| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Polytechnique 6 décembre 1989

| Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  



                   Sisyphe.org    Accueil                                                         







mercredi 9 novembre 2005
Le féminisme en opuscules : critique des livres de Sisyphe

par Louis Cornellier, "Le Devoir"

Lancés cette saison par la nouvelle maison d’édition Sisyphe, trois opuscules viennent rappeler à ceux et celles qui en doutaient que la grille d’analyse féministe conserve sa pertinence et n’a pas dit son dernier mot.

Signé Pierrette Bouchard, Natasha Bouchard et Isabelle Boily, trois chercheuses en études féministes, La sexualisation précoce des filles jette un regard très critique sur ce phénomène qui consiste, pour les industries de la mode, de la publicité et de la musique, à « transformer des fillettes en enfants-femmes ainsi qu’en consommatrices actuelles et futures » et les incite « à se percevoir comme des objets sexuels ».

Refusant un certain sensationnalisme à la mode qui, sous prétexte de dénoncer cette sexualisation, se vautre dans les anecdotes croustillantes au sujet des pratiques sexuelles des jeunes (du type : « c’est-tu effrayant, faire des pipes à 12 ans »), les trois chercheuses se penchent plutôt de façon rigoureuse sur cette « véritable sous-culture de sexe qui s’élabore à l’intention des préadolescentes par l’entremise des instances culturelles auxquelles participent des revues, des sites Internet et les idoles féminines des groupes musicaux ».

Les messages véhiculés par cette sous-culture se fondent entre autres sur le mythe d’un « girl power » qui, en réduisant « le pouvoir d’une personne à l’image qu’elle projette », enferme des fillettes dans un « non-pouvoir qui implique une quête constante d’approbation des autres ». Quand l’injonction de charmer, plaire et séduire devient la clé féminine des rapports entre les hommes et les femmes, force est de constater que le pouvoir qu’on fait ainsi miroiter aux jeunes filles est pour le moins abrutissant et contraire à l’idéal d’autonomie qu’il prétend valoriser.

[...]

Le scandale de la prostitution

Décriminaliser la prostitution, ainsi que le réclame un organisme comme Stella ici au Québec, serait-il donc un geste féministe ? La reconnaissance du « travail du sexe » librement consenti ne viendrait-elle pas en aide à ces femmes harcelées par les forces de l’ordre alors qu’elles ne font que s’adonner à une activité nécessaire ? Dans Prostitution, perspectives féministes, l’écrivaine Élaine Audet, sur la base d’une série d’études internationales portant sur cet enjeu, s’oppose radicalement à cette position défaitiste. La prostitution, écrit-elle, n’est pas le plus vieux métier du monde et n’a pas toujours existé. [...]

Lire l’article intégral dans l’édition du 29 et du 30 octobre, Le Devoir.



Partagez cette page.
Share



Commenter ce texte
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

*    Nous suivre sur Twitter ou en créant une alerte Sisyphe dans les Actualités de Google.

© Sisyphe 2002-2014




Chercher dans ce site
Lire les articles de la page d'accueil


LES AUTRES BRÈVES
DE CETTE RUBRIQUE


lundi 25 septembre
Art pour la paix. Récital-conférence avec le pianiste Pierre Jasmin
samedi 3 juin
L’association franco-canadienne Wendo Provence fête ses 5 ans
jeudi 18 mai
20 ans du Théâtre Libre 4-5-6 juin 2017
jeudi 27 avril
Éditions du remue-ménage - "Partition pour femmes et orchestre. Ethel Stark et la Symphonie féminine de Montréal"
lundi 17 avril
Le Festival de films féministes de Montréal vous invite à sa première édition du 20 au 23 avril 2017
jeudi 2 mars
Livre - Femmes et cinéma
mercredi 22 février
Exposition Galerie AAPARS les 4 et 5 mars 2017
jeudi 16 février
PRENDRE LIEUX. Une exposition du 16 au 26 février 2017, à l’Écomusée du fier monde
jeudi 2 février
Festival d’ouverture à l’Euguélionne, librairie féministe
jeudi 24 novembre
"Toute femme est une étoile qui pleure", de Karim Akouche, à la scène du 29 novembre au 10 décembre






http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Page d'accueil |Admin