sont rarement rejouées, voire jamais. (Comme la plupart des pièces de notre répertoire, d’ailleurs. Il faudrait se demander pourquoi...) Si nous n’avons pas eu la chance de les voir à leur création, nous n’en connaissons même pas l’existence, à moins de les avoir lues. En
concevant ces 7 soirées autour de 7 thèmes, nous avons d’abord pensé aux jeunes, qui ne connaissent pas ces textes, mais tout le monde y trouvera son compte, indépendantistes, amateur-es de théâtre ou passionné-es d’histoire du Québec, puisque nous vivons tous et toutes dans « un pays dont la devise est je m’oublie », titre percutant emprunté à une pièce de Jean-Claude Germain.

* * *

Lundi 19 septembre, 19 heures
Soirée hommage à Jean-Claude Germain, champion toutes catégories du théâtre politique au Québec !
Le pays dans l’pays et le théâtre dans le théâtre
Mise en lecture : Diane Dubeau
Avec : Jean Asselin, Vincent Bilodeau, Pierre Curzi, Louisette Dussault, Luc Fleury, Nicole Leblanc, Guy Nadon, Michelle Rossignol
Au piano : Benoît Sarrasin
Des textes d’une dizaine de pièces de Jean-Claude Germain
Après le spectacle, discussion libre avec : Michel Bélair, critique au Devoir, Jean-Claude Germain et tous les comédiens-nes du spectacle.

* * *

Mardi 20 septembre, 17 heures
Au Café de l’Espace GO, lancement du livre d’Andrée Ferretti, Écrire pour qu’arrive le Grand Soir, aux Éditions Trois-Pistoles, en présence de l’auteure et de son éditeur, Victor-Lévy Beaulieu. Bienvenue à tout
le monde !

Mardi 20 septembre, 19 heures
Octobre 1970 : La colère des Nègres blancs d’Amérique
Préambule : Jean-Claude Germain, Bonhomme 7 heures, allumeur de conscience et raconteur officiel des histoires du Québec !
Mise en lecture : Brigitte Poupart
Avec : Emmanuel Bilodeau, Henri Chassé, Angèle Coutu, Francis Ducharme, Justin Laramée, Geneviève Laroche, Jacques L‚Heureux, Gilles Renaud, Louise Turcot.
Des textes de : Victor-Lévy Beaulieu, Dominic Champagne, Marcel Dubé, Andrée Ferretti, Jacques Ferron, Gratien Gélinas, Anne Legault, Françoise
Loranger et André Major.
Après le spectacle, discussion libre avec : Victor-Lévy Beaulieu, écrivain et éditeur ; Jacques Cossette-Trudel (cinéaste, membre du FLQ en 1970 ; Andrée Ferretti, écrivaine, emprisonnée en 1970.

* * *

Mercredi 21 septembre, 19 heures
Les Patriotes de 1837 : La rébellion des porteurs d’eau
Préambule : Gilles Laporte, historien, spécialiste des Patriotes.
Mise en lecture : Michelle Rossignol
Avec : Yvon Bilodeau, Patrick Drolet, Louisette Dussault, jacques L‚Heureux, Maxime Gaudette, Noémie Godin-Vigneault, Gilles Pelletier, Dominique Pétin.
Des textes de : Jacques Ferron, Michèlle Lalonde, Roland Lepage et André Ricard.
Après le spectacle, discussion libre avec : Pierre Falardeau, cinéaste, réalisateur de 15 février 1839 ; Micheline Lachance, auteure du Roman de Julie Papineau ; Gilles Laporte, historien, auteur de Patriotes et
Loyaux ; François Sauvé, étudiant au Doctorat en histoire et guide à la Maison des Patriotes.

* * *

Jeudi 22 septembre
L’identité : Naître ou ne pas naître
Préambule : Jean-Claude Germain
Mise en lecture : Martin Faucher
Avec : Émilie Bibeau, Philippe Cousineau, Martin Faucher, Hélène Mercier, Olivier Morin et un autre comédien.
Des textes de : Alexis Martin, Marie-Ève Gagnon, Larry Tremblay, Jean-François Caron et Françoise Loranger et d’autres auteur-es. Après le spectacle, discussion libre avec : Yves Beauchemin, romancier ; Denise Boucher, poète et
auteure de théâtre, emprisonnée en octobre 1970 ; Pierre Godin, auteur de la biographie de René Lévesque ; Tania Kontoyanni, comédienne.

* * *

Vendredi 23 septembre
La langue : Vivre debout est moins fatigant que vivre à genoux
Mise en lecture : Denis Trudel
Avec : Michel Daigle, Stéphane Demers, Paul Doucet, Mélanie Laberge, François L’Écuyer, Dominique Leduc et l’humoriste Doris Cimon.
Des textes de : René Boulanger, Michèle Lalonde, Françoise Loranger, Ghislain Taschereau
Après le spectacle, discussion libre avec : Jean-Claude Corbeil, linguiste et créateur du dictionnaire Le Visuel ; Fernand Daoust, ex-Secrétaire général et ex-Président de la FTQ, aujourd‚hui au Fonds de solidarité ; Jean Dorion, Président de la Société St-Jean-Baptiste de Montréal.

* * *

Samedi 24 septembre
Les référendums : À vous qui vous évanouissez entre le OUI et le NON*
Préambule : Jean-Claude Germain
Mise en lecture : Michel Monty
Avec : Luc Bourgeois, Louis Champagne, Sébastien Huberdeau, Guillermina Kerwin, Justin Laramée, Alexis Martin, Michel Monty et François Parenteau des Zapartistes.
Des textes de : François Archambault, Alexis Martin, Michel Monty.
Invité spécial : François Parenteau, des Zapartistes.
Après le spectacle : discussion libre + François Parenteau + des surprises !
*Phrase empruntée à un poème de Suzanne Jacob

* * *

Dimanche 25 septembre : Soirée de clôture
Le Québec de 2005, avec des jeunes auteur-es et des Québécois-es venu-es d’ailleurs : Si la tendance se maintient...
Mise en lecture : Martin Desgagné
Préambule : Jean-Claude Germain
Avec des textes lus par les auteur-es : Geneviève Billette, Stéphane Crête, Marcelle Dubois, Abla Fahroud, Marie-Ève Gagnon, Sébastien Harisson, Michel
Monty, Dominique Parenteau-Lebeuf, Emmanuel Schwartz, Emmanuelle Roy, Michel Vézina, Zoomba et quelques autres.
Après le spectacle : discussion libre avec tous les auteur-es.

* * *

Pendant toute la semaine, vous pourrez également voir, dans le hall d’entrée de l’Espace GO, une exposition qui souligne les 20 ans de la mort de Jacques Ferron et son apport exceptionnel à la littérature.

Après chaque représentation, il y aura des discussions libres au café de l’Espace GO, devant une bière, un verre de vin ou un café, avec des personnes ressources passionnantes.

RÉSERVATIONS 845-4890
Tous les spectacles sont à 19 heures

Conception de la semaine : Hélène Pedneault et Brigitte Poupart
Relations de presse : Valérie Grig - 514-272-9905
Direction de production : Lou Arteau
Assistance et régie : Marie-Hélène Dufort
Montage sonore : Jean-François Pednô
Conception graphique du programme : Ève Marchand
Illustration du Patriote : Étienne Bienvenue
Commanditaire : Caisse d’économie de la Culture
Un grand merci à Monique Forest de la bibliothèque de L’École Nationale de Théâtre, et à Daniel Gauthier du Centre des auteur-es dramatiques.

Théâtre Espace GO
4890 Boul. Saint-Laurent
19 heures
Admission générale : 20$/Étudiant-es : 15$
Forfait adultes : 100$ pour les 7 soirées
Forfait étudiants : 75$ pour les 7 soirées

Le Conseil de la Souveraineté est la voix de la société civile. Sa raison d’être est de redonner son sens et son dynamisme à la souveraineté du Québec, la ressouder à son terreau populaire et en faire ce qu’elle n’aurait jamais dû cesser d’être : d’abord et avant tout un projet citoyen.

Renseignements : Loriane Séguin
Conseil de la souveraineté du Québec
1600 de Lorimier, Bureau 370, Montréal H2K 3W5
598-1111 - Sans Frais : 1-866-292-0232
unis@souverainete.info
www.souverainete.info

Le Conseil de la souveraineté du Québec, en collaboration avec les Éditions Trois-Pistoles, vous invitent cordialement au lancement du livre d’Andrée Ferretti
Écrire pour qu’arrive le grand soir
Mardi le 20 septembre
Au café du Théâtre Espace GO,
4890 Boul. St-Laurent
De 17 à 19 heures
Infos : Loriane Séguin, 598-1111 / Sans frais : 1-866-292-0232
unis@souverainete.info
www.souverainete.info

« Écrire des textes politiques ou un roman, c’est pour moi les deux faces d’une seule et même médaille, c’est toujours une expression nécessaire de mon engagement dans la conquête d’une plus grande liberté. »

Andrée Ferretti

Écrire pour qu’arrive le Grand Soir raconte le parcours intellectuel et littéraire de la militante et écrivaine, Andrée Ferretti. Elle dévoile d’abord les sources de ses désirs, indissociables, de vivre libre et souveraine au milieu d’un peuple libre et souverain dans un Québec indépendant, et nous apprend que ces sources remontent au tournant de ses onzième et douzième années.

Après avoir énoncé toutes les raisons qui la poussent à écrire, dont la principale est sa foi en la force des mots et de l’art comme puissants moyens de lutte contre toutes les formes de la domination, Andrée Ferretti, nous parle de ses ouvrages, de ce qui a directement inspiré chacun et comment elle les a réalisés.

Notes biographiques

Née Bertrand, en 1935, Andrée Ferretti s’engage dans la lutte pour l’indépendance du Québec, au tout début des années 1960. Elle milite au sein du RIN dont elle devient la vice-présidente nationale en 1967. Ciblée par le terrorisme de l’État canadien, elle fut emprisonnée pendant 51 jours, en 1970, à la suite de la Proclamation de la Loi sur les mesures de guerre. La Société St-Jean-Baptiste de Montréal la nomme Patriote de l’année en 1979.

Au début des années 1980, Andrée Ferretti se tourne résolument vers l’écriture. Elle est l’auteure de quelques essais politiques, de plusieurs récits et nouvelles et d’un roman, sans rupture toutefois avec le militantisme. Elle participe ainsi très activement à la campagne référendaire de 1995, en tant que présidente dans le comté de Brome-Missisquoi et en tant que membre du comité politique de l’Union des écrivain-es du Québec.

Écrire pour qu’arrive le Grand Soir est son huitième ouvrage. Les deux premiers : Renaissance en Paganie et La vie partisane ont été réédités ensemble dans la collection Typo, au printemps 2005. Typo a également édité son deuxième tome des Grands textes indépendantistes et réédité le premier tome, qu’elle avait réalisé en collaboration avec Gaston Miron.

Mis en ligne sur Sisyphe, le 12 septembre 2005.



Partagez cette page.
Share



Commenter ce texte
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

*    Nous suivre sur Twitter ou en créant une alerte Sisyphe dans les Actualités de Google.

© Sisyphe 2002-2014




Chercher dans ce site
Lire les articles de la page d'accueil


LES AUTRES BRÈVES
DE CETTE RUBRIQUE


mercredi 6 décembre
Le Conseil du statut de la femme salue le mandat d’initiative de consultation de la Commission des relations avec les citoyens sur la place des femmes en politique
jeudi 6 juillet
Stratégie gouvernementale pour l’égalité entre les femmes et les hommes vers 2021
jeudi 4 mai
GFPD - Session SimulACTIONS les 10 et 11 juin
lundi 27 mars
Le GFPD - Les Journées régionales municipales en Jamésie (Chibougamau)
lundi 27 mars
Laboratoire de l’égalité - Nouveau ’Pacte de l’égalité’ proposé aux candidat-es à la présidentielle
samedi 4 mars
8 mars 17 - Féminisme & laïcité. Questionnaire des VigilantEs à l’intention des candidat-e-s à l’élection présidentielle 2017
mardi 17 janvier
Marche des femmes à Washington
jeudi 10 novembre
GFPD - Session SimulACTIONS à Montmagny pour favoriser l’implication des femmes en politique
lundi 12 septembre
Parité femmes-hommes : le Groupe Femmes, Politique et Démocratie interpelle les candidatEs à la course à la chefferie du Parti Québécois
mardi 21 juin
Condition féminine Canada - Appel de candidature pour les Prix du Gouverneur général du Canada commémorant l’affaire "personne". Jusqu’au 10 juillet






http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Page d'accueil |Admin