| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Polytechnique 6 décembre 1989

| Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  



                   Sisyphe.org    Accueil                                                         







mercredi 1er novembre 2006
La liberté d’expression en ligne

par Amnesty International

Amnesty International demande aux blogueurs de toutes parts de soutenir la liberté d’expression.

L’organisme de défense des droits humains aimerait aussi que les rédacteurs indépendants soulignent le joug enduré par d’autres blogueurs, emprisonnés pour ce qu’ils ont écrit dans leurs journaux en ligne.

Amnesty International rappelle que des droits fondamentaux comme la liberté d’expression sont plus que jamais menacés.

La campagne de l’organisme coïncide avec l’amorce d’une conférence d’une semaine de l’ONU, au cours de laquelle sera débattu l’avenir d’Internet.

« La liberté d’expression en ligne est un droit et non un privilège, mais c’est un droit qui doit être défendu », note Steve Ballinger, d’Amnesty International. « Nous demandons aux blogueurs du monde entier de faire preuve de solidarité envers les internautes de pays où l’on risque la prison juste en critiquant le gouvernement. »

Ballinger explique que le cas du blogueur iranien Kianoosh Sanjari n’était qu’un exemple des dangers auxquels doivent faire face certains rédacteurs en ligne. Sanjari a été arrêté au début d’octobre, suite à des écrits dans son blogue sur les conflits entre la police iranienne et les supporters de l’Ayatollah Boroujerdi.

Amnesty aimerait que les blogueurs publient des cas comme celui-ci, de dire Ballinger, et se déclarent en faveur du droit à la liberté d’expression en ligne.

L’organisme de défense des droits humains transporte également sa campagne à l’Internet Governance Forum (IGF) – un groupe mis sur pied par l’ONU pour agir à titre de comité de débat des politiques nationales pour Internet. La première réunion importante de l’IGF se tiendra à Athènes du 30 octobre au 2 novembre.

« L’Internet Governance Forum doit être informé de ce que la communauté en ligne est à la fois préoccupée par ces atteintes à la liberté d’expression en ligne et prête à défendre ce droit », soutient Ballinger.

Source : Canoë d’après BBC News, le 27 octobre 2006

Mis en ligne sur Sisyphe, le 31 octobre 2006



Partagez cette page.
Share



Commenter ce texte
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

*    Nous suivre sur Twitter ou en créant une alerte Sisyphe dans les Actualités de Google.

© Sisyphe 2002-2014




Chercher dans ce site
Lire les articles de la page d'accueil


LES AUTRES BRÈVES
DE CETTE RUBRIQUE


mardi 18 avril
Table ronde sur la liberté d’expression le 9 mai animée par Djemila Benhabib
lundi 5 mai
Le Canada, une « république de bananes » ?
mardi 1er mai
Qui était Sisyphe ?
mercredi 1er novembre
La liberté d’expression en ligne
mercredi 16 mars
Fillion déCHOI… Bravo les femmes ! par Martin Dufresne
samedi 12 mars
Fin du procès de Sophie Chiasson contre Jeff Fillion - Le verdict d’ici 30 jours - Appui massif à Sophie Chiasson
octobre
Les Carnets de Sisyphe

Liberté d’expression et diffamation au Canada
mercredi 16 juillet
Le CMAQ se donne les moyens de contrer les abus sur son site






http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Page d'accueil |Admin