| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Polytechnique 6 décembre 1989

| Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  



                   Sisyphe.org    Accueil                                                         







jeudi 8 juin 2006
Le « J’accuse » de Fatima Houda-Pepin, par Antoine Robitaille

La députée libérale dénonce la « propagande haineuse » des « extrémistes »

Québec — Une « propagande haineuse », un véritable « cancer », se dissémine dans notre société depuis 25 ans, « sous couvert de religion », l’islam « réductionniste », a accusé hier la députée libérale de Lapinière, Fatima Houda-Pepin, dans un entretien au Devoir où elle a remis en question la représentativité de certains des porte-parole de cette communauté. Seule élue québécoise musulmane, elle insiste pour dire qu’elle ne veut d’aucune façon préjuger de la culpabilité des 17 présumés terroristes torontois, arrêtés vendredi. Elle souscrit évidemment aux appels au calme et à la prudence.
Mais elle considère que Québécois et Canadiens, « quelle que soit l’issue des procès », doivent prendre conscience d’un fait : « Tant et aussi longtemps qu’on laissera des gens, ici, faire des endoctrinements et lancer des messages de haine à l’encontre des autres parce qu’ils sont d’une autre religion, d’une autre culture, d’une autre idéologie ou d’une autre pratique religieuse, nous allons avoir des problèmes. »

Mme Houda-Pepin, qui n’a jamais été tendre à l’endroit des sections radicales de l’islamisme, avait présenté l’an dernier une motion à l’Assemblée nationale (finalement adoptée à l’unanimité) en opposition au projet de tribunaux islamiques en Ontario.

Elle s’inquiète des propos auxquels les citoyens musulmans sont exposés « dans des lieux de culte » ou « dans des cercles de réflexion ou d’échange spirituels ». Là, dit-elle, se tiennent « des discours haineux extrêmement violents à l’endroit de tous les "mécréants" ; entendez par "mécréants" tous ceux qui ne sont pas musulmans, d’une part, et, d’autre part, les musulmans qui ne pensent pas comme eux ». Selon la députée, « la violence commence là : lorsqu’on propage un discours de haine à l’encontre de l’autre, à cause de sa différence ». D’après elle, « il faut arrêter de se fermer les yeux sur cette réalité parce que nous sommes tous perdants si on continue de fermer les yeux sur ce phénomène ».

Lire la suite dans Le Devoir, 8 juin 2006.

À lire : Des tribunaux islamiques au Canada ?, par Vida Amirmokri, Homa Arjomand, Élaine Audet, Micheline Carrier, Fatima Houda Pepin, Montréal, éditions Sisyphe, 2005.

Commande en librairies ou à :

Éditions Sisyphe
4005, rue des Érables
Montréal, Qc
H2K 3V7

PRIX : $9.95 + $1.75 frais postaux =$11.70

Mis en ligne sur Sisyphe, le 8 juin 2006.


VOIR EN LIGNE : Les livres de Sisyphe


Partagez cette page.
Share



Commenter ce texte
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

*    Nous suivre sur Twitter ou en créant une alerte Sisyphe dans les Actualités de Google.

© Sisyphe 2002-2014




Chercher dans ce site
Lire les articles de la page d'accueil


LES AUTRES BRÈVES
DE CETTE RUBRIQUE


jeudi 10 mai
"De la burqa afghane à la hijabista mondialisée" (Carol Mann) - Recension d’Ana Pak
dimanche 18 mars
देवी - ELLE, une immersion dans la vie quotidienne des femmes indiennes, par Mélanie Dornier
mardi 6 mars
ONU Femmes - Femmes du monde, unissez-vous !
mardi 6 mars
Conseil des femmes francophones de Belgique - Le sexisme est hors-jeu
Contre la nomination du rappeur Damso comme porte-étendard au football

samedi 3 mars
JIF 2018 - "L’heure est venue : les activistes rurales et urbaines transforment la vie des femmes" (ONU Femmes)
mardi 6 février
Conférence : Les enjeux humains de la migration, le 7 février à 19 h
mercredi 1er novembre
Choisir où vont nos solidarités - Yolande Geadah répond à Pascale Navarro
lundi 19 juin
MMF - Libérez Ayse Gokkan et les autres militant-e-s
jeudi 25 mai
"Musow, dialogue de femmes", film documentaire sur l’excision
jeudi 24 mars
Mutilations génitales féminines : nous pouvons agir






http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Page d'accueil |Admin