| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Polytechnique 6 décembre 1989

| Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  



                   Sisyphe.org    Accueil                                                         







lundi 11 décembre 2006
Les femmes se rassemblent à Ottawa pour envoyer un message clair à Harper

Les femmes se rassemblent à Ottawa pour envoyer un message clair à Harper :
annuler les coupures, respecter le droit à l’égalité

OTTAWA, le 10 décembre 2006 - Des centaines de personnes, de groupes
communautaires et d’organisations de femmes manifestent aujourd’hui à Ottawa
pour demander au Premier ministre Stephen Harper de renverser une série de
décisions qui nuiront gravement aux droits des femmes à l’égalité.

Avant la manifestation, des représentantes d’importantes organisations de
femmes, de groupes de promotion des droits humains et des syndicats, y
compris l’Association nationale Femmes et droit, Amnesty International, la
Fédération des femmes du Québec, le Congrès du travail du Canada et la CSN
(Confédération des syndicats nationaux) tiendront une conférence de presse
au Cercle national des journalistes et publieront une déclaration signée par
438 organisations. Cette déclaration dénonce le Premier ministre Harper pour
avoir trahi sa promesse électorale de « prendre des mesures concrètes et
immédiates, comme l’ont recommandé les Nations Unies, pour s’assurer que le
Canada s’acquitte entièrement de ses engagements envers les femmes du
Canada. »

De plus seront présentes Belinda Stronach, présidente du caucus des femmes,
Parti Libéral du Canada, Maria Mourani, la porte-parole du Bloc Québécois
en matière de Condition féminine, et Irene Mathyssen, la porte parole du
Nouveau Parti Démocratique, qui appuient la déclaration.

« En plus de manquer à sa promesse électorale, ce gouvernement adopte des
mesures qui nous ramènent en arrière quant au statut de l’égalité des femmes
dans ce pays », déclare Andrée Côté, porte parole de la coalition ad hoc pour
l’égalité.

« Les politiques Harper auront un impact très négatif sur toutes les femmes,
et en particulier les travailleuses, en raison des décisions sur l’équité
salariale et les services de garde », selon Claudette Carbonneau, présidente
de la CSN.

La coalition publiera également des lettres d’appui signées par six
lauréates du Prix Nobel de la paix (Betty Williams, Maired Corrigan,
Rigoberta Menchu Tum, Jody Williams, Shirin Ebadi et Wangari Mathai) et par
des organisations de femmes de 18 pays, incluant la France, le Chili, le
Danemark et les États-Unis, toutes grandement préoccupées par les
répercussions négatives des récentes actions du gouvernement conservateur
sur l’égalité des femmes au Canada.

« À titre de défenseures internationales des droits des femmes, nous avons
misé sur le leadership du gouvernement canadien ... Mais c’est le recul
apparent de ce leadership, dont témoignent les récentes décisions prises par
votre gouvernement, qui nous préoccupent », écrivent les lauréates dans une
lettre à Stephen Harper.

Aujourd’hui, le 10 décembre 2006 marque le 25e anniversaire de la
ratification par le Canada de la Convention sur l’élimination de toutes les
formes de discrimination à l’égard des femmes (CEDEF). Le Comité des Nations
Unis responsable de l’examen du respect de ce traité par le Canada a émis
plusieurs recommandations pressant Ottawa de corriger des problèmes
fondamentaux touchant les femmes autochtones, la violence faite aux femmes,
les droits humains des femmes immigrantes et le niveau inacceptable de
pauvreté qui affecte les Canadiennes et leurs enfants.

« Plutôt que d’adopter des mesures concrètes pour démontrer sa bonne foi
envers ses engagements internationaux en matière de droits humains, ce
gouvernement a récemment pris des décisions qui auront des incidences très
négatives sur l’égalité des femmes », ajoute Michèle Asselin de la Fédération
des femmes du Québec (FFQ).

Ces décisions comprennent les fermetures de plus de la moitié des bureaux
régionaux de Condition féminine Canada (y compris à Sainte-Foy), les
changements aux critères de financement des organisations de femmes et
l’élimination du mot « égalité » des objectifs du ministère ; les coupures de
50 % au budget de fonctionnement de Condition féminine Canada et l’abolition
du Programme de contestation judiciaire ; le refus d’adopter une loi
proactive sur l’équité salariale et l’annulation du financement du Programme
pancanadien de services de garde à l’enfance.

« Il est essentiel que les organisations de défense des droits humains des
femmes disposent des ressources suffisantes pour revendiquer et exercer des
pressions quant aux programmes, politiques et lois qui peuvent avoir un
effet discriminatoire sur les femmes. Les récentes restrictions de
financement mineront considérablement la capacité de nombreuses
organisations à mener ce genre d’activités », note Cheryl Hotchkiss
d’Amnistie Internationale.

« Ce gouvernement essaye de réduire les femmes au silence », a fait valoir
Paulette Senior, chef de la direction du YWCA Canada.

Des organisations et des personnes préoccupées d’Ottawa, de Montréal et de
Toronto se rassemblent devant la Cour suprême à 13 h 30 à Ottawa pour
marcher vers la Colline du Parlement et presser ce gouvernement de changer
d’orientation et de s’engager sur la voie du respect par le Canada de ses
obligations juridiques internationales envers les femmes.

Renseignements médias : Nancy Peckford : 613-232-9505, poste 222 ou
613-292-7941 (cellulaire) ou Jackie Steele à (613) 261-9649

Les membres de la coalition ad hoc : Action ontarienne contre la violence
faites aux femmes ; Alliance canadienne féministe pour l‚action
internationale ; Association canadienne pour la promotion des services de
garde à l’enfance ; Alliance de la Fonction publique du Canada ; Alliance des
femmes de la francophonie canadienne ; Association nationale Femmes et droit ;
Canadian Federation of University Women ; Congrès du Travail du Canada ;
Conseil Canadien des femmes musulmanes ; Conseil oecuménique des chrétiennes
du Canada ; Conseil national des femmes du Canada ; Conseil pancanadien du
développement économique communautaire des femmes ; Fédération canadienne des
étudiantes et étudiants ; Fédération des femmes du Québec ; Institut Canadien
de recherches sur les femmes ; MATCH International ; Ontario Association of
Interval and Transition Houses ; Regroupement provincial des maisons
d’hébergement et de transition pour femmes victimes de violence conjugale ;
Syndicat canadien de la fonction publique ; Womenspace ; YWCA Canada

Mis en ligne sur Sisyphe, le 11 décembre 2006.



Partagez cette page.
Share



Commenter ce texte
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

*    Nous suivre sur Twitter ou en créant une alerte Sisyphe dans les Actualités de Google.

© Sisyphe 2002-2014




Chercher dans ce site
Lire les articles de la page d'accueil


LES AUTRES BRÈVES
DE CETTE RUBRIQUE


jeudi 4 mai
Groupe Femmes, Politique et Démocratie - Session SimulACTIONS les 10 et 11 juin
lundi 27 mars
Le GFPD - Les Journées régionales municipales en Jamésie (Chibougamau)
lundi 27 mars
Laboratoire de l’égalité - Nouveau ’Pacte de l’égalité’ proposé aux candidat-es à la présidentielle
samedi 4 mars
8 mars 17 - Féminisme & laïcité. Questionnaire des VigilantEs à l’intention des candidat-e-s à l’élection présidentielle 2017
mardi 17 janvier
Marche des femmes à Washington
jeudi 10 novembre
GFPD - Session SimulACTIONS à Montmagny pour favoriser l’implication des femmes en politique
lundi 12 septembre
Parité femmes-hommes : le Groupe Femmes, Politique et Démocratie interpelle les candidatEs à la course à la chefferie du Parti Québécois
mardi 21 juin
Condition féminine Canada - Appel de candidature pour les Prix du Gouverneur général du Canada commémorant l’affaire "personne". Jusqu’au 10 juillet
vendredi 26 février
Femmes, féministes et indépendantistes - Le 8 mars au Lion d’Or
jeudi 15 octobre
Formations du Groupe Femmes, Politique et Démocratie en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine






http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Page d'accueil |Admin