| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Polytechnique 6 décembre 1989

| Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  



                   Sisyphe.org    Accueil                                                         







jeudi 6 octobre 2005
Hommes politiques sexistes devant des candidatures féminines à la présidentielle

Paris, le 5 octobre 2005.
Lettre ouverte à l’attention de MM. Henri Emmanuelli, député
Laurent Fabius, député, ancien 1er ministre,
Jean-Luc Mélanchon, sénateur

Bien des années se sont écoulées depuis l’époque où certains hommes politiques de la 3ème République affirmaient avec gravité que le suffrage féminin ne manquerait pas de tuer l’amour et qu’il allait, à coup sûr, augmenter la mortalité infantile par abandon des nourrissons lors du vote.

Il est ahurissant de retrouver, en 2005, le même état d’esprit dans les propos que vous avez tenus lors de la déclaration de candidature à la Présidentielle de Ségolène Royal : « Je vais ajouter une balle de plus à mon fusil », « Qui gardera les enfants ? », « Ce n’est pas un concours de beauté ». Ils sont d’autant plus inacceptables que, grâce aux luttes féministes, la réalité actuelle est bien différente : les femmes ont des droits et donc le droit de les revendiquer.

Nous dénonçons le caractère sexiste de ces propos qui visent à écarter une femme de la candidature dans son parti ; ceux-ci sont incompatibles avec le respect des lois d’égalité entre les hommes et les femmes que vous avez votées.

Comment des hommes politiques censés représenter l’ensemble des citoyennes et des citoyens peuvent-ils s’obstiner, par des railleries hors d’âge, à tenter de rendre illégitime l’accès des femmes au pouvoir politique ? Ne font-ils pas ainsi preuve d’une étrange et inquiétante surdité envers leurs concitoyennes et concitoyens dont la maturité politique dans ce domaine surpasse aujourd’hui, et de loin, la leur ?

C’est pourquoi nous attendons de vous une prise de conscience sur la gravité de cette affaire et sur la nécessité, du fait des responsabilités politiques qui sont les vôtres, de revenir sur vos déclarations.

Monique Dental, fondatrice et présidente

Marie-José Salmon, animatrice des activités en réseau.

Collectif de Pratiques et de Réflexions Féministes « RUPTURES » (dit Collectif Féministe « Ruptures »), Association nationale loi 1901, membre du Collectif National pour les Droits des Femmes de la Coordination Française pour le Lobby Européen des Femmes (CLEF)
c/o Maison des Femmes
163, rue de Charenton
75012 – PARIS
Téléphone : 01 42 23 78 15
Télécopie : 01 42 23 60 47

Mis en ligne sur Sisyphe, le 6 octobre 2005.


Le réseau « Encore féministes ! »

Action n°27 - 5 octobre 2005

Ségolène Royal a été quatre fois ministre, entre 1992 et 2002. Elle est députée depuis 1988, et elle est la seule femme à présider un conseil régional. Elle annonce qu’elle envisage d’être candidate à l’investiture du parti socialiste pour l’élection présidentielle de 2007.

Avec son compagnon François Hollande, premier secrétaire du parti socialiste, elle a quatre enfants, dont la dernière a 13 ans.

À l’annonce de sa candidature, Laurent Fabius, lui aussi candidat à l’investiture socialiste, a réagi par un « Qui gardera les enfants ? », d’un sexisme inacceptable. D’autres hommes politiques socialistes ont eux aussi réagi de manière sexiste à la déclaration de Ségolène Royal, ainsi que des journalistes (notamment Mathieu Lindon, dans http://encorefeministes.free.fr/Libération du 1er octobre 2005.)

Souvenez-vous

1974 : Simone Veil, ministre de la Santé, est insultée publiquement par des députés quand elle défend la loi libéralisant l’avortement.
1991 : des hommes politiques se déchaînent avec machisme contre la Première ministre Edith Cresson, première femme à accéder à ce poste.
1999 : après le saccage (resté impuni) de son bureau, la ministre de l’Environnement, Dominique Voynet, est insultée publiquement au Salon de l’agriculture. Le mouvement des Chiennes de garde est alors lancé par Florence Montreynaud : signé par des milliers de personnes, le manifeste « Halte à la violence sexiste ! », affirme la solidarité de féministes avec des femmes insultées en public de manière sexiste (voir sur le site Chiennes de garde).

À l’approche de l’élection présidentielle, voilà que les hostilités machistes recommencent !

Le réseau "Encore féministes !", avec les Chiennes de garde et le réseau Ruptures, demande aux hommes politiques auteurs de propos sexistes au sujet de la candidature de Ségolène Royal de présenter publiquement des excuses.

Nous demandons à la Haute Autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité (HALDE) d’intervenir officiellement pour que cessent ces manifestations de discrimination sexiste à l’encontre de femmes politiques.

Adresse de la HALDE : 11, rue Saint Georges, 75009 Paris
Envoyer un courriel à Laurent Fabius
et à
Ségolène Royal

À bientôt !
Adelphiquement
Florence Montreynaud

Pour vous joindre à un autre réseau féministe, La Meute contre la publicité sexiste, signez le Manifeste "NON à la pub sexiste !" sur le site de La Meute

Réseau "Encore féministes !"
Maison des femmes, 163, rue de Charenton, 75012 Paris
Site

Mis en ligne sur Sisyphe, le 6 octobre 2005


VOIR EN LIGNE : Encore féministes !


Partagez cette page.
Share



Commenter ce texte
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

*    Nous suivre sur Twitter ou en créant une alerte Sisyphe dans les Actualités de Google.

© Sisyphe 2002-2014




Chercher dans ce site
Lire les articles de la page d'accueil


LES AUTRES BRÈVES
DE CETTE RUBRIQUE


jeudi 6 juillet
Stratégie gouvernementale pour l’égalité entre les femmes et les hommes vers 2021
jeudi 4 mai
GFPD - Session SimulACTIONS les 10 et 11 juin
lundi 27 mars
Le GFPD - Les Journées régionales municipales en Jamésie (Chibougamau)
lundi 27 mars
Laboratoire de l’égalité - Nouveau ’Pacte de l’égalité’ proposé aux candidat-es à la présidentielle
samedi 4 mars
8 mars 17 - Féminisme & laïcité. Questionnaire des VigilantEs à l’intention des candidat-e-s à l’élection présidentielle 2017
mardi 17 janvier
Marche des femmes à Washington
jeudi 10 novembre
GFPD - Session SimulACTIONS à Montmagny pour favoriser l’implication des femmes en politique
lundi 12 septembre
Parité femmes-hommes : le Groupe Femmes, Politique et Démocratie interpelle les candidatEs à la course à la chefferie du Parti Québécois
mardi 21 juin
Condition féminine Canada - Appel de candidature pour les Prix du Gouverneur général du Canada commémorant l’affaire "personne". Jusqu’au 10 juillet
vendredi 26 février
Femmes, féministes et indépendantistes - Le 8 mars au Lion d’Or






http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Page d'accueil |Admin