| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Polytechnique 6 décembre 1989

| Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  



                   Sisyphe.org    Accueil                                                         







mercredi 10 mai 2006
Au Forum social d’Athènes face à Tariq Ramadan, par Caroline Fourest

Il n’était pas vraiment content de me voir là, Frère Tariq. Et pourtant ? Entre un intégriste et une féministe, qui a le plus sa place au Forum social
européen ? C’est bien l’enjeu de nos débats actuels.

"Femmes solidaires", l’une des plus importantes coordinations féministes de l’altermondialisation, l’a bien compris. En apprenant que le Forum allait
une fois de plus servir de tribune aux intégristes, elle a fait savoir qu’elle se retirait du FSE d’Athènes (4-7 mai 2006) pour dénoncer des « séminaires qui vont servir de tribune à des organisations ou des
intervenants porteurs de valeurs contraires à la Charte de Porto Alègre et aux droits des femmes ».

En effet, une fois encore, plusieurs séminaires étaient organisés au profit des intégristes. Ne parlons même pas des ateliers sur la Palestine,
privilégiant l’approche du Hamas à celle des démocrates palestiniens laïques. Parlons de ceux contre « l’islamophobie », organisés par les
réseaux gauchistes pro-islamistes anglais ayant participé aux protestations contre les caricatures sur Mahomet, comme Stop the War et la National
Assembly Against Racism (NAAR). Un débat, notamment a été imposé, au tout dernier
moment : « Contre l’islamophobie et le choc des civilisations : le cas des dessins danois ». Un atelier comme toujours destiné à faire de Tariq Ramadan
la vedette.

Il était un peu livide en nous voyant, moi et Fiammetta Venner, nous asseoir dans la salle, franchement clairsemée (environ 60 participants). Pour une fois, il n’était pas venu avec ses troupes (qui ne s’intéressent visiblement
au FSE que sur commande). Un bon quart était composé de féministes et de militants anti-racistes français en désaccord avec cet atelier. Le reste
semblait preneur de la moindre pensée simpliste prête à être avalée au nom de la lutte antiraciste. Et dans ce domaine, ils allaient être servis.

Lire la suite sur le site de PRO-CHOIX

Mis en ligne sur Sisyphe, le 9 mai 2006.



Partagez cette page.
Share



Commenter ce texte
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

*    Nous suivre sur Twitter ou en créant une alerte Sisyphe dans les Actualités de Google.

© Sisyphe 2002-2014




Chercher dans ce site
Lire les articles de la page d'accueil


LES AUTRES BRÈVES
DE CETTE RUBRIQUE


lundi 19 juin
Marche mondiale des femmes - Libérez Ayse Gokkan et les autres militant-e-s
jeudi 25 mai
"Musow, dialogue de femmes", film documentaire sur l’excision
jeudi 24 mars
Mutilations génitales féminines : nous pouvons agir
jeudi 24 mars
L’assassinat de Berta Cáceres ne sera pas vain, par la MMF France
samedi 19 mars
Maroc - Plusieurs organisations dénoncent l’avant-projet de loi sur les violences contre les femmes
mardi 8 mars
JIF 2016 - L’avenir des femmes en Côte d’Ivoire
vendredi 4 mars
Ruptures - "Viols, armes de guerre : 9 mars 2016, pour un tribunal pénal international en République Démocratique du Congo (RDC)"
samedi 27 février
CNDF - Appel à un 8 mars de lutte pour l’égalité femmes/hommes au travail et dans la vie !
mardi 16 février
"Femmes et processus de paix". Le cas de la Bolivie
samedi 6 février
Congo - Le viol, une arme de terreur - Dans le sillage du combat du Docteur Mukwege






http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Page d'accueil |Admin