| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Polytechnique 6 décembre 1989

| Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  



                   Sisyphe.org    Accueil                                                         







mardi 3 janvier 2006
ASWAT, la voix des femmes lesbiennes de Palestine

ASWAT, qui signifie « voix » en arabe, a été fondé en 2003 par un groupe de femmes qui voulaient ajouter une voix lesbienne palestinienne dans le mouvement gay israélien. Elles sont un groupe dynamique et courageux de femmes qui veulent briser le tabou autour de l’homosexualité. Les militantes d’Aswat luttent pour les droits des femmes lesbiennes face à la triple oppression qu’elles vivent dans un pays discriminatoire pour les Palestiniens vivant sous la loi israélienne, comme femmes dans une société dominée par les hommes et comme lesbiennes dans la communauté arabe où il n’existe pas de mot officiel pour « gay ».

Les militantes d’ASWAT n’ont pas de local à elles, aussi elles utilisent des locaux d’autres organisations à travers Israël et se réunissent dans différentes villes si bien que des femmes de tout le pays peuvent y participer. Souvent leurs réunions se tiennent « clandestinement » pour assurer la sécurité des membres. Le groupe a quelques membres en Cisjordanie qui doivent passer plusieurs check-points pour se rendre au lieu de réunion et qui ne sont pas autorisées à séjourner légalement en Israël. D’autres femmes, à l’intérieur d’Israël, doivent relever le défi d’expliquer où elles vont à leurs familles pour aller à une réunion. Dans de nombreuses communautés palestiniennes, les femmes ne sont pas autorisées à sortir seules la nuit, et encore moins à aller seules dans une autre ville.

« Nous voulions trouver un moyen pour briser le silence auquel doivent faire face tant de lesbiennes palestiniennes. Pour cette raison, il était important de réunir des femmes dans un lieu sûr, où elles peuvent parler de leurs propres questions. C’était naturel » (Rauda Marcos, membre et fondatrice d’Aswat).

Aswat a réalisé un site internet afin de former un espace virtuel où les lesbiennes de Palestine/Israël et du monde entier peuvent se rencontrer et discuter de leurs luttes et de l’accès à leurs droits humains.

Site internet d’ASWAT (pages en anglais et en arabe)

Quelques textes d’ASWAT en français :

- Notre mission et nos buts
- Les femmes d’ASWAT
- Les membres d’ASWAT
- J’aime les femmes comme moi
- Soutenir ASWAT

Mis en ligne sur Sisyphe, le 10 décembre 2005.



Partagez cette page.
Share



Commenter ce texte
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

*    Nous suivre sur Twitter ou en créant une alerte Sisyphe dans les Actualités de Google.

© Sisyphe 2002-2014




Chercher dans ce site
Lire les articles de la page d'accueil


LES AUTRES BRÈVES
DE CETTE RUBRIQUE


lundi 19 juin
MMF - Libérez Ayse Gokkan et les autres militant-e-s
jeudi 25 mai
"Musow, dialogue de femmes", film documentaire sur l’excision
jeudi 24 mars
Mutilations génitales féminines : nous pouvons agir
jeudi 24 mars
L’assassinat de Berta Cáceres ne sera pas vain, par la MMF France
samedi 19 mars
Maroc - Plusieurs organisations dénoncent l’avant-projet de loi sur les violences contre les femmes
mardi 8 mars
JIF 2016 - L’avenir des femmes en Côte d’Ivoire
vendredi 4 mars
Ruptures - "Viols, armes de guerre : 9 mars 2016, pour un tribunal pénal international en République Démocratique du Congo (RDC)"
samedi 27 février
CNDF - Appel à un 8 mars de lutte pour l’égalité femmes/hommes au travail et dans la vie !
mardi 16 février
"Femmes et processus de paix". Le cas de la Bolivie
samedi 6 février
Congo - Le viol, une arme de terreur - Dans le sillage du combat du Docteur Mukwege






http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Page d'accueil |Admin