| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Polytechnique 6 décembre 1989

| Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  



                   Sisyphe.org    Accueil                                                         







samedi 1er avril 2006
La lutte contre les droits des victimes du clergé catholique, par Martin Dufresne

par Martin Dufresne

La visite appréhendée de Benoît XVI au Canada en 2008* n’est sans doute pas étrangère à une bataille rangée que mène le Vatican en sous-main un peu
partout dans le monde contre les droits des victimes d’agressions sexuelles par des membres du clergé catholique ou par le personnel des établissements gérés par l’Église de Rome. Des millions sont en jeu.

Au Canada comme aux États-Unis, une foule d’ex-victimes - dont des Autochtones - osent depuis quelques années prendre la parole pour révéler
les sévices physiques et sexuels que leur ont infligés des hommes en position d’autorité et pour réclamer justice.

Il s’agissait souvent de prêtres et de frères de l’Église catholique romaine, qui font aujourd’hui face à des procès au criminel ou au civil pour ces agressions. Surtout, l’Église catholique et ses diocèses sont confrontés à de coûteux recours collectifs pour avoir permis à des pédophiles reconnus de victimiser enfant après enfant dans plusieurs paroisses successives, en étouffant le scandale aussi longtemps qu’ils l’ont pu.

Aujourd’hui, le Vatican semble avoir adopté pour stratégie d’exercer des pressions locales sur les hommes politiques afin de faire réduire la période
durant laquelle de tels recours peuvent être intentés par les victimes devenues adultes. Il rejoint en cela la stratégie de lobbys masculinistes,
comme celui de la "Fondation du syndrome des faux souvenirs", toujours prompt à tenter de discréditer les victimes d’agressions masculines et leurs thérapeutes et soutiens féministes.

La presse religieuse américaine témoigne ces jours-ci des pressions énormes exercées sur les assemblées législatives d’une quinzaine d’États où de nouvelles lois ont été déposées concernant les délais acceptables de recours contre les agresseurs et leur réseau de soutien. La lutte est particulièrement serrée au Colorado, au Maryland, au Massachusetts et en
Ohio.** Dans cet État, les lobbyists des diocèses catholiques viennent de réussir à faire réduire, dans un nouveau projet de loi, de 20 à 12 ans le
délai durant lequel un agresseur et son diocèse peuvent être tenus imputables par leurs victimes.

Vous avez dit "société laïque" ?

On pourra juger des entrées du Vatican auprès de MM. Harper et Charest et de Mme Boucher à la facilité avec laquelle le cardinal Ouellet du diocèse de Québec obtiendra des trois ordres de gouvernement les millions que coûteront
aux contribuables non cathos le passage de Ratzinger à Québec et les méga-dépenses de fonds publics que cela viendra "justifier" dans les églises
de la Capitale nationale. Sans parler des écoles confessionnelles qui auront droit, pour l’occasion, à un nouveau passe-droit via la clause nonobstant.

Pas d’argent pour le zoo de Québec, pour la parité salariale ou pour éviter de privatiser nos hôpitaux universitaires, mais pour le misogyne de Rome qui
vient surveiller ses intérêts, on déroule le tapis rouge.

Martin Dufresne
Site du Collectif masculin contre le sexisme

*
Article du Globe&Mail
annonçant (prématurément) cette visite.

**Lire notament :
« Church lobbyists battle to limit abuse suits More than a dozen states consider lifting statutes of limitations », By JOE FEUERHERD,
Catholic Reporter - March 31, 2006, Washington, D.C.
« Abuse victims lose ’look-back’ Committee refuses to extend statute of limitations », By JON CRAIG and Dan Horn, The Enquirer, March 29, 2006, Columbus (Ohio)

Mis en ligne sur Sisyphe, le 31 mars 2006.



Partagez cette page.
Share



Commenter ce texte
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

*    Nous suivre sur Twitter ou en créant une alerte Sisyphe dans les Actualités de Google.

© Sisyphe 2002-2014




Chercher dans ce site
Lire les articles de la page d'accueil


LES AUTRES BRÈVES
DE CETTE RUBRIQUE


mercredi 18 février
"Blasphémateur", récit d’un emprisonnement, par Ana Pak
lundi 7 janvier
Les folies des religions devriendront-elles la folie des juges ?
jeudi 15 juillet
La "tentative" d’ordonner une femme, un "délit" plus grave que les actes de prêtres agresseurs d’enfants
mercredi 16 juin
Une lettre au cardinal Ouellet : cessez de vouloir contrôler les femmes
mercredi 20 janvier
13 malentenduEs, la part manquante des Évangiles.
samedi 7 avril
Importance des religions dans la société québécoise
lundi 2 avril
La religion dans l’espace public (Revue Relations de mai)
dimanche 1er avril
Droits des femmes et pratiques religieuses - Quels accommodements raisonnables ?
samedi 1er avril
La lutte contre les droits des victimes du clergé catholique, par Martin Dufresne
vendredi 27 mai
Défiant le pape, neuf femmes seront ordonnées prêtres ou diacres au Québec






http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Page d'accueil |Admin