| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Polytechnique 6 décembre 1989

| Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  



                   Sisyphe.org    Accueil                                                         







mardi 21 mars 2006
Départ de Pauline Marois : le vrai visage du "renouveau", par Élaine Audet

C’est fou ce que "le renouveau" ressemble au vieux, au très vieux monde, où depuis 3,000 ans, des hommes peureux veulent mettre les femmes à leur place (entre quatre murs et à genoux). Ils le font à coups de votes, en resserrant leurs rangs à 8 contre une, à coups de poing derrière les murs du foyer, à coups d’humiliations et de dénigrement, à coups de viols et de modèles pornos violents et déshumanisants.

La vieille garde patriarcale est au pouvoir avec des jeunes plus vieux que leurs pères. Ils se vantent haut et fort de faire l’épuration générationnelle dans le parti, pratiques et cyniques, comme il se doit, quand le monde du paraître et du superficiel l’emporte sur la compétence et l’expérience. Toujours prêts à resserrer les rangs quand la valeur d’une femme risque de leur faire de l’ombre et de montrer qu’il est possible de faire de la politique sans avoir la mentalité du tueur.

Le Parti québécois est mort pour moi l’automne dernier quand il a tourné le dos, dans une presque unanimité, à la possibilité d’élire Pauline Marois, alors qu’il était évident qu’elle seule possédait toutes les qualités pour diriger ce parti et mener le Québec à l’indépendance. Je ne voterai pas pour le PQ., désormais un parti de centre-droite, qui a fait la preuve de sa misogynie et de sa veulerie. Force est de constater que la misogynie est plus ancrée au Québec que l’homophobie et que la politique demeure une chasse-gardée masculine.

Le départ de Pauline Marois de la vie politique incite à poursuivre, comme elle, la lutte pour la reconnaissance pleine et entière de notre indépendance et de nos droits dans tous les domaines de la vie privée et publique. Bonne route et merci à cette femme de qualité qui restera une inspiration pour l’ensemble des femmes !

Voir :
- sur Sisyphe : Isabelle N. Miron, Départ de Pauline Marois : perdre un modèle quand il y en a si peu.
- Dossier du Journal de Montréal avec les beaux hommages de :
Lise Payette et Joseph Facal.

Mis en ligne sur Sisyphe, le 21 mars 2006.



Partagez cette page.
Share



Commenter ce texte
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

*    Nous suivre sur Twitter ou en créant une alerte Sisyphe dans les Actualités de Google.

© Sisyphe 2002-2014




Chercher dans ce site
Lire les articles de la page d'accueil


LES AUTRES BRÈVES
DE CETTE RUBRIQUE


jeudi 4 mai
Groupe Femmes, Politique et Démocratie - Session SimulACTIONS les 10 et 11 juin
lundi 27 mars
Le GFPD - Les Journées régionales municipales en Jamésie (Chibougamau)
lundi 27 mars
Laboratoire de l’égalité - Nouveau ’Pacte de l’égalité’ proposé aux candidat-es à la présidentielle
samedi 4 mars
8 mars 17 - Féminisme & laïcité. Questionnaire des VigilantEs à l’intention des candidat-e-s à l’élection présidentielle 2017
mardi 17 janvier
Marche des femmes à Washington
jeudi 10 novembre
GFPD - Session SimulACTIONS à Montmagny pour favoriser l’implication des femmes en politique
lundi 12 septembre
Parité femmes-hommes : le Groupe Femmes, Politique et Démocratie interpelle les candidatEs à la course à la chefferie du Parti Québécois
mardi 21 juin
Condition féminine Canada - Appel de candidature pour les Prix du Gouverneur général du Canada commémorant l’affaire "personne". Jusqu’au 10 juillet
vendredi 26 février
Femmes, féministes et indépendantistes - Le 8 mars au Lion d’Or
jeudi 15 octobre
Formations du Groupe Femmes, Politique et Démocratie en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine








Je ne voterai plus PQ car je comptais avoir à la tête une personne d’expérience.
3 avril 2006, par Laurette de Champlain
Un parti de jeunes vieux
25 mars 2006, par Savard



Je ne voterai plus PQ car je comptais avoir à la tête une personne d’expérience.
3 avril 2006, par Laurette de Champlain   [retour au début des forums]
Départ de Pauline Marois le vrai visage du renouveau

Vous ne pouvez immaginer à quel point je ne me suis pas remise de cette défaite de Madame Marois, cette femme qui a tellement travaillé pendant toutes ces années, à ce donner pour l’avenir de notre Pays..
Ce qui me déçoit le plus dans ma région est que la solidarité de certaines femmes n’était pas là entre autre ma député de comté. Faut croire qu’elle n’a rien compris.
Elle n’aura jamais plus mon vote et de plusieurs autres femmes aussi.
Je suis certaine que si Mme Marois avait gagné à la cheferie le Québec aurait avancé royalement.
Je trouve l’article de Mme Élaine Audet excellente qui reflète exactement la situation. Sincères Félicitations Madame.

[Répondre à ce message]

Un parti de jeunes vieux
25 mars 2006, par Savard   [retour au début des forums]

Moi non plus, je ne voterai plus pour ce parti aussi longtemps qu’il aura André Boisclair pour chef et qu’il ne se redressera pas. Je ne me sens aucune affinité avec les membres du Parti québécois qui ont fait ce choix, ils ont manqué de jugement, et ont préféré suivre comme des moutons le mot d’ordre de barrer la route à P. Marois. Qu’a donc Boisclair ? Certainement pas de la culture et du jugement. Un diplôme de Harvard ? Vous m’en direz tant. Un bac non terminé à l’Université de Montréal et une année à Harvard, il n’y a pas de quoi se péter les bretelles. La formation de la majorité de la population est peut-être plus complète que celle d’André Boisclair. Je trouve tout faux chez cet homme : le ton, ses tentatives de faire de l’humour, ses professions de foi dans la cause indépendantiste, etc. Je mets en doute sa capacité de diriger le Québec et de le faire accéder à l’indépendance.

Il est bien dommage que les membres du PQ ait rejeté Pauline Marois, qui avait une feuille de route considérable, une réflexion, des compétences. Ce parti récoltera ce qu’il mérite.

[Répondre à ce message]

http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Page d'accueil |Admin