| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Polytechnique 6 décembre 1989

| Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  



                   Sisyphe.org    Accueil                                                         







mardi 7 février 2006
Pétition mondiale pour la liberté absolue de conscience

Appel des musulmans, agnostiques et athées de culture musulmane pour la liberté de la presse

Nous, citoyens du monde et de culture musulmane, croyants, agnostiques ou athées,

Affirmons notre soutien de principe a la liberté de la presse de traiter, même avec humour, de tous les sujets concernant tous les systèmes de pensée, religieux ou non.

Affirmons qu’aucune religion ne peut s’immiscer dans le droit de chacun et chacune de la critiquer.

Soutenons les journalistes menacés et désapprouvons les initiatives d’intimidation des gouvernements non démocratiques d’exporter leur confusion entre la sphère privée et la sphère publique.

Encourageons les démocrates et laïques de culture musulmane à faire primer le droit civil sur une interprétation devoyée de l’islam.

Pour signer cette pétition : Hdm@histoiresdememoire.org

Avec l’indication, si vous le souhaitez, de votre profession et de votre pays. Pour les signatures d’associations, vous pouvez ajouter un lien.

Pour des raisons compréhensibles, nous vérifions chaque signature.

Nous vous encourageons à porter cette pétition mondiale partout et de nous renvoyer les signatures rapidement. Des traductions en plusieurs langues sont en préparation.

Hdm

Vendredi, le 3 février 2006.


VOIR EN LIGNE : Histoires de mémoires


Partagez cette page.
Share



Commenter ce texte
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

*    Nous suivre sur Twitter ou en créant une alerte Sisyphe dans les Actualités de Google.

© Sisyphe 2002-2014




Chercher dans ce site
Lire les articles de la page d'accueil


LES AUTRES BRÈVES
DE CETTE RUBRIQUE


lundi 19 juin
MMF - Libérez Ayse Gokkan et les autres militant-e-s
jeudi 25 mai
"Musow, dialogue de femmes", film documentaire sur l’excision
jeudi 24 mars
Mutilations génitales féminines : nous pouvons agir
jeudi 24 mars
L’assassinat de Berta Cáceres ne sera pas vain, par la MMF France
samedi 19 mars
Maroc - Plusieurs organisations dénoncent l’avant-projet de loi sur les violences contre les femmes
mardi 8 mars
JIF 2016 - L’avenir des femmes en Côte d’Ivoire
vendredi 4 mars
Ruptures - "Viols, armes de guerre : 9 mars 2016, pour un tribunal pénal international en République Démocratique du Congo (RDC)"
samedi 27 février
CNDF - Appel à un 8 mars de lutte pour l’égalité femmes/hommes au travail et dans la vie !
mardi 16 février
"Femmes et processus de paix". Le cas de la Bolivie
samedi 6 février
Congo - Le viol, une arme de terreur - Dans le sillage du combat du Docteur Mukwege








Soutien d’un non musulman à la Pétition mondiale pour la liberté absolue de conscience
28 avril 2006, par Julien
> Pétition mondiale pour la liberté absolue de conscience
16 février 2006, par Ziad GOUDJIL



Soutien d’un non musulman à la Pétition mondiale pour la liberté absolue de conscience
28 avril 2006, par Julien   [retour au début des forums]

Ne pouvant pas signer cette pétition commençant pas "Nous, citoyens du monde et de culture musulmane ..." de part mes origines non musulmanes, je souhaites apporter mon soutien à cette initiative.
Merci à France Inter qui grâce à Zoé Varier donne la parole à Ziad à l’initiative de cette pétition.

[Répondre à ce message]

> Pétition mondiale pour la liberté absolue de conscience
16 février 2006, par Ziad GOUDJIL   [retour au début des forums]

Sur ce lien, une pétition de soutien à la liberté de la presse lancé par un site de francais de culture musulmane.
Plus de 700 signatures et ce sont les intégristes dont on parle !

Pourquoi ce silence, il faut à certains que tous les "zarab" de france soient intégristes ou quoi ?

http://www.histoiresdememoire.org/article.php3?id_article=229

Un texte posté sur le site histoiresdememoire.org

Assez de se confondre en excuses : « Non, on ne confond pas l’islam avec le terrorisme ! ».

Mais nom de Dieu, il y en a qui font plus que le confondre : ils le PRATIQUENT !

Où sont les foules religieuses défilant dans les rues des capitales du Nord, du Sud, de l’Est et de l’Ouest pour crier leur rage contre la lapidation des femmes iraniennes, les assassinats à la bombe de croyants dans les mosquées en Irak, en Arabie Saoudite, les contrats maffieux contre les intellectuels et les artistes iraniens, égyptiens... J’attends avec impatience les fatwas d’Al Azar et d’autres hauts lieux de la foi contre les forcenés qui salissent la parole du Prophète ! Je guette chaque apparition télévisée de Mouloud Aounit, le patron du Mrap, dans l’espoir qu’il annonce qu’il a porté plainte contre le GSPC et ses « communiqués » vengeurs pour « incitation à la haine raciale ». Je scrute la presse dite « de référence » à la recherche d’une défense et illustration de la liberté d’expression et de penser ; je n’y trouve que « déférence » veule pour une nouvelle Inquisition travestie en liberté de croyance. Des voix s’élèvent déjà pour exiger des pin-up de lingerie de la pub qu’elles aillent se rhabiller. Bientôt on demandera aux femmes de rentrer dans leur foyer. De se couvrir la tête et de faire beaucoup d’enfants.

Vite, de l’air, j’étouffe ! Tous ces drapeaux qu’on brûle, ces mosquées, ces synagogues, ces églises, ces temples qui flambent non loin des ambassades « impies »... L’air devient irrespirable ! C’est un cauchemar. Mais nous sommes en France, que diable ! En France, la Liberté (qui se confond avec la République) est une femme, et elle a les seins nus ! Nos députés, à l’Assemblée nationale, siègent sous des statues de femmes nues ! Qui va venir brûler l’Assemblée nationale pour « atteinte à la pudeur des croyants » ?

En 1905, la France a mis au pas la religion catholique romaine, qui ne le lui a d’ailleurs jamais pardonné. Et depuis la Révolution de 1789, on peut penser, dire et écrire que la religion, quelle qu’elle soit, a été inventée pour emmerder le peuple, le frustrer et l’asservir, en un mot, le soumettre aux intérêts particuliers des hommes de pouvoir. Tant que le peuple croit au Paradis, il ne se rend pas compte qu’il vit en Enfer.

En France, le « jésus » est un saucisson de Lyon, une barque qui cure le bassin d’un port est une « marie-salope », Joseph est amicalement désigné comme « le cocu », le signe de la croix se caricature en « Au nom du Pèze, du Fric et du Saint-Bénéfice »... Ça s’appelle le droit au blasphème, et le catholicisme romain a dû s’en accommoder.

Imagine-t-on la même chose concernant la religion musulmane ? Ceux et celles qui s’y sont essayés ont risqué leur peau, comme Théo Van Gogh, Ayaan Hirsi Ali, Salman Rushdie... Et les beaux esprits laïcs trouvent normal que la simple critique de l’islam entraîne une condamnation à mort ! Je précise : les beaux esprits se montrent plus subtils. Ils condamnent bien sûr la condamnation à mort (qui est en soi indéfendable). Mais ils ajoutent aussitôt : « Mais nous comprenons l’émotion... ».

Eh bien non ! Non, on ne comprend pas. On ne comprend pas pourquoi on peut déblatérer sur le pape, le rabbin, David, Moïse, Saint Paul et les autres, et pas sur Mahomet, Omar, Ali et consort. Qu’on dise une bonne fois que l’islam, tel qu’il est perçu aujourd’hui, est une religion de terreur et de soumission, là ça devient compréhensible. Reconnaissons une bonne fois que les islamistes font régner la terreur y compris dans les cerveaux du monde libre. Osons dire qu’on ne peut, pour l’instant, critiquer l’islam parce qu’une poignée de fous furieux menace de mort quiconque s’y risque. Mais n’appelons pas cette nouvelle Inquisition un « respect » de quoi que ce soit ! C’est de la trouille pure et simple. Elle passera.

Précisons au passage qu’une religion sûre d’elle-même n’a aucun besoin de se défendre par la terreur qu’elle inspire. C’est bien parce que l’islam est, comme toutes les religions constituées, en voie de dissolution dans la société mondiale, qu’il montre le hideux visage du fanatisme.

La France est le seul pays au monde à avoir imposé, en fait et en droit, les valeurs de la République au-dessus des valeurs religieuses. Depuis plus de deux cents ans. Ça fait une sacrée expérience. Ici, l’islam se retrouve dans la situation du catholicisme romain à la fin du XVIIIème siècle. Il ne saurait pourtant y avoir deux poids, deux mesures. En démocratie laïque, tout le monde doit être logé à la même enseigne. Ceux qui crient à l’ « islamophobie » (un terme inventé par les intégristes iraniens dès 1979 pour stigmatiser les femmes qui refusaient de porter le voile) devraient s’intéresser à la façon dont la France a réglé son compte à une Eglise catholique trop arrogante.

Peut-être est-il temps, pour les derniers arrivés, pas assez immunisés contre l’insolence religieuse, de subir une piqûre de rappel.

[Répondre à ce message]

    > Pétition mondiale pour la liberté absolue de conscience
    24 février 2006, par
    Colette   [retour au début des forums]


    Air pur

    Je suis juive, non pratiquante. J’aime l’intelligence, la générosité et la tolérance, quelque soit le peuple qui la pratique. Je hais tout intégrisme, chez moi, chez vous, partout. Je suis avec vous.

    [Répondre à ce message]

    > Pétition mondiale pour la liberté absolue de conscience
    24 février 2006   [
    retour au début des forums]
    http://www.histoiresdememoire.org/p...


    Ci joint l’entretien de Ziad GOUDJIL pour Histoires de Mémoire paru dans "Charlie Hebdo" de cette semaine.

    Cordialement,

    « Nous refusons d’être réduits à une identité religieuse »
    Des Français d’origine maghrébine ont répondu à l’affaire des caricatures en envoyant leur témoignage de soutien à Charlie. Parmi ceux-ci, Zyad Goudjil, éducateur et auteur de la pétition pour la liberté absolue de conscience.1/ Interview.
    Charlie : pourquoi avoir décidé de vous exposer dans la polémique sur les caricatures de Mahomet
    Nous avons décidé de faire ce coming out parce que nous en avons assez d’être identifiés et définis par les autres. C’est ce qui se passe depuis que nos parents sont arrivés en France : on nous dit « vous êtes des arabes, vous êtes des beurs, vous êtes des immigrés … ». Aujourd’hui, la dernière phase de cette identification exogène, c’est : « vous êtes des musulmans ».
    Vous savez, quand les Tours jumelles ont été détruites, des gens qui me sont pourtant proches m’ont dit « mais qu’est-ce que vous voulez ? ». J’ai répondu simplement « mais à qui parles-tu ? »…
    Cette fois-ci, ça ne marchera pas, nous ne serons pas là où certains d’entre vous nous ont placés. Ce vous concerne des Français dits de souche qui se sentent propriétaires de l’esprit des lumières alors qu’ils n’en sont que les locataires. A ceux-là, nous voulons dire : ces valeurs universelles sont aussi les nôtres ! Et il est hors de question que nous acceptions, à nouveau, que vous les ethnicisiez.
    L’égalité de l’homme et de la femme, la démocratie, le pluralisme, le débat contradictoire sont valables autant pour nous, Français, que pour les populations qui vivent dans nos pays « d’origine ». C’est aussi en leur nom que nous parlons. Nous savons à quel point, en Afrique du Nord, des journalistes sont harcelés parce qu’ils osent professer des idées universelles. Idées que l’on traite d’occidentales, pour mieux les détruire.
    C : D’un autre côté, on a l’impression que, pour avoir plus de poids, vous êtes obligés de mettre en avant ces origines.
    C’est le paradoxe : pour défendre ces valeurs universelles, je suis obligé de revendiquer l’identité musulmane qu’on m’a collée. Parce que si je débarque à la télévision en disant « bonjour, je suis républicain, laïque et le système démocratique me plaît », on ne va pas m’écouter.
    C’est donc en tant que croyants, agnostiques ou athées « d’origine musulmane » que nous refusons qu’on nous réduise à cette identité strictement religieuse. Nous ne voulons pas faire le jeu des communautaristes qui essaient notamment de privatiser le maintien de l’ordre dans les banlieues en le confiant à des associations islamistes ! Associations qui prônent, qui plus est, un Islam qui n’est même pas dans les racines des populations récemment arrivées en France, mais qui est un islam sectaire et rétrograde, à la fois du Moyen Orient et du Moyen Age, et qui s’impose à tous les « musulmans » parce que la particularité géologique des pays d’où il provient est d’avoir des réserves de pétrole.
    C : vous êtes, pour le moment, encore assez isolés
    C’est normal, on nous impose des statuts, mais sans volonté réelle d’intégration. De plus en plus de jeunes se référent donc à l’Islam pour pouvoir exister. Une solution par défaut qui répond à la logique : puisque vous nous identifiez comme tels, eh bien, on va vous donner ce que vous voulez. C’est comme ça que des jeunes gens dont les parents sont nés en France se mettent à parler avec l’accent du bled…
    Nous sommes dans un pays où, aujourd’hui, 10% de la population française est envoyée à sa culture arabo-berbero-musulmane... Pourquoi n’y a-t-il aucun député d’origine maghrébine ? Quid des droits sociaux, des devoirs, des réelles discriminations qui font qu’on enlève, par exemple, des enseignants et des budgets à des écoles publiques et qu’aujourd’hui, des établissements scolaires sont en voie d’homogénéisation, avec des collèges pour arabes et noirs ?
    Dans ces classes, il n’y a pas de structuration de l’identité par le partage de valeurs communes. Non pas parce qu’elles ne sont pas enseignées (au contraire, les enseignants sont extraordinaires de ce point de vue là) mais parce qu’elles sont, au quotidien, en contradiction avec la réalité que vivent les jeunes. Ils se disent donc : attendez, nos grands-parents ont été exploités en tant que colonisés, nos parents sont venus en France, ils ont été humiliés, exploités, sous-payés, et nous, maintenant, même si on a Bac +5, vous nous faites encore le coup…
    Quand le regard de l’autre nous voit uniquement comme des terroristes, des voleurs et des violeurs, au bout d’un moment, certains esprits, parmi les moins solides et les moins habitués à ce genre de harcèlement moral, mental et philosophique peuvent effectivement craquer et sombrer dans la régression identitaire ethnique et religieuse !
    C’est exactement ce qui est en train de se passer avec le Wahhabisme en France, qui, sans être majoritaire dans les communautés issues de l’immigration maghrébine, est effectivement en net progrès.
    C : comment se manifeste cette crispation religieuse parmi les jeunes que vous rencontrez ?
    Il suffit, par exemple, qu’un élève annonce que le Coran interdit les homosexuels et considère qu’il faut les tuer, pour que le reste de la classe suive… On entend des choses du style : « L’islam dit qu’il ne faut pas parler des juifs qui profitent de la shoah pour se plaindre et devenir des victimes qui vont prendre de l’argent aux autres… » . Il y a aussi cette idée très répandue, selon laquelle seuls les Juifs ont échappé à l’attentat contre les Tours jumelles, parce qu’ils ont été prévenus par le Mossad…
    Lors d’une manifestation de soutien à la Palestine, des jeunes m’ont dit, avec beaucoup de sérénité, que leurs banderoles « Sharon assassin » leur avaient été remises par les mosquées des villes du sud des Hauts de Seine...
    Est-ce à dire que l’islamisme progresse ? Je n’en sais rien. Mais je constate qu’aujourd’hui, la militance des jeunes -y compris au niveau des étudiants- passe davantage par les associations religieuses que par les associations laïques.
    C : L’un des objectifs de votre pétition est donc de remettre l’Islam à sa juste place ?
    Pour nous, la République, la laïcité, l’égalité homme-femme et les droits de l’homme sont des valeurs qui ne sont pas négociables.
    Je considère qu’une religion, c’est un peu comme une association avec un règlement intérieur qui ne peut en aucun cas supplanter l’ensemble des lois qui régissent une société de liberté et de droit.
    L’échec de la République, c’est peut-être de voir un citoyen d’origine sénégalaise expliquer devant une caméra qu’il préfèrerait que son fils meure plutôt qu’on attente à l’image du prophète. Est-ce que c’est le respect de la culture de l’autre que d’accepter ça ? Est-ce que l’excision, c’est le respect de la culture de l’autre ? (Ca a été un débat, il y a quelques années parmi certaines féministes). Moi je dis non.
    J’aimerais pouvoir dire à certains de nos amis qui sont marqués par le relativisme culturel, d’aller, avec leurs enfants, passer deux semaines à Riad. Mais je suis un peu extrémiste, 2 semaines à Alger suffiront…
    Propos recueillis par Sylvie Coma
    1/ Pétition pour la liberté de conscience : http://www.histoiresdememoire.org

    http://www.histoiresdememoire.org/petition/index.php?petition=2

    [Répondre à ce message]

    > Pétition mondiale pour la liberté absolue de conscience
    11 mars 2006, par
    djodjo   [retour au début des forums]


    Bravo rien d’autre à dire ... Je vais voir votre site et continuez votre combat on en a besoin ...

    [Répondre à ce message]

    > Pétition mondiale pour la liberté absolue de conscience
    30 mars 2006, par
    1000OU10   [retour au début des forums]


    Où sont les foules democrates et laiques défilant dans les rues des capitales du Nord, du Sud, de l’Est et de l’Ouest pour crier leur rage contre toutes les formes d’utilisation
    du nuclaire , les armes , la famine
    le petrole , la deshydratation
    la deforestation ect...

    NOS VRAIS ENNEMIS C’EST EUX.

    J’attends avec impatience
    les foules democrates et laiques
    galvaniser par un(e) dirigeant(e)
    trop democrate et trop laique
    fondre sur moi.
    cela sera pour bientot en lisant vos
    textes.

    je suis soumis (musulman )
    a mon dieu (allah).
    sans pratiquer aucune des lois
    coranique
    "pour mon tort c’est d’etre immigré,
    coloré,circoncis,arabe(si on peut appeler cela de l’arabe)".
    MAIS,
    le moindre de mes atomes est soumis a mon dieu d’apres les lois révélés par le soumis et les autres soumis avant lui.

    la liberté absolue de conscience.
    c’est elle qui ma fait decouvrir
    l’islam. je suis pour

    la seul question pour moi.
    les musulmans auront-ils leurs JUSTES ?

    [Répondre à ce message]

    > Pétition mondiale pour la liberté absolue de conscience
    27 juin 2006, par
    Seb   [retour au début des forums]
    seb


    la liberté de la presse est essentielle

    [Répondre à ce message]

http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Page d'accueil |Admin