| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Polytechnique 6 décembre 1989

| Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  



                   Sisyphe.org    Accueil                                                         







mardi 21 février 2006
La suprématie de la religion, même dans une salle d’accouchement ?

par Mireille Popelin

A Ecully ( commune à l’ouest de Lyon ), Aïda ( prénom d’emprunt, dit l’article du Progrès ) est en train d’accoucher , elle a obtenu un personnel uniquement féminin ( gynécologue et sages-femmes ) parce qu’elle ne veut pas " apparaître dénudée devant un homme " Le mari assiste à l’accouchement.

Un chirurgien homme ( le malheureux !) passe sa tête, il cherche une sage-femme. L’accouchée se met à hurler, le mari se précipite et décoche un violent coup de poing au médecin (9 jours d’ ITT).
La défense ne retient que "le contexte d’un mari qui a voulu protéger sa femme". De quoi ? Pas une seule fois, la raison véritable de l’agression n’est donnée dans l’article : le mari a mal interprété la situation .. Tiens, mais dans une salle d’accouchement
, une femme peut crier de douleur ? Est-ce que les maris présents vont interpréter cela comme une agression et boxer le médecin-homme ?

Pourquoi ne pas dire que la raison véritable, c’est la religion ?

Interdit de caricaturer, interdit de parler ?

Va-t-on vers la séparation programmée, personnel féminin pour les femmes et masculin pour les hommes dans les hôpitaux ?

La France va-t-elle encore céder devant ces intégristes religieux ? Allons-nous nous laisser imposer la charia ?

Ce ne sont pas les caricatures, ni les mots qui encouragent les fanatiques religieux mais ceux qui se taisent ou se montrent complaisants avec eux : ils sont leurs complices.

"Si nous sommes prêts à abandonner une liberté essentielle pour une petite sécurité provisoire, nous ne méritons ni la sécurité ni la liberté. " Benjamin Franklin

Une liberté essentielle ? La laïcité.

Sources : « La laïcité attaquée, même dans un salle d’accouchement », Le Progrès du 16/2/2006. Lettre de ReSPUBLICA, no 421, mardi, le 21 février 2006.

Mis en ligne sur Sisyphe, le 21 février 2006.



Partagez cette page.
Share



Commenter ce texte
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

*    Nous suivre sur Twitter ou en créant une alerte Sisyphe dans les Actualités de Google.

© Sisyphe 2002-2014




Chercher dans ce site
Lire les articles de la page d'accueil


LES AUTRES BRÈVES
DE CETTE RUBRIQUE


mercredi 1er novembre
Choisir où vont nos solidarités - Yolande Geadah répond à Pascale Navarro
lundi 19 juin
MMF - Libérez Ayse Gokkan et les autres militant-e-s
jeudi 25 mai
"Musow, dialogue de femmes", film documentaire sur l’excision
jeudi 24 mars
Mutilations génitales féminines : nous pouvons agir
jeudi 24 mars
L’assassinat de Berta Cáceres ne sera pas vain, par la MMF France
samedi 19 mars
Maroc - Plusieurs organisations dénoncent l’avant-projet de loi sur les violences contre les femmes
mardi 8 mars
JIF 2016 - L’avenir des femmes en Côte d’Ivoire
vendredi 4 mars
Ruptures - "Viols, armes de guerre : 9 mars 2016, pour un tribunal pénal international en République Démocratique du Congo (RDC)"
samedi 27 février
CNDF - Appel à un 8 mars de lutte pour l’égalité femmes/hommes au travail et dans la vie !
mardi 16 février
"Femmes et processus de paix". Le cas de la Bolivie






http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Page d'accueil |Admin